AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Sam 20 Nov 2010 - 18:55




A son arrivée à Houston, l'équipe d'infiltration s'était vue remettre les faux papiers d'identité promis par Roberta : carte d'identité, permis de conduire, carte d'étudiant, etc... Forts de leur nouveau nom et prénom, les mutants s'éclipsèrent ensuite l'un après l'autre en direction du campus. Jolène, alias Jocelyn McLyon, avait reçu pour instruction de se rendre au département des sciences, en qualité d'étudiante en physique et de nouvelle laborantine du Dr. David Beaky, l'homme qui est censé étudier le cas "Madison".


A l'aide du plan des lieux qui lui avait été remis, Jolène se retrouva rapidement devant le bâtiment qu'elle cherchait.


Y pénétrant, la jeune fille demanda son chemin à l'accueil et ainsi put rejoindre le laboratoire du professeur Beaky.


Le matériel semblait ancien et usé jusqu'à la corde. Bref, tout cela sentait bon la pauvreté universitaire et le manque de moyens !


Un homme en blouse blanche finit par entrer.

"Vous devez être la nouvelle laborantine ? Je suis le Professeur David Beaky. J'espère juste que vous serez plus dégourdie que la dernière et que Madison ne vous détestera pas au bout de 2 jours... Avez-vous des questions stupides à poser ou préférez-vous tenter tout de suite de vous rendre utile ?"

Le ton était sec, cassant et méprisant. Visiblement Beaky était déjà agacé par la présence de la jeune fille.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Dim 21 Nov 2010 - 18:39

Jolène avait rangé tous ses papiers bien en ordre, pas question de les perdre dans ce genre de situations, fallait à tout prix minimiser les risques. Les élèves de l'institut Xavier se séparèrent à leur arrivée au campus. La jeune écossaise devait aller dans le département des sciences pour y travailler avec un certain David Beaky qui s'occupait du cas Madison. C'était parti pour ne plus être Jolène Ferjault mais Jocelyn McLyon pour un certain temps. Jusqu'à la réussite ou l'échec de leur mission, précisément elle ne savait pas du tout.

Elle jeta un oeil au plan qui lui avait été remis. Donc le département des sciences on avait dit...Elle trouva le bâtiment assez facilement et rentra dedans. Grâce aux indications de l'accueil, elle réussit à trouver l'endroit où elle devait aller.

*C'est là que je vais bosser pendant un bon moment, mieux vaut que j'me souvienne du chemin assez vite....*

Elle toqua à la porte avant de rentrer dans le laboratoire. Le matériel faisait penser à celui qu'on pouvait voir dans de très vieilles séries qui passaient à la télé. Ça ne devait pas être simple de travailler ici tous les jours avec du matériel aussi vétuste.

Un homme relativement âgé portant une blouse blanche entra dans la pièce. Surement le professeur Beaky. Elle sentit son pouls s'affoler, c'était parti il fallait qu'elle assure.
Le discours du docteur n'était pas pour la mettre dans de bonnes dispositions. L'homme n'était pas très "ouvert" au premier abord mais il devait être sérieux dans son travail. Surement que si il était moins stressé, il serait moins méprisant. C'était normal après tout qu'il demande à ceux qui travaillent d'être efficaces vu l'état du matériel. Si les deux ne tenaient pas debout, tout s'écroulerait.

"Tout à fait, je suis Jocelyn McLyon."

En tendit sa main en avant tout en songeant que sa mission ne serait pas de tout repos vu son référent et son "sujet d'étude" qui apparemment n'aimait pas grand monde.

"A moins que vous ayez des techniques à me donner pour que Madison ne me déteste pas, je peux me mettre au boulot tout de suite."

Elle avait pris un air assuré, c'était surement le genre d'homme qui n'aime ni l'indécision ni la faiblesse de caractère. Mieux valait faire bonne impression et ne pas se laisser casser dès le début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Lun 22 Nov 2010 - 1:59

"Aucune technique miracle, jeune fille. Ma précédente assistante était une imbécile finie, voilà tout. J'espère juste que le département ne m'aura pas envoyé une gamine du même gabarit mais bon..."

Il bougonna quelque peu puis fit signe à Jocelyn de le suivre dans la pièce attenante.


Un gamin en chaise roulante et portant de drôles de lunettes était posé au milieu de ce qui semblait être une salle d'examen. Quelques moniteurs se trouvaient là et des électrodes et divers appareillages reliaient les bras du garçon aux machines.

Beaky lança à Jocelyn :

"Voici Madison, notre jeune prodige. Vous aurez le temps de papoter plus tard car pour l'heure vous devez m'assister pour une expérience sur le stress animal. Vous allez là bas..."

Il désigna une petite porte.

"C'est notre animalerie. Vous allez prendre un rongeur ou un batracien quelconque qui nous servira de sujet d'expérimentation. Nous le soumettrons à divers stimulus désagréable, puis nous demanderons à Madison de calmer la pauvre bête. Et bien sur la machine enregistrera les résultats..."

La dernière phrase avait été prononcée d'un air distrait. Beaky semblait avoir la tête ailleurs. Il furetait du regard, à la recherche de quelque chose... Finalement, il ajouta :

"Excusez-moi, jeune fille. Je vais devoir m'absenter à mon bureau. J'ai oublié un dossier. Je serai de retour rapidement. Vous pouvez allez choisir la bestiole en attendant..."

Et sans plus de cérémonie, Beaky quitta la pièce laissant Jolène seule avec Madison. Ce dernier lança :

"Tu es trop calme. Tu ne parles pas assez. Tu n'as même pas l'air curieuse ou troublée. C'est bizarre... Serais tu idiote ?"

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Lun 22 Nov 2010 - 8:49

Jo' se tue. Décidément ça allait être simple toute cette histoire. Elle soupira intérieurement. Il ne lui restait plus qu'à espérer qu'elle serait au goût du jeune homme.
D'ailleurs, ils passèrent devant lui. Il était bien plus jeune que l'écossaise ne l'avait imaginé de prime abord. Il devait avoir une douzaine d'années. Peut-être un peu plus. Ou alors c'était sa mutation qui lui donnait cet air juvénile. Il avait l'air calme pour quelqu'un à qui on faisait subir des expériences.
Lorsque Beaky lui présenta officiellement Madison, elle leva la main et dit un petit "bonjour". Jolène resta la plus neutre possible quand le professeur lui expliqua ce en quoi consistait l'expérience: infliger des douleurs à un pauvre animal avant que Madison ne les lui retire. Cela ne lui plaisait pas de faire du mal à une bestiole vivante, vraiment pas. Mais il fallait qu'elle fasse avec, que Beaky soit impressionné par elle. Ça ferait un poids de moins à gérer si jamais c'était le cas. Une pensée un peu ironique lui fit songer qu'elle pourrait s'occuper de remplacer la machine si jamais il lui demandait. Elle éteint bien vite cette pensée. Madison ne pouvait pas lire dans les esprits mais mieux valait être prudents.

Le docteur s'en alla chercher un dossier, lui disant de choisir l'animal en attendant, la laissant seule avec Madison. D'ailleurs ce dernière commença les hostilités. Ok...c'était la deuxième personne de l'heure qui la traitait d'idiote...Bon...Il fallait qu'elle s'en tienne à son rôle de scientifique sérieuse.

"Si jamais ça n'avait pas été le cas, vous auriez dit la même chose, je me trompe?"

Il cherchait surement à la tester pour la déstabiliser lui aussi. Mais elle tiendrait le coup. Tout en disant cela, elle se dirigea vers les animaux pour choisir...non...certainement pas une grenouille...une petite souris, voila...

"Mais pour répondre à vos affirmations, je dois faire mon boulot, c'est normal. Croyez-vous vraiment que ce soit utile pour moi d'être exitée ou nerveuse? Hum?"

Nerveuse/Nerve comme son nom de code...Il fallait vraiment qu'elle arrête de faire des parallèles tout le temps sinon elle ne serait pas sortie de l'auberge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Mar 23 Nov 2010 - 1:41

Madison grommela aux paroles de Jocelyn. Visiblement, elle l'avait pris à son petit jeu et ça ne plaisait pas énormément au garçon... Il marqua une légère pause pour se calmer puis répliqua, sèchement :

"Tu sais, tu as raison de ne pas être curieuse ou excitée. Je ne te ferai aucune révélation et je ne te parlerai même pas le reste du temps. Après tout, tu ne seras JAMAIS mon amie parce que tu n'es que l'assistante du type qui fait des expériences sur moi. Du coup ça va être très soporifique pour toi... En fait, il aurait été préférable que tu sois idiote. Oui...'

Il marqua une autre pause et ronchonna un petit peu plus.

"Et puis, je n'ai pas besoin d'amis. Après on s'attache aux gens et on finit toujours par souffrir. Si tu n'as pas d'émotions, tu seras heureuse dans la vie. C'est mon conseil"

Pendant ce temps là, Jolène farfouillait dans la réserve... Attrapant la souris de son choix, elle posa finalement son regard sur...


... Lenny ! L'animorphe semblait avoir retrouvé son chemin depuis son départ précipité de l'Institut. Et il était maintenant en cage...

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Mar 23 Nov 2010 - 9:11

Jolène eut un léger sourire amusé, elle avait réussi à toucher un point sensible apparemment.

"Qui essayez vous de convaincre, vous ou moi?"

Elle soupira, si le jeune homme disait ça, c'est qu'il devait être bien seul. D'un côté il lui rappelait elle avant qu'elle ne rentre à l'institut: les autres ne m'intéressent pas...mais à un niveau encore plus élevé. Ce gamin n'avait l'air d'avoir aucune passion, ni aucun centre d'intérêt. Sa vie ne devait pas être joyeuse entre les batraciens et le professeur. Si elle avait été à sa place...D'un autre côté elle n'y serait jamais, comment pourrait-elle savoir ce que ça fait de vivre enfermé à subir des expériences à longueur de journée...du moins pas comme cobaye.

"Vous avez une vision bien noire des choses pour quelqu'un de votre âge...Vous ne pensez donc pas que l'on puisse avoir un relation saine avec quelqu'un sans que cela ne se gâte à un moment où un autre?"

Si elle devait devenir sa "garde rapprochée", il valait mieux qu'elle commence dès maintenant à comprendre comment le jeune homme fonctionnait, pour ne pas faire de bourdes plus tard. Surtout qu'elle serait l'un de ses seuls contacts avec l'extérieur en dehors du professeur Beaky pendant un petit moment...Jusqu'à l'arrivée de la prochaine laborantine tout du moins.

Jolène se saisit de l'une des souris lorsque...LENNY??

*Holy Crap!*

C'était vrai qu'il venait de Houston mais elle ne pensait pas qu'il ai put faire le voyage de retour aussi rapidement et sans aucun dommage apparent. Malheureusement pour lui, il avait fini sa course dans le labo. Pas de dissections à ce niveau mais de la douleur. Elle ne pouvait pas le laisser comme ça...Mais ça compromettait sa mission d'un autre côté. Sans compter que Madison devait avoir les yeux rivés sur elle...Elle avait bien pensé à ouvrir la cage et le mettre dans sa poche mais elle n'était pas sûre qu'il tienne pendant toute une journée sans eau. Elle profiterait d'une des pauses pour le libérer, là au moins sa mission ne serait pas mise en danger. En espérant qu'une docteur fou n'ai pas l'idée d'en faire une fricassée d'ici là. Elle lui fit tout de même un clin d'oeil, du côté que Madison ne pouvait pas voir; histoire de le rassurer un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Mer 24 Nov 2010 - 3:30

"Jo... Jolène ?" chuchota Lenny entre deux coassements. "Bordel... Tu es venue pour... Aide-moi !"

Pendant ce temps là, ignorant pour l'instant ce qui se tramait dans la réserve, Madison poursuivait sur sa lancée :

"On s'attache aux gens. Et après ils meurent. Ou bien t'abandonnent. C'est beaucoup de souffrances pour pas grand chose, en fait. Mais tu dois bien le savoir... A moins que tu ne sois une indécrottable optimiste et dans ce cas là je ne peux plus rien pour toi !"

Madison ricana avant d'ajouter :

"Ou une mystique ! Rassure-moi, tu ne penses quand même pas que la souffrance donne du piment à l'existence ?"

Reprenant une voix plus neutre, le garçon reprit :

"Tout cela est une affaire de logique. Quand tu as compris que te faire du souci pour les autres te prenait la majeure partie des tes facultés intellectuelles, tu apprends à ne plus t'en faire. Tu es bien plus efficace et heureux comme ça. Crois-moi. Mais..."

Il marqua une pause. Visiblement, il avait flairé quelque chose...

"Tu es inquiète, n'est-ce pas ? Tu t'inquiètes pour quelqu'un en cet instant même... Qu'est ce qui se passe ? Tu fabriques quoi ?"

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Mer 24 Nov 2010 - 9:02

La grenouille l'avait reconnue et lui demandait de l'aide. Jolène ne savait pas quoi faire. D'un côté sa mission était importante mais de l'autre...si elle la ratait, il n'y aurait pas mort d'homme non? Et puis comment la mission pourrait-elle être mise totalement en péril en libérant une simple, gentille petite grenouille qui aurait été malencontreusement libérée?

"C'est vrai que les sentiments sont souvent une plaie..."

*Preuve en ce moment même...*

"Mais la scientifique vous dirait qu'ils ne sont que la résultante d'actions de glandes sur le cerveau, héritage de nos lointains ancêtres où rester en groupe était primordial pour la survie. Quand à la simple humaine, elle vous répondrait que si on surpasse la peur de la douleur et de la perte, le gain peut être énorme."

Elle marqua une pause en réfléchissant.

"Que pensez vous de l'art?"

La réponse qu'il donnerait n'était pas,en soi , vraiment importante, mais ça lui permettrait de gagner du temps pour voir ce qu'elle pourrait faire pour Lenny. Une idée lui vint, elle pouvait toujours faire semblant de le lâcher et il pourrait en profiter pour se planquer. Elle rangea la souris tenue dans sa main dans sa boîte et commença à ouvrir la prison de Lenny.

"Efficace sans aucun doute, c'est pour ça que je tente toujours de les mettre de côté lorsque je travaille...Mais heureux...Êtes vous heureux Madison?"

Voila une vraie question. En attendant sa réponse, elle se saisit de la grenouille dans sa main. Elle eut un hoquet de surprise en entendant Madison lui dire qu'elle s'inquiétait pour quelqu'un en ce moment même. Elle s'insulta mentalement, elle avait oublié ce léger détail, que son pouvoir pouvait agir sur elle et pas uniquement sur des grenouilles.

"Oui...je m'inquiète pour vous...Vous êtes encore jeune et pourtant vous parlez déjà comme quelqu'un d'âge mur et ho! M...ince, elle est vive!"

Elle avait lâché Lenny mais avait fait comme si c'était lui qui avait sauté de sa main. Elle se mit à quatre pattes sur le sol et fit mine de chercher sous les meubles et dans l'allée. Elle devait réussir à se mettre en colère, ou au moins être agacée...le pouvoir mental d'Alexander, Kanata qui faisait des crasses à Kal', la Sentinelle...

"Je voulais prendre la grenouille finalement mais elle en a profité pour s'enfuir...Elle doit être bien cachée sous un meuble à l'heure qu'il est..."

Tout en pestant, elle fit un signe à Lenny de sauter dans son décolleté et de ne plus y bouger. Elle espérait que sa nature batracienne ne l'empêcherait pas de bien se tenir et d'être tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Jeu 25 Nov 2010 - 12:20

"L'art ?" ricana Madison. "Tu crois que j'ai le temps de m'occuper de choses telles que l'art ? Ma pauvre, tu n'as vraiment pas compris à qui tu à affaire..."

Si les propos pouvaient paraître sarcastiques, Jolène note tout de même une pointe de tristesse dans la voix du garçon.

Madison demeura silencieux. Soit parce qu'il était fatiguée du bavardage de la jeune assistante, soit qu'elle avait été suffisamment douée pour masquer ses pensées, soit...

Des pas. Quelqu'un venait d'entrer dans le bureau. La cage de Lenny était ouverte et la grenouille plongea, comme prévu, dans le décolleté de Jolène. Sauf que le saut de Lenny n'était pas des plus gracieux. Et si sa petite tête de grenouille était à l'endroit indiqué, ses pattes battaient dans le vide, bien visible pour qui...

"Mademoiselle !"

C'était le Docteur Beaky. Il se tenait devant elle, l'air absolument consterné.

"Je ne vous ai pas demandé de jouer avec les cobayes. Amenez cette grenouille dans la pièce et mettez-là dans la boite en verre"

Il désignait du doigt une table d'expérience située juste à côté de l'empathe.

"Quand je pense que je ne suis partie que 5 minutes pour aller chercher le dossier de Madison et déjà, vous vous amusez !"

Et face au docteur, ayant repris une position permettant à sa tête de dépasser du décolleté, Lenny coassa... comme la gentille grenouille qu'il était censé être.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Jeu 25 Nov 2010 - 19:19

Malgré sa réponse acide, l'empathe n'avait pas l'air vraiment heureux de la donner. L'écossaise de put s'empêcher de penser que lorsqu'elle le pourrait, elle prendrait un livre d'art à la bibliothèque pour aller lui donner...Elle n'y connaissait pas grand chose elle même, il faudrait peut-être demander à des gens mieux informés...Comme Juliette...Elle trouverait bien de toute façon. Elle lui fit un demi-sourire.

Lorsque Lenny sauta dans son décolleté, L'écossaise fit une grimace de dégoût. Le froid de sa peau n'était pas vraiment agréable en fait, surtout qu'il n'était pas vraiment sage. Elle allait la remettre bien comme il fallait lorsque le professeur rentra dans la salle. Bon...il l'avait vue avec une grenouille dans le décolleté alors qu'elle était sensée préparer l'expérience. Une soudaine envie de se frapper le front violemment la pris lorsque Lenny, au lieu de rester le plus discret possible poussa un croassement bruyant.Elle pouvait dire sans aucune hésitation qu'elle venait de perdre de nombreux points avec le docteur. Elle se releva, saisit Lenny et lui fit un discret sourire triste. Elle ne pouvait pas se permettre de mettre sa mission plus en danger qu'elle ne l'était déjà.

"Une maladresse de ma part..."

Le ton était sobre, de celui qui sait qu'il a fait une faute et qui l'admet, et elle avait repris son air sérieux, l'homme n'avait pas l'air d'aimer les excuses. Ou plutôt n'avait pas l'air d'aimer les erreurs. Elle mit donc Lenny dans la boîte en se disant qu'il ne souffrirait que le temps nécessaire, et qu'après ça se calmerait. Et la mission, ne pas oublier la mission. Après tout, il n'avait qu'à être plus rapide et discret si il voulait s'en sortir.

"Nous pouvons y aller."

Elle attendait les ordres du professeur pour les exécuter au mieux et rattraper son erreur passée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Ven 26 Nov 2010 - 20:31

Beaky verrouilla la boite en verre où se trouvait dorénavant Lenny. Puis, il s'adressa à Madison :

"Tu vas tenter de calmer la grenouille pendant que nous la soumettrons à des stimulus. Le but du jeu est qu'en face d'une expérience traumatisante notre cobaye soit particulièrement calme voir joyeux. C'est important"

Puis, il s'approcha d'un poste de commande et appuya sur un bouton. Aussitôt un gaz commença à se diffuser dans la cage en verre. Beaky expliqua à l'attention de Jolène :

"Mademoiselle, prenez la petite caméra située sur le bureau et filmez les réactions de la créature. Le gaz qui est diffusé est neurotoxique. Il vise à créer des hallucinations chez le sujet, des douleurs irrépressibles et à terme, la mort. Je ne veux pas perdre une miette de ce spectacle. Cela fera un bon sujet d'article"

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Ven 26 Nov 2010 - 21:32

A "expérience traumatisante", Jolène eut un petit pincement au coeur. Il faudrait au moins qu'elle sauve sa mare pour se faire pardonner de ce traitement de choc. Elle n'aimait pas avoir eu à faire ce choix mais maintenant qu'elle l'avait fait, elle n'allait pas revenir en arrière. Le professeur appuya sur un bouton, ce qui enfuma la boite. Jolène se demandait pourquoi ils utilisaient ça alors que des électrodes aurait pu être tout aussi efficaces. Ou alors des petits picots. Là ça paraissait à la fois risible et étonamment complexe pour quelque chose de ce genre.

Et puis le professeur commença à lui expliquer ce qu'elle devait faire. Elle se saisit de la caméra, prête à faire ce qu'il lui demandait lorsqu'il commença à expliquer à quoi servait la fumée. Des hallucinations, des douleurs et...

"La mort?!"

Le cri lui avait échappé. Elle ne pouvait pas se permettre de choisir la mort pour Lenny pour réussir une simple mission de "communication" du FBI, il en était hors de question. Elle posa brutalement la caméra avant de se précipiter vers la boite et de l'ouvrir violemment. Elle se saisit de la grenouille mutante avec le plus de délicatesse possible, tout en lui appliquant une légère décharge, au cas où ça pourrait faire diminuer les effets de la drogue. De toute façon des spasmes ne seraient pas étonnant dans ce cas là.

"Je suis désolée, mais je ne peux pas permettre qu'on aille jusqu'à tuer des animaux alors que d'autres moyens existent pour mener ces expériences à bien."

C'était hypocrite, la souris ne lui aurait pas posé de problème. Là c'était Lenny, il lui avait demandé de l'aide et elle avait tenté de lui donner. Elle s'en serait voulue si il était mort par sa faute parce qu'elle avait tenté de le sauver alors que si elle s'en était tenue à la souris, ça ne serait pas arrivé.

"Nous pourrions utiliser des chocs électriques faibles ou des drogues moins violentes."

Malgré son ton qui se voulait respectueux, elle n'avait pas envie de se mettre le professeur plus à dos que cela, elle avait des sueurs froides. L'homme avait parlé "d'un spectacle" pour la mort d'un être vivant. Jusque là elle l'estimait. Et puis elle eut un déclic. Si tuer Madison pour le disséquer pouvait lui apporter plus que des expériences sur lui vivant, il l'aurait surement fait sans hésiter. Elle regarda le jeune homme avec empathie. Après tout, elle était aussi là pour faire changer ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Sam 27 Nov 2010 - 3:35

Beaky serra les dents. Le professeur semblait être dans une rage folle et sa lèvre inférieure tremblait. Il allait exploser. Il fallait qu'il se défoule. Il...

... parut se calmer d'un seul coup. Il inspira un grand coup puis lança d'une voix toute gentille :

"Vous savez, Mademoiselle McLyon, la science doit avancer. Mais si vous tenez tant à la vie de cette pauvre grenouille, eh bien, nous n'y toucherons pas. Je vais aller me chercher un café et vous en ramener un à vous et à Monsieur Madison..."

La colère semblait l'avoir quitté d'une manière tout à fait surprenante. D'ailleurs, c'est d'un pas léger que le Professeur quitta à nouveau le laboratoire, oubliant par là même le précieux dossier qu'il était allé chercher quelques instants auparavant...

... Jocelyn, quant à elle, avait foudroyé Lenny d'une décharge vivifiante. La pauvre grenouille bondit dans le laboratoire, montrant par la même occasion qu'elle était bien vivante.

Et Madison... Madison souriait.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Sam 27 Nov 2010 - 13:12

Jolène déglutit en voyant l'effet de son action sur le professeur. Elle allait y passer. Et surement une bonne partie du labo avec elle. Qu'est-ce qu'il fallait qu'elle fasse? Fuir? Affronter la colère de l'homme? Elle tenta de se calmer. Elle allait l'affronter et si il le fallait, elle utiliserait ses pouvoirs, même si ça mettait sa mission en péril. Elle pensait déjà à ce que les autres allaient dire, il lui en voudrait surement d'avoir saboté leur mission aussi vite et...

Mais le professeur ne lui fonça pas dessus pour la frapper, il ne cria pas, ne cracha pas, ne lui balança aucun objet dessus. En fait il semblait s'être...apaisé, tout d'un coup. Il sortit de la pièce en leur disant qu'il allait leur chercher un café et leur en ramènerait. Elle était trop hébétée pour répondre quoi que ce soi. Soit il était vraiment lunatique, soit...Elle jeta un oeil à Madison. Le jeune homme souriait. A n'en pas douter, il était à l'origine de cette saute d'humeur impressionnante.

Au même moment, Lenny sauta de ses mains pour atterrir dans le laboratoire. Il était vivant! L'écossaise était soulagée. La fumée n'avait pas eut le temps d'agir. Elle nota du coin de l'oeil que le dossier sur Madison avait été oublié par le professeur. Elle le récupérerait plus tard, avant que le professeur ne revienne.

Elle se précipita vers le jeune handicapé, s'accroupit pour être à sa hauteur et le serra dans ses bras délicatement. Les débordements d'affection étaient plus pour Georgia que pour elle normalement mais là...là...Elle était tellement heureuse qu'elle aurait put lui rendre la pelle qu'elle lui avait donné à Halloween.

"Merci...merci beaucoup!"

Elle relâcha son étreinte.

"Je crois que sans vous et vos incroyables capacités, j'aurais eu quelques problèmes."

Elle marqua une pause, l'air plus terne.

"Ça ne doit pas être simple pour vous de vivre tous les jours avec cet homme."

Il devait certainement avoir recourt à son pouvoir de nombreuses fois pour limiter les dégâts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Sam 27 Nov 2010 - 13:58

Alors que Jolène étreignait Madison, elle sentit ce dernier se crisper et pousser un drôle de râle. Puis, quand elle le relâcha, elle remarqua qu'une drôle de moue souffrante se trouvait sur son visage. Le garçon rectifia sa position et, à l'aide d'une manette fixée sur son siège, se recula d'un bon mètre.

"De... De rien" marmonna-t-il tout en s'essuyant le front à l'aide d'un petit mouchoir en tissu qu'il venait de sortir de la poche de sa chemise.

Puis, d'une voix qui se voulait naturelle, il ajouta :

"Le Professeur est un homme colérique. D'habitude, il me suffit de faire ce qu'il dit pour le calmer. Mais là... Il allait vraiment se mettre en rogne sur toi. J'avais le choix entre endurcir ton coeur pour que tu fasses ce qu'il a ordonné ou le tranquilliser. J'ai choisi..."

Il semblait hésitant dans le choix des mots. Pire même ! Il tremblait.

"Mais c'est vraiment parce que tu tenais à cet animal ! D'ailleurs, si tu travailles dans un laboratoire, il ne faut pas être aussi sentimentale. Il ne faut JAMAIS être sentimentale... C'est trop dur, après..."

Madison se mordit les lèvres et hocha machinalement la tête.

"Mes incroyables capacités" reprit-il tristement. "Tout le monde croit en moi et en ma faculté à changer le monde... Je suis mon pouvoir. Voilà tout..."

Tandis que l'empathe s'ouvrait quelque peu, Lenny avait repris le contrôle de ses membres. La grenouille bondit joyeusement sur l'épaule de Jolène et lança de sa drôle de voix humaine :

"Merci ! Vous m'avez sauvé la vie ! Et même si ma vie c'est pas grand chose, je vais pouvoir continuer à chanter mes chansons !"

Ça avait été dit avec tant de désinvolture et de naturel... Lenny ne semblait pas avoir compris que Madison était justement largué sur la raison de la présence d'une grenouille parlante dans le laboratoire du Professeur Beaky.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Sam 27 Nov 2010 - 15:35

Jolène sentit que le jeune homme était tendu sous ses bras. Elle devait lui avoir fait mal ou quelque chose dans le genre. En tout cas, il s'éloigna d'elle.

"Désolée..."

Il lui expliqua qu'il avait choisi de calmer le professeur au lieu de la forcer elle à lui obéir. Une vague de gratitude la submergea. Elle ne se serait jamais pardonné de tuer indirectement le pauvre Lenny, même sous le coup d'un pouvoir psychique. Parler lui semblait difficile vu comme il tremblait.
Il continua son explication. C'est parce qu'elle ne voulait pas perdre la grenouille qu'il avait fait ça comme ça.

"Merci...vraiment..."

Elle avait envie de lui dire que si elle l'avait sauvé c'est parce que c'était lui aussi un mutant mais elle ne pouvait pas. Cela signifierait qu'il faudrait lui expliquer les raisons de leur rencontre. Et là ça allait devenir plus difficile.
Le jeune mutant lâcha un peu ce qu'il avait sur le coeur et lui expliqua que les gens ne s'intéressaient à lui que parce que son pouvoir était intéressant scientifiquement parlant. Et puis il était faible, c'était facile de se servir de lui comme cobaye.

"Excusez-moi...Je n'aurais pas dû...C'est vrai que ça doit être dur pour vous..."

Elle marqua une pause et se mit à réfléchir.

"Écoutez, je crois que vous devriez commencer à vivre un peu comme vous l'entendez au lieu de servir de cobaye à longueur de journée. Qu'est-ce que vous diriez d'une petite ballade, ou alors qu'on aille boire un café? Ou même pas forcément sortir, mais quelque chose que vous souhaitez vraiment faire?"

Il était resté enfermé trop longtemps. La jeune fille voulait le faire revivre un peu, tant qu'elle était là, elle pourrait l'aider à se sentir plus humain que pouvoir, même si au long terme ça pouvait ne servir à rien. Elle souhait lui redonner un peu de joie.

Ses pensées furent perturbées par l'arrivée d'un petit batracien vert sur son épaule. Lenny allait mieux apparemment, et il se mit à parler pour remercier Madison. Jo' n'avait pas eut le réflexe d'être surprise par la grenouille parlante. Il ne lui restait donc plus qu'à tout expliquer à Madison. Enfin tout...avec quelques arrangements...De toute façon, il fallait qu'elle parle avant Lenny, si il disait qu'il l'avait rencontrée à l'institut Xavier, non seulement sa mission serait ratée mais en plus Madison n'aurait plus confiance en elle.

"Lenny est un mutant batracien...qui ne peut plus changer de forme."

Elle marqua une pause pour se donner le temps de réfléchir. Il n'y avait aucune raison qu'il évoque leur rencontre non? A moins que Madison ne lui demande. Non...ce n'était pas son genre. Du moins, elle l'espérait.

"Heureux de revoir ton amie Jocelyn dans de telles conditions?"

En disant cela, elle planta son regard dans le sien, pour qu'il comprenne le message: tu m'appelle Jolène, je fais ressortir mes gènes françaises et je te bouffe les pattes. Le tout en restant joyeuse sur le plan émotionnel. Après tout, elle était vraiment heureuse qu'il n'ai rien, elle lui en voudrait plus si il ne se taisait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Dim 28 Nov 2010 - 19:01

Lenny sembla dubitatif par rapport au comportement de Jolène. Il coassa quelque peu dans le vide avant de conclure :

"OK, Jo... celyn. Merci en tout cas de m'avoir sauvé la vie. Et même si ma vie est pourrie, je pourrais peut être revoir mon marais..."

Madison semblait avoir un peu repris du poil de la bête. Il écouta avec attention tout ce que Jocelyn avait à lui dire et hocha même de la tête à un ou deux endroits.

"Je suis une éponge en fait. Je n'aime pas les émotions car elles me paralysent. Tu sembles être une chic fille et tu as l'air moins idiote que la moyenne mais par pitié... Pas de contact physique"

Comme si le simple fait de demander à Jolène de garder ses distances à l'avenir lui suffisait, Madison avança son fauteuil en direction de la jeune fille et de la grenouille.

"Pour le reste, je pense qu'un peu d'air frais me ferait du bien. Tant que tu n'es pas trop bavarde, ça me ferait plaisir de me balader en ta compagnie... et avec ton ami batracien"

Lenny sautilla sur place, il avait l'air heureux d'être encore là. Il coassa longuement avant de se lancer dans une petite chanson :

"Bah, bah, bah
Je suis une grenouille
C'est nul d'être une grenouille
Rien qu'une stupide grenouille
Ce serait mieux d'être mort que d'être une grenouille

Bah, bah, bah
Je vis dans un marais
C'est nul de vivre dans un marais
Mais pour une stupide grenouille, c'est déjà bien un marais
Mais ce serait mieux d'être mort que de vivre dans un marais

Bah, bah, bah
Je chante le blues de la grenouille
Car c'est nul d'être une grenouille
Et de n'être rien qu'une stupide grenouille
Ce serait mieux d'être mort que d'être une grenouille"


Une fois que ce fut fait, Lenny ajouta, satisfait :

"C'est une chanson de mon ami Hal la marmotte. Je l'aime bien"

Madison esquissa un sourire et lança :

"A la réflexion, ton ami batracien semble vivre dans un endroit intéressant..."

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Dim 28 Nov 2010 - 19:37

Lenny semblait avoir compris son message. Jolène était contente, tout allait bien se passer, elle se sentait. Madison acquiesça à certains endroit de ce qu'elle disait. Il parlait d'éponges...ça ne l'étonnait pas plus que cela, avoir toujours à ressentir la colère, la tristesse des gens ou même leurs sentiments positifs devait être vraiment usant à la longue, voir insupportable.

"Plus de contacts, promis."

Elle n'aurait pas dû se permettre de faire cela, elle s'était un peu trop emportée mais le jeune garçon ne lui en tenait apparemment pas rigueur. Il accepta sa proposition de faire une petite ballade, elle eut un petit sourire, ça leur ferait du bien à tous les deux. Les trois même. Lenny devait avoir envie de retourner un peu dans l'eau après le temps qu'il avait put passer dans sa cage.

"Il y a certains endroits que vous préférez éviter ou où vous voulez aller en particulier?"

Elle se rappela subitement le chaise roulante de Madison. Dans un laboratoire ça ne posait pas de problèmes, surtout qu'il n'avait pas vraiment à bouger. Mais elle ne savait pas si il fallait le pousser ou si il se débrouillait tout seul.
Elle se plaça derrière le fauteuil du jeune homme au cas où et...

"Vous avez besoin d'aide ou ça va aller?"

Puis elle avança vers la porte, toujours derrière Madison, en écoutant le chant de Lenny. Pour une grenouille, il avait du swing, du moins pour autant qu'elle pouvait en juger. C'était étrange mais cette petite compagnie lui plaisait plutôt bien. Pour peu, elle aurait oublié qu'elle ne resterait là qu'un temps avant de s'en aller. Un pincement au coeur se fit sentir. Elle n'aimait pas penser qu'elle allait abandonner Madison.

"Il habite dans la mare de l'Université. Je suppose que le projet de construction est toujours d'actualité..."

Elle s'adressait à la petite grenouille. C'était vrai qu'il y avait ce problème aussi. Bientôt il n'auraient plus de maison, lui et Hal'.

Avant de sortir de la pièce, Jolène eut un éclair. Le dossier. Ça pouvait toujours être intéressant de lire ce qui pouvait se trouver dedans. Elle l'attrapa au passage et tenta de le faire rentrer comme elle pouvait dans sa poche de veste. Au pire, elle pourrait toujours dire qu'elle l'avait pris pour le rendre au docteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Jeu 2 Déc 2010 - 5:01

Madison haussa les épaules aux questions de Jocelyn.

"Tu sais, je ne connais rien du coin... Je ne suis jamais beaucoup sorti à vrai dire. Depuis que je suis à l'UH, je n'ai visité que ce laboratoire et ma chambre qui est quelque part dans ce bâtiment. Mais..."

Il marqua une pause et se pinça les lèvres :

"Je suis intrigué par ton ami batracien. Autant aller visiter son chez-lui... Au moins, je n'aurais pas à supporter la présence des humains..."

Puis, réalisant la grossièreté de son propos, il ajouta à l'attention de Jocelyn :

"Je ne disais pas ça pour toi"

Jocelyn eut néanmoins le temps d'embarquer le dossier de Madison. Il n'était pas bien épais, outre divers comptes-rendus d'expérience, il ne contenait qu'une seule et unique fiche de renseignements personnels. De la lecture rapide que Jocelyn put en faire Madison n'avait pas eu une existence formidable. Ses parents, très fondamentalistes religieux, l'avait éduqué à la dure en dépit de son handicap. Par ailleurs, Madison a été scolarisé à domicile et n'a donc jamais pu se lier avec des gens de son âge. Enfin, il aurait été victime de divers mauvais traitements depuis la découverte de ses pouvoirs, il y a de ça quelques années...

*
**

Quitter le département des sciences fut étonnamment facile compte tenu du fait que le trio était tout de même composé de la star mutante paraplégique de l'UH, d'une assistante qui devrait être à son poste de travail et d'une grenouille parlante...

... mais c'était sans compter les talents de Madison qui, en manipulant les émotions des gens travaillant dans le bâtiment, réussit à couvrir leur "fuite".

Une fois dehors, Lenny coassa pour indiquer le chemin jusqu'à son marais. Au fur et à mesure que Jocelyn et Madison, dont le fauteuil était poussé par cette dernière, s'en approchait, la petite grenouille bondissait un peu plus. Elle admit tout de même :

"Oui, le projet est toujours en cours. D'ici très peu de temps, notre habitat va être transformé en gymnase..."


Au bout de quelques dizaines de minutes de marche, le trio se retrouva dans un endroit un petit peu plus sauvage... Ils marchaient non plus sur du bitume mais dans de la gadoue. La trace de l'homme se faisait plus discrète et... Lenny brailla :

"C'est chez moi !"

La petite grenouille sauta dans l'eau et, refaisant surface, ajouta :

"Attention à la Cabane sur l'île au milieu des eaux. A votre place, je m'en approcherai pas : elle est maudite ! Elle..."


Lenny allait ajouter quelque chose mais la vision d'une drôle de marmotte debout sur ses pattes arrières détourna son attention :

"Hal !"

La marmotte marmonna encore un peu dans le vide avant de faire face aux nouveaux arrivants :

"Bordel de flute. Lenny, c'est qui ces rigolos ? Ils viennent pas me casser les noix pendant que je prophétise, j'espère ?"

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Ven 3 Déc 2010 - 0:55

Ne pas sortir de sa chambre et son lieu de "travail" pendant des années? L'écossaise n'aurait jamais put...ne serait-ce que parce que ça la coupait des étoiles. Ne pas voir le ciel quand elle l'entendait serait un supplice pour elle.
Le jeune garçon lui proposa d'aller du côté de la mare, pour voir la maison de Lenny. Jolène acquiesça d'un signe de tête, elle n'avait pas très envie d'avoir à faire à des gens elle non plus. Passer un peu de temps en solitaire, ce qui n'était plus vraiment possible à l'institut, lui ferait sans doute le plus grand bien. Aussi elle hocha de la tête lorsque l'empathe lui avoua qu'il ne voulait pas voir du monde. Elle ne pouvait que le comprendre, elle était pareille avec les gens il y a peu mais...vivre en communauté 24/24 ça forçait à s'adapter et à s'ouvrir, même lentement.

En parcourant le dossier, elle pensa que la partie de sa vie à l'UH était certainement la moins pire de toute: parents intransigeants, coupé du monde depuis son plus jeune âge, maltraité à cause de sa mutation...A côté de ça le docteur Beaky passait pour un bon samaritain. L'écossaise en était d'autant plus motivée pour réussir à lui offrir une vie normale et saine, il en avait le droit lui aussi après tout.

***

Heureusement pour eux, ils ne croisèrent pas le professeur Beaky, même calme Jolène préférait l'éviter. En tout cas, ils sortirent sans problèmes, surement légèrement aidés par le pouvoir de Madison. Si il n'était pas encore sorti c'est que les gens tenaient surement à ce qu'il ne sorte pas.

Guidés par Lenny, ils arrivèrent au marais. La grenouille lui avait répondu, en lui disant que le projet était toujours prévu. La jeune fille se mordit la lèvre pour tenter de réfléchir à quelque chose. Peut être à la fin de sa mission...Elle se tut, préférant le pas laisser trop d'espoir au batracien.

En arrivant à l'endroit habité, Jolène se sentit comme...apaisée. Cet endroit était reposant, calme, loin de l'agitation du campus et du labo. La boue rendait l'avancée de Madison un peu plus ardue mais l'écossaise continua de la pousser en tenter de lui imprimer le moins de chocs possibles.Elle ne comprenait pas qu'on puisse sérieusement vouloir détruire cet endroit. Elle pensa que si Madison voulait bien utiliser son pouvoir, il serait facilement sauvé...mais...après ce qu'il avait dit elle ne pouvait pas le considérer comme un pouvoir utile sur pattes. Non...elle tenterait d'agir par elle-même.

Pendant ce temps, Lenny avait sauté dans l'eau et leur parlait de la maison, soit disant maléfique.

"Tu pourras m'en dire plus sur cette maison?"

Les histoires de malédiction, elle n'y croyait pas. Il y avait toujours quelqu'un derrière. Et si quelqu'un s'amusait à faire croire que cette maison était hantée, il avait soit un sens de l'humour particulier, soit il voulait cacher quelque chose. Elle préférait en être sûre.

Elle tourna la tête vers la petite marmotte, dressée sur ses pattes. Le dénommé Hal' était un peu bougon apparemment. Et un peu étrange aussi.

*Prophétiser?*

Elle s'approcha du petit animal avec Madison.

"Dire que j'étais une fervente admiratrice de vos chansons et que j'avais hâte de découvrir vos peintures rupestres...Me voila déçue..."

Elle s'était accroupie à son niveau et un sourire légèrement amusé s'était dessiné sur son visage.

"Enfin...je suis Jocelyn McLyon, laborantine de l'UH. Enchantée Hal'."

Elle tendit sa main en avant pour lui serrer la patte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Dim 5 Déc 2010 - 3:17

Hal ignora la main tendue de Jocelyn.

"Lenny ! Combien de fois je t'ai dit que l'échange de fluides inter-espèces est une abomination ! Ne te souviens-tu pas de ce qui est arrivée à Sephet la salamandre ? Tu parlais tout le temps de ses grands yeux coquins, hein ? Pignouf va ! Maintenant, elle a disparu !"

La grenouille coassa tristement puis ajouta :

"Tu as raison, Hal. En plus ce matin le Professeur de l'Université m'a capturé pour qu'on pratique des expériences sur moi..."

Hal se frappa le visage avec une papatte griffue en signe de consternation.

"... mais Jo... celyn et Madison m'ont sauvé !"

Au moment où Lenny avait hésité sur le prénom de Jo, l'empathe avait fusillé cette dernière du regard. Il semblait avoir compris un truc mais il n'eut pas le temps de le révéler... En effet, Hal venait de croiser les pattes avant et de reprendre :

"Bon, si vous avez sauvé cette vieille branche de Lenny, j'imagine qu'il va falloir que je sois un peu plus poli... Alors, ouais la baraque est hantée et c'est pas des craques. Certaines nuits, il se passe des trucs vraiment terribles. Du genre à glacer encore plus le sang d'un rampant. Y a des fantômes qui ramènent des femelles dans ton genre. Pis ça hurle pendant une heure ou deux, façon messe à Satan. Avec Lenny, on se cache dans mon terrier pour pas y entendre. Pis le lendemain, quand on sort de notre trou, on retrouva la femelle au sol en train de faire son roupillou. C'est flippant. Sans parler du fait qu'une fois j'ai regardé à travers les carreaux après leur barouf... Y avait du sang partout ! J'vous jure, ils invoquent Satan là dedans !"

Lenny tremblait en écoutant cette histoire qu'il connaissait pourtant déjà. Même Hal ne semblait pas trop faire le fier... Finalement pour détendre l'atmosphère, la marmotte déclama :

"1.1 Et Hal était du marais de la vérité comme le marais de la vérité était de Hal
Le marais de la vérité était petit comme un marais normal mais grand comme la vérité
Et toutes les créatures qui venaient s'y reposer obtenait une grande révélation

1.2. La maison dans le marais de la vérité était une chose abominable,
Aussi cette maison n'appartenait pas au marais de la vérité bien que s'y trouvant.
Elle était connue sous le nom de la maison du diable car on y faisait des choses impies

1.3 Et Hal et les fidèles de Hal ne faisaient jamais de choses impies,
Car ils étaient du côté de la vérité et non des choses que YWHI prenait en abomination.
Hal qui était très sage et avisé pensait que toute chose avait sa raison,

1.4 Et que la maison du diable était située dans le marais de la vérité,
Pour montrer à Hal et à ses fidèles que les choses mauvaises ne sont jamais loin,
Et que..."

La petite marmotte s'interrompit brusquement et alla se réfugier entre deux touffes d'herbe. Lenny, quant à lui, disparut dans les eaux. Madison et Jolène se retrouvèrent seuls...


... pour quelques instants seulement. Un homme cagoulé venait d'apparaître dans le marais. Il n'avait pas vu les deux mutants mais se dirigeait d'un pas rapide vers la cabane...

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Dim 5 Déc 2010 - 11:31

C'était bien la première fois que l'Ecossaise se faisait snober par une marmotte, et pour l'égo ce n'était pas ce qu'il y avait de mieux. Surtout que le petit animal continua sur sa lancée en expliquant que "l'échange de fluides inter-espèces" ne devait être échangé sous aucun prétexte. Pour peu on aurait put croire qu'elle avait fait quoique ce soit de moralement préjudiciable. Et puis il parla d'une salamandre qui avait disparue. Surement sous le scapel d'un docteur quelconque. Ou pire, comme Lenny était sensé mourir.
D'ailleurs ce dernier revint à la charge pour expliquer à son ami qu'il avait été capturé par le docteur Beaky avant qu'ils ne viennent à sa rescousse. Jo' tiqua en entendant la grenouille buter sur son prénom. Et Madison le releva, vu le regard noir qu'il lui avait lancé. Il devait certainement avoir compris ce qu'il se passait. Elle devait rester calme, histoire de ne pas rajouter de l'eau à son moulin.

Finalement la marmotte, en entendant ce qu'ils avaient fait pour Lenny, accepta d'être plus cordial avec eux. En voyant ses mimiques et autres gestes, Jolène avait l'impression d'être dans un conte où les animaux parlent et où tout est merveilleux. Heureusement l'histoire de Hal' sur la maison "hantée" la ramena sur terre avant qu'elle ne s'en soit trop éloignée.
Elle ne croyait pas aux fantômes, c'était surement des humains qui se déguisaient qui allaient là mais en portant des draps ou des choses dans le genre. Mais ça lui rappelait quelque chose...Les toges portées par les membres de la secte de l'enfant de la Lune. Le marmotte n'avait pas mentionné de têtes d'animaux, ce qui les éliminaient de base (le grand bouc était mort...et ils n'avaient sévi qu'en Ecosse, ce qui les éliminait encore plus) mais vu les joyeusetés qui se passaient là-bas, c'était surement une secte ou quelque chose dans le genre qui agissait dans cette petite cabane. Cela n'était pas vraiment pour rassurer l'Ecossaise.

Elle écouta d'une oreille distraite les psaumes déclamés par Hal', concentrée qu'elle l'était sur cette histoire. Si il y avait une secte dans ce genre dans l'université ne valait-ils mieux pas prévenir maintenant les autorités? Non. Ils étaient ici en infiltration complète, c'est ce qu'avait dit Mme Shenzie. Plus tard...plus tard...
Elle repensa en déglutissant à ce qu'avait dit Hal' sur ce qu'ils faisaient la nuit. Au moins il ne s'agissait pas de sacrifices humains...mais elle craignait plus que ce soit une sorte de viol collectif qui ai lieu ou quelque chose dans le genre. Pourquoi ne ramener QUE des femmes dans le cas contraire? Peut-être que ses camarades étaient déjà au courant de ce genre de choses...

Sa refléxion fut stoppée par la disparition des deux animaux. Pourquoi partaient-ils ainsi? Pou...Quelqu'un devait être en train d'arriver. Si ils les voyaient Madison et elle ici ça poserait surement des problèmes si il faisait partit du labo.
En fait elle aurait préféré que ce soit un membre du labo. Là-devant elle se trouvait un de ces fantômes dont parlait Hal'. Et quel fantôme. Il s'agissait du spectre de l'une des faces les moins reluisantes de l'histoire américaine: non loin d'elle se tenait un membre du Ku Klux Klan. Elle était sous le choc. Comment, par tous les diables comment, cette secte pouvait se trouver ici et que personne n'en sache rien? Ou plutôt et que personne ne fasse rien? Si elle se souvenait bien les membres du KKK ne faisaient rien pour être vraiment discrets. C'était pire que tout ce qu'elle avait put imaginer. Cette université était vraiment pourrie jusqu'à l'os.

Heureusement pour eux, il ne les avaient pas vu. Du moins pas pour le moment. Il se dirigeait d'un pas assuré vers la cabane, en terrain conquis et connu. Elle ne craignait pas grand chose si un affrontement direct avait lieu, ils étaient deux mutants, il pouvait contrôler les sentiments et au corps à corps elle était assurée de gagner. Mais ça grillerait sans aucun doute sa couverture. Ils ne pouvaient pas partir: le fauteuil ne Madison n'aidait pas pour la fuite, ils ne pouvaient pas se cacher, il ne leur restait plus qu'à espérer qu'il ne les voient pas avant d'atteindre la cabane. Jo' se plaça tout de même devant Madison. Ces types là ne devaient pas être à fond pour les mutants...et mieux valait ne pas tenter le diable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Mar 7 Déc 2010 - 12:33




L'homme cagoulé, sur le perron de la cabane, regarda à droite puis à gauche - sans visiblement repérer Madison ou Jolène - puis sortit une petite clé de sa poche et ouvrit la porte. Il entra et referma derrière lui. Hal et Lenny n'avaient toujours pas réapparu.

Alexander, quant à lui, avait suivi Bobby Lee en direction des bois. Sauf que le bougre allait drôlement vite ! Et que les quelques instants qu'il avait perdu à discuter avec Matéo et Charis avait permis au Président de Theta Chi de disparaître de sa vue.


Perdu dans les marais, le télépathe se retrouva nez à nez avec un drôle de gamin en fauteuil roulant et Jolène...


Une petite étendue d'eau se trouvait devant lui ainsi qu'une cabane.


_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Chayton
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 28
Equipe : X-RAYS
Nom de code : Mastermind
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Mar 7 Déc 2010 - 18:23

Promenons nous dans les bois voir si Bobby ni y’ai pas… et bien visiblement non, le télépathe avait perdu la piste du président des ouf. Ce qui était chiant mais pas grave non plus.

Non le plus grave était que le télépathe était perdu dans ce qui semblait être un marais et ça c’était grave, comment allait il retrouver son chemin à présent.


*Bien jouer Alex… non franchement la bien jouer…*

Continuant d’avancer au cas ou il tomberait sur une route ou quelques choses lui permettant de revenir à la civilisation, le mutant trouva.


*Un Gamin ? Jolène ? Mais…*

Ouvrant de grand yeux écarquillé le télépathe, n’eu pas à feinté la surprise, après tout il y’avait deux jeunes ici qui ne devrait pas y être.


« Mais… Qu’Est-ce que vous foutez la vous deux ? »


Alex avec un air de réflexion regarda Jolène, puis l’enfant en fau teille.


*Ce serai pas… oh chiotte! Si il s’agit de l’empathe j’ai intérêt à être convaincant.*

Il ce remit dans son rôle de Theta chi, son air étonné relaissa place à l’air du nazi ambulant et son ton ce fit plus autoritaire et cassant. Intérieurement le télépathe cherchait à faire monter un sentiment de Haine pour le cas ou le gamin serai bien l’empathe.

« Y’a quoi dans cette cabane ? Vous êtes louches vous deux… »


Alex parlait fort, normal pour quelqu’un qui apprécierai pas la situation dans lequel il est, mais cela pouvait aussi alerté le type qu’Alex lui n’avait pas vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   Mar 7 Déc 2010 - 20:36

Le type du KKK ne les avait pas vu avant de rentrer dans la cabane. Une chance pour eux. Elle allait pouvoir jeter un oeil par la fenêtre pour...Ou pas...alors qu'elle allait vers la cabane, elle vit quelqu'un qu'elle connaissait bien s'approcher d'eux: Alexander. Qu'est-ce qu'il pouvait bien faire là? Ça avait peut-être un rapport avec le type qui venait de passer...
Alexander parut étonné mais l'écossaise ne se démonta pas pour autant. Un type qu'elle ne connaissait pas venait de lui demander ce qu'elle "foutait" là. La réponse allait aller de soi...

"On pourrait vous retourner la question je crois. Et à ce que je sache, la campus est à tous. Aussi, je vous prierais de bien vouloir être plus cordial dans vos propos."

Elle jeta un regard suspicieux au jeune homme.

"Surement pas plus louche que le type du Ku Klux Klan qui vient de rentrer dedans. Un ami à vous peut-être?"

Alexander jouait bien son rôle, elle avait bien envie de lui mettre une petite beigne, là maintenant...

*Il y a une secte qui fait des sacrifices là dedans, fait gaffe...*

Elle ne savait pas si son message mental allait être intercepté par le jeune homme, un peu comme on ne sait pas si une bouteille à la mer va arriver à bon port, mais ça ne coutait rien d'essayer. Elle ne s'inquiétait pas pour lui outre mesure, il était tout à fait capable de s'en sortir avec ses capacités mentales. Décidément, elle n'avait aucun mal à avoir du ressentiment envers le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Texas never whispers] Département des sciences / Jolène   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Texas never whispers] Département des sciences / Jolène
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Garde Nationale - "Volontaires" - Département de la Drôme - 1791-1805
» Plaque 165*165 + logo département
» (Coll) Texas Bill,la terreur du Wild-West
» Buffalo Bill,le prestigieux héros du Texas(E.F.F)
» ( Collection) Texas-Bill,le roi du Far-West (SEN/EDIP)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Academy X :: Reste du monde :: Amérique-
Sauter vers: