AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Desde el Perú hasta el Ecuador

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Michael Käferböck
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 27
Date d'inscription : 27/08/2010

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Jeu 30 Sep 2010 - 1:37

Voyant que la petite se renfrognait, Michael se mordit la lèvre de n'avoir pas fait attention à ce qu'elle ne l'entende pas. Décidément, il faisait vraiment un piètre garde du corps.
Encourageant son ami à courtiser la sorcière d'une petite tape dans le dos, il serra toutefois les poings à la réponse de celle-ci. Qui lui permettait d'insulter ainsi son meilleur ami? Pour qui elle se prenait cette petite princesse? Pour la fille du duc de Parmoc, peut-être? Elle n'étais qu'une simple petite prétentieuse de Theresa... Theresa? La seconde fille adoptive du duc? Pourtant, il aurait dû s'en douter en l'entendant parler de Papa!

Contenant sa colère, l'Autrichien répondit à la petite fille en sentant que sa mâchoire était bien tendue.

-Tu sembles étrangement tenir à ce que ton père meurt ce soir. commença-t-il en pointant l'homme dont il était question, pour le voir accompagné d'un des trois olibrius. Mais ça n'arrivera pas. Surtout si le meurtrier est affublé d'un costume aussi ridicule et voyant. Je m'en occupe d'ailleurs à l'instant.
-Et tu n'es pas du tout mon genre.
ajouta-t-il à la dernière minute, en songeant à l'affreux caractère de la princesse sorcière.

Entraînant une fois de plus Johan à sa suite, Michael se dirigea vers le grand duc et sa fiancé, s'arrêtant à mi-chemin pour murmurer au creux de l'oreille de Johan :

-Demande à Wei quel est le pouvoir de Theresa, et voit s'il n'aurait pas rapport avec un oeil. Pendant ce temps, je m'occupe de la termite géante.

Laissant Johan à sa mission improvisée, il parcourut le reste de la distance qui le séparait du trio et mit directement la main sur l'épaule de Pablo, pour le retourner vers lui.

Excusez-moi, je suis chargé d'assurer la sécurité de Lord Julius, Grand Duc de Parmoc ici présent, et je voudrais donc vous demander de décliner votre identité ainsi que de faire mention de tout objet ou substance pouvant attenter à la santé de quiconque ici présent. déclara-t-il en un souffle, en se demandant si le pauvre allait vraiment avouer qu'il devait assassiner le Lord. Michael envoya ensuite un rapide coup d'oeil par-dessus son épaule pour vérifier ce qui se passait au niveau de Theresa et Johan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pablo Somoza
JustiX
JustiX
avatar

Age : 27
Equipe : JustiX
Nom de code : Rapunzel
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Jeu 30 Sep 2010 - 2:00

WOW! Qu'elle grosse erreur, Pablo avait complètement oublié de regarder si elle était accompagnée, trop fou de désir qu'il était. Il ne réfléchit pas plus que ça et était partis dans un gros délire.

"Pardonnez-moi monsieur le duc, je dois dire que votre éblouissante futur épouse m’a aveuglé et je n'ai pas fait attention à vous." Il se débarrassa de son masque et embrassa violemment le duc sur la bouche en serrant sa tête entre ces paumes, il voulait par cet acte troubler toute l'assistance et faire rire la jeune femme. "Voilà la chose réparée. Je me presse de vous enlever votre belle quelques instants vérifier qu'aucune bombe, arme ou poison ne se trouve dessus, je ne voudrais pas qu'il vous arrive malheur." Il regarda Kay, son imagination lui envoyait des images de ce qu'il pourrait vivre dans les champs des allants tours. "Viens avec moi, ne cherche pas à comprendre, il n'y a rien à comprendre, juste à savoir que la prochaine fois que tu le feras se sera bien moins agréable." Il montra le duc des yeux pour bien lui faire comprendre où il voulait en venir, puis il se concentra très fort, il voulait que ses cheveux se détachent et viennent caresser la joue de Kay pour la troubler encore plus, l’émotion du désir l’aidant dans cette tâche.

Mais voilà qu’un autre personnage arrive et le dérange, un jeune homme plutôt beau garçon avec un drôle d’accent. Alors Pablo attrape la main de la fille pour la tirer vers l’extérieur et dit au garçon.

"Je suis le soldat inconnu, je dois vérifier si cette femme n’a rien de dangereux sur elle par une fouille au corps. Je n’ai aucun objets ou substances qui puisse attenter à la santé des personnes ici présente, mais j’ai un objet qui peut apporter du plaisir, mais ce n’est pas interdit à se que je sache. Je vous demande de me laisser passer. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Jeu 30 Sep 2010 - 9:04

Quand Pablo embrassa le Duc, toute l'assistance retint son souffle. Le jeune homme eut en revanche la fâcheuse surprise de constater que loin de troubler le chef de Parmoc, ce dernier mit la langue puis, une fois libéré de l'étreinte du mutant dit :

"Fils, tu me rappelles beaucoup ma première femme niveau pilosité"

Tout le monde rit. De Pablo.

Kay, étrangement docile, se laissa néanmoins emporter vers la sortie. Visiblement sa petite faiblesse était en train de la perdre... Sans compter le petit gloussement de surprise quand elle vit la légère ondulation absolument non naturelle des cheveux de Pablo.

"Un mutant ?" demanda-t-elle avant de se reprendre : "Oui, un mutant, j'aurai du m'en douter..."

Non loin de là, Theresa soupira et lança d'une petite voix :

"Ce n'est pas mon vrai père. Il a jamais de temps pour moi. Et... Dans tout malheur, il y a du bon. Je perdrais un père distant pour gagner un royaume. Ça me semble honnête"

Elle fit néanmoins une fois de plus la moue quand Michael la rabroua sur son physique.

"Dommage, moi j'aime bien le type lourdaud - garçon d'écurie" termina-t-elle alors que Michael se mettait à la poursuite de Pablo.

Les deux garçons entamèrent leur petit échange avant de se retrouver à l'extérieur du chapiteau en compagnie de Kay. Elle ricana :

"Les garçons, les garçons... Ne vous battez pas pour moi !"

Alors qu'ils venaient de faire quelques dizaines de mètres dans le champ, pour s'éloigner de la fête, ils furent rejoints par deux silhouettes bien familières : Cap'tain Lloyd et Bunky. La grande courgette bleue se mit au garde à vous.

"Cap'tain Lloyd au rapport, M'sieur le Soldat Inconnu ! Le buffet fait mal au ventre et le bar fait tourner la tête ! Je suggère... Ah, je suggère, oui, que la Duchesse n'y touche pas !"

Bunky se contentait juste d'avoir l'air consterné.

Quant à Johan... Johan s'approcha également du petit groupe et lança à Michael :

"Super-sens. Elle a des super-sens. Super-ouïe, super-odorat... Super-vision ! C'est..."

Johan n'eut pas le temps de terminer sa phrase. Une détonation venait de se faire entendre au loin et une balle ricocha à quelques centimètres du pied de Johan. Quelqu'un venait de tenter de leur tirer dessus.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pablo Somoza
JustiX
JustiX
avatar

Age : 27
Equipe : JustiX
Nom de code : Rapunzel
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Jeu 30 Sep 2010 - 14:25

Pablo était dégouté, la fille l'avait suivi, le duc avait été assez stupide pour les laisser s'en aller, mais ils avaient été suivi par trop de monde. Pour commencer ce perturbateur qui semblait être le videur, bien que son âge et la corpulence ne l'annonçait pas, peut être avait-il un pouvoir très puissant. Puis les deux bouffons que Pablo aurait volontiers étouffé à l'aide de petits gâteaux, surtout le Cap'tain Lloyd et ses délires, si seulement il avait fini saoul sur le bar. Pour finir un autre jeune homme, qui semblait du même âge que le videur et qui apparemment avait la même tâche, il avait dit une phrase que le jeune mutant n'avait pas compris le sens. Mais il s'en foutait bien du sens de la phrase, lui ce qu'il voulait c'était tiré son coup.

D'ailleurs quelqu'un tira avec une autre arme et la balle était arrivée à leurs pieds. L'Uruguayen tellement dans son trip avait complètement oublié sa mission, il avait été surpris, un cri aigu s’était échappé de sa bouche et pris de panique il oublia que c’était à Kay qu’était surement destinée cette balle. C'était la première fois qu'on tirait dans ça direction, il faut préciser. Sans réfléchir il se jeta dans les bras de celui qui semblait être le videur et qui devait avoir un super pouvoir et se cacha derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Käferböck
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 27
Date d'inscription : 27/08/2010

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Ven 1 Oct 2010 - 7:05

Même pas étonné de voir son protégé embrasser à pleine bouche son assassin potentiel, Michael s'était tout de même dépêché puisqu'il craignait là qu'il s'agissait en fait d'une ruse.
Et il s'agissait bien d'une ruse : une ruse manifestement destinée à faire sortir la mariée en sa compagnie. Était-elle également de mèche avec le meurtrier et Theresa? Ce serait tout un complot. Croyant avoir vu les cheveux de Pablo bouger artificiellement, Michael cligna des yeux, et fit la moue en entendant la déclaration d'innocence du dingo au costume ridicule. Décidément, les deux européens augmentaient clairement le QI moyen de la région. D'ailleurs, le superinsecte mauve venait faire un rapport au latino volage, pendant que Johan faisait le sien à Michael, au grand dame de ce dernier. Ceci expliquait pourquoi la petite peste avait entendu son murmure.

Et il y eut un coup de feu.

Et il y eut des réactions, évidemment.

Michael se tourna vers Johan, inquiet.

Le latino volage lui sauta dans les bras.

Michael se mit à jurer dans son dialecte natal, tentant de repousser celui qui venait de se servir de lui comme bouclier humain, tout en tentant de voir par-dessus les épaules et les têtes d'où venait le coup de feu. Il devait le voir. Cela indiquait une chose par contre : ni Kay ni les trois extraterrestres n'étaient complices de l'assassinat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Sam 2 Oct 2010 - 1:16

Pablo, rejeté par Michael tomba lourdement sur son fessier, à même le sol du champ de chanvre. Michael quant à lui ne put que repérer la direction du coup. En fait le tireur était droit devant eux mais rien n'était visible, à l'exception de la petite cabine où il avait rencontré Wei, il y a quelques jours.

La Duchesse Kay brailla :

"Bordel ! Je connais qu'une seule personne capable de tenter de me faire ça..."

Elle déglutit bizarrement et ajouta :

"Sniper Becky. C'est Sniper Becky. On est foutu"

Une nouvelle détonation retentit, manquant de peu Bunky. La rousse peinturlurée poursuivit, affolée :

"Il y a deux règles à suivre avec Sniper Becky. Premièrement : on ne supplie pas Sniper Becky, Quand elle a un contrat, elle le remplit toujours. Prier ne sert à rien sauf à l'amuser encore plus. Quant à la seconde règle..."

Nouvelle détonation. Johan s'écroula d'un seul bloc sur Kay qui s'effondra au sol, inconsciente. Vu la quantité de sang qui s'échappait du crâne du viking, il n'y avait que peu de chance qu'il se relève un jour...

Seuls demeuraient au milieu du champ de tir, absolument à découvert, Pablo, Michael, Bunky et Cap'tain Lloyd.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pablo Somoza
JustiX
JustiX
avatar

Age : 27
Equipe : JustiX
Nom de code : Rapunzel
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Sam 2 Oct 2010 - 1:42

*Aieuuuu!* Pensa Pablo en tombant sur les fesses, pas sympas le videur. Il écouta la rouquine parler et cru comprendre, ou pas. Se tireur... Etais-ce la blonde avec qui il était venu et qui portait le même nom? Ben pour un snipeurs elle tirait fort mal alors, vu qu'elle avait manqué sérieusement ça cible, qui n'était autre que Kay.

Aux deuxièmes tires l'autre videur c'était effondré, apparemment une balle en pleine tête. Mais c'est qui la cible, Kay, les personnes de l'organisation ou tout le monde. Pablo était pris de panique et ne souhaitait pas que la dernière réponse soit la bonne. Mais pourquoi on voudrait le tuer, lui?

Normalement il ne devait pas faire partie des cibles de Becky, alors il décida d'abandonner le groupe et d'aller se réfugier dans le champ de chanvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Käferböck
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 27
Date d'inscription : 27/08/2010

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Sam 2 Oct 2010 - 4:43

-Heilige Scheisse! s'exclama Michael au deuxième coup de feu, qui avait manqué Bunky. Il avait repéré la petite cabane de jardin, mais ne comprit qu'à l'explication de Kay qu'ils avaient affaire à une tireuse d'élite. Peut-être même a une mutante, qui aurait un pouvoir semblable à Theresa. Instinctivement, il chercha celle-ci du regard, mais le troisième coup de feu retentit. Il atteint Johan. À la tête. Son corps en chute libre. Une mare de sang. Kay sous lui. Le temps battant à ses oreilles. Le sang. La culpabilité. Le sang. Une vision d'horreur. Michael, debout, vivant, les yeux clos. Le temps qui redémarre, et Michael qui s'y accroche, ouvrant les yeux, avec l'énergie du désespoir et la fougue de la rancoeur.

-Cachez-vous, courrez! cria l'Autrichien, terminant sans le vouloir la phrase laissée en suspens, alors que Pablo prenait déjà les jambes à son cou.
Courant lui-même vers le village, en position semi-accroupie, Johan lança un regard, qu'il espérait ne pas être le dernier, en direction de son colocataire et ami, celui pour qui leur amitié était à la vie à la mort. Celui dont Michael se bornait à nier les sentiments. Celui qui mourut trop tôt. Les pieds de l'Autrichien martelaient le sol à la même cadence que les pensées amères martelaient sa tête. Il devait faire quelque chose. Si Johan était un mort de trop, si sa mort avait un poids particulier pour Michael, n'importe quelle autre victime serait également de trop. Il devait les protéger. Une fois à l'abri... derrière les murs du village... il pourrait réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Dim 3 Oct 2010 - 13:20

Fuyant en compagnie de Pablo, Michael n'aperçut pas la jeune Theresa. Juste le chapiteau qui était encore bien trop loin de leur position actuelle.

Les deux mutants cavalaient comme des lapins, tentant tant bien que mal de s'aplatir au maximum.

Bunky avait décidé de leur emboîter le pas et seul le Cap'tain Lloyd restait sur place, trop bête pour comprendre que le moment de sonner la retraite était venu. La grande courgette bleue beugla :

"Duchesse Kay ! Ce n'est pas le moment de dormir dans les bras du co-ministre ! Levez-vous et ne soyez pas inconsciente ! Et vous, co-ministre, soyez inconscient mais ne soyez pas mort ! Car, Cap'tain Lloyd a peur... Oui, peur des balles en kryptonite qui pourraient venir transpercer sa peau de super soldat !"

Bunky, qui venait de rejoindre à toute vitesse Michael et Pablo leur lança :

"JVEUXPASMOURIR, JVEUXPASMOURIR..."

Il reprit sa respiration et ajouta d'une voix pleurnichante :

"C'est dommage que la Duchesse n'ait pas eu le temps de nous dire la seconde chose qu'il ne fallait jamais faire avec Sniper Becky... Et si c'était "fuir" ? On serait mal... Ouais, très..."

Une nouvelle détonation empêcha Bunky de terminer sa phrase. Il s'effondra au sol, une large tâche de sang au niveau de la poitrine...

... et c'est à ce moment que Pablo sentit une présence dans son esprit. Bien malgré lui, le jeune mutant aux cheveux animés prononça la phrase suivante :

"... très mal. Parce que bon..."

Il marqua une pause. Les mots avaient été prononcés d'une voix nasillarde et suraigüe. Un peu à la manière de Bunky / Larry dont le corps gisait inanimé à ses pieds.

Pablo sentit qu'il demeurait maître de ses paroles et de ses gestes. Mais que... Quelque part dans son esprit, il y avait un intrus. Un intrus qui pouvait parler à sa place et agir à sa place. Un intrus qui...

"Bordel ! Je suis vivant !" s'écria à nouveau Pablo avec sa drôle de voix. "Mais je vois mon cadavre au sol... Comment cela se peut-il ?"

Au loin, Pablo, le truc qui était dans sa tête, Michael et Cap'tain Lloyd entendirent le cliquetis métallique sinistre du fusil que l'on rechargeait.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pablo Somoza
JustiX
JustiX
avatar

Age : 27
Equipe : JustiX
Nom de code : Rapunzel
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Dim 3 Oct 2010 - 19:45

Pablo s'arrêta net, de toute façon il ne pensait pas faire partie des cibles potentielles de Becky et était assez écarté des autres pour éviter les balles manquées. Mais pourquoi avoir tué se pauvre Larry, il n'avait rien fait, il avait juste été embarqué dans cette histoire de fou par se taré d'avocat. Mais que faisait-il dans ça tête?

"Larry, que fais-tu là, tu es un mutant toi aussi? Sort de là tu me fous les boules ou tais-toi."

Il commença à enlever ça tenue bleu en caoutchouc, elle était encombrante et elle le faisait transpirer, de toute façon il avait gardé son pantalon et sa chemise dessous. Puis il parla à Becky avec colère.

"Arrête ce petit jeu ! Tu viens de tuer un innocent, Larry n’avait rien fait, je ne sais pas si ton gouvernement va aimer ça. Tire sur ta véritable cible, qu'on se casse d’ici. "

Il avait pris le temps de regarder autour de lui, qu’elle était la cachette la plus proche de lui au cas où la blonde n’aimait pas le ton qu’il avait employé. Il essaya aussi d’estimer la distance qui le séparait de la cachette de la tireuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Käferböck
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 27
Date d'inscription : 27/08/2010

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Dim 3 Oct 2010 - 21:28

Au galop, Bunky rejoignit les deux mutant en chignant, pendant que le capitaine Lloyd décourageait Michael par son imbécilité. Puis Bunky fut la nouvelle victime, s'effondrant au sol. Et l'autre supermoulé cru bon de l'imiter. Roulant des yeux face à la folie ambiante, Michael s'apprêta à repartir, mais le dialogue étrange entre Pablo et lui-même le fit hésiter. Il finit, après un mouvement d'hésitation, par aller prendre le corps de Bunky sur son dos.

-Laisse-le parler, au moins c'est signe qu'il est vivant! Qu'il se calme par contre, même si c'est toujours flippant de découvrir qu'on est mutant. Car, à en conclure des paroles de Bunky-par-Pablo, ca ne lui était encore jamais arrivé de faire un tel truc.

Et alors que le fusil se rechargeait, Michael s'aperçut que Pablo était en train de se changer en invectivant la tireuse de ne tuer qu'une seule personne. Pourtant, il semblait évident qu'ils étaient tous les cibles de la tireuse.

Michael donna un coup de pied derrière le genou de Pablo, pour le déséquilibrer et le faire tomber, puis il se jeta lui-même au sol, toujours avec le corps de Bunky sur le dos, en rampant rapidement selon une trajectoire plus ou moins aléatoire. Histoire d'être moins facile à viser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Lun 4 Oct 2010 - 0:19

"Hey je sortirai bien de là ! Après tout j'ai toujours été jusqu'à présent dans MON CORPS" lança Bunky dont l'esprit était toujours localisé dans la tête de Pablo.

Il se passa quelques instants avant que Bunky ne reprenne la parole. Le mutant désincarné semblait approuver les paroles de Michael :

"LUI au moins, il a du bon sens. Et puis..."

Le coup dans le genou que venait d'infliger Michael à Pablo eut pour effet de faire chuter ce dernier au sol. Le mutant chevelu sentit sa tête se libérer et...

... Michael parla avec la voix de Bunky :

"Doucement avec mon corps ! J'y tiens un petit peu quand même ! Faut me porter comme ça"

Et sans que Michael ne puisse réagir, il déplaça ses mains sur le corps de Larry afin de mieux asseoir sa prise. Visiblement, le regretté Bunky pouvait se déplacer d'esprit en esprit...

... ce que ne manqua pas de remarquer le Cap'tain Lloyd :

"Bunky ? Tu étais mort, gisant dans ton sang il y a un instant. La tristesse envahissait mon âme et... Tu sais qu'il est difficile de se trouver un bon faire-valoir quand on est un grand héros comme moi. Les orphelins dont les parents trapézistes ont été tué par des lâches de l'Institut Xavier ne courent pas les rues ! J'ai... J'ai même cousu tes collants moi même en me piquant les doigts et tu me remercies comme ça ? En mourant sous la première balle de l'Institut ! Et en devenant... DeadBunky ! Le fantôme qui navigue de corps en corps en attendant de punir les responsables de sa mort ! Ca me fend le cœur..."

Michael parla à nouveau avec la voix de Bunky :

"Cap'tain Lloyd, je crois que tu vis dans un monde bien à toi !"

Pendant que les deux insectes (le mort et le bleu) palabrait, Michael rampait au sol avec le poids du cadavre de Bunky sur ses épaules et son esprit dans la tête. Pablo, lui, était toujours au sol... Et...

... une balle vint se loger dans son pied. Sniper Becky ne semblait pas les avoir oublié.

Sans compter le fait qu'ils étaient bien à 100 mètres de sa cachette présumée (la cabine) et encore bien loin du chapiteau.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pablo Somoza
JustiX
JustiX
avatar

Age : 27
Equipe : JustiX
Nom de code : Rapunzel
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Lun 4 Oct 2010 - 1:32

Le videur l'avait fait tomber par terre, apparemment pour le protéger, mais cet imbécile n'avait pas compris qu'il était dans le coup avec le snipeurs? Pourquoi prenait-il le temps de le protéger?

Le jeune mutant était soulagé que Bunky ai choisi un autre corps et aussi de comprendre qu'il n'était pas vraiment mort. Quand même c'était fou tous ses mutants autour de lui, du jour au lendemain en voir autant ça lui paraissait impossible.

Puis un nouveau coup retentit et c'est le pied de Pablo qui était visé. Ca lui faisait un mal de chien, mais surtout il était en colère. Lui qui avait abandonné son petit paradis, son travail, ses amis, sa petite vie bien tranquille en suivant cette foutu blonde. Tout son baratin sur les cadeaux que pourrait lui faire son gouvernement, tout ceci était du flanc et le jeune play-boy était le pigeon de la farce. Elle lui avait répondu de cette façon et c'était très dur à supporter pour le mutant. Qui étaient ses amis et qui étaient ses ennemis? A ce moment il n'en savait rien, mais apparemment le videur lui avait sauvé la vie, enfin pour le moment. Alors, il était mieux de lui faire confiance et les aider.

Ils étaient tous trop loin d'un obstacle pour pouvoir se cacher, ils étaient tous dans la merde jusqu'au coup, mais Pablo malgré la douleur avait une idée. Il ne voulait pas crever là, surtout pas mourir avant d'avoir embrassé une femme. Il ne supporterait pas de partir pour son prochain voyage avec l'idée que c'est un homme que ses lèvres ont touché pour la dernière fois. Alors, il chercha dans sa poche son briquet. Généralement il en avait toujours un sur lui, bien qu'il ne fume rarement, il avait pour dicton *homme sans feu, homme sans queue* et ça pouvait toujours l'aider pour dragué une fille qui sortait une cigarette. Il espérait vraiment l'avoir pris, mais en était pas sur, faut dire qu'il était partie si rapidement de chez lui.

Il voulait mettre le feu à ça tenue en caoutchouc et la lancer en direction du snipeurs. Le caoutchouc brule bien une fois enflammé et produit une épaisse fumée noire, peu être un bon moyen de lui cacher la vue à cette sal#$%.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Käferböck
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 27
Date d'inscription : 27/08/2010

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Mar 5 Oct 2010 - 20:15

Constatant que Bunky était à présent dans son esprit -ce devait être cela, la tension qu'il avait ressentie au crâne...- et qu'il pouvait non seulement parler, mais bouger par son propre corps, Michael fut évidemment consterné, dans un premier temps, mais il songea rapidement à une façon de retourner cette capacité à leur avantage.

-Tu pourrais te concentrer sur la tireuse pour entrer dans sa tête, à elle, et l'empêcher de nous tirer dessus, tu crois? Concentres-toi sur elle!

Non pas qu'il ne commençait pas à apprécier l'insecte -qui semblait avoir toute sa tête, au moins, même si elle se situait pour l'instant dans la sienne- ou encore que sa présence en lui l'importunait, mais si le petit lapin blanc pouvait se rendre utile...

Le coup de feu qui venait d'être tiré dans le pied de Pablo tira une grimace à Michael, mais lui donna également un peu de répit, le temps que l'arme soit rechargée. Aussi, sans trop savoir ce qu'il faisait, il se leva d'un bond, laissant Bunky au sol, et courut de toute sa vitesse vers la cabane en prenant un croche pour être le plus rapidement possible hors de l'angle de tir de la fenêtre. S'il fallait de la proximité pour que Bunky change de cerveau, il allait être servi. Et si il lui fallait un choc... Michael sourit au mur qui s'approchait sans ralentir, bien prêt à y pénétrer. Si ça, ça ne forçait pas le gisant à sortir de sa tête, rien ne le pourrait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Mer 6 Oct 2010 - 0:24

Tandis que Pablo tentait de mettre le feu à son propre costume qu'il venait péniblement de retirer, Cap'tain Lloyd s'écria :

"Le Soldat Inconnu a raison ! J'avais oublié que les Guerres Sacrées sont avant tout SECRETES ! Il me faut une nouvelle identité... Il me faut... Une nouvelle origine !"

L'homme en bleu commença à se déshabiller frénétiquement.

Michael lança bien malgré lui, avec la voix de "DeadBunky" :

"Mince... Tu as certainement raison. Si j'ai pu aller dans la tête de l'autre là au sol, puis dans la tienne, il n'y a pas de raison que je ne puisse pas faire un tour dans celle de la personne qui nous canarde... Et TOUT sauf aller dans la tête du Cap'tain"

Le jeune mutant, véhicule malgré lui d'un Bunky désincarné, entreprit de courir en direction de la provenance des tirs... Il y avait intérêt que ça marche... Car sinon, son espérance de vie venait d'en prendre un sacré coup !

"Car il était trop sur de lui et de ses compétences, Lloyd Jane alias le Débilmentalist a perdu sa femme - Duchesse Jane - et son fils - Bunky Jane - tous deux victimes de l'abominable Xavier le Rouge, un tueur sans pitié à la solde du mal le plus absolu..." marmonnait, l'air perdu, Cap'tain Lloyd qui n'était plus vêtu que d'un caleçon en latex bleu...

... mais au fond tout cela n'avait guère d'importance. Le costume de Pablo brûlait gentiment non loin de lui et Michael sentit la présence parasitaire dans sa tête disparaître. Et quelques instants plus tard...


... quelques instants plus tard une jeune femme sortit de la cabine, les mains sur la tête et le sourire aux lèvres :

"Je crois que j'ai réussi"

Et c'était la voix de Bunky qui parlait avec les lèvres de Sniper Becky alias Becky Baulieu, la "copine" de Pablo.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pablo Somoza
JustiX
JustiX
avatar

Age : 27
Equipe : JustiX
Nom de code : Rapunzel
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Mer 6 Oct 2010 - 1:10

WAW ! Cela avait marché, le videur avait réussi grâce à Larry avait arrêté cette tarée. Il avait été complètement fou d’essayer cela, il aurait pu mourir, mais il avait fait la chose la plus intelligente et la plus audacieuse de toutes les personnes ici présente. Pablo regardait son costume brûler, ça avait marché aussi, mais ça n’avait servi à rien, elle prenait trop de temps à bien brûler et à faire de la grosse fumée. Il était un peu déçu, il aurait voulu sauver le monde. Mais il n’avait sauvé personne, en plus, maintenant il ne savait plus qui était gentil, qui était méchant, qui devrait être arrêté et qui devait être sauvé. En fait si, lui devait l’être, il s’était pris une balle dans le pied et en y repensant ça faisait vraiment très très mal. Son esprit n’arrivait plus à se détacher de la douleur et bien qu’il fût entouré de gens qui lui en voulaient sûrement, à cause de ces actes et de son alliance avec la tireuse, il ne pensait plus qu’à son pied.

Il retira doucement sa chaussure, puis sa chaussette en gardant la tête détournée. Il avait pris quelques secondes avant de tourner son regard vers son pied, par peur de voir un trou béant où des litres de sang sortiraient, ou pire encore des doigts de pieds en moins. Il ne connaissait rien en médecine, sa seule expérience dans ce domaine était une relation avec une Danoise avec qui il avait joué au docteur pour commencer les préliminaires. Il ne connaissait rien en médecine, mais il connaissait assez ses pieds, chacun de ses muscles, même le plus infime, lui avait déjà fais souffrir au moins une fois après une longue journée de travail et de danse. En plongeant son regard sur son pied, il sera immédiatement, s’il pourra redanser un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Käferböck
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 27
Date d'inscription : 27/08/2010

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Mer 6 Oct 2010 - 6:33

Lorsqu'il sentit Bunky quitter sa cervelle, Michael décida plutôt d'arrêter sa course avant de rencontrer le mur, mais de rester planquer, juste au cas où. L'adrénaline lui faisait battre le coeur à s'en rompre les côtes, mais un instant plus tard, il vit la tireuse d'élite sortir de la cabane, les mains sur la tête.
Soulagement. L'autrichien sourit légèrement, tentant de conserver sa neutralité, mais il ne put se retenir longtemps de montrer ses dents blanches. Il avait envie de crier et de sauter dans les bras de Bunky, ou d'injurier Becky. Mais étant donné la fusion entre les deux, il se dit qu'il serait plus convenable de s'abstenir.
Et puis, il fallait revenir sur terre. Johan était mort, deux personnes étaient inconscientes et un autre atteint au pied. Il cria, en direction des gens dans le chapiteau :

-Wei, pourrais-tu trouver n'importe qui qui est médecin ou qui pourrait s'occuper d'eux? Lord Julius! Ministre de la défense! Il faudrait que la justice s'occupe d'elle... fit-il en désignant Becky de la tête.

Il entra ensuite dans la cabane pour voir si quelqu'un d'autre s'y trouvait et pour récupérer l'arme, afin que personne ne puisse s'en resservir à mauvais escient, en faisant bien attention de ne pas tirer et de garder la bouche du canon orienter vers le sol (mais pas ses pieds), pour limiter les dangers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Mer 6 Oct 2010 - 10:03

A peine Michael eut-il fini de crier en direction du chapiteau que le jeune mutant alla récupérer le fusil sniper qui trainait dans la cabine, juste à côté de quelques douilles et d'une boite de cartouche.

Pablo, quant à lui, réussit en revanche enlever péniblement chaussure et chaussette, afin de constater de visu la blessure et à tourner de l'oeil sous le coup de la douleur...

*
**

Wei était venue accompagnée de renforts. Quelques gros bras et un guérisseur. Ce dernier s'occupa de Pablo, tandis que les malabars emportaient manu militari Becky, le cadavre de Johan, la Duchesse endormie et le corps de Bunky.

*
**

Quand Pablo ouvrit les yeux, il n'avait plus mal. Mieux encore : son pied n'était même plus blessé. Il se trouvait dans une petite salle en compagnie de tout un tas de gens.

Michael, bien sur, ainsi que l'inévitable et très pénible Lloyd Llewellyn Cap'tain Lloyd Lloyd Jane qui était allongé sur un canapé, les yeux mi clos, l'air d'être dans une intense concentration.

Sniper Becky était pieds et poings liés à une chaise. Elle semblait avoir recouvré ses esprits et souriait comme une malade mentale.

Lord Julius et le Ministre de la Défense paraissaient fort fâchés. Après tout, cet incident avait ruiné la Convention des Pétunias !

Wei était assise à côté d'une Theresa qui avait l'air drôlement embêtée. Quant à Kay, Kay faisait les cent pas en fulminant.

Bunky parla à nouveau avec la bouche de Michael :

"Je suis quand même drôlement content qu'on ait pu l'attraper ! Oui, drôlement content !"

Becky se contenta de sourire.

Ce fut Lord Julius qui tenta de faire avancer l'affaire :

"Je suppose qu'on pourrait l'interroger, non ? Pour savoir si c'est le fait qu'elle n'ait pas reçu de carton d'invitation qui la rendait si méchante ou s'il y avait autre chose ?"

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pablo Somoza
JustiX
JustiX
avatar

Age : 27
Equipe : JustiX
Nom de code : Rapunzel
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Mer 6 Oct 2010 - 16:28

La première chose qu’il fit en émergeant de son sommeil était que regarder ça blessure, mais au lieu d’y voir un pied décharné horrible à voir, il pouvait constater que tout allait bien et qu’il n’avait plus mal. Il le regarda un moment en faisant bouger ses doigts, il avait de la peine à y croire, c’était sûrement un mutant qui l’avait guéri. Il finit par se lever tranquillement et à observé la pièce. Il était complètement perdu, ces gens qu’il croyait être des dangereux terroristes l’avaient soigné et secouru et apparemment ils ne lui voulaient pas de mal, malgré le fait qu’il avait aidé la Becky.
Il alla voir l’homme qui lui avait sûrement sauvé la vie, celui qui avait fait la chose la plus intelligente et qui paraissait être l’homme le plus sensé, le videur.

"Heu… Merci…" Il lui tendit la main un peu nerveusement, il avait fini par lever les yeux pour regarder autre chose que le sol, mais continuait à ce gratter derrière la tête. "Je m’appelle Pablo, je suis désolé pour tout ce qui vous arrive, pour les victimes et pour ce que j’ai fait." Il repensa à Larry, apparemment il était dans le corps du jeune homme. "Pardon Larry, c’est un peu de ma faute si tu as perdu ton corps. Peut-être devrais-tu aller dans celui du décérébré…" Il montra l’avocat des yeux "…il sera moins… Stupide… Tu auras aussi sûrement plus de chance avec les femmes… Enfin j’imagine…" Il lui avait fait un clin d'oeil.

Il se rapprocha de Becky et rajouta : "C’est de sa faute si je suis ici, c’est elle qui m’a emmené et qui m’a utilisé pour vous piéger. Moi je ne suis rien qu’un pauvre prof de danse qui a cru à ses promesses." Pour finir il attrapa le visage de la blonde et la regarda droit dans les yeux. "Toi! Tu me dois bien ça." IL sera fort les joues et la mâchoire de la jeune fille pour l’empêcher de mordre, puis, il l’embrassa aussi violemment que le duc quelques heures plus tôt. Il voulait enlever cette image de sa tête, oublier que son dernier baissé avait été pour un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Käferböck
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 27
Date d'inscription : 27/08/2010

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Mer 6 Oct 2010 - 18:08

Michael hocha la tête pour soutenir les propos de Larry, puis il écouta gravement Lord Julius qui, une fois de plus, ne semblait pas si fou que ca. Étrange, mais pas fou.

Comptant voir comment se déroulait la situation, Michael entreprit de jouer les observateurs muets -à moins que Larry, dont il s'acquittait plutôt bien de la présence, ne décide de parler-, mais le troisième insecte, celui qui avait eu le pied bousillé, se leva pour lui tendre la main. Par réflexe, Michael attrapa sa main, mais il ne comprit pas trop pourquoi on le remerciait. Le dénommé Pablo avait-il tant apprécié de se retrouver sur les fesses, ou de trébucher suite au coup derrière son genou, ou de s'être pris une balle dans le pied, ou d'avoir été abandonné? Mystère.

-Michael. Grommela-t-il en se demandant cette fois de quoi le prénommé Pablo était désolé. Il lui avait semblé avoir agit un peu bêtement, peut-être, mais pas au point de devoir s'excuser... De toute façon, ca n'avait été rien en comparaison au capitaine Lloyd...
Lorsque Pablo s'adressa à Larry-dans-sa-tête, Michael suivit son regard mais s'abstint de commentaire, bien que personnellement, aussi longtemps que Larry se montrerait civilisé, il serait le bienvenu. S'apercevant de l'étrangeté de cette pensée, Michael fronça les sourcils. Il les aurait froncés de toute manière en voyant Pablo embrasser la tireuse d'élite...
Sans pouvoir s'en empêcher, il pensa à Freud et se demanda si le danseur n'avait pas eu une enfance malheureuse, pour vouloir désormais embrasser tout le monde. Au fond, l'Autrichien était bien content de n'avoir eu droit qu'à une poignée de main.

Face à la confusion des propos de Pablo, Michael ne put retenir une cascade de questions :

-Je ne suis pas certain de comprendre... Pourquoi saborder la convention des Pétunias? Qui était la cible? Lord Julius? Mme Kay? Le mariage en lui-même? Pourquoi nous avoir tiré dessus? Pourquoi avoir tué Johan? Je ne comprend pas ce qu'il avait pu faire de mal... Ce n'est certainement pas une question d'invitation!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Jeu 7 Oct 2010 - 0:47

Sniper Becky reçut le baiser en fulminant intérieurement. Visiblement, elle ne semblait pas habituée à être traitée de la sorte ! Une fois que ceci fait, elle cracha au sol et lança un chapelet d'injures !

"Je crois qu'elle est amoureuse" lança négligemment Lord Julius tout en s'allumant un gros cigare.

Larry, quant à lui, toujours dans la tête de Michael, eut un léger ricanement avant de dire :

"J'y penserai Pablo, mon ami. Mais je ne suis pas sur d'être plus à mon aise à partager une caboche avec un esprit aussi torturé que celui de Cap'tain Lloyd..."

"Lloyd Jane" rectifia la courgette bleue d'un air hautain et légèrement amusé. "Lloyd Jane, le DébilMentalist. D'ailleurs..."

Il se releva très lentement de son canapé, prit son menton dans sa main et poursuivit :

"D'ailleurs, Sniper Becky, vous êtes la sœur de Monsieur Somoza ici présent, n'est ce pas ? Sinon, vous n'auriez pas refusé son baiser avec tant de hargne ! Et j'en conclus également que vous êtes parente avec Xavier le Rouge car les fusils à lunette sont ses armes préférées pour perpétrer ses assassinats. Tout comme il a tué Bunky Jane et Duchesse Jane..."

"Je suis vivante !" hurla Kay, hors d'elle. "Et j'en ai marre de t'entendre" ajouta-t-elle à l'attention de la courgette bleue. Elle le fixa méchamment et Lloyd retourna s'allonger sur son canapé. Au bout de quelques instants, la respiration de l'homme devint régulière, signe qu'il avait été plongé dans un profond sommeil et qu'il ne dérangerait plus qui que ce soit avec ses inepties...

Kay Jones fit claquer sa langue et entreprit de répondre à Michael :

"La cible était le mariage en lui-même. Les employeurs de Becky ne pouvaient tolérer que je puisse passer une alliance avec Lord Julius. Et comme..."

Elle marqua une pause et regarda Michael puis Pablo avant de reprendre :

"De toutes manières je peux vous le dire vu que j'effacerai vos esprits dans la foulée... Les règles de notre ordre sont strictes : nous ne pouvons attenter à la vie de l'un des nôtres. Becky a tenté de faire peur à Lord Julius pour l'empêcher de m'épouser. C'est pour cela qu'elle a tiré sur deux inutiles plutôt que sur ma personne... Mais cela signifie aussi que ni Lord Julius ni moi même ne pouvons la tuer ni la laisser tuer... Nous allons devoir la relâcher !"

Sniper Becky souriait.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pablo Somoza
JustiX
JustiX
avatar

Age : 27
Equipe : JustiX
Nom de code : Rapunzel
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Jeu 7 Oct 2010 - 5:04

Un large sourire c'était afficher sur le visage du jeune mutant après le baisé conclue et il grandit encore un peu quant il vu la réaction de Becky la snipeuse. Il se tenait près d'elle tout en écoutant les personnes présentes s'exprimer. Le videur avait l'aire aussi perdu que lui, Le lord avait toujours l'aire aussi bizarre, Larry n'avait pas l'aire de lui en vouloir puisqu'il l'avait appelé son ami, l'avocat toujours aussi taré et Kay... Kay parlait beaucoup pour une fois et se qu'elle annonçait n'était pas bon du tous.

Dans cette histoire Pablo avait remarqué une règle immuable, à chaque fois que quelque chose se passait bien, un problème survenait directement après et la situation ne faisait pas exception. Ils l'avaient sauvé, soigné et maintenant ils voulaient lui effacer la mémoire. Au moins il resterait vivant, mais l'idée d'avoir vécu tout ceci pour rien, comme si se n'était qu'un cauchemar qui disparait au réveille n'enchantait pas du tout le jeune au pouvoir capillaire. Sans parler qu'ils voulaient relâcher la furie blonde dans la nature et se n’était pas bon du tout. Alors il proposa:

"Je sais que je n'ai pas ma place ici, que je ne comprends rien à cette histoire de fou et que je ne sais pas si vous êtes une organisation terroriste ou non. Mais je sais que la blonde à coté de moi se ferait un plaisir de vidé son chargeur sur ma personne. Tu ne peux pas la tuer... Moi non plus, je n’ai jamais tué personne et ce n’est pas aujourd'hui que ça va commencer. Mais apparemment tu peux lui griller les neurones et la rendre aussi gentil qu'un agneau. Elle le mérite bien plus que moi. De toute façon tu n'as pas besoin de me griller la cervelle, c'est déjà fait pour ma part, dans deux jours j’aurais oublié la moitié des choses qui se sont passé ici et tout vos noms vu ma mémoire de poisson. En plus, qu’est se que je pourrais faire de ces informations ? Qui me croira ?"

Après son monologue il regarda le videur, une pensée lui vient à l'esprit.

"Ton ami à été tué par cette folle... Alors il n'était pas de l'organisation? ...Et toi... Tu fais partit de cette organisation? ...Ou tu es comme moi, un passant qui c'est perdu au mauvais endroit au mauvais moment ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Käferböck
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 27
Date d'inscription : 27/08/2010

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Sam 9 Oct 2010 - 4:56

Michael écoutait, abasourdi, sans trouver drôle le passage du baiser. C'était prendre à la légère la mort d'une personne, peut-être deux. Mais au fond, s'il avait su ce qu'il l'attendait, il aurait peut-être souri. En tout les cas, il ne souriait pas du tout. Plus Kay parlait, plus il n'entendait que sa voix et ne voyait que le visage de Lord Julius, qui disparaissait tantôt derrière la fumée de son cigare pour réapparaître aussitôt. Sous le choc, Michael resta silencieux un moment, n'entendant que vaguement Pablo parler, ressassant dans son esprit le peu de renseignements qu'ils venaient d'apprendre, mais qui n'en restaient pas moins bouleversants. Il savait ses joues plaquées de rouge furieux, alors que sa bouche ne pouvait retenir une moue dégoûtée et qu'il lançait à un coin de mur un peu à droite de la tête du grand duc un regard d'incompréhension dévastée. Il avait senti son sang faire un tour, la pression lui monter à la tête, mais ce fut le silence véritable, lorsque Pablo se tut, qui le fit exploser. Non pas comme une bombe, mais comme une bouilloire qui siffle pour indiquer que l'eau était chaude. La voix basse, rapide, presque monocorde, il accusait le politicien, à défaut de pouvoir accuser les coups.

-Attenter à la vie de quelqu'un n'est jamais permis, nulle part. Jamais! commença-t-il, plus à l'intention de Kay qu'autre chose. Que n'aurait-il pas donner pour une gorgée de Schnapps : ça replace les esprits...

-Vous sawiez, poursuivit-il en s'adressant sans équivoque à Lord Julius, vous sawiez que vous ne risquiez rien. Et vous nous avez demandé malgré tout de vous aider. Vous nous avez tendu un piège. Pourquoi à nous? Pourquoi Johan? Il n'a jamais rien fait de mal, mais vous vous en fichiez, pas vrai? Vous sawiez que vous ne mourriez pas, que ce serait l'un de nous, ou peut-être les deux avec de la chance, qui mourrait. Que ce serait un sacrifice vain. Alors pourquoi? Pourquoi l'avoir laissé tuer? Pourquoi l'avez-vous fait tuer? En fait, c'est vous qui l'avez tué! C'est votre faute! Mon... mon meilleur ami! Il est mort! C'est si égoïste, inhumain, écoeurant...

-Et vous voulez me le faire oublier
, aboya-t-il en reculant vers le mur, désirant mettre le plus d'espace entre l'ignoble groupuscule et sa petite personne, [/b]que je ne me souvienne même pas de lui? Vous allez la laisser me... me lobotomiser, sans rien dire, je pari! Et peut-être même que je dewiendrai un autre de ces paysans de pacotilles, si paresseux et ...[/b] il grogna, ne trouvant pas le mot juste pour qualifier la présence d'esprit de ces villageois, [/b] Qu'est-ce qui vous a donné le droit de détruire nos vies comme cela?[/b]

Au contact du mur derrière son dos et ses mains étalées de chaque côté de lui, ce fut comme si Michael reprenait conscience de toute l'assemblé présente. Il se retourna d'un coup vers Wei et murmura, quasiment suppliant.

-Tu savais tout ça, toi aussi? Moi qui pensait pouvoir te... tu m'as paru tellement plus... normale!

Il se sentait pris au piège, comme un rat de laboratoire, au pied du mur de sa cache, alors qu'on vient le prendre pour (re)commencer les tests.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Dim 10 Oct 2010 - 1:57

Kay secoua la tête aux paroles de Pablo :

"Pas une organisation terroriste au sens strict du terme. Vois nous plutôt comme des combattants de la liberté. Nous agissons dans le secret, certes... Mais pas dans le but d'effrayer ou de tuer des gens. Nous sommes le Collège Invisible"

Elle baissa les yeux. Comme si l'impétueuse Duchesse de Los Angeles ressentait (enfin) quelque peu une profonde honte en regardant le désastre ambiant.

Sniper Becky ricana :

"ILS ne peuvent pas non plus me griller les neurones. La règle est absolue : un membre du Collège ne peut nuire en rien à un autre membre du Collège. Nous pouvons intriguer, oui. Mais pas nous en prendre physiquement ou mentalement à l'un des nôtres... D'ailleurs, sur ces belles paroles, je vous prie de bien vouloir me détacher pour que je puisse retourner en Europe"

Lord Julius hocha la tête et aussitôt le Ministre de la Défense s'empressa de débarrasser Becky de ses liens. La blonde se leva, toujours très souriante, fit quelques sourires et quitta la pièce en toute hâte...

Aux réprimandes de Michael, Lord Julius ouvrit la bouche pour répondre mais Theresa le devança. La petite fille parla rapidement de sa voix aiguë et agaçante :

"En fait c'est moi qui a monté le plan de l'oeil dans la pyramide pour faire croire à Papa Julius que quelqu'un voulait le tuer... Quelqu'un d'extérieur à l'organisation. Pour qu'il annule le mariage et qu'il ne passe pas cette alliance ridicule avec l'Amérique du Nord. Je... Je n'ai aucune confiance en Kay ! Et... Je pensais qu'il prendrait peur mais à la place il t'a engagé toi et ton... ami"

Elle baissa, elle aussi, les yeux tandis que Kay la fusillait du regard. Wei expliqua rapidement à Michael qu'elle ignorait tout de cette histoire. La voix de la fille tremblait pendant qu'elle exposait les faits et... Elle semblait tenir énormément à ce que Michael y croit.

Finalement, alors que Kay venait de se lever et fixait d'un regard mauvais Pablo et Michael, Lord Julius fit une proclamation :

"Par les pouvoirs de Grand Maître de l'Ordre Sud Américain qui m'ont été conférés, j'ordonne Michael et Pablo ,ici présents, disciples du Collège Invisible. A partir de maintenant et pour le reste de leur vie, ils seront connus des initiés sous les noms de... Hum... Mamy et Papy"

Il tira à nouveau sur son cigare et, regardant les deux nouveaux impétrants, leur annonça tout de go :

"Navré pour les surnoms. Ils sont sortis tout seul"

Puis à Kay, le Grand Maître lança :

"Navré pour le lavage de cerveau mais Papy et Mamy sont des nôtres et sous ma protection personnelle. Je crains, chère ex-fiancée, que nous devions nous revoir à une autre Convention des Pétunias..."

La rousse, furax, sortit en claquant la porte de la pièce, sans se préoccuper de Lloyd Jane ou de DeadBunky (qui était toujours dans la tête de Michael).

Un long silence s'installa avant que Wei ne lance d'une petite voix :

"Pour... "Papy" et "Mamy"... Ne pourrions-nous pas les envoyer à l'Institut Xavier ? Après tout, ils ont eu beaucoup de problèmes à cause de nous. Et comme Kay nous a dit qu'ils étaient tous deux mutants... Ben... Ça pourrait les aider, non ?"

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Käferböck
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 27
Date d'inscription : 27/08/2010

MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   Dim 10 Oct 2010 - 4:58

Kay prétendait qu'ils n'étaient pas terroristes et ne désirait pas effrayer ou tuer les gens. C'était pourtant ce qu'ils venaient de faire. Michael roula des yeux, croyant qu'à ce stade, même les mots de sa colère n'aurait pas assez de force pour lui faire voir les faits en face. Kay baissa la tête, peut-être parce qu'elle l'avait vu rouler des yeux, ou simplement parce qu'elle se rendait compte que ca n'avait pas fonctionner.
Et Becky filait.
Et Theresa avoua. Il l'avait su! Il avait eu raison! C'était elle qui était derrière tout ce plan. Et qui jouait désormais les piteuses. Michael se fichait un peu de son éventuelle rancune, puisque Wei s'expliquait et, en un regard, l'Autrichien voulu bien lui faire comprendre qu'il la pardonnait, ou plutôt qu'il s'excusait de ses accusations gratuites, car il voyait bien qu'il s'était emporté! Il rougit de remord, mais ses couleurs ne tardèrent pas, puisque Kay se leva, les dévisageant. Michael voyait son heure arriver, et il se concentra sur le souvenir de Johan. Pas Johan mourant, évidemment, mais bien vivant et heureux. Le Johan du Pérou, en somme. Il ferma les yeux, parce qu'il ne voulait pas voir la mort d'une partie de son esprit en face. Puis la voix de Lord Julius retentit enfin. Il allait peut-être ordonner la mort de Michael, pour s'être montré si virulent à l'instant même?
Le mutant ouvrit les yeux d'un coup. Il n'en croyait pas ses oreilles. Le Grand Duc venait de lui sauver la tête, et à Pablo aussi. Accessoirement, il les avait affublé de surnoms ridicules, et Michael ne put s'empêcher de commenter, à l'adresse de Pablo :

-C'est toi qui est Mamy, hein, bien entendu?

Et Lord Julius renvoya platement Kay. Michael croyait halluciné, et bien trop heureux de conserver toute sa tête, il ne songea pas un instant aux autres conséquences que cette consécration pourrait avoir. Sans s'excuser -il ne regrettait pas vraiment ce qu'il avait dit, bien qu'il en ait un peu honte-, Michael remercia tout de même le Grand Duc.

-Merci pour cela. Je vous en resterai toujours reconnaissant.

Wei reprit la parole, faisant de nouveau rougir Michael. Comment savaient-ils qu'il était mutant? Avait-il posé son pied dans un bloc pierre sans s'en apercevoir? Cet institut, dont Johan lui avait parlé, et maintenant Wei et Theresa... Se fiant sur le jugement de la chinoise, Michael hocha la tête. Évidemment que l'idée lui semblait bonne.

-Ca me semble être une bonne idée! De toutes manières, je n'ai pas vraiment le coeur à rester ici. J'aimerais juste que Theresa me promette de parler à son père, la prochaine fois qu'elle aura un désaccord à exprimer.

Il tenta de lui sourire, plutôt froidement, car il avait tenté de mettre un peu d'humour dans sa voix, puis il pointa le corps de Bunky du menton.

-Il est vraiment mort? Je veux dire, il est dans le coma, simplement, n'est-ce pas? Ce pourrait être sympa s'il avait l'opportunité d'être dans son propre corps. T'en dis quoi?
La dernière question s'adressa à Larry-dans-sa-tête, Michael leva grotesquement les yeux vers son front et sourit, pour signifier qu'il ne le mettrait pas à la porte, non plus, sans son consentement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Desde el Perú hasta el Ecuador   

Revenir en haut Aller en bas
 
Desde el Perú hasta el Ecuador
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Comment voulez vous que l'on perçoive votre travail?
» Regard perçant, cœur tendre
» perçages jantes
» Comme je te perçois... L homme
» [JEU] HASTA LA MUERTE : Survival [Payant]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Academy X :: Reste du monde :: Amérique-
Sauter vers: