AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sept à la maison

Aller en bas 
AuteurMessage
Adam Zachary
Directeur [X-Rays] / Administrateur
Directeur [X-Rays] / Administrateur
avatar

Age : 41
Equipe : X-Rays
Nom de code : Loom
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Sept à la maison   Mer 21 Avr 2010 - 16:17

Il devait déjà faire nuit dehors... Mais de toutes façons, le labo n'avait pas de fenêtres. Une heure peut-être un peu tardive pour faire venir les élèves à un briefing, mais l'heure était suffisamment grave pour ne pas se payer le luxe du retard.

"Je sais ce que vous allez dire. Je ne devrais pas faire de plan de bataille sous votre nez. En temps normal, je vous donnerais raison, mais là, j'ai de bonnes raisons de croire que ça ne changera pas grand chose."

Adam se tourna vers son interlocuteur, un homme au cheveu ras en tenue militaire, assis sur un lit spartiate qui avait été installé dans un coin du labo, et qui semblait séparé du reste de la pièce par un voile transparent qui donnait à l'image une petite touche de Dynasty. Quelques lacérations des murs traduisaient le fait qu'il s'était probablement révolté à sa manière.

Néanmoins, Adam n'obtint aucune réponse du militaire, qui se contentait de regarder droit devant lui, les mains posées sur les genoux. Le professeur des X-Rays soupira alors.

"À défaut de parler stratégie, dites-moi au moins ce que j'oublie ! J'ai débarrassé le plus gros, installé des chaises... Une petite table, la carte... Mon ordinateur !"

Adam farfouilla dans une armoire, puis prit son ordinateur qui était en fait posé sur une des chaises, pour le placer sur une autre chaise qui serait probablement la sienne, sous le regard inexpressif du parangon qui était assis là.

D'un bref coup d'œil circulaire, il apparut à Adam que tout était en place. Il ne manquait plus que son équipe...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremiah Harnolds
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 26
Equipe : X-Rays
Nom de code : Spy
Date d'inscription : 08/12/2008

MessageSujet: Re: Sept à la maison   Jeu 22 Avr 2010 - 8:55

L'équipe en question commençait à se profiler en la personne du geek de service qui, pour une fois, était à l'heure. Il faut dire qu'une réunion dans le laboratoire avait de quoi attiser sa curiosité, il n'était encore jamais entré dans la pièce. Et jusqu'à en pousser la porte, il n'avait pas pensé à cet autre "détail", ce participant inattendu à leur petite réunion. Pourtant, il savait bien que les autres avaient ramené un souvenir de leur virée au centre commercial, mais avec ses petits soucis capillaires de l'après-midi, il avait un peu oublié le reste.

Son regard inquisiteur détailla la pièce, il n'avait pas pris la peine de saluer leur professeur autrement que d'un signe de tête, après tout ils s'étaient vu plus tôt à un goûter gargantuesque, et s'arrêta soudainement sur le militaire. Sous cette forme là, il avait l'air beaucoup moins dangereux, mais le jeune homme prudent (ou trouillard, c'est selon) ne s'approcha pas et se contenta d'aller s'asseoir, non sans continuer à observer de loin la chose.

"Il est comme ça depuis qu'il est arrivé ?"

Ses yeux tombèrent subitement sur les griffures au mur et il répondit simplement à sa propre question.

"Ah non."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jay Sirian
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 25
Equipe : KozaX
Nom de code : Push
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Sept à la maison   Jeu 22 Avr 2010 - 11:35

Il était tard et Jay volait de travers. Il passait son temps à voler pour entraîner son pouvoir mais il avait des limites tout de même et là, il les atteignait. Il allait de haut en bas, reprenant consistance puis perdait sa concentration. Après quelques minutes infructueuses, il décida de marcher, c'était encore plus fatiguant de marcher...

Il arriva au labo, en se demandant pourquoi Adam leurs avait demandés de venir là mais il n'eut pas besoin de demander, en voyant le parangon "installé" ici. Il ne savait plus qui avait réussi à faire ça, il était venu trop tard de toute manière, mais il était doué comme mutant, il valait mieux éviter de trop le chatouiller.

-Re-bonjour... enfin bonsoir plutôt...

Il s'installa ensuite sur une chaise de libre, loin du parangon, et derrière Miah, il ferait une bonne première cible, autant éviter les ennuies quand il n'avait plus de pile.

-Et si pour le faire parler on demandait à un télépathe? Ça devrait être faisable non? Comme il n'a plus d'armure ni de trucs à casser, c'est tentable...

C'était une question bête à laquelle Adam avait sûrement déjà pensé mais il avait des tendances à être tête en l'air, valait mieux vérifier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Zachary
Directeur [X-Rays] / Administrateur
Directeur [X-Rays] / Administrateur
avatar

Age : 41
Equipe : X-Rays
Nom de code : Loom
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Sept à la maison   Jeu 22 Avr 2010 - 18:39

Adam sourit à l'arrivée de Jay et Jeremiah, qui ne suscitèrent pas de réactions du parangon qui resta sagement assis à sa place.

"Installez-vous. Ne vous inquiétez pas, il ne peut rien vous faire."

Il répondit alors rapidement à Jeremiah, quand bien même celui-ci avait eu sa réponse.

"Et bien, au début, je l'avais juste enfermé, mais il s'en est pris aux murs, alors j'ai recouvert les murs aussi. Ce qui est curieux, c'est que depuis qu'il a compris qu'il ne pouvait plus faire trop de mal, il a complètement buggué... Il reste assis là toute la journée sans rien dire, il ne se lève que pour faire sa toilette et ses besoins, ainsi que 200 pompes matin et soir. La seule chose qui parvient à peu près à susciter son enthousiasme est..."

Il sortit d'un petit frigo une assiette sur laquelle se trouvait une substance étrange, colorée, et mouvante :


Instantanément, le parangon sembla intéressé et tourna la tête, ne disant toutefois rien de plus.

"Du jello aux fraises. Il accepte aussi les autres parfums, mais celui là est son préféré. Je pense qu'il ne sait pas parler, mais j'ai vaguement l'impression qu'il comprend ce qu'on dit."

Il s'avança vers le parangon, mit un petit instant à passer à travers le voile, puis lui tendit l'assiette ainsi qu'une cuiller, et retourna à l'extérieur de la cellule, alors que le militaire s'attaquait à son repas avec sobriété.

"Je ne désespère pas d'en faire quelqu'un de civilisé un jour..."

Adam se laissait presque attendrir par cette machine à tuer. Il se focalisa ensuite sur Jay.

"En fait, Alexander m'a déjà un peu aidé pour lire son esprit. Il n'y a pas grand chose dedans, malheureusement. Vous pouvez essayer de lui parler, si vous voulez."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elly Brownd
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 27
Equipe : X-Rays
Nom de code : Sphere
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: Sept à la maison   Jeu 22 Avr 2010 - 21:08

Adam avait invité Elly à venir les rejoindre dans le laboratoire, elle ne savait trop pourquoi mais ça semblait important et surtout, la demoiselle n'avait jamais visité cette partie de l'Institut. C'était au sous-sol, à l'abri des regards indiscrets, et surtout des nouveaux. C'était vraiment une première, son regard ne cessait de vouloir tout capter en même temps, surtout dans le couloir imitation acier. C'était surréaliste, digne d'un film de science-fiction.

* Je vis dans un film, c'est pas croyable tout ce qui m'arrive en ce moment*


La rencontre avec Mina l'avait déjà pas mal chamboulé. Elly ne pensait pas que la mutation pouvait prendre cette forme et ça lui avait fait comme un choc, maintenant, elle se dirigeait vers un endroit inconnu.
Enfin, la demoiselle arriva à destination et poussa la porte. Il y avait déjà du monde et... Elly s'arrêta un instant.
Un homme était en train de manger une sorte de jelly rose rouge. Il ne semblait pas très aimable et ne donnait pas envie de lui demander une cigarette dans la rue. Etait-ce une raison pour enfermer un homme? Sa dégaine de militaire et son air un peu patibulaire?

Le reste des personnes présentes était le professeur avec des élèves, à ce qu'Elly avait appris, c'était Jay et Jeremiah. La demoiselle se dit qu'à ce rythme là, il faudrait créer une sorte de trombinoscope qu'on donnerait aux nouveaux. Pas facile pour quelqu'un qui pendant longtemps n'a eu toute vie sociale que sa mère. Et quelle vie sociale! Finalement jouer les hermites n'avaient pas été un bon plan.

Mais revenons au militaire à jelly. Il avait l'air plutôt civilisées, ça choquait de voir un homme en cage, un peu comme une prison, qu'avait-il fait pour mériter ça? Peut-être sa tronche, ou manger de la jelly était-il considéré comme un crime?

« Qui-est-ce? »
Demanda-t-elle au professeur en regardant le militaire manger sa gelée. « Pourquoi est-ce qu'il est en cage? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sept à la maison   Ven 23 Avr 2010 - 6:11

-Parce qu'il est dangereux? répondit sobrement Nan', en entrant dans la pièce. Il garda la porte ouverte pour Billy, qui le suivait, et observa un peu plus leur détenu. Il mangeait de la gelée, aliment excessivement trop sucré pour le pauvre estomac de l'amérindien. Et semblait s'être battu contre les murs, creusant des traces qui rappelèrent vaguement l'astéroïde M et le barrage canadien à l'algonquin.

-C'est bien le Parangon? ajouta-t-il pour confirmer ses doutes et renforcer sa réponse à Elly. Après tout, il n'y avait pas eu énormément d'entrées d'inconnus dernièrement à l'institut : Assya et le Parangon, selon la mémoire de Nan'. Et comme Assya était, premièrement, une fille et secondement, repartie de l'institut, notre militaire se devait bien d'être ce dernier. À moins que Jeckel ait fait une grosse connerie qui lui ait valu une lobotomie et un emprisonnement.

En ouvrant la porte, il avait également entendu Adam parler de son esprit, ce qui était un gros indice.

-Il a toujours été aussi vide? s'enquérit-il également, en faisant référence à l'esprit. Probablement pas. Et si l'esprit était comme les trucs de Lyu... L'informatique... il avait entendu dire qu'on pouvait effacer des choses mais les retrouver ensuite. Aller savoir comment. Probablement sous une lumière violette, comme ces émissions dans lesquelles les policiers montraient des traces de sang sur les murs propres, à l'aide de telles lampes.
Revenir en haut Aller en bas
Adam Zachary
Directeur [X-Rays] / Administrateur
Directeur [X-Rays] / Administrateur
avatar

Age : 41
Equipe : X-Rays
Nom de code : Loom
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Sept à la maison   Dim 25 Avr 2010 - 12:29

Le parangon mangeait sagement et proprement son dessert, alors qu'Adam répondait à Elly et Nan.

"C'est effectivement le parangon. Celui là même qui a massacré tous ces gens en ville il y a quelques jours... Donc oui, il est dangereux. Je pense que si on le libérait, il s'empresserait de reprendre rapidement sa tâche d'origine."

Puis, pour aller plus loin dans les problèmes :

"Alexander n'est pas aussi puissant télépathe qu'il le faudrait, mais dans l'ensemble, il ne sait pas grand chose... Du peu que nous ayons réussi à faire sortir, quelques visages, quelques endroits... probablement son cadre de vie habituel."

Il conclut ensuite.

"Il est important que nous fassions quelque chose. La tenue de ce parangon ne laisse aucune ambiguïté quant au fait que les militaires ont des parangons, ou savent en produire. J'ignore pourquoi ils en ont lâché un comme cela à Salem. Pour nous nuire ? Ou bien nous tester ? Ou le tester ? Mais en tout cas, nous ne pouvons pas vraiment nous permettre de prendre le risque de les voir se doter d'une armée de parangons apprivoisés."

Adam passa à nouveau de l'autre côté du voile pour récupérer l'assiette et la cuiller, que tendaient le parangon qui avait terminé son dessert. Une fois débarrassé, il reprit à nouveau une posture totalement statique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sept à la maison   Dim 25 Avr 2010 - 16:56

Billy, qui avait suivi le pas, avait tout juste entendu les dernières informations. Alors ce mec était le parangon ?! La chose avec une arme à la place des bras et qui avait tué autant de gens innocents ?! C'était à peine croyable. Le jeune garçon fixait l'homme en habit militaire, cherchant une réponse. Il fronça les sourcils et dit :

- Donc ces... trucs sont bel et bien des humains à la base... ce monstre qu'on a vu faire le mixer pour piétons est en fait un militaire avec une araignée dans le grenier !... Vous avez raison m'sieur... faut faire quelque chose, on peut pas laisser ce projet parangon continuer comme ça. S'ils venaient à être améliorés et qu'ils deviennent hors de contrôle c'en serait surement fini des humains... ils extermineraient tout sur leur passage.

Billy tiqua :

- On sait si les militaires n'ont fait que reprendre la technologie ?! C'est bizarre tout de même d'utiliser leur nouvelle arme à éclairs pour bousiller des parangons pour mieux en faire ou alors ils ont profité de l'Oregon pour analyser le truc et le reproduire... Alex a pu voir d'où il était parti ce... merde faut quand même que je dise "mec" parce que sans son espèce d'armure bizarre c'en est tout de même un ! Faudrait un point de départ du grand nettoyage si on doit stopper ça.

Puis suivant l'idée qui avait germé dans son esprit quand ils le ramenèrent à l'institut, Billy demanda à son professeur.

- Hormis la jelly à la fraise, vous avez trouvé un point faible à ces "monstres" ?! Ou est-ce qu'il faut "essayer" de les mettre KO en leur tapant dessus comme on peut ?! Parce que si c'est le cas, Alex a été plutôt efficace avec son rôle de marionnettiste !
Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Harnolds
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 26
Equipe : X-Rays
Nom de code : Spy
Date d'inscription : 08/12/2008

MessageSujet: Re: Sept à la maison   Lun 26 Avr 2010 - 21:34

Jeremiah n'aurait sans doute pas quitté le parangon des yeux si plusieurs faits surprenants ne s'étaient pas produits d'affilé, attirant du même coup son regard étonné. D'abord, Jay entra. En soit, cela n'avait rien d'étonnant. Sauf qu'il marchait, ce qui fit hausser un sourcil au geek, parfaitement au courant de la paresse légendaire de son coéquipier. Puis deuxième surprise, ce ne fut ni Nan', ni Billy qui franchit la porte (à moins qu'il est vraiment perdu tout sens de la physionomie) mais... Elly, la nouvelle qui avait partagé un gâteau avec eux plus tôt, et qui les interrogea sur le pourquoi de la présence de l'homme en cage. Elle avait dû être invitée par Adam à un unième moment où il ne faisait pas attention.

Du côté de celui-ci, c'était l'heure de la soupe, et le geek observa avec curiosité le parangon engloutir son jello avec retenue tandis que le directeur leur amenait quelques explications qui firent hausser un sourcil au jeune homme :

"Vous croyez qu'on peut encore ramener à la civilisation un type qui fait des séries de 200 pompes ?? A mon avis, c'est un cas perdu."

Il observa un instant le militaire sans rien dire avant de reprendre :

"Qu'est-ce qu'on peut dire à un type qui a coupé en deux des gens et qui en plus parle pas ??"

Nan' et Billy les rejoignait enfin et moqueur, le garçon leva les yeux vers son ami taciturne.

"Négatif, c'est une mite en pull ! Ça se voit non ?"

Leur professeur récupéra l'assiette vide et Jeremiah lança un regard accusateur au militaire :

"T'aurais pu partager quand même ! Puis revenant à ses coéquipiers et en particulier Billy qui cogitait. Ils se sont plantés en Oregon, les... trucs ont échappé à leur contrôle et du coup ils ont testé leurs armes pour rattraper le coup. Je crois. Vous croyez que c'était pareil ici ? Remarque, ça fait loin pour qu'il arrive tout seul... Enfin ça dépend de où il arrive, mais s'il est pas plus bavard... Gaaaaarde à vous !"

Ces derniers mots avaient été adressés au militaire et le geek haussa les épaules pour les épaules :

"Boah, on pouvait toujours essayer..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jay Sirian
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 25
Equipe : KozaX
Nom de code : Push
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Sept à la maison   Mar 27 Avr 2010 - 14:12

Voir un militaire psychopathe en train de manger bien tranquillement du jello à la fraise étant assez étonnant en soit, plus que l'arrivée d'Elly en tout cas, elle semblait ne plus vouloir quitter les X-Rays. Elle fut suivi par Nan' et Billy, qui semblaient tout aussi étonné de voir un parangon ici.

-Si Alex a pu choper des images, on peut peut-être réussir à savoir d'où ça vient non? Ils ont peut-être une base ou une sorte de lieu de recrutement, si on attaque là-bas, ça pourrait marcher... On pourrait envoyer un jello géant, le temps qu'ils le mangent, on s'occupe d'eux.

Il fit un grand sourire, stupide, il était presque fier de son idée même si elle était totalement irréalisable, qui irait sacrifier un jello géant pour occuper des parangons? En tout cas, il fallait trouver pourquoi il était là, enfin à Salem. Ils avaient le choix entre le fait qu'il s'était enfui, ce qui signifiait qu'il pouvait y en avoir un peu partout tuant n'importe qui, ou alors, qu'ils avaient été envoyés pour les tuer eux précisément, ce qui n'était pas vraiment plus joyeux.

-J'ai une autre question: concernant son armure, si je peux l'enlever avec mon pouvoir, ça nous permettra de les...neutraliser sans avoir besoin d'Alex mais on n'a pas de force de frappe très efficace, on va faire comment? Vous allez venir avec nous pour les transformer en dés?

Il était vrai que sans Ken, ils n'avaient personne capable de lancer d'attaque très puissant, voir même personne en réalité et s'ils se retrouvaient en plein milieu d'un combat, ne pas avoir de force de frappe pouvait être très mauvais pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elly Brownd
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 27
Equipe : X-Rays
Nom de code : Sphere
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: Sept à la maison   Mar 27 Avr 2010 - 16:02

En plus d'en apprendre sur le militaire à la jello, Elly en apparenait aussi sur les caractères de ses futurs coéquipiers. Même si Jeremiah avait été bougon au foyer, il semblait retrouver une certaine bonne humeur en blaguant. Ainsi donc, l'air bougon n'était pas son air de d'habitude. Il avait l'air plus sympathique en blaguant sur la chose nommée parangon.

Et cette chose avait pour le moment l'air d'un militaire tout à fait normal. Apparemment, il avait amené des amis avec lui à Salem et ça tracassait pas mal l'équipe. La demoiselle apprit que ce militaire amateur de jelly était en fait une bête sanguinaire. A cette pensée, Elly pencha la tête sur le côté en regardant le parangon:

* Il a plutôt l'air d'un humain normal, je me demande à quoi ça ressemble sous sa vraie forme originelle*


D'après Jay, il portait normalement une armure qu'on pouvait enlever. Peu à peu, l'ambiance tourna aux projets tactiques pour mettre fin à ces parangons.
Soudain une idée vint à Elly, aaah la lumière d'une blonde:

- J'ignore s'ils ont l'esprit de communauté, mais on peut essayer des les faire s'attaquer entre eux. Si on ne dispose pas de « force de frappe », eux apparemment en ont à revendre. Si on peut en contraindre un à taper sur deux autres, ça ouvrira les hostilités en espérant que chacuns défendent ses amis et que ça finisse en extermination, puisque si j'ai bien compris c'est le but.

La demoiselle avait pris un air sérieux qu'elle ne se connaissait pas. Elle pouvait sentir la tension des membres de l'équipe et le danger que représentait le parangon.
Pourtant des rougeurs apparurent sur ses joues, forcément quand on parle pendant un blanc, on se sent tout de suite un peu seule. Elly espérait qu'en plus de s'être faite remarquer elle n'avait pas dit de bêtises. Pourtant, elle se devait de reprendre confiance en elle, et parler pour exposer ses idées était déjà une grande marche pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Zachary
Directeur [X-Rays] / Administrateur
Directeur [X-Rays] / Administrateur
avatar

Age : 41
Equipe : X-Rays
Nom de code : Loom
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Sept à la maison   Mar 27 Avr 2010 - 16:33

Adam poussa un soupir traduisant son abandon de la recherche d'une ébauche de bon sens là-dedans.

"C'est des affaires militaires et politiques. Allez comprendre pourquoi ils finissent par se taper dessus... C'est à qui raflera la mise aux dépens de tous les autres sans doute.", répondit-il à Billy.

Il enchaîna avec les informations obtenues durant les quelques jours d'interrogatoire, et de tests divers...

"D'après Cerebra, c'est un mutant, et il est parfaitement normal. De ce que j'ai pu juger de son pouvoir, il est polymorphe, comme Billy... À part qu'il se fait des armures et des massues plutôt que des patins à roulettes."

Le parangon ne regardait pas Adam, fixant plutôt Jeremiah d'un air perplexe, comme s'il n'était pas sûr d'avoir bien fait de ne pas répondre à son ordre. D'un autre côté, un geek ne ressemblait pas vraiment à un gradé.

"De ce qu'on a trouvé, il vient d'un laboratoire. En soi, c'est une bonne nouvelle, nous n'aurons pas à investir une base militaire surprotégée. Il n'a pas de souvenirs particuliers d'autres comme lui, à part son "compagnon de jeu", qui était probablement le deuxième en ville."

Adam avait mimé les guillemets avec ses doigts en parlant du compagnon de jeu.

"Donc il n'y aura pas d'autres comme lui sur place. Enfin, c'est ce qu'il y a de plus probable bien sûr, parce que notre ami est malheureusement assez taciturne."

Le professeur se tut un instant, comme s'il avait tout dit, puis il se reprit, comme s'il avait oublié quelque chose.

"Ah oui ! Il est venu à pieds. Il semblerait qu'il soit plutôt endurant, mais en faisant un périmètre raisonnable autour de Salem Center, et en croisant avec les souvenirs de paysage qu'il a vu, nous avons trouvé une localisation probable de l'endroit d'où il vient."

Il croisa les bras d'un air fier de lui, puis demanda.

"Maintenant, il reste à savoir ce que nous allons faire."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sept à la maison   Ven 30 Avr 2010 - 6:27

Nan' écoutait les discussions avec un intérêt mitigé. D'un côté, il se demandait ce qui aurait pu arriver à Jen si elle s'était trouvé face au Parangon, et de l'autre il surveillait constamment celui-ci du coin de l'oeil. Au cas où. Si certains animaux feignent la mort, pourquoi le militaire ne feinterait-il pas la docilité?

Il écouta particulièrement les explications de Adam et fronça des sourcils, de cette manière qui lui donnait l'air un peu plus sauvage encore. Si ce parangon était mutant et que l'autre parangon semblait également l'être. Sans oublier qu'ils semblaient avoir le même pouvoir...

-Ils sont tous polymorphes non? C'est un peu étrange, sauf si ils les recrutent selon ce critère.

Après tout, il y avait déjà eu une crise des télépathes, également, alors pourquoi pas une crise des polymorphes?

Leur professeur semblait avoir localisé l'origine du Parangon. À une distance pédestre... ce n'était donc pas d'Oregon qu'il venait, mais de la côte est! Ce qu'ils faisaient maintenant? Nan' réfléchit un instant. Ils allaient dans la base, explosaient tout et s'assuraient que plus personne ne pense à former cette sorte de tank humain. Problème : tout exploser voulait dire des vies humaines en danger. Que dirait Jen dans cette situation? S'attardant un peu à l'image mentale de sa copine, l'algonquin finit par articuler en pesant bien ses mots.

-On pourrait le leur ramener... avec Alexander qui le contrôle... sauf qu'il ne tiendra peut-être pas aussi longtemps... aussi bien ne pas courir de risque.
Alors on va dans le laboratoire... et on s'arrange pour qu'ils ne puissent plus recommencer ces expériences... sauf que... pensez-vous qu'on peut les rendre de nouveau... normaux?
Revenir en haut Aller en bas
Adam Zachary
Directeur [X-Rays] / Administrateur
Directeur [X-Rays] / Administrateur
avatar

Age : 41
Equipe : X-Rays
Nom de code : Loom
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Sept à la maison   Dim 2 Mai 2010 - 12:36

"Des clones Nan'", répondit doucement Adam, comme si cela le gênait que le parangon entende ce détail. "Ce sont des clones. Ils avaient peut-être un original sorti de l'Oregon, mais au vu des analyses effectuées, lui et son camarade étaient des clones..."

Il embraya sur l'analyse de la situation.

"Le leur ramener serait une option envisageable... Je peux le garder sous contrainte sans trop de problèmes le temps de voyage. Après tout, vous voyez, il sage pour l'instant. Mais je ne peux pas le contrôler évidemment. Si je le libère, il risque fort de se retourner contre nous à nouveau.

Ceci dit, nous devons jouer sur du velours : le laboratoire est sous couverture privée, c'est paraît-il un truc de recherche agronomique. Si nous menons un assaut frontal, ils en profiteront pour parler de terrorisme mutant, et les conséquences politiques seraient désastreuses.
Nous devons trouver un moyen de nous infiltrer et saboter les choses, détruire les échantillons et les données pour les empêcher de recommencer. Sans nous faire trop voir ou remarquer.
Ou bien provoquer un gros incident, comme un incendie..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sept à la maison   Dim 2 Mai 2010 - 16:47

Un mutant... un polymorphe... un clone... Billy regarda le parangon, se disant qu'il aurait pu servir de "modèle" pour sa réalisation. Il eut un frisson qui remonta le long de son échine en y pensant. Pouvait-on du coup penser que l'original était la source des massacres commis par les copies ?! Ce serait surement un sujet à développer avec Cassandre ou Esther en cours, mais pour l'heure il fallait trouver un moyen de stopper ce projet. Billy réfléchit puis lança :

- S'ils sont polymorphes, est-ce que vous pensez que je pourrais prendre la forme d'un parangon et peut-être que le vrai me suivrait comme si j'étais son copain ? Si de cette manière j'arrivais au moins à le diriger contre le labo... Bon sinon sur place on trouvera bien du sabotage à faire, et faire tout cramer ou sauter me réjouira un peu, je dois l'avouer.

Il réfléchit et ajouta :
- Au fait c'est quoi leur armure ? Parce que l'autre fois mister Latex-man a pas trop apprécié le contact, ou alors parangons et ptits monstres trapus c'était pas la même chose ?!... Mais au moins je pourrai peut-être copier leur protection, ça doit être efficace...

Pour répondre à Jay, Billy lui glissa un clin d'oeil en disant :

- On pourra toujours faire équipe comme dans l'Oregon, je fais le projectile et tu me balances sur eux... mais vise mieux qu'avec le gateau s'il te plait ! Héhé...

Espérons que le rappel de cette facheuse affaire ne ravive pas la tension entre Nan' et Jay, cette mission allait surement être tendue, au milieu d'un labo avec surement des gardes armés et des parangons... le rêve ! Presque un havre de paix à côté des entrailles vivantes de l'autre fois !...
Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Harnolds
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 26
Equipe : X-Rays
Nom de code : Spy
Date d'inscription : 08/12/2008

MessageSujet: Re: Sept à la maison   Mar 4 Mai 2010 - 9:53

Pensif, Jeremiah contemplait le plafond. S'infiltrer et détruire un laboratoire. Il avait déjà vu ça. Les objectifs avaient beau avoir été un peu différents à la base, le résultat avait finalement été le même. Il espérait juste que le prix à payer serait moins cher : il n'y avait bien que lui pour rêver parfois de cerveau éclaté sous un chapeau brûlé. Adam leur rappelant qu'il s'agissait de clone, le jeune homme jeta un coup d'œil morose au parangon avant de revenir à leur professeur :

"Vous l'avez situé où exactement ?"

Ça ne les avancerait pas beaucoup mais il était curieux de le savoir. En tout cas, l'idée générale semblait être de ramener leur ami lobotomisé avec eux. Pourquoi pas, tant qu'il ne se retournait pas contre eux au moment critique.

"Si on le lâche là-bas, on est pas obligé de le faire dans le labo. On peut s'en servir comme diversion pendant que nous on passe. Le temps qu'ils le récupèrent..."

Étirant ses jambes, le geek planta ses mains dans ses poches, maintenant complétement vautré sur sa chaise.

"L'incendie ça parait une bonne solution, c'est suspect aussi, mais moins que le vandalisme pur et simple. Et puis ça a tendance à effacer les traces aussi, tant qu'on s'est assuré avant que ce qui devait vraiment être détruit le sera bien. Peut-être que M. Ivanovic pourrait nous donner quelques tuyaux ? Il sait les arrêter, il doit savoir comment ça se répand de façon... heu... efficace..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jay Sirian
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 25
Equipe : KozaX
Nom de code : Push
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Sept à la maison   Jeu 6 Mai 2010 - 16:33

Pour une bonne nouvelle, plusieurs mauvaises, c'était sympa comme briefing! Donc, il n'y en aurait sûrement pas d'autres au labo mais si l'original existait encore, ils pouvaient en faire d'autres, ils peuvent entrer mais sans se faire trop remarquer, il pouvait se servir de Billy mais... en fait, c'était le seul truc fun.

-Provoquer un truc de masse, je veux bien tenter, ça fait longtemps que j'ai pas détruit de bâtiments, ça me manque presque!

Il dit cela avec le sourire, après un morceau d'un building de la Défense, un hôpital psychiatrique et un camp pour mutant/esclave, détruire un laboratoire, ça pouvait faire bien sur son C.V., surtout s'il y avait une bonne excuse.

-Plus sérieusement, pour la diversion, si on pouvait leur lâcher notre ami dessus, ça serait mieux, on gagnerait du temps et ça liquidera soit le parangon soit les autres méchants, dans les deux cas, on serait gagnant...

C'était déjà la base d'un plan, c'était pas mal. Par contre, il ne comprit pas ce que dit Miah mais s'ils pouvaient avoir l'aide de n'importe quel professeur, il était pour.

-Par contre, si vous avez une idée de où c'est, environ, on pourrait chercher un grand bâtiment avec sûrement un tas de trucs sous terre, comme dans l'Oregon, non? Mais pour détruire ça, ça risque d'être dur, sauf si on arrive à nouveau à provoquer une indigestion...

Ce n'était pas vraiment un bon souvenir, il s'était retrouvé dans un truc vivant, le combat avait été compliqué même si le refaire à présent serait sûrement plus aisé.

-Par contre, j'ai une question, si vraiment c'est un clone, il risque d'y en avoir d'autres ailleurs, non?

Il fallait tout de même qu'ils sachent s'ils ne faisaient que mettre les pieds dans des ennuis bien plus grands qu'un "simple" laboratoire à détruire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elly Brownd
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 27
Equipe : X-Rays
Nom de code : Sphere
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: Sept à la maison   Jeu 6 Mai 2010 - 17:35

Elly regarda le parangon puisque tel était son nom. Elle écoutait attentivement les propositions de ses coéquipiers et eut un doute soudain dans le plan qu’ils étaient en train d’élaborer :

« Mais on fait comment pour leur lâcher le parangon, alors qu’apparemment il a une dent contre nous. Si on le lâche c’est presque certain qu’il va s’en prendre à nous, sauf si on le lâche pas très loin de sa maison, nous très loin de lui. En espérant qu’il ait envie de rentrer au bercail. »


La demoiselle réfléchit. Visiblement, ils allaient dans un labo donc…

« L’endroit doit être bourré de produits chimiques hautement explosifs, donc sur place on pourra surement trouver de quoi faire exploser le bâtiment, en pensant à bien ramener le parangon à l’intérieur. »

Jay suggérait qu’il y en avait plusieurs. Apparemment, un seul, c’était déjà pas gérable, alors plusieurs. Est-ce qu’ils n’allaient pas se jeter dans la gueule du loup en allant à la rencontre du labo. Visiblement c’était là où on fabriquait les militaires en treillis.

Le professeur les informa que le mangeur de jello n’était autre qu’un clone. Apparemment, il était venu à Salem avec un ami. Si le labo se spécialisait dans la création de clones, il semblait évident qu’ils devraient affronter une armée, en espérant que ça soit une petite armée, parce qu’apparemment c’était des féroces ces parangons.
Billy parla de polymorphie, ce qui restait un grand mystère pour la demoiselle.
Mais ne voulant pas paraître inculte, elle choisit de se taire. Elle en apprendrait surement sur place. La demoiselle demanda autre chose :

« Concrètement, c’est quoi leur point faible ? En ont-ils au moins ? L'explosion réussira vraiment à les détruire? »

S’ils connaissaient le point faible de l’ennemi ça serait plus facile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sept à la maison   Ven 7 Mai 2010 - 6:00

Nan' soupira. Jen aurait facilement pu créer un incendie, mais elle était bien loin en ce moment. Qu'est-ce qu'il pouvait s'en ennuyer... mais il devait se concentrer sur la mission. Peut-être que Yamina accepterait de les accompagner? Elle avait un don pour briser les électroménagers, alors peut-être que sa maladresse permettrait aussi de déclencher un incendie accidentel.
À cette pensée, Nan' se surprit à penser que ce serait vraiment du terrorisme mutant, non? Ou alors comme il s'agissait de sécurité publique, ca annulait le terme de terrorisme? Probablement, songea-t-il : il n'avait jamais vraiment compris tous ces trucs de politique et euh... autre.

-On est obligés de le prendre avec nous? On pourrait pas le neutraliser ici?

La salle des dangers lui semblait être une bonne option, non? Non, manifestement. Même Jeremiah semblait résigner à voyager en compagnie du Parangon. Peut-être parce que lui n'avait toujours pas décidé avec qui il désirait passer sa vie. Outre Conan.

Ils iraient donc incendier l'endroit. Soit, mais pour ce faire, il faudrait s'y rendre et pénétrer dans la bâtisse! Donc il fallait toujours régler ce léger problème.

-Jay pourrait enlever une fenêtre et on entre par là? Ou nous faire léviter jusqu'au toit? Ou alors on dit que nous sommes la classe de biolo-logie molécuiller de l'Université de Salem et qu'on veut visiter?

Par réflexe, Nan' regarda les autres mutants rapidement : ils semblaient tous être des humains normaux. Enfin... sauf Miah et ses cheveux platine.

-Il y a quoi autour du laboratoire? On pourrait... allait-il vraiment dire cela? brûler des champs autour, par exemple, et forcer le feu à brûler le labo.

Scénario mettant en vedette une surutilisation du pouvoir de Nan' et probablement de gros problèmes de santé qui s'ensuivraient.
Revenir en haut Aller en bas
Adam Zachary
Directeur [X-Rays] / Administrateur
Directeur [X-Rays] / Administrateur
avatar

Age : 41
Equipe : X-Rays
Nom de code : Loom
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Sept à la maison   Sam 8 Mai 2010 - 12:06

Les X-Rays y allaient chacun de leur idée, de leur plan, de leurs soucis, sous le regard d'un parangon qui semblait comme un gamin en bas âge : écoutant avec attention, mais n'y comprenant manifestement rien.

Première question : les capacités des parangons. C'était visiblement un point clé, dans l'hypothèse où il y en aurait encore à rencontrer.

"Je ne sais pas grand chose de leurs capacités, mis à part les témoignages et les rapports de police. Je n'ai pas eu le coeur de faire des tests sur lui... Ce serait de la torture...
Maintenant, leur armure est une sorte de cuir épais : ça résiste aux balles, aux coupures, mais peut-être un peu moins aux chocs. Ils n'y a pas de produit spécial dessus. Dans le cas de Milan, c'est probablement la transpiration des petits, qui devait être corrosive, ou infectée... Et comme il avait une blessure, ça a été plus vite.

Donc niveau points faibles... Disons qu'il faudra oublier de leur taper dessus. Ils sont plus faibles à distance, à part leur harpon."


Mais Adam n'était pas convaincu de la présence d'autres parangons sur place...

"C'est un laboratoire de recherche dans un de ces campus intégrés de la banlieue de New York. Pas un camp d'entraînement. Je ne pense pas qu'il y ait d'autres parangons sur place. Il n'est probablement pas à exclure qu'il y en ait d'autres ailleurs, mais je pense que couper ce labo sera un très bon moyen de tarir la source. Au cas où, il vaudra tout de même mieux récupérer leurs données, histoire de vérifier qu'il n'y ait pas d'autres centres de production. Mais vu le délai, je ne pense pas..."

Mais ça ne l'empêchait pas de réagir au plan d'attaque.

"Billy, il est hors de question qu'on te laisse seul avec lui. C'est moi qui me chargerai de ça. J'ai d'assez bons moyens de me faire passer pour un parangon, et cela vous offrira une bonne diversion pour agir dans une relative quiétude. Après, Elly, les "produits chimiques hautement explosifs", ça n'existe plus depuis quelques temps... Et quand bien même, ce genre de trucs est toujours confiné dans des endroits avec des sécurités pas possibles. Si on veut incendier l'endroit, il faudra le faire de façon artisanale. Ce qui n'est pas impossible, bien au contraire.
Et sans mettre le feu aux alentours, parce que bon, on ne va pas non plus incendier tout le quartier pour qu'on se marre plus !"


Adam se gratta un instant le menton, signe d'une légère réflexion, puis congédia ses élèves.

"Vous pouvez aller vous coucher. Je vais mettre les derniers détails techniques au point. Nous partirons demain dans l'après-midi. Je vous expliquerai en chemin comment il va falloir s'y prendre."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jay Sirian
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 25
Equipe : KozaX
Nom de code : Push
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Sept à la maison   Lun 10 Mai 2010 - 18:30

Jay n'était pas le seul à fond dans l'idée de tout faire exploser, Elly y allait aussi, et pour une fois, personne ne pourrait dire que quelqu'un avait mal tourné par sa faute, il ne la connaissait pas encore assez. Par contre, Nan' n'était pas marrant, il ne voulait pas du parangon, il pensait encore que Jay pouvait tous les faire voler, fallait vraiment tout lui expliquer.

-Euh... Nan', je peux pas nous faire tous y aller d'un coup, que un à un, j'arrive pas plus pour le moment. Et ça risque d'être long si on fait comme ça.

En plus, il essayait de tirer la couverture à lui, en faisant tout exploser et brûler graçe à lui, ça c'était peut-être de sa faute en fait.
Le fait que ce soit un campus pouvait leur permettre de passer incognito, dans un premier temps en tout cas et que ce ne soit pas un camp d'entraînement diminuait fortement les risques de tomber sur d'autres parangon. Au final, ça donnait une mission discrète, sans trop de grabuges sauf pour le feu d'artifice final.

-On peut y aller en plein jour pour visiter non? Si c'est dans un campus, y a plein de gens "normaux", ça devrait aller. Mais si vous vous déguisez en parangon, on risque de vous perdre de vue à un moment, je pense bien que vous vous occuperez seul de l'autre si jamais, mais tout de même, si les gens du labo se font avoir, va falloir faire gaffe.

Les profs avaient l'habitude de prendre des risques de leur côté mais il fallait les remettre à l'ordre parfois, pour éviter un acte assez stupide qu'eux-mêmes auraient pu faire.
La réunion était terminée, il allait finir le plan. Jay ne savait pas si ce qu'ils avaient dit avait aidé ou non mais en tout cas, ils avaient pensé à pas mal de truc, c'était déjà bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sept à la maison   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sept à la maison
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» joli sampler ....chez "Au pays des biscornus"
» [Wierzchowski, Leticia] La maison des sept femmes
» 4 sept: Maison de rêve (8x8)
» Pâte à tartiner "maison"
» Monter son studio photo maison à coût réduit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Academy X :: Les sous-sols de l'Institut :: Laboratoire-
Sauter vers: