AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 quelque part en Acadie, Canada

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Ven 27 Aoû 2010 - 11:15

Gaffney se recroquevilla sur lui-même et se prit la tête.

"Oh mon Dieu, c'est vrai... Ce ne peut être aussi facile. On aurait pu crever en voulant sortir ! Comme la vieille dame... Bordel..."

Même Bernard était devenu blême l'espace d'un instant. Puis, se reprenant, il lança :

"Il y a de grandes chances qu'il nous surveille. Mais..."

Le télékinésiste grogna et poussa un juron avant de s'excuser tout de go. Il prit une grande inspiration et ajouta :

"Si seulement, nous pouvions tester la sécurité de la sortie. Faire passer un être vivant et voir ce que ça donne... Mais pas un être humain, non, ce serait immoral..."

Il alla s'asseoir derrière la chaise d'une caissière, se frottant les temps en attendant que l'inspiration vienne.

L'annonce du décès du directeur souffla une fois de plus l'intégralité des présents. Edeas remarqua que Gaffney fit le signe de croix tout en tentant de réfréner ses larmes.

Quant à la lecture du programme du "spectacle", ce fut le pompon. Agnes, comprenant qu'elle ne pouvait être que concernée par la scène qui allait commencer dans quelques minutes, resta bouche bée, la mine effondrée. Quelques instants plus tard, elle bredouilla :

"Merci... Merci de m'avoir prévenue... Je... Enfin... J'sais pas quoi faire... Ce serait M'sieur Dallas qui aurait fait ça à mon père ? Je... Enfin..."

Elle pleurait de rage, de douleur, d'impuissance...

Tandis que Gaffney alla lui frotter le dos pour tenter d'arrêter ses larmes, Bernard commenta :

"J'approuve le raisonnement d'Edeas. Nous ne sommes pas là par hasard. Nos destins sont écrits sur cette plaquette et..."

Il jeta à nouveau un oeil sur le papier et lança :

"Bon si le chauffard c'est Dallas, la jeune fille j'imagine ne peut être qu'Agnes. "Le choix de Sophie"... Hum, ce n'était pas le titre d'un livre ?" Et le reste..."

Gaffney, toujours en train de consoler Agnes, précisa :

"Abraham et Isaac, c'est dans la Bible. C'est une histoire de sacrifice. Le père qui doit offrir en sacrifice son fils à Dieu... Je ne vois pas où veut en venir Caremus mais ça me dit rien qui vaille... Surtout que... Si on sait qui est Agnes et Dallas sur ce programme, nous trois, toi Bernard, toi Edeas et moi... Qui sommes-nous ? Et la vieille dame ?"

Il était maintenant 9h28. Dans quelques instants, le spectacle allait pouvoir commencer...

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edeas Cruge
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : Lex
Nom de code : Maker
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Ven 27 Aoû 2010 - 21:43

Apparemment, les deux hommes n'avaient pas réalisés qu'il risquait leur vie, Edeas était donc plutôt rassuré sur son attitude. Il avait bien fait de les prévenir. Seulement la dernière phrase de Bernard glaça quelque peu Edeas. Tenter de voir s'il l'on pouvait sortir d'ici, il semblait à Edeas que l'idée d'utiliser un humain lui était passé par la tête même si cette idée ne semblait pas être restée fort heureusement.

« En effet nous sommes bloqués ici j'en ai bien peur, enfin pour le moment. »

S'ensuivit alors l'explication de la théorie d'Edéas et les différentes réactions des autres. Edéas redoutait particulièrement la réaction d'Agnès. Edeas s'en voulait de la faire pleurer et de lui annoncer cet hypothèse. S'ensuivit alors une discussion sur leur rôle au sein de cette pièce.

« En effet, maintenant je me souvient de ce livre le choix de Sophie, je n'ai pas lut le livre personnellement mais ma mère l'a lue et elle me répétait souvent cette expression le choix de Sophie, bien que tirer d'un titre de livre, cela c'était transformé en une expression signifiant un choix difficile à réaliser. »

Edéas réfléchie quelque instant, cependant rien ne lui vint à l'esprit à part une vague idée mais qui n'était pour l'instant pas construit au sein de son esprit .

Edéas regarda l'heure.

« cela va bientôt commencer, nous devons rester ensemble et souder. Craig est armé peut être vaut-il mieux rester loin de lui ou alors au contraire le rejoindre, Bernard peut tu grâce à ta télékinésie lui enlever l'arme qu'il dispose et la mettre hors de sa porté car je crains pour notre vie et la leur »

Tout en disant cela Edeas esquissa signe discret en direction d'Agnès signifiant clairement que l'arme devait se trouver hors de sa portée également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Sam 28 Aoû 2010 - 12:50

"Oui, un choix difficile..." lâcha sèchement Agnes, le visage maintenant tordu par une colère sourde. Elle soupira, tenta de se calmer et se crispa une fois de plus. Il y avait une vérité... Une vérité qui n'était pas encore avérée mais qu'elle aurait du mal à digérer. Une vérité qui allait lui donner des cauchemars pour très longtemps... C'était beaucoup pour une petite orpheline un peu froussarde. Beaucoup trop.

Gaffney tapota sur l'épaule d'Edeas et lui lança :

"Ça marche mon pote. On s'en sortira tous ensemble ou on s'en sortira pas. Et pour le reste..."

Le jeune télékinésiste termina la phrase du noir :

"... pour le reste, il va être 9h30 dans 10 secondes. On va être fixés. Mais si je peux désarmer Craig, il va falloir que j'ai un contact visuel... Attention... 5... 4... 3... 2... 1... C'est l'heure !"

Les hauts parleurs retentirent à nouveau de la voix de Caremus :

"Toutes mes félicitations au petit Edeas pour avoir découvert le programme du spectacle et avoir sauvé la vie des imprudents Robert et Bernard. Agnes, en revanche, j'espère que tu sauras te rattraper rapidement : tu n'as pas fait grand chose pour le moment mais la prochaine séquence t'es dédiée..."

L'artiste fou marqua une pause. Puis reprit :

"Craig Dallas. Tu es une sorte d'artiste à ta manière. Tu galopes à travers la ville à la recherche de pauvres hères à qui refourguer tes polices d'assurance, toujours au volant de ton véhicule tu ne te retournes jamais. D'ailleurs, ce jour là comme aujourd'hui tu n'étais pas bien sobre... Repas d'affaires oblige. Et quand ton bolide a renversé cet homme, tu ne t'es pas retourné non plus..."

Agnes était comme pétrifiée.

"Tu as poursuivi ta route craignant pour ta liberté, ta carrière... ta vie. Et le plus drôle dans tout cela ? Tu n'as jamais été retrouvé jusqu'à... aujourd'hui. Maintenant ILS savent et ILS vont vouloir te faire enfermer. Ta vie est aussi fichue, Craig, que celle du père d'Agnes que tu as écrasé... Alors que faire ?"

Les 4 amis entendirent un hurlement de fou provenant du fond du magasin, à l'endroit où est censé se trouver Craig Dallas.

"Mais tu as de la chance dans ton malheur car à Vidéodrome la roue n'arrête pas de tourner encore et encore... Écrasant les faibles et récompensant les forts. Car les morts ne parlent pas. Craig Dallas... Si tu tues tous les autres participants en faisant preuve de cruauté et d'inventivité, tu seras libre... Non seulement vis à vis de la justice de ton pays mais également vis à vis de moi... Mais pour cela, il faut que tu te dépêches !"

La voix sinistre se tut et Edeas et les autres entendirent que quelqu'un se déplaçait rapidement du côté des alcools...

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edeas Cruge
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : Lex
Nom de code : Maker
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Sam 28 Aoû 2010 - 13:39

Edeas était terriblement inquiet sur l'impact que les informations qu'il avait révélé, allait avoir sur la santé mentale d'Agnès. Il fallait que la jeune femme soit forte et se dépasse.

Cependant Edéas était content de pouvoir conter sur Gaffney et Bernard, c'est alors que l'heure fatidique arriva, 9 h 30 l'heure du début. La voix du fou Daniel retentit de nouveau leur annonçant le début du programme.

Daniel confirma les craintes d'Edeas, Craig était bien le meurtrier du père d'Agnès. Edeas se rapprocha d'Agnès et lui murmura:

« Soit forte, pour ton père, pour toi. »

Puis il la prit dans ses bras afin de la consoler, c'est alors que l'effroi pris Edeas. Daniel énonça les règles du videodrome. Craig devait les tuer tout les quatre, et il serait libre. La voix se tut, et il entendirent quelqu'un se deplacer rapidement du cotés des Alcool, Craig était armée, eux était quatre, sans arme, mais il était deux mutants, il devrait se servir de leur atout pour empêcher Craig de leur nuire.

« Bernard je peut conter sur toi, si tu a un contact visuel tu peux le désarmer ? Je veut bien jouer l'appât pour le rabattre par ici, Bernard, tu devras agir vite pour lui enlever l'arme, ensuite eh bien il faudra le maitriser Gaffney, vous vous en sentez capable ? »

Edeas regarda les autres. Il avait peur, il allait risquer sa vie, mais il devait faire quelque chose, il ne pouvait pas rester la à attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Sam 28 Aoû 2010 - 18:29

Gaffney et Bernard acquiescèrent silencieusement au plan d'Edeas. Le noir alla se tapir devant une tête de gondole tandis que le télékinésiste se massait les tempes comme pour se préparer à ce qui allait arriver... Seule Agnes resta en retrait, toujours sous le coup de la révélation.

Soudain, la silhouette de Craig Dallas apparut du fond d'un rayon. Il était environ à une quinzaine de mètre d'eux. Il tira une première fois avec le colt qu'il avait dérobé à l'armurerie. Heureusement pour le petit groupe, la balle alla se ficher dans une caisse enregistreuse. Aussitôt Craig se mit à couvert.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edeas Cruge
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : Lex
Nom de code : Maker
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Dim 29 Aoû 2010 - 15:16

Edéas se prepara mentalement, les deux autres étaient également prêt. voyant qu'Agnès ne faisait rien il la prit par les bras et se chargea de la mettre à couvert derrière une caisse.

"Agnès regarde moi, on va arreter ce type, la justice se chargera de lui, ok. toi tu reste ici a couvert tu ne bouge pas d'accord"

Tout en faisant cela, Craig approcha et tira une balle qui heureusement alla se ficher dans une caisse enregistreuse.

Edeas regarda une dernière fois Agnès, lui fit un clin d'oeil qui se voulait rassurant. puis prenant son courage à deux main, alla jouer l'appat.

Il devait se place de façon à ce que Bernard puisse agir. Il savait l'entreprise risqué, mais l'homme était saoul et Edeas comptait sur cela, un homme saoul n'avait plus toute sa raison et surtout il aurait du mal a viser correctement. enfin Edéas l'espérait. Il comptat donc jusqu'a trois sortit de sa cachette et courra à l'opposé de craig, tout en visualisant un abri future. Afin de faire sortir l'homme de sa cachette. Il ne pouvait s'empecher de parlementer aussi il lança:

" Craig, ont peut parler et regler cela tous ensemble, tu te sens capable de vivre avec le meurtre de sang froid de quatres personnes ? Craig calme toi et pause ton arme "

Il se doutait que cet acte aurait peu d'effet, mais bon qu'est ce que la vie sans espoir....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Dim 29 Aoû 2010 - 15:47

Agnes opina silencieusement du chef alors qu'Edeas se mettait à courir pour attirer l'attention de Craig Dallas. Ce ne fut pas bien long avant que le courtier en assurances se décide à réapparaître, son arme bien en vue.

Il beugla en réponse aux paroles de paix du jeune mutant :

"Capable ou pas, le nain, c'est ma seule chance. Bordel, vous avez pas compris que ce type est DIEU ! Et qu'il va nous tuer si nous n'obéissons pas ?"

Puis, au moment de faire feu, l'arme se souleva inexplicablement et le coup partit dans le plafond, ne faisant aucun blessé. Le bras de Craig s'agita quelque peu avant qu'il ne soit finalement désarmé par la pression invisible.

Bernard, en pleine concentration, fit venir le colt jusqu'à lui puis posa ce dernier sur le tapis d'une caisse. Craig Dallas désarmé s'affala au sol en larmes... Il gémissait :

"Seigneur, ne me tues pas, ne me tues pas, ne me tues pas..."

Il était maintenant 9h37 à l'horloge de l'établissement.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edeas Cruge
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : Lex
Nom de code : Maker
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Dim 29 Aoû 2010 - 16:25

lorsqu'Edeas se mit à courir et entendit la voix de craig une pulsion d'adrénaline monta en lui. mais aussi une certaine peur. il entendit le coup partir, s'attendait à recevoir une balle mais non rien. Edeas se retourna, et un soupir de soulagement s'empara de lui.
Bernard avait agi, il avait récuperer l'arme de craig. Ce dernier maintenant désarmé était affalé au sol en larme. Edéas ne savait plus trop quoi faire maintenant. Il regarda gaffney, Bernard.

« Merci Bernard bien joué. »

Son regard dériva ensuite sur agnès , s erait-elle capable de pardonner à cet homme la mort de son père surement pas. Cependant ce Craig était anéantis. Edeas demanda alors au autres :

« Que fait-on maintenant ? »

Il regarda ensuite l’heure il était autour de 10 H-20 ce qui leur laissait encore 20 minutes devant eu.
Agnès avait surement un rôle à jouer elle aussi, Daniel l’avait bien précisé lors de sa dernière apparition vocale. Agnès était la clé de cet acte selon Edéas, mais il ne souhaitait pas lui dire quoique se soit. Il faudrait qu’elle fasse elle-même son propre choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Dim 29 Aoû 2010 - 19:16

Bernard regarda le pitoyable Craig en train de gémir au sol, puis lança :

"8 minutes avant le prochain acte. Il nous faut plancher sur une sortie. Venez... Avec Gaffney, on a un peu travaillé pendant votre absence..."

La voix du jeune mutant était particulièrement hésitante et faible. Un truc le terrorisait particulièrement.

*
**

Au pas de course, Bernard, Edeas, Gaffney et Agnes se rendirent dans l'entrepôt. Ce dernier contenait divers cartons posés sur des rayonnages en fer. Il y avait aussi un fenwick dans un coin mais surtout...

... Bernard et Gaffney avaient réussi à ouvrir la porte de livraison. Ainsi les 4 amis purent voir le parking à l'extérieur du bâtiment.

Gaffney se gratta la tête.

"Bien sur, le problème qui se pose est toujours celui de savoir si on peut sortir sans problème ou si... On va finir comme la vieille dame. Faudrait pouvoir expérimenter mais... Je vois pas trop quel être vivant pourrait être assez bête pour servir de cobaye ?"

L'heure avait encore avancé. Dans cinq minutes, le second acte allait commencer !

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edeas Cruge
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : Lex
Nom de code : Maker
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Dim 29 Aoû 2010 - 23:50

Apparemment tout le monde décida de laisser Craig à son sort, Bernard, les entraina en direction de la porte arrière. Cependant quelque chose clochait dans sa voix. Edéas repensa alors au second Acte. La jeune fille l’amoureux transi et la mort. Est-ce que cela éveillait une idée dans l’esprit de Bernard. En compagnie des autres Edéas put distinguer l’air libre.

« En effet nous ne sommes qu’a un pas de la liberté »

C’est alors que Bernard exposa pour la seconde l’hypothèse que quelqu’un tente de sortir, à titre d’expériences.

« Bernard je pense que personne ne peut tenter de sortir, le risque est tout simplement trop élevé. Daniel nous laisseras sauf une fois que ses scènes seront jouées. Il faut que nous nous serons les coudes pour les préparer au mieux »

Edéas regarda les deux autres, devait-il soumettre son hypothèse…

« Bernard, est ce que tu a une raison de penser que la prochaine scène, la jeune fille, l’amoureux transi et la mort te concerne ? Si oui dit nous pourquoi, afin de pouvoir construire une stratégie »

Peut être qu’Edéas se trompait, mais il avait le pressentiment que Bernard souhaitait sortir au plus vite….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Lun 30 Aoû 2010 - 11:00

Gaffney, de rage, tapa dans un carton.

"Bordel, on va pas attendre la fin de ce jeu sinistre ! Mince..."

Il prit une grande inspiration puis tenta de se calmer.

"C'est juste que je veux retrouver ma femme et mes petites filles... Bordel, j'veux pas crever ici... Mon Dieu..."

Tout le monde était à cran. Et particulièrement Bernard qui tourna le dos à Edeas, à peine le mutant avait-il fini de lui poser la question.

"Quelle idée, non..." marmonna le jeune télékinésiste, la voix bien peu assurée...

Une voix que jusque là personne n'avait entendu retentit dans le hangar.

"Bernard, mon chéri... Je m'excuse. On m'a dit de venir ici et... Allons nous en. Reprenons notre vie"


Il s'agissait d'une jeune rouquine d'à peu près l'âge des trois adolescents. Elle tendait les bras en direction du groupe et souriait doucement.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edeas Cruge
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : Lex
Nom de code : Maker
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Lun 30 Aoû 2010 - 23:27

Gaffney et les autres semblaient à bout. Edéas comprenait l’envie de Gaffney de retrouver sa famille, Edéas avait lui aussi envie de rentrer chez lui, malheureusement il devait comme les autres subir les différentes épreuves imposées par Daniel.

La réponse de Bernard à sa question concernant la deuxième scène du programme conforta Edéas dans l’idée qu’elle concernait Bernard. D’ailleurs quelque instant plus tard il eut la confirmation de cela. Une jeune femme arriva et s’adressa directement à Bernard. Edéas regarda ce dernier d’un air entendu.

« Et maintenant Bernard, tu ne peux nier que cela te concerne : la jeune fille, l’amoureux transi et la mort »

Dans quelques minutes il saurait à quelle épreuve ils seraient tous confrontés.

« Bernard quoiqu’il arrive, nous devons nous tenir les coudes et en aucun cas sortir d’ici avant que Daniel le veuille bien, je suis persuadé que la seule facon de sortir est de terminer ses épreuves ou scènes jusqu’au bout. »

Il regarda ensuite la jeune femme puis Edéas lui dit :

« Enchanté Edéas ravi de vous rencontrez, nous sommes maintenant tous dans une situation difficile, Bernard je te laisse lui expliquer »

Un doute cependant tiraillait Edéas quelle serait la réaction de cette jeune fille, mais aussi est ce que tout cela était réel, un mutant avait-il le pouvoir de les enfermer ou de l’enfermer dans une illusion ? Cela semblait peu probable mais Edéas décida de garder cette idée en tête dans un coin de son esprit en fonction de comment les événements se dérouleraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Mar 31 Aoû 2010 - 9:56

La jeune fille se contenta de sourire doucement à Edeas. Puis, elle s'avança lentement en direction de la sortie... Bernard hurla :

"Non, n'y vas pas ! N'y..."

Le visage du télékinésiste passa brusquement par diverses expressions : d'abord la stupéfaction, puis l'incompréhension et enfin... le soulagement !

La jeune inconnue venait de franchir la limite. Elle avait les deux pieds posées sur le parking de l'établissement et semblait toujours vivante. Elle tendit à nouveau les mains vers Bernard.

"Viens, tu ne risques rien... Viens..."

Bernard commença à avancer en direction du parking... Dans quelques pas, il serait dehors.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edeas Cruge
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : Lex
Nom de code : Maker
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Mar 31 Aoû 2010 - 13:19

Edéas regarda la jeune femme, son attitude confirmait les craintes d’Edéas quand à la réalité de cette personne. La jeune femme s’avança hors du hangar, comme il l’espérait la jeune femme, rien n’arriva à la copine de Bernard lorsque celle-ci sortie. Edéas était convaincu que tout ceci était un piège. Il ne savait pas de quelle nature était la femme mais elle n’était pas réel de cela au moins il était sur.

Bernard commença à avancer, Edéas se précipita devant lui :

« Gaffney il faut le retenir aidé moi je vous en prie tout ceci est un piège »

Puis tentant de barrer le passage si seulement il pouvait s’agripper au sol. Il regarde Bernard droit dans les yeux, tenta de le gifler puis reprit :


« Bernard reprend tes esprits ce Daniel joue avec nos émotions, nos envies, nos désirs, nos peurs elle n’est pas réel si tu sors tu meurs tu comprends cela ? »


Edéas allait-il réussir à retenir Bernard rien n’était moins sur……
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Mar 31 Aoû 2010 - 20:48

Gaffney s'interposa à la demande d'Edeas et fit barrage à l'avancée de Bernard. Ce dernier était en larmes et était prêt à activer son pouvoir à l'encontre de ses deux amis. Edeas sentit, à ce titre, que ses pieds venaient légèrement de décoller du sol... Dans quelques instants il allait être rejeté au loin, c'était sur, et Bernard irait se tuer un peu plus loin...

"Bordel, Bernard !" hurla Gaffney. "Écoute Edeas, il a raison ! Il..."

Un coup de feu retentit dans l'entrepôt. Le télékinésiste se figea et Edeas retomba lourdement au sol.

Agnes.

C'était Agnes qui avait tiré en l'air. Elle brailla :

"Ça suffit ! C'est un piège, voilà tout ! Daniel veut jouer avec nos nerfs jusqu'à ce que l'on meurt tous ! Un peu de sang-froid !"

Elle pleurait l'arme au bout du bras. A bout de souffle, à bout de nerfs, l'avertissement valait pour tous. Elle-même en premier lieu.

Bernard regarda tristement la jeune rousse qui l'attendait sur le parking et lança à Edeas :

"Merci, mon ami. Tu... Tu as raison"

Un long silence s'installa dans la pièce. Ce fut, de manière tout à fait étrange, l'inconnue du parking qui le rompit :

"A 10h00, soit dans exactement 8 minutes, vous allez être confrontés à un choix douloureux, Edeas Cruge et Robert Gaffney. Je laisse souffler Bernard Johnson et de toutes manières Agnes Mooreson et Craig Dallas n'ont rien que je pourrai leur enlever, hormis la vie..."

Le plus étrange étant qu'elle parlait maintenant avec la voix de Caremus.

"Robert Gaffney, Edeas Cruge, l'un de vous deux va devoir choisir à l'instar de la Sophie du livre auquel je fais référence. Choisir lequel de vos proches va mourir à 10h00 pile. Je retiens en otage votre fille et votre petit-fils, Monsieur Gaffney. Pour Monsieur Cruge, il s'agit de votre grand-père et de votre mère. A 10h00 très exactement, je déciderai lequel de vous deux va devoir faire ce choix. Bien entendu, s'il refuse de choisir, je tuerai les deux membres de sa famille..."

La rouquine s'éloigna de la porte de l'entrepôt et, se retournant une dernière fois, lança :

"Si vous ne me faites pas confiance, allez voir l'écran de télévision où je suis déjà apparu..."

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edeas Cruge
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : Lex
Nom de code : Maker
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Mer 1 Sep 2010 - 1:02

[HRP: madame Koffman vous ètes une meneuse redoutable et sans pitié Wink]

Edéas sentit l’inquiétude monté en lui lorsqu’il sentit, ou plutôt ne sentit plus la terre ferme sous ses pieds, ainsi donc c’était cela le pouvoir d’un mutant le sien était ridicule en contrepartie.

Heureusement pour lui mais aussi pour Bernard les deux autres firent leur intervention et ce fut la tendre Agnès qui utilisa une arme afin de ramener tous le monde à la raison. Il est inutile de préciser qu’Edéas sursauta lorsque retentit le coup de feu, décidément il avait l’impression qu’a un moment ou un autre il se prendrait vraiment une balle. Cependant cela eut mérite de faire revenir Bernard à la raison et Edéas sur le plancher de la terre qui poussa un soupir de soulagement au contact du sol
.
« De rien Bernard de rien…. »

Furent les seules paroles qu’Edéas prononça lorsque la voix de Daniel retentit étrangement, elle provenait de la jeune rousses inconnues. L’acte trois allait bientôt commencer et Edéas frémit lorsqu’il comprit qu’il en était l’un des acteurs principales.
Daniel énonça alors la sentence, l’un deux (Gaffney ou lui) devrait choisir entre la mort de deux de leur proches ou deux proches de l’autres, Edéas hurla à l’écoute de ses paroles.

«NOONNNNNNNNNNNNN»

Daniel ne pouvait pas leur infliger cela choisir entre sa mère et son oncle ou la fille de Gaffney et son enfant. Momentanément Edéas perda toute sa raison , tout semblant de lucidité seule la douleur, la peur, la colère l'animait. Lorsque la rousse se retourna Edéas lui jeta un

« Vous ne l’emporterez pas comme cela Daniel je vous le jure »

Puis il se rua en direction de l’écran………se pouvait-il réellement qu’il leur impose un tel choix sa famille ou celle de Gaffney, si le choix lui incombait pourrait-il vraiment choisir, pourrait-il vivre tout en sachant qu’il avait la mort de deux personnes sur la conscience…….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Mer 1 Sep 2010 - 10:25

[HJ : Je prends ça comme un compliment ^^]

Courant comme un dératé, Edeas arriva le premier devant l'écran de télévision... Ouf ! Il ne diffusait pour le moment que de la neige. Le jeune mutant eut le temps de remarquer que non loin des caisses, à la place où le groupe l'avait laissé, il y avait toujours Craig Dallas qui gémissait au sol...

Combien de temps cela allait encore-t-il durer ? Jusqu'à ce qu'ils perdent tous, un à un, la raison ?

Des pas rapides derrière Edeas lui rappelèrent qu'il n'était pas seul. Qu'il avait des amis. Agnes vint le prendre dans ses bras, comme pour le rassurer. Gaffney lui aussi poussa un soupir de soulagement en voyant l'écran sans image. Et Bernard...

"Tu vois, il n'y a rien..." commenta le jeune télékinésiste, ne sachant trop que dire d'autre.

Et puis... Et puis une image apparut et Gaffney poussa un hurlement.

Il venait d'apparaître à l'image une jeune femme noire tenant dans ses bras un bébé. L'image demeura ainsi quelques instants avant qu'elle ne change à nouveau, sous les yeux horrifiés d'un peu tout le monde, et fasse apparaître les deux proches d'Edeas.

La voix de Daniel retentit dans le haut parleur :

"Plus que 5 minutes... Que faire de ces 5 minutes ? 5 minutes, c'est des fois tout ce qu'il peut rester pour dire adieu, pour dire les choses que l'on n'a jamais dites ou, tout simplement, pour choisir qui on aime le plus... Messieurs Gaffney et Cruge, vos proches peuvent vous entendre... C'est le moment où jamais. Dans 5 minutes, j'interrogerai l'un de vous deux pour savoir quelle personne je dois tuer"

L'artiste meurtrier se tut laissant ses 4 victimes à leur désarroi...

Bernard prit la parole à nouveau :

"Il faut être rationnel. Si quelqu'un à un plan miracle qu'il nous en fasse part immédiatement. Sinon... Il faut que vous vous prépariez à répondre à la question de Caremus. Si vous ne choisissez pas, il tuera les deux... Je crois..."

Le télékinésiste était au bord des larmes.

"Je crois qu'il va falloir jouer encore une fois avec Caremus"

S'ensuivit un lourd silence pesant.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edeas Cruge
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : Lex
Nom de code : Maker
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Mer 1 Sep 2010 - 23:22

[HRP : en effet il fallait le prendre comme tel]


Edéas arriva soulagé devant l’écran, seule de la neige était diffusée pour l’instant. Daniel se jouait d’eux encore une fois. Edéas fut surprit par Agnès, les rôles s’étaient inversés. C’était elle maintenant qui le réconfortait et lui qui était en plein désarroi.

L’espoir regagna alors Edéas ses gens, qu’il connaissait à peine était la, il était la avec lui. Cependant il aura suffit d’un instant, d’une image pour briser cet espoir, à l’écran l’image des proches de Gaffney apparue, suivie de celle des proches d’Edéas. Ce dernier tomba à genoux sur le sol, un objet tomba de la poche d’Edéas, sans que celui-ci s’en rende compte. Le désespoir, l’horreur l’habitait désormais. Daniel jouait un jeu odieux envers eux, un jeu qui n’était pas permit.

« C’est finit Bernard on ne peut rien faire »

Les yeux en pleur, Edéas était proscrit le regard baissé. C’est alors qu’il fut attiré par un objet à même le sol. C’était un petit couteau, du genre couteaux suisse Edéas ne le quittait jamais c’était un cadeau de son grand père, un outil indispensable pour la pêche.

* Edéas pleurait dans son lit, sa mère, sa famille lui manquait terriblement, son grand père regardait tristement son petit fils « arrête de pleurer sèche tes larmes, mon enfant. Tu dois croire en toi, je me fiche que tu sois un mutant ou autre chose, tu es ce que tu es et sa ne le change jamais soit en fier, fais en ta force » avant de partir le grand père laissa un objet sur la table de chevet un petit couteau….*

Edéas repensa à son grand père, au courage qu’il lui avait insufflé ce jour la de s’accepter soit même et surtout de ne pas se laisser faire par les autres. Il releva la tête, son regard se posa sur Craig, puis sur Agnès auquel il s’attarda un moment et enfin sur Bernard. Tout trois avait été berné par Daniel, il avait déversé un flot d’émotion tout cela parce que Daniel le souhaitait le voulait pour son art.
Edéas ramassa son couteau, se leva et s’approcha de Gaffney qu’il prit dans ses bras et profitant de cet instant il chuchota à l’oreille de Gaffney :

« Il ne faut pas se laisser avoir par cet homme monsieur, rien ne prouve qu’il détient réellement nos proches, repensez à la copine de Bernard elle n’était qu’un leurre. Ne laissons pas Daniel Gagner et battons le à son propre jeu, me comprenez vous ? »

Edéas n’était pas du tout sur de ce qu’il faisait mais il y avait une infime chance, que Daniel les bufflait il ne détenait pas les proches, peut être que le coup de poker était de prendre Daniel à revers et de lui demander de tuer les deux proches de cette façon il choisissait un quatrième choix……..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Jeu 2 Sep 2010 - 0:24




Gaffney ne répondit pas. Il était comme paralysé. Effondré, pulvérisé... Anéanti.

Et il n'était pas le seul. Au fur et à mesure que les minutes s'écoulaient Agnes se fit plus distante et Bernard plus silencieux. Quelques secondes avant l'instant fatidique, le jeune homme se contenta de lâcher :

"C'est vrai que Devon était un leurre... Alors, peut-être que vos familles aussi ?"

10h00. La voix de Daniel retentit à nouveau :

"Robert Gaffney, Edeas Cruge. Avez-vous fait votre choix ? Qui faut-il que je tue, Monsieur Gaffney ? Et pour vous, Monsieur Cruge ?"

L'artiste ricana un instant puis ajouta :

"Je réaliserai la proposition qui me semblera la plus intéressante à mes yeux... Alors, étonnez-moi, mes amis..."

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edeas Cruge
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : Lex
Nom de code : Maker
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Jeu 2 Sep 2010 - 13:03

L’heure du choix fatidique était venue. Edéas doutait, devait-il considérer que Daniel se jouait d’eux ? Edéas devait réfléchir et garder son sang froid, il n’avait que quelque instant pour choisir. Il était peu probable que Daniel ait kidnappé à la fois son grand père et sa mère, mais aussi la fille de Gaffney et son fils. Il s’était déjà joué d’eux avec la copine de Bernard, il pouvait faire de même. Mais si tout cela était vrai…….

Edéas raffermit sa volonté, cela ne pouvait être vrai car avec le choix qu’il allait effectuer si cela était réel alors jamais non plus jamais il ne pourrait se relever.

Il regarda fixement l’écran et d’une voix qui se voulait assurer il prononça son choix.

« Je choisis de sauver la famille de Gaffney, prenez donc la vie de mes deux parents si vous l'osez »

Edéas ne devait pas flancher il jouait un véritable coup de poker qui risquait à jamais d’influencer sa vie. Dans le pire des cas son choix menait à la survie des gens qui avait le plus d’espérance de vie à savoir la fille de Gaffney et son fils, mais il préférait éviter de penser au pire des cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Jeu 2 Sep 2010 - 13:25

Un long silence s'installa dans le supermarché alors qu'Edeas venait de faire son choix. Agnes et Bernard ne disaient rien et évitaient de regarder le jeune mutant. Quant à Gaffney, l'homme baissa les yeux et marmonna à l'attention d'Edeas :

"Merci... Mais j'suis pas courageux comme toi... Je peux pas choisir ta famille plutôt que la mienne..."

Quelques minutes passèrent sans que personne ne dise quoi que ce soit. Le tic tac sinistre de l'horloge du magasin donnait une atmosphère pesante à la scène.

Finalement, la voix de Daniel reprit dans le haut-parleur :

"Je dois m'excuser, Messieurs Cruge et Gaffney. Les personnes que vous avez vu à la télévision n'étaient que des copies cybernétiques de vos proches... J'ai bluffé sur ce coup là... et..."

Il y eut comme un petit gloussement dans sa voix.

"J'ai tout de même rendu une petite visite chez votre grand-père, Monsieur Cruge... Je lui ai laissé un cadeau avant que vous ne vous leviez ce matin..."

Une explosion retentit au loin. Étouffée par la distance.

Daniel enchaîna :

"Il est l'heure du dernier acte. Comme je suis Dieu devenu artiste, je vais être clément avec vous... Mais parlons plutôt de vous ? Quel est votre souhait le plus important ? Je le réaliserai sous conditions, bien entendu..."

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edeas Cruge
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : Lex
Nom de code : Maker
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Jeu 2 Sep 2010 - 18:25

Le choix d’Edéas était maintenant fait, seule l’attente était désormais possible, savoir s’il avait bien fait de jouer cela ou pas. Gaffney remercia alors Edéas, lui murmurant alors quelques paroles auxquelles Edéas répondit :

« Merci mais ce n’est pas du courage, c’est plutôt de la folie »

Oui en effet c’était peu être de la folie ce qu’Edéas croyait mais cela était sa seule option. Edéas se tut alors, le silence pesant ne se brisa que lorsque la voix de Daniel retentit de nouveau. Edéas poussa alors un soupir de soulagement, il avait eu raison de jouer son coup de poker, Daniel avait bluffé, Edéas avait vu juste. Cependant Daniel n’avait pas joué tout ses atouts, il annonça presque en rigolant qu’il était passé laisser un petit cadeau chez son grand-père. La terreur, submergea alors Edéas, qu’est ce que Daniel avait bien pu faire, qu’avait-il mijoté.

C’est alors qu’il entendit le bruit lointain d’une explosion, non ce n’était pas possible Edéas hurla :

« NON NON NON ? POURQUOIIIII »

Puis la douleur, la tristesse, la haine, le submergea, il pleurait, avait mal et avait envie de tuer, oui une envie de tuer cet homme qui leur faisait vivre un enfer depuis maintenant 1 Heures. Son grand père était désormais le seul foyer ou il pouvait vivre en toute tranquilité et cela venait d'etre balayé par cet homme Daniel !!!

Edéas ne raisonnait plus du tout il n'entendit pas les paroles de Daniel, seules ses émotions le gouvernait désormais. Son pouvoir était la dormant n’attendant qu’un moment pour échapper à son contrôle…….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Jeu 2 Sep 2010 - 19:53

Ils venaient de réaliser. Que Daniel était prêt à toutes les pires horreurs pour son seul plaisir. Et que ses pouvoirs étaient délirants. Mais qui était cet homme ? Comment un mutant aussi puissant avait-il pu rester anonyme toutes ces années ?

C'était l'horreur. L'horreur et la folie.

Gaffney aboya, hors de lui :

"Monstre ! On ne t'as rien fait ! Tu vas le payer !"

Bernard se jeta sur le noir et lui intima d'un regard noir à la boucler. Dallas tremblait et Agnes, étonnamment calme tenta une fois de plus de consoler son ami, Edeas.

Ce dernier sentait monter en lui ce drôle de pouvoir qu'il ne maîtrisait pas pleinement encore. Et même loin de là. Mais la rage furieuse et sourde qui venait de germer au fin fond de ses tripes n'allait pas s'éteindre.

La voix de Daniel se fit à nouveau entendre. Maintenant l'artiste pervers hurlait :

"Qui êtes-vous pour juger de mes actions ? Je suis DIEU. Je peux TOUT. Vous n'êtes RIEN à mes yeux. Je pourrai vous TUER SUR LE CHAMP ! Me menacer est vain, m'insulter est grotesque... Vous n'êtes que du matériel brut, comme de la peinture ou une toile, vous..."

Il marqua une pause, souffla bruyamment dans son micro puis termina :

"Imbéciles pathétiques, je vous propose de lever le rideau sur le dernier acte. Je désactiverai les pièges des issues quand l'un de vous - peu importe lequel - sera mort. Vous serez alors libre de partir. Vous pouvez vous sacrifier ou sacrifier l'un quelconque des participants, peu importe. Tant qu'il y a un mort. Et je récompenserai celui qui a tué par n'importe lequel de ses souhaits... tant que cela reste dans les limites du raisonnable bien sur..."

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edeas Cruge
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : Lex
Nom de code : Maker
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Ven 3 Sep 2010 - 15:08

Edéas ne pouvait contrôler sa colère, elle était la présente en lui prête à sortir, cependant la présence d’Agnès au coté d’Edéas permettait à ce dernier de ne pas sombrer totalement de na pas laisser sa colère totalement prendre le dessus.

Les autres étaient eux aussi en colère, tout le monde était à bout de nerfs. C’est alors que Daniel continua à faire son show augmentant ainsi la colère d’Edéas. Dieu cet homme se prenait donc vraiment pour cela, Edéas ne pouvait le supporter, surtout pas après tout ce qu’il leur avait fait subir.

La colère d’Edéas atteint son paroxysme lorsque Daniel Enonça les règles de son dernier jeux, il voulait que l’un d’eux meurt, se sacrifie pour laisser la vie aux autres il jouait encore avec eux Edéas n’en pouvait plus la colère qui grondait en lui se lâcha il cria :

« Viens donc te mesurer à nous. Deviens toi-même acteur Daniel, ou alors aurais tu peur »

Edéas était totalement consumé par la colère et la haine. Il tendit son esprit vers son pouvoir cherchant à le capter dans le but de faire surgir des fils électrique noir du bout de ses doigts d’où l’on pourrait voir et entendre des petits grésillements caractéristiques. Dans l’espoir que ses fils pourraient se déployer et partir à la recherche de ce Daniel

« VIENS DONC DANIEL JE T’ATTENDS »

Hurla Edéas dont l’esprit n’avait qu’un objectif supprimer cet homme….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   Sam 4 Sep 2010 - 10:25

Des filaments électrifiés jaillirent des doigts d'Edeas sous les regards ébahis de tout le monde. Puis... Bernard décolla de quelques mètres du sol, une expression de connivence sur le visage. Agnes serra un peu plus son révolver, bien prête à loger une balle dans le premier artiste dégénéré à portée de main. Même Gaffney était allé prendre une barre en métal dans un rayon pour s'en faire une arme improvisée.

Les acteurs se rebellaient.

Enfin, sauf Craig qui continuait à gémir au sol...

Finalement, une silhouette s'approcha de la porte automatique du supermarché et entra, les mains dans les poches.


Daniel. Et de sa voix monocorde et neutre, ce dernier lança :

"Très bien, je suis venu. Alors ? Qu'allez-vous faire ?"

Il avait l'air étonnamment calme.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: quelque part en Acadie, Canada   

Revenir en haut Aller en bas
 
quelque part en Acadie, Canada
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Gavalda, Anna] Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part
» Quelque part dans le temps
» Quelque part en Anatolie
» [Anna Gavalda] Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part
» QUELQUE PART EN EUROPE DE L'EST.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Academy X :: Reste du monde :: Amérique-
Sauter vers: