AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Mer 17 Mar 2010 - 19:10

Adam était assit, pour ne pas dire vautré, sur un de ces sièges d'établissement scolaire fait pour être aussi peu confortable que possible pour éviter les assoupissements possibles des élèves au cerveau trop stimulé, ou pas assez diraient certains professeurs...
Le jeune homme tourna doucement le regard vers la fenêtre bien trop proche sur sa gauche. Le ciel était bleu en cette fin de mois de septembre et l'extérieur semblait littéralement l'attirer comme du miel aurait attiré une abeille.

Adam soupira un première fois, le coude sur la table et son bic dans la main qu'il faisait tourner négligemment autour de son pouce. Les maths l'ennuyaient, pire, les devoirs sur l'équation différentielle était pour lui la définition de la torture cérébrale. Second soupire, il reporta son attention vers sa copie tour à tour noircie d'encre et blanchit de blanc correcteur.

*Ca me gave... Encore une heure de DS puis j'enchaîne avec bio... Si je ramène encore une piteuse en maths je vais me faire savonner comme il faut... Je me demande si ça serait différent à l'Académie... Vivement la pause.*

Les pensées du garçon étaient tourmentée par des envies inassouvies. Il avait découvert la nature des mutants avec les événements de Genosha et cela avait éveillé en lui l'espoir qu'il n'était peut être pas un monstre comme il le pensait...

*Un monstre attablé et occupé à faire des calculs... Personne n'a de pitié pour les élèves???*

Il reposa son front contre sa main et soupira.

L'heure passa et la sonnerie résonna, Le devoir bientôt oublié, le jeune mutant s'empressa d'enfourner ses affaires dans son sac à dos et se rua vers la porte en posant son devoir sur la table du professeur.

"Enfin libre"

Il exprima sa pensée à voix haute alors qu'il émergeait à la lumière inondant la cour. Le soleil l'éclairait et son corps si sensible à la variation de température accueillait les précieux rayons avec allégresse. Si seulement les pauses pouvaient durer une journée complète...


Dernière édition par Adam Murday le Jeu 1 Avr 2010 - 2:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Jeu 18 Mar 2010 - 2:26

[Bonsoir et bienvenue sur AX. Pense à lier ta fiche dans ta signature et à corriger ton âge (25 ans) dans ton profil (pour le mettre comme dans ta fiche de perso. Bon jeu !]

Adam était enfin dans la cour de récréation pour quelques précieuses minutes avant son prochain cours - en l'espèce de la biologie.

Des groupes étaient affairés un peu partout par affinités discutant de sujets futiles ou sérieux, riant, criant ou flirtant même pour certains couples timidement.

Pas de visages connus en vue, le jeune mutant n'avait au fond personne à voir.

Il était seul.

Parmi cette nuée adolescente.


Soudain, un jeune homme bien étrange s'approcha de lui.

"Hey, mon p'tit pote, t'aurais pas du feu ?" lança-t-il d'une voix aigüe et quelque peu agaçante.

"C'est ton bahut là ? Punaise, je te jure, ça pète la misère là... T'as pas une tronche à traîner trop longtemps là, j'suis sur..."

Il sourit. Et fit un clin d'œil à Adam.

"Mon poulet, j'suis sur que tu t'demandes qui j'suis, hein ? Ben tu peux m'appeler Mystic. Mystic Pizza"

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Jeu 18 Mar 2010 - 3:01

Adam ne reconnu aucun réel camarade ou ami dans la cour et il ne se sentait proche d'aucun groupe en particulier, il ne souhaitait que se dorer au soleil tant qu'il le pouvait encore. Bientôt les pluies d'octobre viendraient puis le froid de novembre suivrait. Rien que d'y penser, il frissonnait déjà. Focalisé qu'il était sur sa recherche de chaleur solaire, il ne remarqua qu'à la dernière minute l'étrange nouveau-venu.

La voix aiguë le fit émerger de ses pensées vagabondes. Il sourit automatiquement, tâchant d'avoir l'air sympathique et non idiot. La question vint rapidement et elle était basique, on lui demandait du feu... Le lycéen hésita un moment, se demandant qui diable était l'inconnu. Sa dégaine, son look provocateur et surtout ce maquillage étrange... Il aurait cru voir surgir un clown en face de lui il n'en aurait pas été plus surpris.

Timidement et surtout pris au dépourvu, le garçon ne put que secouer la tête doucement pour indiquer à son interlocuteur qu'il n'avait aucun moyen d'allumer une quelconque cigarette. Il ne fumait pas, pire la fumée le faisait cracher au mieux...

*Bizarre... Il ressemble pas à un étudiant du tout...* Pensa-t-il en regardant mieux l'hurluberlu.

Devant son manque de conversation, le type au chapeau enchaîna avec une sorte de critique cynique de l'établissement fort potable que fréquentait l'adolescent. Il leva un sourcil devant cet air faussement compatissant alors qu'un sourire illuminait ce visage qui commençait déjà à le déranger.

*J'ai pas de feu, pourquoi il me fait la causette?*

L'individu louche enchaîna en se présentant. Au son de 'mon poulet', le jeune mutant grimaça réflexivement mais ne rétorqua rien.

*non en fait je ne me demande pas qui tu es mais pourquoi tu es là à ma parler...* il pensa, en essayant de rester stoïque alors qu'il retenait un sourire moqueur.

Le nom ne disait rien à Murdey, mais pire, il lui semblait comme n'être qu'un vulgaire pseudonyme quoique trop ridicule pour en être fier... Il réalisa finalement que laisser un inconnu se présenter sans lui rendre la pareille était malpoli et il s'empressa de répondre, espérant secrètement que la sonnerie retentisse et qu'il se rendre en biologie...

"Ok... Euh... Mystic...Mystic Pizza... Je suis Adam Murdey... Je suppose que vous ne vendez pas de plats italiens..." il tenta une pointe d'humour, se demandant s'il serait relancé.

Il ne tendit par contre pas la main, a vrai dire les contacts le rebutaient, il n'appréciait pas que les autres critiques la froideur de ses mains ni la moiteur de ses paumes...
Revenir en haut Aller en bas
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Jeu 18 Mar 2010 - 3:15

"Adam... Et où est Ève alors ?" répliqua d'un ton légèrement amusé le garçon fantasque.

Il passa la main dans ses longs cheveux gras puis ajouta :

"Adam... Adam, mon pote, tu aimes les cheveux longs je vois... Je me demandes entre toi et moi qui a les plus longs cheveux... On pourrait comparer, ce serait amusant non ?"

Mystic Pizza partit dans un grand rire. Avant de poursuivre :

"Tu sais... Ton bahut il est tout pourri. Le mien, avant, il était mieux. Mais bon, j'ai pas trop le choix... Parce qu'au moins y a la cantine et..."

Un air sombre parcourut le visage du jeune homme. Comme s'il souhaitait changer de sujet, il enchaîna rapidement :

"T'aurais pas une piaule pour moi ? J'veux dire, t'as l'air d'aimer la musique et... T'as pas quelque chose à becter sur toi, là ? Ou un peu de blé à me dépanner ?"

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Jeu 18 Mar 2010 - 9:14

La réponse au tac-au-tac de son interlocuteur l'aurait fait sourire en temps normal mais la blague était du recuit. Il avait entendu ce genre de niaiserie toute son enfance. Des moqueries genre 't'as pas vu Eve? Encore bannit du jardin d'Eden? Dit bonjour au serpent pour moi...' Si seulement les autres savaient combien leurs insultes avaient pu glisser sur sa peau comme l'eau claire de la douche brûlante glissait sur son corps presque imberbe. Il répondit doucement.

"Eve est à la maison, elle dort car elle a fait une indigestion de pommes" Il expliqua presque sérieusement.

La suite lui parut un enchaînement de tentatives d'approche bancales au mieux, minables au pire. le lycéen se passa la dextre dans les cheveux sans réfléchir. Il était un peu orgueilleux et son point de fierté était ses doux cheveux roux flamboyants, héritage irlandais provenant sûrement de sa mère. Il souriait alors que la question de la longueur à comparer le faisait penser à des trucs frivoles, atténuant pour un moment les craintes qui l'habitaient.

Il resta un moment hésitant puis secoua la tête, il se demandait où voulait en venir le type alors que la conversation rebondissait sur le lycée. Il s'inquiéta un moment : Pourquoi ce look bizarre? Et si le garçon avait fugué? Ca expliquerait pourquoi il semblait étranger à l'établissement et surtout si seul?

"Bah ici je suis demi-pensionnaire, c'est pas plus mal en même temps, chez moi ma mère a trop de boulot pour penser faire les courses... Quand elle est là..."

Une question de la cantine parut illuminer le visage du jeune mutant mais il ne la posa pas. Au contraire, il fouilla dans sa poche de jeans. Il dénicha un petit tas de tickets orange. L'étrange nouveau continuait à parler d'un autre sujet. Définitivement, il devait être dans les emmerdes jusqu'au cou...

"Hey mec, si t'es dans les soucis, bah tient, prend un de mes tickets de restauration, je mange à 11h30, on pourrait se retrouver ici même. Par contre, tu devrais retirer le chapeau, les surveillants pourraient se douter que tu viens de l'extérieur."

Il fit une pause et pesa le pour et le compte. Il n'avait jamais montré ce genre de signe de sympathie envers quiconque et surtout ça lui faisait bizarre de croiser un jeune d'environ son âge mais qui semblait si relax alors qu'il venait à peine de quémander... L'air sombre qui apparut sur le visage du jeune au chapeau sembla être communicatif.

"Erf, je sais pas trop quoi dire, on se connaît à peine. Je vis avec ma mère, enfin... Avec une ombre qui ressemble à ma mère car ma mère est toujours absente. On parlera du reste à la cantine. Désolé j'ai rien sur moi pour le moment, juste mes tickets et ma carte étudiant."
Revenir en haut Aller en bas
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Jeu 18 Mar 2010 - 14:35

Mystic Pizza resta muet l'espace d'un instant pendant lequel Adam crut que le garçon étrange allait pleurer... Mais non. D'une main désinvolte, il accepta le ticket et l'enfourna dans son manteau.

"Sympa mon pote. Mon ancien bahut faisait de la cuisine de chef mais... Ça sera mieux que rien"

Il repartit l'air de rien dans un grand sourire :

"OK, je vais allez zoner avec tous mes potes super classieux et on se retrouve à 11h30... Tu verras on va se poiler, mon poulet... Et je te parlerai de ma mère qui est encore plus relou que la tienne. Pour sur !"

*
**

La pause était déjà terminée. C'était le retour de la biologie. En plus, pour une fois, Adam avait de la chance : il s'était retrouvé assis juste à côté de la plus jolie fille de la classe.


Angela avait la réputation d'être assez sauvage en revanche. Et pas très causante... Ce qui expliquait certainement le fait qu'Adam ne lui ait jamais réellement parlé.


Quoi qu'il en fut, leur enseignante, Mademoiselle Krakow était accompagnée d'un homme d'un certain âge, en blouse de médecin. Leur professeur de Biologie attendit d'avoir le silence puis lança :

"Bonjour ! Aujourd'hui nous allons parler des mutants. Et nous avons la chance d'avoir parmi nous un expert mondialement reconnu : le Professeur Hank Happy !"

Angela soupira et marmonna pour elle même :

"Ben voyons... Encore du blabla moralisateur et raciste... Qu'est ce que je fous ici ?"

Le Professeur Happy salua d'un large geste de la main la classe et posa tout de go :

"Est ce que quelqu'un parmi vous peut nous dire ce qu'il pense des mutants ?"

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Jeu 18 Mar 2010 - 19:14

Adam resta béas alors que son étrange camarade empochait le ticket et continuait à parler de son ancien établissement scolaire et de pourquoi il était carrément super et mieux et ainsi de suite... L'attitude du jeune commençait à un peu agacer le mutant mais il resta sympathique le plus possible et ce fut avec un soupir plus de consternation qu'autre chose qu'il vit celui qui l'avait empêché de profiter de sa pause librement s'éloigner.

*Il faut de tout pour faire un monde mais n'empêche, c'est pas humain de faire me perdre le peu de temps libre dont je dispose... *

Il grommela alors que la sonnerie retentissait... Il se retrouva rapidement emmuré en salle de biologie, heureusement il était plutôt bon élève en cette matière et en général les heures de SV passaient rapidement.

Il fut étonné de se voir placé près d'Angela. Selon les mecs de la classe elle était canon. Selon les goûts d'Adam, elle était assez quelconque mais surtout son côté sombre (pour ne pas dire Emo), avait tendance à peser sur son moral et il n'avait pas besoin de fatalisme ni d'humeur noire pour passer les derniers jours de beau temps. Il s'assit en faisant un timide signe de tête à la fille puis sortit sa trousse et se mit à jouer avec son crayon de bois alors qu'un nouveau venu était présenté par le professeur.

*un spécialiste des mutants ça existe?*

L'intérêt du garçon avait été éveillé et il fixa l'expert attentivement. La réflexion bourrée de préjugés de sa voisine de table le fit lever les yeux au plafond mais il ne relança pas. Décidément, Angela ne correspondait absolument pas à son genre de fille... La question de l'intervenant par contre piqua encore plus sa curiosité, il ne fit pas mine de répondre, attendant de voir la réaction que provoquerait la question sur le groupe d'élève, il ne voulait pas passer pour un dingue ou un marginal en parlant de son point de vue avant d'avoir pu jauger la réaction général de la classe.
Revenir en haut Aller en bas
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Ven 19 Mar 2010 - 3:46

Quelques instants s'écoulèrent avant que l'un des mauvais élèves de la classe, Bob, ne lève un doigt hésitant.

Le Professeur Happy lui donna la parole.

"Ben, M'sieur. Les mutants, c'est rien que des parasites. Ils cassent plein de trucs avec leurs pouvoirs chelous. Pis, y en a i'sont carrément hideux. Mon père, i'dit même que si c'était lui le Président faudrait tous les foutre dans un bateau genre carrément gros et l'envoyer dans la flotte. Parce que mon père, i'dit que les mutants ce sont rien que des erreurs de la nature"

Si la professeur d'Adam semblait consternée par la réponse, Hank Happy se contenta d'afficher un sourire paternel.

"Votre père dit beaucoup de choses, mais connait-il bien les mutants ? Adopter un discours apocalyptique ne sert à rien. Après tout, les mutants sont des être vivants comme nous. Sauf qu'ils sont malades... Votre père dit-il qu'il faut exterminer les gens malades ?"

Bob baissa les yeux et rougit. Visiblement son père ne disait pas ça.

"Non, les gens malades il faut les soigner. Mademoiselle Krakow, veuillez passer à vos élèves ce texte intéressant que j'ai écrit"

L'enseignante distribua une feuille tirée d'un quelconque journal.

"Muter est une chose terrible. Et cela peut vous arriver et plus facilement que vous ne le pensez. En écoutant de la musique de dégénéré ou en ne faisant pas vos devoirs, en ayant des relations sexuelles précoces ou en adoptant des conduites toxicomaniaques, voilà les symptômes"

Angela soupira à nouveau. Adam remarquait qu'elle griffonnait sur une feuille. Elle lança sur le même ton que la dernière fois et toujours à elle-même :

"Punaise si je pouvais muter..."

Sur la feuille de papier figurait un dessin raté d'une fille avec une cape volant dans les airs. Ou tout du moins quelque chose qui y ressemblait vaguement.

Le Professeur Happy reprit, comme possédé :

"Satan est parmi nous. Et il s'incarne dans les mutants. C'est d'une thérapie en forme d'exorcisme dont nous avons besoin !"

Il prit une grande inspiration et pointa son doigt vers Adam :

"Vous là ! Le garçon-fille aux cheveux long ! Dites-moi ce que vous conseilleriez à un mutant si vous en connaissiez un ?"

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Ven 19 Mar 2010 - 9:06

Citation :
HRP: Je précise au cas où, qu'en équivalent fin de première S et début terminale, on a étudié les bases de la phylogénie et de la théorie de darwin. La génétique étant au programme de S avec l'ADN, ARN et les mutations génétiques. Ce qui explique les quelques connaissances sur le sujet de mon personnage.

Adam écouta, on dira plutôt entendit le spécialiste de la bêtise humaine répondre précipitamment. Ne pouvant pas retenir un léger rire tant la manière d'exprimer le point de vue raciste et stéréotypé lui rappelait les propos des racistes anti-noirs ou anti-immigrés... Devant un tel exemple d'ignorance, il avait honte d'être américain.

*Dire que l'on parle des mutants alors que l'analphabétisme est toujours si présent dans nos classes... Je plains nos profs...*

Le lycéen discerna l'air de la professeur qui semblait vouloir disparaître sous terre, elle devait ressentir la même chose : consternation et pitié. Le discours de l'intervenant partit sur le phénomène mutant comme une maladie. En y repensant bien, si on parlait d'expression purement phénotypique sans faire d'eugénisme radicaliste, la mutation était une dégénérescence d'un patrimoine génétique donné, codant pour les caractères cellulaires, morphologiques, moléculaires et physiologique... Selon les cours précédents, des mutations étaient toujours survenues dans l'histoire de l'évolution : apparition de nouvelles races, apparition de nouvelle pigmentation, l'adaptation de la vie marine vers une vie amphibienne... Les exemples foisonnaient dans l'esprit d'Adam.

L'"expert" partit sur un discours moralisateur qui aurait pu passer pour du fanatisme à peine voilé. Prôner que la cause de la mutation était un comportement limite incestueux, de déséquilibré mental et de pervers toxicomane? Le jeune mutant préféra ne plus en écouter d'avantage. Il porta son attention sur le texte et le lut consciencieusement. Les références à l'institut Xavier éveillèrent encore plus son attention.

*Ca me dit quelque chose ce nom...*

Il continuait à lire quand sa voisine murmura quelque chose, son désire de muter... Il la regarda un moment, un air incertain sur le visage, ne remarquant que tardivement le dessin brouillon. La discussion sur Satan et l'exorcisme le fit froncer les sourcils de manière réflexive. Il n'avait jamais été croyant ni fervent admirateur d'un mouvement d'idée ayant ouvertement fait brûler les scientifiques pour hérésie afin d'éviter une contestation de leurs explications divines.

La dénomination de 'garçon-fille' le crispa net. Son attention se porta sur le duo professeur et du bouffon qui se disait spécialiste à son côté. Il soupira à la question, tâchant de rester calme bien qu'il n'avait qu'une seule envie : s'enfuir pour s'enfermer dans les wc...

"Je suis Adam... Mon prénom... Et si je peux me permettre, la pousse des cheveux est un phénomène naturel jusqu'à preuve du contraire et le choix m'appartient de les faire couper courts ou de les laisser s'allonger à condition de les entretenir... "

Il avait voulu souligner son point de vue sur concernant son propre look avant toute chose.

"Bon... Concernant vos dires sur les mutants comme vous les dénommez, si on suit les logiques de Miss Krakow, Ils seraient simplement une nouvelle étape dans le développement des espèces, peut-être une évolution de l'espèce humaine."

Il regarda gentiment leur professeur alors qu'il reprenait l'un des sujet des cours précédents.

"Une personne atteinte de Drépanocytose, qui est une altération des cellules rouges du corps est provoqué par une simple alternance moléculaire de l'hémoglobine... Elle-même provoquée par le remplacement d'un seul nucléotide. Les personnes atteintes de ce qui est appelé maladie car les syndromes en sont invalidant n'ont pas choisis d'être malade... Donc mon approche des mutants serait moins alarmiste que la votre, je ne voudrais pas tomber dans la xénophobie basique et la peur de celui qui est différent..."

Il avait certes fait un récit orale des cours de SV de la semaine dernière mais il était satisfait de son idée. Il lança un regard à la classe et étrangement sentit sa confiance en soit diminuer. Il se rappela combien de fois il avait imaginé qu'il perdait le contrôle de son pouvoir en classe, qu'il blessait des 'camarades' de classe avec son venin ou pire... Il sentit une boule apparaître dans sa gorge et une pointe à son estomac. Sa dernière mue avait était plus douloureuse que les précédentes et il lui était de plus en plus difficile de cacher la vérité à sa mère... Il tenta de se focaliser à nouveau sur la question.

"Bah... En gros, j'pense que malgré tout je flipperais... Même si j'avoue que Spiderman est assez cool..." il conclut bêtement exprès pour faire oublier sa réponse plus raisonnée d'il y a peu.

Il soupira, baissant le regard vers le sol en se demandant pourquoi cette heure de cours de biologie était si longue aujourd'hui... Il saisit son crayon de bois à nouveau et le fit tourner nerveusement dans sa main, l'impatience grandissait en lui.
Revenir en haut Aller en bas
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Ven 19 Mar 2010 - 18:21

"Oui, enfin vous avez les cheveux longs comme ma bonne à rien de fille, alors c'est vous qui choisissez certes... Mais, il y a des règles. Et la règle veut qu'une fille ce n'est pas un garçon et vice-versa" bougonna Hank Happy.

Il écouta l'air courroucé le reste de l'intervention d'Adam.

"La science officielle ne fait pas tout. Appliquer des principes anciens à des phénomènes nouveaux peut amener à de graves erreurs. Pour ma part, d'après mes propres observations et l'écoute de nombreux jeunes atteints de mutations, j'opterai plus sur la piste des co-facteurs : il y a peut être un terrain génétique de base mais c'est la mauvaise vie de ces jeunes gens qui fait que leur génome va dégénérer et donner ce que nous savons..."

Hank Happy semblait avoir repris du poil de la bête. L'argument d'autorité vint dans la foulée, quand il ajouta :

"Mais tout cela est expliqué dans mon "Dialogue imaginaire entre Charles Darwin et Hank Happy" que je vous conseille de lire"

Il ricana même, un brin triomphal, quand Adam reconnut qu'il flipperait.

"A-ha ! En effet, ce serait inquiétant ! Et même si cela peut paraître cool, la mutation est une souffrance... Oui, une souffrance ! Il faudrait donc adresser cette personne aux services compétents ! Et c'est ce que je vous invite à faire ! Oui, c'est ce que je vous invite à faire !"

Un certain nombre d'élèves acquiescèrent aux paroles de l'expert. En fait, seule Angela avait l'air très désapprobatrice. Elle fermait les yeux, comme pour se couper de ce qui se tramait dans la pièce.

Le reste de l'heure passa assez rapidement en fait... Le Professeur Happy continuait à déblatérer des choses du même acabit devant un auditoire mou.

11h30 était arrivé. Adam se retrouva dans le couloir. Un certain nombre d'élèves de sa classe commentaient en termes plutôt élogieux l'intervention du Professeur Happy. Angela quant à elle avait décidé de filer directement vers le réfectoire.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Ven 19 Mar 2010 - 19:45

Si Adam garda le silence ce fut plus par consternation que par-ce qu'il était à court d'arguments. Mélangez eugénisme primaire et fanatisme religieux et vous obtenez le 'professeur Happy'. Le discours moralisateur n'atteignit pas le jeune mutant. Il se voyait déjà comme un monstre et sa mutation n'était aucunement lié à un comportement réprobateur.
Pire la déclaration sur ses cheveux le fit serrer les poings en sentant une certaine colère sourde monter en lui. Il soupira et préféra tourner son attention vers la fenêtre et le soleil qui l'attendait dehors. Intérieurement il connaissait fort bien la douleur engendrée par la mutation, la peur qui tord les viscères tellement fort que vous en perdez l'appétit parfois... Peur ) l'idée d'être exposé, d'être montré du doigts comme une bête de cirque...

*Bientôt tout ça sera finit et je pourrais me gorger de soleil...*

Il conserva le même mutisme qu'Angela, comprenant mieux maintenant le fatalisme dont elle avait fait preuve en reconnaissant l'intervenant. Quand la fin de l'heure sonna il slaloma entre ses 'camarades' de classe et attendit d'avoir franchit la porte de la salle pour se tourner vers sa professeur.

Il tenta de lui faire un sourire rassurant mais il ne savais pas trop comment lui demander les raisons d'une telle intervention... Il fuit littéralement vers la cours, impatient de respirer librement et de ressentir la caresse du soleil qui serait bientôt à son zénith. Il se demanda après un petit moment si le mec aux cheveux long rencontré plus tôt serait là...
Revenir en haut Aller en bas
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Sam 20 Mar 2010 - 1:26

De retour dans la cour, il trouva Mystic Pizza affairé à fouiller dans l'une des nombreuses poubelles de l'établissement.

Visiblement, le jeune homme fantasque faisait son marché : il sortit une brique de jus de fruit éclatée et un trognon de pomme. L'air ravi et n'ayant vraisemblablement pas encore réalisé qu'Adam le regardait, Mystic Pizza s'assit par terre en tailleur et attrapa un mégot de cigarette qui trainait sur le sol.

Bien entendu ce petit manège semblait beaucoup amuser les lycéens tout autour qui montraient du doigt Mystic Pizza en ricanant.

Soudain, ce dernier releva la tête et croisa le regard d'Adam. Il eut un sourire gêné et lui dit :

"Oh, mon poulet ! Tu es revenu ! Ton lycée est naze, si naze, c'est affreux... On..."

Il marqua une petite pause pendant laquelle il fit une drôle de moue, puis ajouta :

"On va manger ?"

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Sam 20 Mar 2010 - 1:54

Adam se rapprocha de son homologue au cheveux longs et tendit une main pour l'aider à se relever. Il ne relança pas sur le sujet du lycée et hocha la tête simplement pour répondre à la question. Il indiqua vaguement un des bâtiments où déjà une sacrée file d'élève s'agglomérait.

"Si on veut manger vite, il faudrait commencer à faire la queue... Tu-as toujours le ticket?"

Il soupira un moment et demanda à mi voix.

" est-ce que dans ton bahut les profs faisaient intervenir des fanatiques rabâchant des absurdités sur le phénomène mutant? C'était soporifique... Un certain professeur Happy est venu nous déblatérer des propos loufoques. Tu vas peut-être me trouver dingue mais tu pense quoi des mutants?"

Il regardait dans le vide, vaguement concentré sur ce qu'il disait plus pour clarifier les méat d'information qui occupait ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Sam 20 Mar 2010 - 2:03

En se laissant relever par Adam, Mystic Pizza acquiesça à l'interrogation du mutant : il avait toujours le ticket.

S'époussetant les genoux puis ramassant le trognon de pomme et la brique éclatée qu'il rangea précieusement dans son manteau, le garçon fantasque suivit Adam en direction du réfectoire. Les deux garçons s'installèrent dans la queue, leur plateau vide dans les mains.

"Oh dans mon lycée... Les profs étaient super. Oui, super. Et... Il n'y avait pas de fanatiques... Sans compter que..."

Il s'arrêta au beau milieu de sa phrase comme pour méditer sur la fin à donner à celle-ci.

"Non, non le Professeur Happy était détesté. Oui, détesté. Comme tous les anti-mutants. Parce que bon, c'est facile, mon poulet, de se moquer des gens qui sont pas comme toi... Mais j'veux dire : ce sont des gens avec un cœur et des sentiments. Et même si on... Euh... Si ils le montrent pas, il leur arrive de souffrir..."

Adam put composer son menu à sa convenance et régla avec un ticket-restaurant. Il put assister aux jérémiades de Mystic qui exigea un peu plus de frites que la ration normale et profita que la cuisinière avait le dos tournée pour enfourner un quignon de pain dans sa poche.

Alors que les deux garçons cherchaient une place pour s'asseoir, Mystic reprit :

"Tu sais les mutants je ne peux que les aimer. Parce que, voilà, j'en suis un !"

Il avait l'air très content de sa petite révélation. Il fit un grand sourire à Adam.

Le réfectoire était bondée. Quelques tables étaient libres dont celle d'Angela qui déjeunait toute seule.

"Hé, mignonne la poulette. Tu la connais ?" demanda Mystic.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.


Dernière édition par Le courtier temporel le Sam 20 Mar 2010 - 4:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Sam 20 Mar 2010 - 4:16

Adam grinça des dents quand le jeune avoua à moitié que l'autre fanatique avait été un de ces profs. Tout restait flou pour le jeune ophidien mais il semblait voir plus clair dans la pagaille. Selon son raisonnement, Pizza aurait un lien avec Happy. Le petit speech sur les mutants ayant un coeur et des sentiments fit se placer le jeune étudiant sur la défensive et il ne rétorqua que par des hochements de tête assez peu révélateurs de son trouble intérieur. Il se choisit un mélange de poulet grillé, frites et haricots. Il n'ajoutait pas un gramme de sel mais par contre adorait le goût acide et donc réussissait à récupérer des tranches de citron. Il prit un jus d'orange et s'approcha du réfectoire bondé. Il failli lâcher son plateau tant la révélation de son acolyte le prit au dépourvu. Il n'imaginait pas qu'un mutant viendrait lui rendre visite pile poil le jour où un taré anti-mutant se pointait à l'école... Il ne voulait qu'une vie simple mais en même temps des milliers de questions brûlaient ses lèvres.

Il aurait aimé oser parler de Genosha, comprendre ce qui s'y passait et pourquoi le public n'en savait quasi rien? Pourquoi la loi anti-mutant avait-elle était édictée? Magic venait-il de la clinique du prof? Des question sans réponses qu'il n'oserait jamais poser...

"tu ne devrais pas parler de ça ouvertement..."

Adam murmurait et passa près d'Angela sans la remarquer plus que ça jusqu'à l'autre mutant ne la lui fasse remarquer.

"ouais je la connais, une Emo de la classe, son fatalisme a tendance à me déprimer donc je ne lui parle pas tellement. "Viens on se poser peinard pres du pilier là-bas.

Il désigna une zone à l'écart et rarement utilisée. Il ne voulait pas que des idiots de sa classe n'entende ce qu'ils se disaient...
Revenir en haut Aller en bas
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Sam 20 Mar 2010 - 4:37

Mystic hocha tristement de la tête et suivit tout penaud Adam jusqu'au pilier. Passant devant Angela, la jeune fille leur fit un léger sourire, ce qui semblait être un effort en soi.

Une fois attablé, Mystic commença à dévorer avec les doigts les frites comme s'il n'avait pas mangé depuis une éternité. Les bruits de mastication qu'il faisait étaient assez impressionnants, si bien qu'aux tables alentours ça jasait.

"Hey Adam, le minou là c'est ton petit ami ? Ah ah ah !" se gaussa Bob, le plus mauvais élève de sa classe. Il était avec ses amis de l'équipe de football américain et quelques pom pom girls. Les garçons se moquaient et les filles gloussaient.

Visiblement ça n'avait pas l'air de couper l'appétit de Mystic qui mangeait toujours comme un goret. Entre deux bouchées, le garçon demanda :

"Bah, j'suis mutant et fier de l'être. Pourquoi le cacher ?"

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Sam 20 Mar 2010 - 13:28

Le lycéen fut surpris de voir la gothique lui sourire. Il passa devant elle en rougissant doucement. Il se demanda pourquoi cette réaction mais se dirigea malgré tout vers l'emplacement reculé de la pièce où il avait l'habitude de se poser comme pour s'isoler.

La manière dont mangeait Mystic confirma ses soupçons comme quoi il vivait à la rue et devait avoir fugué. Adam était toujours partagé entre deux attitudes à prendre, il n'était pas vraiment un champion pour les interactions sociales. Devait-il se méfier toujours ou au contraire tenter de se confier à celui qui était un inconnu il y a à peine deux heures de ça?

L'intervention du lourdaud bien dénommé Bob, encore lui, fit rire le poulailler qui l'encadrait. Levant la tête doucement il toisa la table des demeurés en pensant.

*Si pour être apprécié socialement il faut sacrifier son cerveau... Je préfère bien rester seul. *

Un imbécile qui passerait son temps à se moquer de vous c'est irritant au départ, genre les premières heures, mais après tout les ânes savaient braire bruyamment déjà à l'époque où les fier destriers parcouraient le monde de leur course. Adam n'avait pas les mêmes valeurs que l'autre imbécile et était d'un seul coup encore plus ravi de partager son repas avec l'autre aux cheveux longs. Il leva les yeux au ciel pour signifier à Bob que ses paroles lui glissaient dessus littéralement et il se focalisa sur son assiette en silence.

La conversation qui semblait sur le point de débuter à sa table sur les mutants ne l'enchantait guère mais bon, si il pouvait glaner des informations sans trop se dévoiler, pourquoi ne pas tenter le coup? Il répondit précautionneusement, à mi voix, à peine audible.

"Pourquoi le cacher? Peut-être parce qu'être un mutant c'est devenir un monstre, une créature dangereuse aux yeux de la société, pourchassée par les humains comme si on ne valait pas plus que des animaux? "

Il se mordit la lèvre quand il remarqua l'utilisation du 'on' et détourna la conversation, jetant un regard par dessus son épaule, craignant presque de voir l'un des idiots de l'équipe de football apparaître.

"Enfin, j'veux dire que pourquoi désirer tant que ça être différent des gens normaux... Est-ce qu'être un mutant t'a rendu heureux?"

Adam avait attrapé son verre d'eau doucement et s'apprêtait à y boire alors que dans son corps semblait noué par le stress, son appétit diminuant d'autant.


Dernière édition par Adam Murday le Lun 22 Mar 2010 - 1:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Dim 21 Mar 2010 - 4:23

Mystic cessa l'espace d'un instant de se goinfrer et leva un regard triste sur Adam.

"Tu sais... On est comme on est. J'ai toujours été différent, mon poulet, et maintenant que je m'assume je vois pas pourquoi j'aurai à me cacher"

Il se passa la main dans les cheveux et ajouta :

"Bah, non ça m'a pas rendu heureux... Mais je l'étais déjà pas avant. Alors..."

Les bruits de Bob et de ses amis commençaient à couvrir leur conversation. Mystic commenta en haussant le ton :

"En tout cas, les débiles dans ton bahut sont plus débiles que ceux de mon bahut. Au moins, là où je vais d'habitude j'ai pas à manger avec des types comme ça..."

Bob et deux de ses collègues footballeurs firent une moue totalement stupide en entendant les paroles du garçon fantasque. Ils se levèrent et vinrent se poster devant les deux garçons. Bob prit à nouveau la parole :

"Eh Adam, si t'as les cheveux longs et que ton pote a les cheveux longs, qui c'est qui fait le mec dans votre couple ? Hein, mon minou ? Et pis, Adam... Ton petit ami et toi vous êtes pas des mutants ? Parce que bon si on croit le Prof' Happy vous devez être des sacrés mutants toi et ton petit ami..."

Les deux autres, tout en ricanant, s'amusaient à chiper avec les doigts de la nourriture des assiettes d'Adam et de Mystic.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Lun 22 Mar 2010 - 2:20

Adam écoutait maintenant en silence la réponse de son interlocuteur. Il devait admettre qu'il était courageux, ou peut être juste inconscient... Toujours assez inquiet, il regardait dans son verre intensément, comme si l'eau clair qu'il contenait aurait pu lui apporter des réponses. Mystic avoua qu'il n'était pas plus heureux qu'avant mais que de toute façon il n'avait pas vraiment eu de vie heureuse ce qui attrista le garçon.

Le lycéen se crispa quand il entendit le commentaire sur le groupe des ahuris. Il ne pouvait que concéder ce fait : ce lycée avait son lot de débiles profonds et hélas l'équipe de football en était sûrement le lieux d'apparition par excellence.

Quand on parlait de l'idiot... Murday soupira, s'attendant déjà à cette énième confrontation. Il répondit en fixant son verre, sans vraiment prêter attention, la voix semblant émettre de l'enthousiasme simulé.

"Ah Bob, je voulais te féliciter de ton intervention en cours de Miss Krakow... Tu as vraiment dis quelque chose de très fin et constructif pour une fois, je n'aurais pas dit mieux..."

Il détourna la conversation pour rebondir sur une flatterie mielleuse, espérant que ça donnerait une occasion à ce boulet de sourire béatement et d'arrêter de les déranger. Il ne souhaitait que finir son déjeuner, bouger au soleil de midi, digérer et suivre la suite des cours avant de rentrer chez lui... Se faire remodeler le portrait à la version football ne lui disait rien... Souriant largement, plissant les yeux en une attitude (faussement) admirative il continua.

"Tes géniteurs seront ravis d'apprendre que finalement un soupçon d'espoir a émergé de tout ce tas de muscle pour le voir éclore en une idéale icône du rêve américain... Si j'avais les cheveux cours je suis pratiquement sûr que j'essayerais de te ressembler et que je serais un de tes fans."

Adam lança un regard blasé à Mystic, le suppliant discrètement de ne pas en rajouter alors que les deux pic-assiette se servaient... Décidément, il n'avait plus fin...
Revenir en haut Aller en bas
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Lun 22 Mar 2010 - 2:27

Mystic ne semblait pas être très doué pour la diplomatie, ni même très fin comme garçon ! Il observait d'un oeil attentif un Bob qui paraissait sur le point d'exploser.

Le footballeur brailla en envoya valdinguer au sol le plateau d'Adam :

"Te paye pas ma tronche, minou ! Tu veux qu'on aille dehors pour voir c'est qui le bonhomme ? Hein ? Tu veux que je te casse la gueule devant ton petit ami ?"

Les deux collègues de Bob s'étaient positionnés juste derrière les chaises des deux garçons, ricanant toujours de façon stupide.

Mystic se leva brusquement et lança, radieux :

"Je suis un mutant, oui ! Et fier de l'être !"

C'en était trop pour Bob qui colla un uppercut foudroyant à Mystic. Lui clouant le bec et le sonnant par la même occasion : le garçon fantasque retomba sur sa chaise, à moitié dans les vapes.

Visiblement, ça ne produisait aucune réaction dans le réfectoire. Le personnel de cuisine s'était éclipsé discrètement et il n'y avait aucun surveillant.

Si bien que Bob ajouta d'un ton méchant à l'attention d'Adam :

"Alors, mon minou... Dis le que t'es un sale mutant sinon je te cogne jusqu'à ce que tu chougnes comme une fille..."

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Lun 22 Mar 2010 - 3:54

Adam choisit le moment où le footballeur décrochait son coup pour se dresser soudainement de sa chaise, son verre toujours dans les mains. Son mouvement soudain ayant pour but de projeter sa chaise dans les jambes de celui placé derrière lui et pouvoir se décaler vers le coin opposé de la table. Ca voix tonna comme un couperet alors qu'il regardait comme un fauve acculé ses agresseurs.

"Lève encore une main sur mon ami ou moi-même et je porte plainte pour coup et blessure volontaire, homophobie et je ruine ta prochaine saison de foot... Si tu te chopes un blâme et une enquête sur le cul, le coach n'aura aucun scrupule à te remplacer pour quelqu'un de plus apte que toi à porter un ballon sur le terrain... "

Il ne riait pas. Il était sérieux et montait le ton à mesure qu'il parlait, tentant un léger écart.

"Maintenant si tu souhaites risquer ta dernière saison, ta carrière et ta bourse étudiante pour trois mots en l'air? Je pense que il y a assez de témoin ici pour voir que tu nous as agressé sans raison..."

Il tourna légèrement la tête et prit les autres élèves comme témoin alors qu'il parlait maintenant à voix haute, en faisant un autre pas de placement précautionneux, mettant la table entre lui et son adversaire, sans le quitter des yeux. Son rythme cardiaque s'accélérait, il redoutait la violence mais voulait atteindre Mystic et lui porter secours au plus vite. Il savait que si il se faisait allonger il ne serait d'aucune utilité. Malgré la montée d'adrénaline qui l'étreignait, il tentait de maîtriser sa respiration et sa concentration. Il s'était déjà préparé à ce genre de plan foireux depuis que Bob avait commencé à montrer des signaux désagréables à son égard.

"Belle image que celle d'une brute comme icône d'intégration scolaire de notre lycée!"

Il avait un verre d'eau dans la main droite, une chaise à proximité de la main gauche, une table en face, un assaillant sur sa gauche, Bob en face et Mystic était apparemment game-over et encadré d'un troisième type. Il refusait l'idée d'utiliser son pouvoir mutant et fuir en laissant Mystic serait inimaginable.
Revenir en haut Aller en bas
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Lun 22 Mar 2010 - 13:39

Le footballeur derrière Adam se prit sa chaise dans les genoux... Il recula en gémissant. De plus, alors que Bob et son autre pote étaient prêts à fondre sur le mutant pour lui régler son compte, un truc les fit réfléchir.

D'abord le verre que tenait Adam de manière menaçante : ni Bob, ni son pote n'avaient envie de se manger du verre dans la tronche...

Et puis le discours du mutant...

Bob passa par toutes les colorations humainement possibles : de l'écarlate au blême le plus sordide.

Il commença à bredouiller, tentant de trouver la meilleure répartie possible avec le minimum de neurones disponibles...

L'imprévu vint d'Angela. La jeune fille débarqua dans le champ de vision d'Adam et posa ses lèvres sur les siennes.

Elle regarda Bob d'un air mauvais et lui dit, très sérieuse :

"Touche pas à mon pote !"

Le malheureux footballeur ne savait vraiment plus quoi dire... C'était comme s'il avait pris un coup sur la tête. Néanmoins, en se retirant hors du self, suivi par sa petite cour de sportifs et de pom pom girls, il lança :

"C'est pas fini, mon minou ! On se retrouvera en dehors du bahut !"

Une fois l'incident passé, Angela prit une chaise et se posa à côté de Mystic. Elle lui toucha le front, parce qu'elle avait du certainement voir ce geste dans une quelconque série médicale et, tournant la tête pour regarder Adam, posa ses yeux sur les siens :

"Bob est un crétin. Mais il est dangereux. Faut que tu fasses gaffe. Mais... C'est vrai que ton pote est mutant ?"

Cette dernière phrase avait été lancée avec une pointe d'émotion.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Mar 23 Mar 2010 - 0:57

Citation :
HRP : désolé de demander précision, mais comme je n'ai pas encore ma liste de compétence mutant, je ne peux encore préciser la dangerosité de mon venin et salive toxique (cf: crachat de venin). Je voulais savoir si ce pouvoir ne risquait pas de provoquer un problème suite à l'embrassade... Je précise ce risque dans ma description de perso.

La réaction du footballeur ne se fit pas attendre, apparemment la tentative d'intimidation du jeune mutant avait porté et touché au but. L'élément qu'il n'aurait jamais pu prendre en compte provint d'Angela et la fraction de seconde que dura le temps du frôlement de lèvre laissa Adam terrifié. Il ne broncha pas mais garda les lèvres vissées, prenant garde à ne pas souiller celles de l'Emo de sa salive toxique.

Les paroles de la jeune lycéenne le firent frémir alors qu'il tentait désespérément de mettre une distance de sécurité entre ses lèvres et celle de la fanatique des mutants. La dernière menace du boulet barbare glissa sur Murday comme l'eau sur les écailles d'un serpent. Il fixait la fille avec une certaine angoisse alors qu'elle 'auscultait' vaguement Mystic. Il grimaça doucement quand elle surgit de nouveau face à lui, bien trop proche à son goût. Il murmura, plaintivement.

"S... Il te plaît... Recule... Un peu... Nerveux..."

Il déglutit longuement puis secoua la tête. Il soupira et tourna la tête légèrement en continuant, sentant qu'il lui valait mieux mentir, quoi que il n'avait aucune preuve que son étrange ami était réellement un mutant. Il essayait sans y parvenir d'occulter le baiser de son esprit.

"je pense que Mystic est juste un peu farfelu, c'est tout... Je sais que l'autre naze de sportif est une brute décérébrée mais je vais faire un dépôt de plainte pour agression à caractère homophobe et une main courante."

Adam reprenait ses esprits et avait la forte volonté de protéger ces arrières de la manière la plus sûre possible et il tenait ces informations de la part de sa mère qui était connue pour être très procédurière et intraitable.

"Avant de supposer n'importe quoi, il vaut mieux l'emmener à l'infirmerie..."

Il hocha la tête vers Mystic et fit mine de s'en rapprocher. Son niveau de stress commençait à retomber mais il se sentait toujours profondément nerveux.
Revenir en haut Aller en bas
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Mar 23 Mar 2010 - 2:58

[En l'absence de barème, pour l'instant c'est ton courtier qui gère les effets de ton pouvoir. On verra in fine comment ça se goupille mais ouais, effectivement, la crainte de ton PJ me semble fondée ^^ Bien joué pour l'avoir interprété de cette façon ^^ Wink ]

"Nerveux ?" lança Angela d'un ton qui ne dissimulait en rien son incompréhension. Elle toisa Adam du regard puis, finalement, un petit sourire apparut sur son visage.

"Ah oui ! J'ai compris, tout s'éclaire..."

Et elle éclata d'un petit rire sonore.

"Bah laisse tomber pour Bob... Franchement, les flics feront rien, c'est clair... Et..."

Angela regarda le pauvre Mystic qui était toujours au pays des fraises tagadas - à savoir dans les vapes.

"Mystic... Quel drôle de nom... Comme celui d'un super-héros"

A nouveau la jeune fille eut l'air satisfaite et heureuse. Comme si la perspective d'être à côté d'un mutant l'enchantait au plus haut point, la sortant par là même de son éternelle mélancolie.

Pendant que les deux adolescents emmenaient leur camarade à l'infirmerie, Angela n'arrêtait pas de sourire bêtement à Adam...

*
**

L'infirmière scolaire leur avait demandé de patienter dans le couloir, le temps qu'elle examine Mystic.

Angela, comme pour rompre le silence, lança :

"Tu sais Adam... C'est bien ce que t'as dit en cours et ce que t'as fait pour ton pote. T'as eu beaucoup de courage et... c'est un truc que j'apprécie. Pis excuse moi..."

Elle baissa les yeux.

"Désolée de t'avoir embrassé... C'était pas très respectueux mais je voulais t'aider... Si j'avais su que Mystic était ton petit ami... Ben je l'aurais pas fait"

L'adolescente avala péniblement sa salive et ajouta :

"Tu sais j'aurai voulu être une mutante... C'est cool que ton petit ami en soit un... Mais c'est quoi son pouvoir ?"

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   Mar 23 Mar 2010 - 10:24

Il porta Mystic de son mieux, aidé de l'Emo... Il n'appréciait guère son attitude incompréhensible. Pourquoi une telle réaction vis-à-vis ces mutants? Il craignait qu'elle ne le laisse pas en paix si elle apprenait que lui-même était un monstre mutant...

Quand elle expliqua avoir compris, il leva un sourcil, se demandant ce qu'elle pensait... Il ne partageait pas la vision de la fille et comptait bien au moins tout balancer à l'infirmière et ainsi préparer le terrain en cas d'agression sur le chemin du retour. Il savait aussi qu'il allait peut-être devoir téléphoner à sa mère pour des conseils.

Décidément, Angela était plus un problème qu'une solution... Un chewing-gum sous une basket est certes moins douloureux à traîner qu'une épine mais n'en ai pas pour autant plus facile à retirer... Sa soudaine admiration pour un lycéen chétif, chevelu et adepte de se faire étaler en un coup de point l'irritait... Sacré super-héros pour dire vrai...

"ou bien juste un pseudo de geek..." Il remarqua vaguement.

Il resta silencieux le reste du temps, se focalisant sur le fait de porter le super héros...


*
**

Le fait de devoir attendre bêtement dans le couloir ne plaisait pas à Adam, il aurait voulu pouvoir expliquer à l'infirmière directement le souci. Il avait seulement pu vaguement expliquer qu'ils avaient été attaqués par un des élèves pendant la pause déjeuner. Pour lui se retrouver seul avec Angela risquait de devenir pour lui un calvaire plus qu'une joie...

"Bof courage... Courage... Ca fait des mois que l'autre naze me cherche des problèmes... J'ai juste utilisé ce qui lui fait défaut : mon cerveau... Et pour l'intervention d'Happy, je plains surtout mademoiselle Krakow..."

Il soupira discrètement alors que l'Emo partait encore dans un torrent d'excuses ayant un goût mi-figue mi-raisin... Il y a pas une heure il était invisible à ses yeux et là il était devenu comme une sorte de nouvelle attraction dans une fête foraine... Ca ne lui plaisait pas du tout de devenir un centre d'attention à cause du phénomène mutant. Il pensait de plus en plus à partir de ce lycée et rejoindre l'institut Xavier.

"je vais être franc..." Il commença, espérant que sa révélation allait faire fuir la gamine. "De Mystic je ne connais que le pseudonyme. Je l'ai rencontré ce matin à la pause et on avait sympathisé. Ensuite, juste à preuve du contraire ou non, je suis indéterminé sexuellement, c'est à dire, je n'ai pas eu d'expériences assez concluantes dans le domaine pour déterminer mon orientation sexuelle."

Après une légère pause il ajouta, blasé par la conversation. Il ne faisait pas d'effort, après tout il ne connaissait pas Angela et à peine l'autre mutant qui devenait dangereux pour son intégration sociale normale depuis son apparition.

"Je ne souhaite pas être un mutant pour rien au monde... J'ai déjà bien du mal à faire accepter mon look hippie... Et non je ne connais pas le 'superpouvoir' de Mystic et de plus je doute que si ça avait été vrai il se soit fait étalé d'une droite..."

Il devenait désagréable : il avait envie de plonger au soleil de midi et il était coincé sur un stupide banc dans un maudit couloir avec une enquiquineuse... Il aurait aimé avoir le pouvoir d'invisibilité tient...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une journée (presque) comme les autres... (Adam Murday)
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'amour est une arme comme les autres.
» Sherlock Holmes. Un Noël pas comme les autres. Holmes/Watson. Drabble. G.
» 6 HISTOIRES DE FEES PAS COMME LES AUTRES de Christelle Chatel, Elsa Devernois, Claire Renaud et Juliette Vallery
» Une petite fille pas comme les autres
» [Fiction Originale] Un employé pas comme les autres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Academy X :: Reste du monde :: Amérique-
Sauter vers: