AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre   Ven 9 Avr 2010 - 16:39

Matéo observa que le véhicule avait la roue avant quelque peu voilée, mais le reste était en état de marche. La visse qu'il avait essayé de revisser en cours de route, pour refaire marcher les freins, avait disparu.

La remorque n'avait guère de mal et pouvait encore servir.

Une large flaque de sang s'était maintenant formée autour de la tête de Bernardino.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matéo De Santo
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : LeX
Nom de code : Buck
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: [Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre   Ven 9 Avr 2010 - 22:51

Matéo redressa le véhicule et le rapprocha en courant de Bernardino. Voyant la taille de la mare de sang, il se dit qu'il était peu être trop tard pour aller à l'hôpital par ses propres moyens. Et que faire venir les soins était peut-être le meilleurs moyen. Inquiet, il se pencha sur le corps inanimé et essaya de voir si il respirait toujours en plaçant sa main devant la bouche pour voir si il sentait son souffle.

Encore énervé par la réaction du couple, Matéo se dit qu'il perdrait encore plus de temps à transporter Bernardino. En plus, il ne savait même pas si le transporter n'aggraveré pas son état. Le meilleur moyen semblait celui de faire venir les soins directement à lui, mais il n'était pas sur de réussir à briser les vitrine des magasins. Lui qui d'habitude ne prenait pas de décision, fut pris dans une sorte de choix qu'il avait du mal à faire. il appela une énième fois à l'aide en espérant que le couple ne soit pas trop loin.

"Hé! Ya Kekun! Venez m'aider! Il va crever!"


Décidément Matéo se disait de plus en plus que les humains étaient des monstres sans cœur à partir du moment où l'on ne rentrait pas dans un des moules que la société avait créer pour le peuple. Il jeta un coup d'œil aux vitrines des magasins. Il espérait pouvoir se repérer pour décider du meilleur chemin à prendre pour rejoindre 1 des hôpitaux de la ville. Au mieux, il espérait apercevoir de la lumière qu'un quelconque gardien de nuit aurait laisser allumer dans sa ronde ou une cabine téléphonique qui lui aurait échappée la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre   Sam 10 Avr 2010 - 12:27

Matéo se pencha sur le garçon pour déterminer s'il respirait encore. Aucun souffle ne provenait de sa bouche. Sa poitrine était d'ailleurs immobile.

En regardant les vitrines, Matéo vit qu'elles étaient toutes recouvertes de rideaux de fer qui semblaient solides. Les enseignes indiquaient seules la nature des commerces : une agence de voyage, un cabinet d'opticien, un centre de fitness.

Quant à l'hôpital, Matéo savait seulement qu'ils se trouvaient loin en dehors de la ville. Il connaissait bien une clinique privée dans le quartier mais elle était très chère.

Mateo entendit des voix, c'était le couple qui revenait, accompagné apparemment de deux agents.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matéo De Santo
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : LeX
Nom de code : Buck
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: [Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre   Sam 10 Avr 2010 - 14:58

Matéo ne connaissait pas les premiers soins, mais l'idée de voir mourir Bernardino était trop dure à supporter. Si il ne l'avait pas aider, il serait encore au fast-food à discuter avec la serveuse. Matéo se maudit intérieurement. Il n'avait pas vraiment de solution envisageable et le fait que l'humain ne respire plus l'inquiéta vraiment. Complétement perdu, il releva la tête en pestant contre les marchands qui avaient assez d'argent pour se protéger contre les intrusions. C'est alors qu'il aperçut le couple accompagner de ce qui semblait être des agents.

En les voyant revenir, Matéo y vit un espoir. Un sourire fendit un instant son visage tandis qu'il se disait qu'ils n'étaient pas si idiots que ça. Bernardino allait être emmenait à l'hôpital et lui il pourrait voir un médecin pour redevenir comme avant. Il se releva et courut dans leur direction en faisant de grand geste avec les mains au dessus de la tête tout en disant à haute voix.

" Vite! Vite! Il ne respire plus! Dépêchez vous!"

Arrivé à leur hauteur, il s'arrêta pour reprendre son souffle et essaya d'attraper un des agents par la main pour l'inciter à le suivre, expliquant entre deux souffles.

" Faut appeler une ambulance!... Il saigne de la tête... Je sais pas si il vit encore!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre   Sam 10 Avr 2010 - 17:26

Matéo se précipita à la rencontre des quatre personnes, dont deux, le couple, restèrent en arrière. Les deux agents furent stupéfaits le temps que le mutant s'approchent d'eux. Ils sortirent tous les deux leur arme, indifférents aux paroles de Matéo.

"On tire !!"

Dit l'un. Et Matéo entendit deux détonations... Une balle lui siffla près de l'oreille, une autre provoqua une douleur aiguë et brûlante à son bras droit.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matéo De Santo
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : LeX
Nom de code : Buck
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: [Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre   Sam 10 Avr 2010 - 19:17

Matéo resta sans voix. Il n'avait rien fait de mal et on lui tirait dessus sans aucune somation. Un mélange de colère et de frustration l'envahit en même temps que la douleur qu'il ressentit au bras. Matéo se mit accroupit par pur réflexe en se tenant le bras en en pleurant de douleur. Intérieurement, une voix sarcastique lui fit remarquer que depuis le début de son aventure. Il n'arrêter pas de hurler ou de courir. Chassant cette voix, il se releva en jetant un regard furieux aux deux hommes armés. Il n'avait rien fait de mal! Pourquoi lui tirait-on dessus? Qu'est ce que le couple avait bien pu dire?...

Plusieurs questions envahirent son esprit, mais une seule réponse lui vint en tête. *Tapes du pied et fuis!*. Envahit par les différents sentiments de peur de colère et de douleur qui l'envahissaient. Il fit comme pour les gamins dans la ruelle, il baissa la tête comme si il allait charger et frappa violemment du pieds plusieurs fois de suite.

Instinctivement, il essayait de crée une série des vibrations sur le sol, il les espérait suffisamment fortes pour déstabiliser les quatre humains et avoir une opportunité de s'enfuir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre   Sam 10 Avr 2010 - 19:44

Matéo s'était beaucoup approché des policiers, et se trouvait à quelques mètres, mais il se rendit compte que les tremblements du sol, provoqués par ses coups de sabot... n'allaient pas au delà d'une petite zone autour de lui même.

Aussi, ni les agents, ni le couple situé encore un peu plus loin dans la rue, n'en ressentirent les effets.

Les deux agents murmurèrent des jurons. La femme, quand elle vit le résultat des tirs, hurla :

"C'est le Chupacabra ! Par le Ciel, je vous en conjure tuez-le ! Il vous provoque !"

Les deux hommes ne se le firent pas dire deux fois et tirèrent à nouveau. Mais troublés sans doute par cette créature cauchemardesque, ils visèrent encore assez mal malgré une distance de quelques mètres à peine. Une balle passa au dessus de Matéo. Une seconde lui effleura la cuisse gauche. Une entaille brûlante se forma qui se mit aussitôt à saigner.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matéo De Santo
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : LeX
Nom de code : Buck
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: [Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre   Sam 10 Avr 2010 - 20:51

Matéo fut surpris par les tremblements qu'il venait de créer, mais il n'eut pas vraiment le temps de s'en émouvoir. Mais la réaction de ses humains lui faisait penser qu'il se trompait depuis le début. Ce n'était pas les mutants qu'il fallait haïr, mais bien les homme. Il allait charger, mais il grimaça quand une autre balle lui érafla la cuisse et posa un genou à terre en se retenant de crier. Jetant un coup d'œil au corps de Bernardino, il se dit qu'il aurait plus de chance de survivre si il s'en allait et qu'il trouvait ce fameux Manuel. Il eut un regard de défis pour les policiers et regretta de pas être dans un film comme l'avait dit Bernardino. Au moins dans les films, ça se finissait toujours bien... sauf dans certains films d'horreurs.

Il allait charger les deux policiers quand il changea d'avis. Avant de se prendre une autre balle, il implora

"STOP!!!! Tirez plus! Je me rends! Occupez-vous plutôt de soigner mon ami... S'il vous plait! "


Sur un coup de tête, parce que d'un:'il se disait qu'ils l'emmèneraient voir un médecin et de deux, il n'était pas un superhéros. Matéo leva les mains derrière la tête et se mit accroupi en fixant la femme dans les yeux en attendant qu'on vienne le menotter. Un peu nerveux, il lâcha un " Racistes!" à l'encontre des quatre personnes. Il baissa la tête et dit sèchement en fixant les deux policier.

"Je veux voir un médecin! J'ai rien fait de mal!"


Tout en restant accroupis, Matéo essaya de refaire se qu'il avait fait avec le cailloux dans la carriole. Il voulait fragiliser le béton sous lui pour pouvoir l'effrité à main nue et avoir des projectiles à lancer sur les deux flics au cas ou il ne réagirait pas comme il le prévoyait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre   Mar 13 Avr 2010 - 17:38

(Pardon pour le délai ! Je vais accélérer un peu. Tu as déjà fait tes preuves pour jouer sur AX !)

Matéo se rendit donc, et à son grand soulagement, les deux agents ne le tirèrent pas comme un lapin. Pourtant la femme les y exhortait toujours avec autant de passion ! Son compagnon la tint bien à l'écart, comme si le mutant était un pestiféré.

Les deux agents s'avancèrent prudemment, arme pointée sur le mutant. L'un d'eux, un grand efflanqué, murmura un "bon dieu..." hébété devant le monstre. Son collègue, plus petit et trapu, gardait les sourcils froncés, tendu par la concentration.

Quand le bélier murmura "racistes", le flics trapu entendit, et lui répondit du tac au tac.

"Tais-toi ! Tu ne sais pas à qui tu parles !"

Son collègue vit rapidement Bernardino. Il alla le voir, tandis que le flic trapu menottait Matéo. Le mutant ne parvint pas, cette fois-ci, à provoquer de secousses. Le flic s'écarta en plus très rapidement, toujours mettant en joue le satyre.

Le collègue annonça qu'il y avait le cadavre d'un enfant. Le flic trapu vit rouge, il demanda à Matéo d'un ton menaçant :

"C'est toi ? C'est toi qui l'a tué ? Réponds !"


L'homme était à trois mètres de Matéo, son collègue plus loin avait aussi l'arme braquée sur le mutant.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matéo De Santo
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : LeX
Nom de code : Buck
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: [Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre   Mar 13 Avr 2010 - 19:39

(Hj: Pas de problème, prends ton temps. Je suis pas à quelques jours prés xd.)

Matéo soutenu le regard du flic trapu qui lui disait ne pas savoir de quoi il parlait, Buck fit un "pff" histoire de le défier de lui prouver le contraire. Puis il se laissa menotter tout en se contorsionnant pour pouvoir pencher la tête en arrière et voir ce qu'il se passait avec le flic. il entendit l'autre dire que Bernardino était mort. Buck eut un choc, regardant dans le vide il entendit le flic trapu lui demandait si c'était de sa faute. Buck eut une nouvelle monter de colère. Fixant le couple, il se mit à rire comme dément en disant.

" Ma faute! haha! Si ces deux abrutis ne m'avaient pas jugé que sur mon physique, Bernardino ser... Euuuh"


Matéo se tut, comprenant qu'il n'était pas vraiment un exemple à prendre en ce qui concernait le racisme et l'antimutantisme. Se calmant d'un coup, il baissa la tête et disant plus doucement.

" Il m'a sauvé la vie! Il voulait m'emmener voir quelqu'un pour ma mutation. Mais dans la descente juste avant le passage du tram-way, il s'est rendu compte qu'il n'avait plus de frein. j'ai voulu l'aider, mais on allait trop vite et on a terminé dans le décor... J'ai rien pu faire pour l'aider! Quand j'ai appelé à l'aide, ces gens se sont enfuis en me voyant... j'aurais voulu l'aider, mais je savais pas quoi faire pour ça!"


Matéo retint ses larmes et reprit à vous basse. "C'est comme si je l'avais laissé mourir! Je veux pas rester là, s'il vous plait, Monsieur! Je suis qu'un gosse!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre   Mer 14 Avr 2010 - 8:40

Le flic considéra Matéo avec gravité, les mâchoires serrées, les yeux peut-être légèrement humides, pour ce que Matéo en voyait. L'homme jeta un coup d'œil à la scène de l'accident. Son collègue restait indécis.

"Bon... nous allons voir tout cela au poste..."

Puis il se tourna vers son collègue et lui demanda d'appeler une ambulance et de surveiller que personne ne touche au corps du gamin et ce qui l'entourait. Il prit les coordonnées des deux passants, en vue de les convoquer plus tard. Puis il leur intima de circuler.

Matéo se retrouva bientôt à l'arrière de la voiture de police. Une sorte de mini fourgon très moderne qui séparait le chauffeur du passager par un grillage très solide. Quand il monta dedans, Matéo entendit le système de sécurité barrer les portes, et une voix féminine métallique se fit entendre.

*Bienvenue dans votre fourgon de transport sécurisé KOFREX
KOFREX partenaire des forces de l'ordre de l'Etat de Rio de Janeiro, Brésil*


Le flic trapu s'installait à l'avant tandis que la voix poursuivait sa ritournelle.

"interpellation N°567. Vous transitez en compagnie de *Sergent Antonio de Lemos*. En cas de blessure par balle, veuillez trouver des compresses stériles sous votre siège. Ce fourgon sécurisé a été nettoyé pour la dernière fois *hier* à *14h34*. Tout ce que vous direz dans ce véhicule sera enregistré par votre partenaire KOFREX et transmis en temps réel à *Commissariat N°23*. Le *Commissariat N°23* est équipé de cellules KOFR... Vous avez choisi l'option *ne pas utiliser le monitoring KOFREX*, à bientôt.


La voix suave s'interrompit ainsi. Le flic s'adressa à Matéo en mettant en marche le véhicule.

"Ca va la jambe ? Ceci était un programme automatique. J'ai tout déconnecté. Quel âge tu as ? Tu viens d'où ? Qui donc ce gamin voulait-il t'emmener voir ?"

Demandait-il d'un ton neutre en conduisant.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matéo De Santo
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : LeX
Nom de code : Buck
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: [Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre   Mer 14 Avr 2010 - 11:02

Matéo sentit le regard du policier, mais n'y prêta pas vraiment attention. Il ressentit un soulagement quand on lui dit qu'on l'emmenait au poste. Au moins, il y serait en sécurité. Il se retrouva rapidement à l'arrière de la voiture de police et fut accueilli par la voix KOFREX. Il n'avait jamais arrêter, mais des amis lui en avaient parler. Il jeta un coup d'oeil au compresse pour les premiers soins. Matéo ne put s'empêcher de sourire à l'ironie. Car avec les mains menottées, ce serait difficile de se soigner.

Mais il releva la tête, étonné d'entendre la fin du message. Interrogeant le flic du regard, il sentit la voiture démarrer avant que le policier ne lui pose des questions. Matéo ne sut trop quoi penser et après un silence de réflexion, il répondit.

" Ca va, c'est surtout mon bras qui fait mal! Je m'appelle Matéo De Santo, j'ai 16 ans! Je suis de Ryo. Bernardino m'a dit qu'il m'emmenait voir un certain Manuel, c'est un professeur de Photographie. Mais je n'en sais pas plus... Euh dites c'est réglementaire de coupé le Kofrex?"


Matéo regarda par la fenêtre, histoire voir la route et essayer de reconnaitre la route que lui faisait prendre le policier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre   Jeu 15 Avr 2010 - 17:22

L'agent répondit d'un ton posé.

"Oui oui... hmmm... Manuel... un photographe ? Ah je vois. Manuel de Santino sûrement. Il a voulu organiser une exposition de photos de mutants il y a quelques temps. Mais la ville la lui a refusée. Ca les mettait en valeur paraît-il..."

Il tourna à gauche, poursuivit dans une longue rue. Matéo voyait qu'on s'approchait du quartier de la gare, plus populaire.

"J'ai coupé Kofrex parce que... je ne t'amène pas au poste. Si je t'y amène, vois-tu, tu seras accusé de meurtre et jeté en prison. Et on y attendra que tu te suicides."

Il soupira.

"Ce pays ne sais pas quoi faire des gens comme toi. Tu comprends ? Nous les policiers, on ne reçoit même pas de consignes claires. Le mot d'ordre c'est : les jeter en prison, ne pas les traduire en justice. Depuis quand es-tu comme ça ?"

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matéo De Santo
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : LeX
Nom de code : Buck
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: [Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre   Ven 16 Avr 2010 - 1:57

Matéo resta silencieux en entendant la réponse concernant le fameux Manuel. Il se contenta de dire un vague "ah ouais" tout en regardant dehors. Mais il releva la tête étonner de reconnaitre une des rues qui bordait la gare. Fronçant les sourcils d'étonnements en observant par le rétroviseur, le regard concentré du flic. Et ce qu'il dit par la suite ne l'étonna qu'a moitié. L'écoutant jusqu'à la fin, Il regarda de nouveau dehors avant de répondre calmement.

" Oui, je comprends... Je comprends aussi qu'il aurait été plus simple que je m'énerve et que... vous m'abattiez comme une bête pour que vous n'ayez pas de problème! Je me suis réveillé comme ça. je saurais même pas dire depuis combien de temps, mais je crois que ma mutation m'a ouvert les yeux. Je me permettrait plus de juger les autres par leur apparence... Merci de m'aider, il y a trop peu de gens comme vous ici! Et en générale ce sont les premiers a nous quitter!"

Matéo se tut et reprit en s'étirant, ce qui réveilla sa douleur à l'épaule.

" On va à la gare? C'est ça? Mais où vous voulez que j'aille? j'ai toujours vécu ici et j'ai pas d'argent!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre   Ven 16 Avr 2010 - 19:23

Le conducteur parut surpris de la réponse de Matéo.

"Quoi cela fait seulement quelques heures que tu es dans cet état ?? Hmmm en effet cela explique mieux le fait que tu sois encore en vie ou en liberté..."

Dit-il en soupirant. Il s'engagea vers la gare, mais pas du côté des voyageurs, plutôt vers les entrepôts.

"Je vais te faire suivre le chemin... que mon fils avait prévu de prendre... Il y a six mois, il lui est arrivé... la même chose qu'à toi."


L'homme tourna et engagea lentement sa voiture vers des quais non loin de voies de stockage. Il n'y avait pas un chat à cette heure.

"Il est resté cloitré dans la maison plusieurs jours, avant de trouver une adresse, aux Etats-Unis. Un foyer pour mutants. Il s'y rendait, seul, avant d'être attaqué par des jeunes voyous, dans la rue."

L'homme serra les poings sur le volant, suspendit ses paroles, et arrêta le véhicule. Un grand silence régnait.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matéo De Santo
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : LeX
Nom de code : Buck
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: [Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre   Sam 17 Avr 2010 - 2:00

Matéo se retourna en voyant qu'ils dépassaient l'entrée principale, mais Antonio le rassura immédiatement. Restant silencieux, il écouta les explications du policier, non sans gène, quand il apprit ce qui était arrivé au fils du policier. Matéo sentit comme un pointe au niveau du cœur. Surement la culpabilité, car le mois dernier, il avait caillassé trois jeune, mais aucuns ne ressemblait de prés ou de loin à un mutant. La voiture s'arrêta, Matéo déglutit en voyant la réaction de détresse. Il aurait voulu pouvoir lui poser la main sur l'épaule pour le réconforter. Mais il se contenta de baisser la tête en disant.

" Je suis désolé pour votre fils... Je suis sûr qu'il serait fier de vous! Je suis désolé de vous avoir traité de raciste. je l'ai dit sous le stresse et l'émotion! Mais n'en voulez pas au gosses des rue, ils agissent sans savoir et en suivant les ordres de ceux qui les commandent"


Matéo ferma les yeux, un besoin morbide se fit sentir mais il avait peur de s'engager dans cette voie. la gorges séche, il déglutit de nouveau par réflexe et demanda d'une voix timide.

" Vous auriez une photo de votre fils?... j'aimerais connaitre le visage de celui qui a fait de vous un homme meilleur et qui m'aura permit de m'en sortir."

Matéo essaya de ruser pour voir si le fils de ce policier avait été l'une des victimes de son anciens groupe d'amis, mais il n'imaginait pas sa réaction si l'homme apprenait qu'il avait participé à ce genre de ronde punitive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre   Sam 17 Avr 2010 - 13:00

Le policier soupira, et adressa un regard triste à Matéo par le rétroviseur.

"Oui... pas facile de désobéir... c'est là qu'on reconnaît les vrais braves n'est-ce pas ? C'est une terrible épreuve que nous a envoyée le Seigneur. Mon fils... Pedro... il est trop tard pour lui... Le Seigneur l'ait en Sa bonne garde."

On sentait des sanglots pointer dans la voix de l'homme, qui se pencha pour fouiller dans sa poche. Il tira de là une photo plastifiée de son fils. Matéo, s'il avait vu un tel visage, s'en serait souvenu. Il n'avait jamais croisé cette personne, mais il avait entendu des gars de son groupe raconter qu'une autre bande avait fait son sort à une vraie horreur de la nature, et avaient singé des cris d'agonie bizarres, semblables à ceux d'un phoque. Avant de s'esclaffer de rire.


Le policier rangea cette photo saisissante.

"Il avait juste 16 ans... ça ne se voit pas hein ? Aurait-il pu accepter de vivre ainsi ? Il ne parlait même plus comme nous..."


L'homme, ému, étouffa un sanglot et baissa la tête pour se masser les yeux.

"Il a écrit cette adresse... Institut Xavier, Salem Center, New York..."

Il prit un crayon et commença à gribouiller sur un morceau de papier.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matéo De Santo
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : LeX
Nom de code : Buck
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: [Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre   Sam 17 Avr 2010 - 13:58

Matéo ne répondit pas à cause du stresse qu'il ressentait à l'idée d'être sauvé par le père d'une de ses victimes. Il regarda la photo en silence et baissa la tête pour éviter rire. Dans son malheur, on pouvait dire qu'il avait de la chance. *Comme quoi il y a toujours plus ridicule ailleurs* se disait-il. Se raclant la gorge, il essaya de chasser le souvenir de la franche partie de rigolade qu'il avait eut avec ses anciens compagnons en se rappelant ce qu'ils avaient essayer de lui faire. Mais le sympathique policier posa la question fatale. Buck se força à tousser pour éviter d'éclater de rire.

Restant silencieux pour se calmer et faire croire à l'homme qu'il partageait sa peine, il dit en garda les yeux baissé pour éviter de perdre son sérieux.

" Votre fils avait... quelque chose de majestueux en lui! Je suis sûr qu'il aurait pu vivre parfaitement comme ça. Vraiment je trouves qu'il est magnifique! Il ne faut vraiment pas que vous ayez honte de ce qu'il était."

Matéo se pencha en avant pour poser la tête contre le grillage de séparation afin cacher le sourire moqueur qu'il avait au coin de la lèvre. Mais aussi parce qu'une partie de lui regrettait de ne pas être franc avec cet homme. Son fils avait une tête de poisson et Matéo pensait sincèrement qu'il aurait mieux fait de se suicider que de sortir comme ça dans la rue. Mais il se disait que lui même avec sa face d'herbivore, serait incapable de mettre fin à ses jours. Prit par ce sentiment de culpabilité, il rajouta histoire d'avoir bonne conscience.

" Votre fils était surement quelqu'un de bien avec un fort caractère. Parce que c'est ce qu'il faut pour accepter de tel changement physique! Et je crois que je suis bien placer pour le dire!"


Puis il lui donna oralement l'adresse, Matéo se promit de ne pas l'oublier tandis qu'il l'écrivait pour lui. Le mutant se sentit alors dans l'obligation d'aider le policier à son tour, afin de lui permettre de faire son deuil et il lâcha le noms d'une personne qu'il considérer comme un exemple

" Sergent! Trouvez Ruan Montérino! Ce n'est pas forcement lui qui a tué Pedro, mais il fait parti de ceux qui poussent à la haine anti-mutante! Il embrigade les jeunes qui suive ses ordres sans réfléchir! Je... J'ai... un ami qui s'est laisser entrainer par ce qu'il lui disait! Si vous parvenez à faire pression sur lui! Il pourra vous donner les noms de ceux qui on assassinait votre fils."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre   Jeu 22 Avr 2010 - 17:01

L'homme se racla la gorge, et réagit d'un ton bancal.

"Majestueux ? Magnifique ? Tu as mal regardé ou quoi ?"

Les paroles suivantes du mutant semblèrent le rasséréner.

"Oui c'est certain... sans caractère, sans volonté de s'accrocher... je ne vois pas comment vivre dans ces conditions..."


Il tourna la tête pour observer Matéo à travers le grillage.

"Tu n'es pas gâté, mais au moins, tu fais plus peur que rire, El Chupacabra. Oui, tu es loin d'être ridicule. C'est même très impressionnant, foi de père de monstre..."

Il sourit en tapotant sa poche où il avait rangé la photo. Il remit les mains sur le volant et regarda alentours, songeur face aux informations délivrées par Matéo.

"Ruan Montérino ? Tu as un ami qui connait ce voyou ?... Hmmm... Bon. Je vais poursuivre cette enquête. Merci à toi."


Il appuya sur une commande et Matéo entendit les sécurités des portes se libérer. Le sergent désigna un long train sombre.

"Ceci est un train de marchandise. Il transporte aussi du bétail. Pedro comptait voyager là dedans, caché. Ce train rejoint le réseau nord-américain. Le monorail de fret. A partir de là il est extrêmement rapide, et t'amènera droit jusqu'à New York. Prends quelques provisions dans un distributeur automatique."

Il ouvrit la porte, sortit, et ouvrit la porte de Matéo.

"Tu crois que tu vas t'en sortir ? Ca va aller, niveau blessures ? Prends les compresses. Envoie-moi une carte postale une fois arrivé, d'accord gamin ?"

Il délivra Matéo des menottes et lui tendit les compresses. Son poste radio se mit à claironner, une voix féminine battant le rappel des patrouilles.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matéo De Santo
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : LeX
Nom de code : Buck
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: [Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre   Ven 23 Avr 2010 - 23:07

La réaction du policier faillit faire partir Buck dans un fou rire, mais il se pinça pour l'éviter§. Quand celui-ci lui parla de sa propre tête qui faisait peur, le mutant parut étonné. Il releva la tête en disant un peu énervé par son apparence.

" J'ai une tête de bouc! C'est pas une face de bouc qui fait spécialement peur! Bon, les cornes à la limite, mais vous avez vu mes oreilles? Elles sont ridicules! A choisir, j'aurais préféré avoir une tête de loup ou de tigre! Ça, ce sont des animaux qui en jettent! A la limite un ours, j'aurais pu me faire passer pour une grosse peluche! Mais un bouc, ça pues et c'est bête! Je m'en fous de faire peur et foi de monstre, je suis pas El Chupacabra!"

Ensuite Matéo se contenta de hocher la tête en disant que ce n'était rien quand il lui dit qu'il suivrait l'affaire. Le sergent le libéra et lui expliqua ce qu'il devait faire pour aller a New-York. Matéo acquiesça et se leva pour qu'il lui enlève les menotte en le remerciant de l'avoir aidé. Puis il inquiéta de ses blessures, Buck haussa les épaules en grimaçant a cause de la douleur avant de prendre les compresse.

" Je me débrouillerais. Merci à vous et désolé de vous avoir fait peur! Je tiens au courant quand j'arrive, par contre vous auriez de la monnaie pour le distributeur? J'ai qu'un pantalon de pyjama sur moi et pas de quoi acheter de la nourriture."


Matéo attendit de voir si il lui donnerait de quoi s'acheter à manger. Au pire, il jeunerais le temps du voyage. Après être passer devant les distributeurs de friandise, il se dirigea vers les trains en saluant le policier qui devait rentrer. Il s'approcha discrètement de celui qu'il lui avait montré et essaya d'entrer dans le premier Wagon et espérant qu'il aurait de la place pour s'y planquer le temps du voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre   Sam 24 Avr 2010 - 6:10

Le policier donna un peu d'argent à Matéo, et même son sandwich, en assurant que son service de garde était bientôt fini. Pour partir dans son fourgon Kofrex il attendit d'avoir aperçu Matéo grimper dans le bon train. Puis il s'en alla.

Le mutant ne fut guère dérangé pour le reste de la nuit. Il trouva une place dans un coin de wagon à bestiaux où il trouva des réserves d'eau. Au petit matin le train se mit en branle et ce n'est que plus tard que des bêtes furent chargées dans le wagon.

Au bout de plusieurs heures, Matéo et les bêtes eurent droit à un arrêt plus prolongé pendant lequel on manœuvrait pour s'intégrer au réseau du monorail de fret. A partir de là le train fila à grande allure et sans cahots.

Matéo arriva de nuit à New York dans son wagon vide. Dans la gare il trouva une navette pour Salem Center et put se dissimuler dans le compartiment à bagages.

C'est donc un Matéo courbaturé, fourbu, assoiffé et affamé qui se présenta, à la fin de l'après-midi suivant, aux grilles de ce fameux Institut Xavier préconisé par Pedro. Il fut accueilli par une voix féminine informatique :

"Signature mutante confirmée. Bienvenue à l'Institut Xavier."

Passé la grille, le mutant put voir deux jeunes femmes qui devisaient plus loin dans le jardin. De l'autre côté de l'allée, un jeune s'entraînait sur un terrain de sport.



HRP. Matéo remporte 2 points de barèmes.
Tu peux désormais poster à l'Institut, dans un des sujets au choix de la section "extérieur de l'Institut".

Bon jeu à toi !

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Brésil-Ryo de Janéiro] Fuir et survivre
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Boesberg, André] Fuir les taliban
» Pour faire fuir un homme, voici des petites idées
» pourquoi fuir
» Les BD qui vous donnent envie de fuir
» Fuir ! Là-bas fuir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Academy X :: Reste du monde :: Amérique-
Sauter vers: