AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Texas never whispers] A la fête de Theta Chi

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Dominico Suarez
OnyX
OnyX
avatar

Age : 29
Nom de code : Loki
Date d'inscription : 23/01/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] A la fête de Theta Chi   Mar 4 Jan 2011 - 3:47

Dom et Charis arrivèrent sans trop de difficulté à rejoindre Jolène devant une cabane près d'un lac, mais ils furent accueillis par une amie en peine, elle déposa à ses pied un animal mort, venait elle de pleurer elle pour lui, sûrement, mais cet mort ne lui fît pas perdre la mission de vue, à croire que voir de la souffrance devenait quotidien pour les élèves de l'institut.

Elle exposa un plan afin de faire sortir et de coincer ces dingues, il y avait potentiellement 6 personnes à l'intérieur dont au moins une victime, le plan était simple Dom et Jolène entrait en faisant semblant d'être en couple puis, les poussaient à sortir afin qu'ils soient tous cueillis par Charis.

"Bon.. ton plan me parait pas mal j'espère qu'il se laisseront berner, mais afin de les faire sortir je pense qu'il sera plus simple que Charisma fasse semblant d'être soule contre un arbre et que je leur dise d'aller la cherchée. "


Afin de faire comme suggéré, Dom enlaça et colla Jolène contre, et l'emmena à la cabane démoniaque. Devant la porte il toqua un coup puis huit coups plus rapides. Et d'un ton neutre enchaina.

"Bobby...Mcgrew...C'est Dom McQuaid, y a Brad qui vient de m'envoyer ici avec ma catin et celle de mon frère pour qu'on s'amuse." puis se tournant vers Jolène "En plus elle sont bien bonne."


Même si après il serai obliger de faire mille et une courbettes pour se racheter auprès des filles, il ne pouvait se permettre aucune fausse note, il devait joué les débiles jusqu'au bout. Il avait son argumentaire, il savait quoi dire, il était prêt à leur dire que son frère et Brad casse la gueule au mutant puis qu'ils allaient les rejoindre, Dom devait venir avec les filles, de plus si ça allait mal il y avait McGrew à l'intérieur qui peut lui servir de couverture surtout après avoir vue l'enveloppe.

"Et dépêchez vous d'ouvrir car y en a déjà une dans le gaz et l'autre va pas tarder."


Tous était jouer, Dom n'avait pas peur il était sur de lui Tels un McQuaid.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charis Held
OnyX
OnyX
avatar

Age : 25
Equipe : OryX
Nom de code : Liquid
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] A la fête de Theta Chi   Mer 5 Jan 2011 - 1:57

Aïe... C'était mal parti. Grâce à Dominico, ils avaient pu s'approcher de la cabane. Mais y retrouver Jolène dans ce sale état lui faisait de la peine. Et elle tenait... Un cadavre de marmotte? C'était affreusement sinistre. Ce qui n'éleva pas la combattivité de la jeune femme, d'ailleurs. Charis n'avait rien contre la perspective de doucher les sales caractères, mais elle sentait dans le ton de Jolène comme un goût de vengeance totalement dépourvu d'objectivité. Charis pinça les lèvres, réfléchit une demi seconde, puis haussa les épaules, pour finalement hocher la tête. vengeance ou pas, il fallait mettre ses types hors d'état de nuire, du moins temporairement. Le marais lui offrait des munitions à revendre. Pourquoi dès lors se priver?

Elle jeta un regard entendu à Dominico le suivit sur quelques pas et s'éloigna un peu, pour contourner la cabane, le plus silencieusement possible, et se tenir, baissée au sol, à l'angle de la petite bâtisse, dissimulée par le mur, pendant que le couple improvisé allait frapper à la porte. En poste, Charis croisait les doigts en pensée, pour que le plan fonctionne, que certains des agresseurs sortiraient à l'air libre. Les bruits qu'elle avait perçu à l'intérieur jusqu'ici n'avaient rien de rassurant. Des pleurs, une jeune fille... Quelques propos qui laissaient entendre que le petit prodige se trouvait lui aussi à l'intérieur... C'était encore plus affolant compte tenu de son pouvoir. Jusqu'où pourrait-il tolérer des esprits viciés et de la souffrance? Charis préférait ne pas y penser.

Au lieu de ça, elle se concentra simplement, prête à agir au moment le plus opportun. Elle hésitait encore sur la méthode à employer. Fallait-il les projeter? Les doucher? Les effrayer? Les congeler? Selon toute vraisemblance, ils étaient armés, comme les cougars à la soirée. Mieux valait les maintenir, les empêcher de filer. Après une brève réflexion, elle arriva à sa solution. Élever l'eau, la projeter non pas sur, mais autour des agresseurs comme une tornade, et la geler pour les emprisonner à l'intérieur. Une sorte de cocon, aux murs épais, avec une simple ouverture sur le sommet pour leur permettre de respirer. ça allait lui demander un maximum de concentration, mais isolée, et dissimulée, elle avait un certain avantage.

Tandis que Charis se préparait à accueillir les inconscients qui s'égareraient peut-être dehors, le plan de Dominico et Jolène fonctionna correctement : après que Loki ait reproduit le code en frappant à la porte, cette dernière s'ouvrit sur un cagoulé. Il fit signe au duo d'entrer.


A l'intérieur, la pièce contenait un lit sur lequel avaient été posées baillonnées et pieds et poings liés Geraldine et Erika. La première semblait droguée tandis que l'animorphe était en pleurs.


A même le sol, il y avait Madison, non loin des débris de son fauteuil roulant. Son visage était couvert de bleus et il était tenue en respect par le fusil à pompe d'un des deux hommes cagoulés. Quant au nazi et McGrew, ils regardaient avec attention la vidéo d'une agression sexuelle où l'on reconnaissait nettement Bobby Lee en train d'abuser d'une jeune femme blonde. Au bout de quelques instants, Bobby Lee se releva, échangea quelques paroles avec la fille (il n'y avait pas de son) qui se transforma en salamandre... Puis le chef de Theta Chi fit sauter le crâne de l'inconnue devenue salamandre...

Le spectacle vidéo semblait être au gout du nazi et de McGrew. Dominico reconnut la voix de Bobby Lee (le cagoulé qui leur avait ouvert) : hilare, il se proposait d'aller récupérer "l'autre fille qui était encore dehors"... Ainsi, Charis vit arriver vers elle un cagoulé qui ne semblait pas être armé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matéo De Santo
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : LeX
Nom de code : Buck
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] A la fête de Theta Chi   Sam 8 Jan 2011 - 22:01

Matéo était un peu perdu avec tout ce qui ce passait. On venait de lui pointer des armes sous le nez. Il avait essayer de rester calme et de ne rien dire en fixant les trois types d'un air qui se voulait supérieur. Mais au fond de lui il flippait méchamment. Quoi faire que dire, il essayait de se rassurer en se disant que les trois mecs avaient aussi peur que lui après sa petite démonstration. Alors, il sourit un peu plus histoire de continuer de faire croire qu'il était tranquille. Mais rapidement les choses se gâtèrent, il se figea en voyant les deux promutant arrivé en tenu d'Adam et d'Eve, sans parler du come back de super Arnie, qui semblait être le mec le plus saint d'esprit de la soirée en fin de compte. Enfin Brad leur fit ses aveux en échange d'une fessé.

La pièce se vida Matéo reçut des tapes sur l'épaules de la par de ceux qui l'avaient jusqu'alors menacé. Ne sachant trop quoi penser, Matéo se contenta de sourire en disant sous forme de plaisanterie.

" Tout façon, ça me plaira pas de faire dans tête de vous quoi je fais à mur!"


Il regarda le reste de la scène qui se dérouler devant lui en se demandant quoi faire. Mais il fut intriguer par la réaction d'Arnie. Matéo décide de le rattraper sans rien dire, il se précipita à son tour en passant par la porte à la poursuite du grand Arnold Wagner, il n'hésiterait pas pousser ceux qui gainaient son passage en faisant légèrement trembler le sol pour leurs faire perdre l'équilibre. Certains semblaient si bourré que ça pourrait passer pour un effet secondaire de leur excèdent éthylique tant pis si il devait leur marcher dessus, ils le méritaient. Une fois sortit, il courut après Arnie pour le rattraper le plus rapidement possible en disant.

"Hé le superhéros! Attends! Je aide toi! Je est aussi un superhéros! Mais explique moi! quoi tu craindre!"

Espérant qu'il l'accepte, il sauta devant lui en se plaçant droit comme un piquet, les main sur les hanches et dit.

"Je est Headhorns grand héros de Mexique! Et je pense que nous devons faire alliance de super pouvoir! Ca est crossover! C'est destin qui réunit nous.... Mais ça quoi le Tétramachin-chose"


Il lui tendit la main en espérant qu'il accepte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] A la fête de Theta Chi   Dim 9 Jan 2011 - 1:18




Arnie eut l'air surpris l'espace d'un instant quand Matéo se planta devant lui. Puis... Un large sourire apparut sur le visage du jeune homme perturbé :

"Oui, c'est ça ! TU AS RAISON ! Headhorns quel drôle de nom... Mais tu vas être mon coéquipier et mon faire-valoir ! Ensemble, nous allons nous occuper d'Erika !"

Et les deux "amis" s'en allèrent en quatrième vitesse en direction du marécage.

*
**

Sur place, Dominico fut invité par le nazi à s'asseoir à côté de lui et de McGrew. Quant à Jolène, le cagoulé armé d'un fusil la poussa sur le lit, entre Geraldine et Erika. La jeune fille put voir le visage suppliant de Madison, l'espace d'un instant. Si ce dernier n'agissait pas, c'est qu'il y avait une raison... Mais quant à savoir laquelle ?

A l'extérieur, Bobby Lee pointait son colt directement sur le nez de Charis.

"Alors poulette, ça te dirait de danser avec le Diable le soir de la pleine lune ?"

*
**

De l'autre côté de la cabane, par son versant nord, Matéo et Super Arnie venaient d'arriver. Ils pouvaient voir ce qui se passait à l'intérieur. D'ailleurs, ce n'était que l'affaire de quelques secondes avant qu'Arnold ne décide à commettre quelque chose de stupide, comme se jeter par la fenêtre de la cabane pour entrer à l'intérieur...

Enfin, Derek, Juliette, Alexander et Elly arrivèrent en vue de la cabane, côté sud. Devant eux se trouvaient Bobby Lee en train de menacer Charis.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charis Held
OnyX
OnyX
avatar

Age : 25
Equipe : OryX
Nom de code : Liquid
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] A la fête de Theta Chi   Dim 9 Jan 2011 - 2:47

Rester sagement amorphe, passer pour une donzelle écervelée et droguée, ça demandait un minimum de concentration. Le genre pas évidente à tenir face à un type en cagoule qui agitait un colt à quelques centimètres de son nez. Charis n'aimait vraiment pas ça. Surtout quand c'était associé plus loin à des pleurs et des gémissements qu'elle avait à peine entendu par la porte entrouverte. Ces types étaient des brutes. Des sauvages. Des tortionnaires. C'était les seuls qualificatifs qui venaient à l'esprit de l'hydrokinésiste. Si elle avait eu comme une récalcitrance à servir la vengeance d'autrui, toute hésitation était à présent passée. Les yeux rivées sur l'arme, elle afficha un air légèrement déboussolé qui n'était pas vraiment qu'une façade. Pourtant, toute expression quitta ses traits l'instant d'après.

Une danse avec le Diable... ça oui, il avait tout du diable, ce jeune homme. Tout d'un tyran sans respect pour autrui. Charis le sentait viscéralement et ça l'écœurait tellement que sa seule manière de ne pas trahir sa répulsion était une indifférence glaciale. Ses prunelles se relevèrent lentement, quittant l'arme pour venir se planter dans ceux du jeune homme. Un regard où brillait comme une légère touche de haine à l'état pur. Elle n'aimait pas être braquée par un type qui devait certainement être incapable de prendre son pied avec une fille consentante. Il était temps de faire ce que Jolène voulait, ce qu'elle aussi voulait. Le commencement d'un sourire carnassier releva sensiblement le coin de ses lèvres et...

Charis se changea tout d'abord en matière aqueuse, soucieuse d'éviter dans l'immédiat de se prendre une balle entre les deux yeux. L'instant d'après, elle leva les bras, cherchant à élever une bonne quantité d'eau, mais sans excès, pour surtout conserver une maîtrise optimale de son pouvoir. Elle éleva le liquide dans l'air, dans un vrombissement aquatique, et l'abattu à haute pression sur Bobby Lee, pour le projeter plus loin, de préférence pas sur ses coéquipiers, et pourquoi pas aussi geler l'eau sur son bras pour l'empêcher d'utiliser l'arme par la suite, si c'était encore possible.

La métamorphose aqueuse de Charis surprit Bobby Lee. Instinctivement, il fit feu sans grand résultat. Puis... Il se retourna, effrayé, et aperçut l'eau en suspension dans son dos. Le patron de Theta Chi voulut dire quelque chose mais ne trouva rien à ajouter... La flotte stagnante s'abattit sur lui et le plaqua contre le mur extérieur de la cabane... Il venait d'être mis KO.

A l'intérieur de la cabane, tout le monde sursauta en entendant le choc aqueux contre la paroi. Le nazi se leva et dégaina un pistolet d'officier. McGrew alla se recroqueviller dans un coin de la pièce. Quant au cagoulé armé d'un fusil, il paniquait sérieusement. Il fit un pas en arrière et effectuait des balayages avec le canon de son arme, visant alternativement les filles sur le lit et Madison au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Autate
JustiX
JustiX
avatar

Age : 25
Nom de code : Ghost
Date d'inscription : 23/01/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] A la fête de Theta Chi   Jeu 13 Jan 2011 - 0:36

Ghost arriva sans trop de mal au sol avec son précieux cargo. Du moins, il espérait que ce qu'il avait dénicher dans le coffre-fort servirait à quelques choses. Portant le sac de poubelle sur son dos, il se dirigea vers la porte d'ou sortait les "invités" de marques des Theta Chi. Ghost se plaqua contre le mur et laissa tout ses abrupties passer avant de regagner l'intérieur de la néfaste confrérie.

Ses compagnons quittaient en direction du bois, la même direction qu'il avait vu Charis et Dom quitter plus tôt dans la soirée. Haussant les épaules il les suivit en gardant toujours son sac sur le dos. Au passage, il profita de la verdure pour se dénicher un truc qui pourrait lui servir si jamais il tombait face à face avec un mec qui ignorait que le party était maintenant chose du passé.

À l'approche de la cabane, Ghost murmura dans son communicateur:
"Je vais faire un répérage rapide de l'intérieur, je fais rapidement"

Ghost se dissimula dans un coin et se projeta sur le toit de la cabane en utilisant son pouvoir. S'il aurait été tangible, il serait trempé jusqu'au os, mais ce n'était heureusement pas le cas. Une fois de plus, Charis démontrait avec force son côté sombre. Souriant pleinement, Ghost plongea la tête dans la cabane pour repérer les villains de l'histoire, mais de façon à être le plus discret possible, ne laissant que la surface de son visage. Il regagnerait ensuite rapidement son corps pour donner les infos recuillient aux autres mutants de l'institut sur son communicateur. A l'intérieur la situation n'était guère sous contrôle... Il vit Dominico libre de ses mouvements, Jolène sur un lit en compagnie de deux filles dont une drôle d'animorphe (Erika et Geraldine). Un garçon à l'air handicapé était affalé au sol (Madison) et ils étaient tous sous la menace d'un homme cagoulé tenant un fusil de chasse. Derek remarqua aussi la présence d'un type armé d'un pistolet et portant un uniforme nazi. Enfin, le gros McGrew qu'il avait vu dans la chambre d'Arnold était présent mais terré dans un coin de la cabane. Derek réintégra son corps pour faire son rapport, ignorant pour l'heure la présence de Matéo et d'Arnold de l'autre côté de la cabane. Par ailleurs, il n'avait rien trouvé d'utile dans les pelouses quand il s'était rendu à cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominico Suarez
OnyX
OnyX
avatar

Age : 29
Nom de code : Loki
Date d'inscription : 23/01/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] A la fête de Theta Chi   Ven 14 Jan 2011 - 15:05

Le plans avait fonctionné Dom et Jolène était à l'intérieur, sa coéquipière fut mis de coté avec les autres femmes mais malgré cela la situation était encore gérable, après avoir expliqué qu'il y avait une autre fille dehors ce fut Bobby qui sortit et juste quelque instant on entendit un coup de feu puis un grand boom contre la cabane. Dès cette instant tout partie en vrille , tout le monde paniqua, et le plus dangereux était l'encagoulé au fusil.

La de nul part il vit surgir par la fenêtre Arnie, il fallait réagir maintenant pour éviter que ça aille plus mal, le latino-russe usa de son dons afin de paraitre plus imposant et afin d'avoir une voix des plus charismatique.

"Mes frères voyons calmez vous, c'est juste Bobby qui doit chercher à impressionner la fille, je vais aller voir ce qu'il se passe et je reviens...Toi l'encagoulé au lieu de faire la girouette reste sur le mutos par terre et du faux héros qui vient d'arrivé."

Puis avec une assurance le frère McQuaid sortie, il savait que c'était risqué de laisser ce malade ainsi dans la cabane mais il fallait agir vite et si lui était la les autre ne devais pas être loin. Et effectivement il vit arrivé une bonne partie de l'équipe.

*Alex tu tombe bien je vais avoir besoin de toi pour calmer tout le monde à l'intérieur, mets Elly entre toi et Juliette, je ferai passé Juliette pour Bobby, et on calmera tout le monde*

Le plans était simple, Dom voulait usé de son pouvoir, en affectant la vue de tous en faisant passer sa belle Juliette en Bobby, ceci afin qu'une bonne partie de l'équipe soit à l'intérieur afin de gérer toute les arme sans blessé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Chayton
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 28
Equipe : X-RAYS
Nom de code : Mastermind
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] A la fête de Theta Chi   Ven 14 Jan 2011 - 15:20

Des aveux écrit et signé et même pas besoin de ce mettre à poil pour les avoirs, Juliette avait réussi à un coup de maître. Par contre le regard lourd de sens du télépathe sur sa collègue était une réponse aux pensées que celle-ci lui avait envoyer.
Puis il pris la tangeante en direction de la cabane, un truc mauvais était en cours et il y’avait la bas Dom et Jolène. Et ce n’était pas un scoop que Dom et Alex sont très proches cela leurs permettaient même de jouer les roles de frangin. Bon il aimait beaucoup Jolène aussi mais il pensait avant à Dom.

***

Au vue de la situation à leurs arrivés dans la cabanes il fallu réfléchir vite et bien, une mutante, un Nazi Chi qui fait dodo… un coup de feu, une idée vite.
Puis il vue Dom sortir de la cabane, la télépathie quel beau pouvoir, mais je l’ai déjà dit, grâce à Dom Alex avait un plan d’action qu’il ce mit en joie d’exploité.

Il commença à regardé ses coéquipière et dans un geste presque militaire montra ses yeux, puis Dom, puis il tapa sa tempe. C’était plus un avertissement pour dire qu’il allait leurs expliqué le plan dans leurs crânes et qu’il ne flippe pas.


*Elly! J’aurai besoin que tu te place devant moi s’il te plait, je remet ma vie entre tes mains.*

C’était dur de remettre sa vie entre les mains de quelqu’un les rares fois ou Alex avait été sous la protection d’Elly il l’avait pris sous contrôle.

*Juliette Dom va te changé en nazillon que l’on vois la bas, c’est Bobby lee cela te permettra d’entrer avec nous et de récupéré les otages que Terek localisé. Je m’occupe de tenter de réduire le danger au maximum.*

C’était un plan comme un autre, maintenant jouons les Mc Quaid.

« YO frangin, pas de Panique ce n’ai que moi Bobby à m'avais pas reconnu, aller viens la ma poule on va jouer. »

Il attrapa le bras d’Elly fermement tout en faisant attention de ne pas le serré trop fort, puis direction l’intérieur pour une prise de contrôle des personnes armés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elly Brownd
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 27
Equipe : X-Rays
Nom de code : Sphere
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] A la fête de Theta Chi   Ven 14 Jan 2011 - 18:26

Ainsi, le dernier acte se terminait dans la cabane, quatre planches et un toit au milieu d'un marais grouillant de bestioles. On aurait rêvé plus glamour. Ses pensées s'arrêtèrent quand elle vit Charis de loin, en pleine action.

*Oh merde, elle est sacrément balèze.*

A ce moment, elle eût mal pour la proie de sa coéquipière de mission, mais il l'avait surement mérité. Charis n'était pas du genre à donner des baffes aqueuses pour rire, enfin peut-être... Puis s'approchant, elle vit qu'en fait c'était Bobby Lee, la proie.

* Haha bien fait pour lui.* Pensa-t-elle sadique.

Puis ils arrivèrent enfin à la cabane, et Derek leur fit part de la situation. Au mot animorphe, le sang de la blondinette se glaça. Elle voulait voir si elle était blessée ou non, s'ils lui avaient fait du mal, mais le reste dans la cabane était armée. Et des gestes inconsidérés seraient très mal venu pour l'occasion.

Heureusement, Elly eut l'occasion de voir par elle-même dans la cabane, Alex l'invitant de manière peu courtoise.

Mais en fait, il y avait un but derrière ces manières grossières. Il avait besoin de sa protection.
Lorsqu'il l'attira près de lui, elle prit aussitôt un air un peu bourré histoire que ça ait l'air vrai, et tomba dans les bras d'Alex.

Elly activa son pouvoir, en se rapprochant le plus possible de son coéquipier, histoire que sa bulle les englobe tous les deux. La jeune femme se concentra sur le sentiment de renfermement qu'elle connaissait bien et essaya d'élargir au maximum son champ de force. Dorénavant Alex et Elly était protégée par le bouclier de cette dernière des éventuels coups de feu.

A l'oreille du blondinet, elle murmura :

- Tu vois quand tu demandes poliment, c'est mieux.

C'était en référence à la dernière fois où elle avait été obligée de protéger le télépathe, un combat dieux/déesses.

La jeune femme ne jeta pas un regard à Erika, pour ne pas se déconcentrer de son but.

Le cagoulé avait toujours l'air aussi perdu. Les paroles d'Alexander le sortirent l'espace de quelques instants de son flou mental. Il mit en joue Madison, oubliant un peu Jolène et les deux autres filles...

Par ailleurs, par la porte ouverte de la cabane, les occupants pouvaient apercevoir Dominico et Juliette, cette dernière apparaissant aux yeux des belligérants sous les traits de Bobby Lee. Le véritable Bobby Lee, quant à lui, était toujours inconscient à l'extérieur de la cabane en compagnie de Charis et hors la vue de tout le monde.

La situation sembla se décanter l'espace d'un instant. Le cagoulé était un peu moins nerveux, McGrew s'était même relevé et le nazi était sur le point de ranger son pistolet... Bref, les mutants allaient vers une sortie de crise quand...

... la fenêtre arrière vola en éclat. Arnold Wagner. Il se boita lamentablement au sol en maugréant quelque absurdité. Instantanément, le nazi et le cagoulé firent volte face pour pointer leurs armes en direction de l'apprenti zéro. Ils allaient faire feu. Et ça allait saigner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] A la fête de Theta Chi   Sam 15 Jan 2011 - 12:32

Dominico avait accepté son plan. Il toqua à la porte. Elle se colla contre lui. Autant parce qu'elle n'avait pas la tête à jouer la bourrée que pour que sa haine et sa colère ne soient pas visibles sur son visage. Lorsqu'elle entra dans la pièce, elle déglutit. Il fallait qu'elle se calme, pour pas qu'ils se fassent grillés. Quoique...elle aurait préféré, pour ne pas avoir à réfléchir et frapper au hasard, sans ronger son frein comme elle le faisait maintenant. Mais elle rendrait la douleur qui avait été infligée.

Une animorphe et une autre fille se trouvaient là. C'était surement elles qui devaient servir d'amusement pour la soirée. Pire que cela, et comme elle le craignait, Madison était là aussi. Ils l'avaient clairement frappé. Jolène eut un vif élan de compassion pour le jeune garçon. Mais elle ne pouvait rien faire maintenant. Elle dût taire ses larmes qui montaient une nouvelle fois. Au moins, il était encore en vie.
Elle nota à peine la vidéo regardée, se concentrant plutôt sur la chaise roulante du jeune homme. Tant de violence gratuite la révulsait. Elle était mélangée entre une envie que toute se termine au plus vite pour le jeune homme et frapper jusqu'au sang tous ceux qui se trouvaient là.

Le gros type qu'elle avait vu dans la cantine sortit pour aller chercher Charis(ma). Puis elle se sentie poussée sur le lit, entre les deux autres filles. Au moins elle, elle était non seulement libre de ses mouvements mais en plus elle avait eu la chance de ne pas être droguée. Heureusement qu'elle ne buvait presque pas. Elle tenta d'ignorer le regard de Madison. Peut-être qu'il avait vu le corps d'Hal' et qu'il était encore trop sous le choc pour pouvoir agir. Lui aussi avait surement pensé qu'une nouvelle vie allait s'ouvrir à lui.

Elle attendait que quelque chose se passe, dans sa situation, avec les armes sorties, elle ne pouvait rien faire, lorsqu'un bruit sourd se fit entendre contre le mur. Dominico sortit pour voir ce qu'il se passait et Alexander et Elly rentrèrent après sa sortie. Apparemment, le duo mac/poulette avait la côte ce soir. Et le type cagoulé pointé maintenant son arme franchement vers Madison. Jo' eut l'envie feroce de se jeter sur lui et de lui arracher son arme mais par réflexe, il aurait pu tirer sur le jeune handicapé. Et ça, l'écossaise voulait l'éviter à tout prix, même si ça signifiait prendre la balle à sa place.

Elle nota du coin de l'oeil que Dom' et Juliette étaient présents non loin de la porte. Pourquoi ne réagissaient-ils pas à la vue de la gothique romantique. Il la prenaient surement pour une autre "conquête" de Dom'...ou alors il avait un peu aidé à la faire "accepter" des autres...Enfin...quoiqu'il en était, cette vision calma les forces en présence. Jolène ressentait encore une fois le goût amère si caractéristique de son inutilité face à des gens comme Dom' ou Alex'. Mais elle était soulagée que le petit empathe n'ai rien eu. Son amour propre pouvait bien en prendre un coup, du moment qu'il n'en avait pas pris plus...Mais il était hors de question qu'ils s'en sortent comme ça. Hors de question qu'ils s'en sortent avec moins de bleus que Madison.

Et puis...un nouveau retournement de situation. Alors que Jolène les voyait déjà livrés à la police, un nouveau "héros" arriva par la fenêtre, brisant à la fois le verre et le calme qui avait finalement réussi à s'installer tant bien que mal. Aussitôt, les fous du flingue pointèrent leurs armes vers lui pour tirer.

Sans avoir même à réfléchir, Jo' se jeta sur le nazi pour lui infliger une décharge dans les mains et qu'il lâche l'arme pour pouvoir la récupérer et le menacer avec. Elle espérait que Juliette pourrait intervenir tout de suite après pour sauver ceux qui devaient l'être.

La petite écossaise, à laquelle personne ne prêtait la moindre attention bondit du lit sur l'officier nazi et, attrapant ses poignets, lui colla une décharge électrique. Les muscles tétanisés du type lâchèrent le pistolet qui tomba au sol. Jolène n'eut plus qu'à récupérer le pistolet à quatre pattes et à le pointer vaguement dans la direction de son ancien propriétaire.

"Maintenant on va se calmer."

Le nazi s'était raidi et leva ses mains engourdies au ciel en signe de reddition. McGrew marmonna une injure à l'encontre de Jolène et...

... le cagoulé tira un coup de fusil dans la télévision qui explosa. Heureusement pour Arnold, il semblait être un très mauvais tireur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Dagon
LeX
LeX
avatar

Age : 32
Nom de code : Evanescence
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] A la fête de Theta Chi   Sam 15 Jan 2011 - 20:59

Mission accomplie !

Enfin… Mission accomplie… Pas tout à fait…

Certes, ils avaient réussi à soutirer des aveux complets au couguars légèrement parti vers des terres plus vertes que les leurs, mais en dépit du nombre de détails et de précisions fourni par ce dernier, il leur manquait toujours des preuves matériels. Cependant, peut-être que l’un d’entres eux avait eu la chance de tomber dessus, tandis qu’ils arrachaient ces dits aveux à grand renfort de menaces florales et piquantes. Une fois que Brad eu terminé d’écrire tout ce qu’il était nécessaire d’écrire afin d’incriminer les responsables des exactions commises sur le campus, Lola accepta bien volontiers ces derniers et les glissa dans une des poches de sa veste après les avoir soigneusement plié en quatre. Mais comme le vin qui était à boire jusqu’à la lie une fois tiré, Brad réclama sa rédemption à grands coups de fouet de rose. La gothique romantique garda brièvement le silence, peu désireuse de flageller les fesses du garçon nu, fut-ce avec une rose, puis soudain elle s’écria légèrement ‘’non’’ avant d’ajouter tout en continuant de battre sa cuisse de ladite arme fatale aux doux pétales parfumés :

‘’Tu as été extrêmement vilain Brad, alors ta punition doit être exemplaire afin que tous sachent ce que tu as fait de mal. Demain… Demain, je te punirais comme tu le mérites, mais je le ferais devant tout le campus, face au drapeau situé devant le bâtiment central. Maintenant tu vas retourner dans ta chambre sans dire un seul mot à qui que ce soit et demain je viendrais te chercher pour te donner ta punition. Maintenant va-t-en, avant que je ne change d’avis.’’

Le ton de la gothique romantique, bien de doux, avait été on ne pouvait plus ferme et ne souffrait visiblement aucun refus de la part du vilain garçon qu’était l’actuel voyageur des terres lointaines. Un fois que celui-ci eu quitter les lieux d’un air tout penaud et, fallait-il le préciser, nu comme un ver, Lola emboîta le pas à ses camarades afin de rejoindre, avait-elle cru comprendre, une cabane perdue au fin fond du marais qui avait été l’un des objets de la réunion du conseil, de l’après-midi même. Il se passait apparemment des drôles de choses à l’intérieur de celles-ci, comme Brad l’avait d’ailleurs écrit dans ses aveux… Avec un peu de chance, ils allaient pouvoir boucler toute cette histoire de fois le soir même.

Se dépêchant autant que faire se peux, ils arrivèrent finalement assez vite au dit marais ou trônait la fameuse cabane qui ne payait pas vraiment de mine… Un endroit parfait, pour commettre des exactions sans que personne ne puissent se douter de quoi que ce soit. Un mouvement non naturel de l’élément liquide laissa à penser que Charisma, la reine des cheerleaders, avait déjà passer à l’action. Une pensée, très rapidement confirmé par un soudain coup de feu qui troubla le silence de la nuit tombante. Une fois arrivé enfin sur les lieux, il était évident que la situation était devenue quelque peu tendue. La porte de la cabane ouverte et un des teta chi complètement affalée contre son mur, leur confirma à tous ce qu’ils avaient déjà compris. Il y avait encore des gens à l’intérieur et sans doute était-ce là qu’avait disparu la fille au comportement un peu étrange qui avait quitté la fête avec Mc Grew.

Il y eu comme un mouvement de panique parmi leurs adversaires et un moment de flottement certain de leur côté, ne sachant trop comment agir sans pour autant mettre en danger ceux qui étaient sans doute devenus des otages providentiels. Lorsque Dom expliqua son plan à Elisabeth et Lola, celle-ci acquiesça d’un mouvement vertical de la tête. Même si ce n’était que sous la forme d’une illusion devenir un garçon ne tentait pas vraiment la gothique romantique, mais au moins pouvait-elle se consoler en se disant que c’était en fin de compte pour la bonne cause. Confiante en la capacité du mutant, elle emboîta le pas de ce dernier et de Elisabeth, qui avait reçue comme mission de le protéger en cas de problèmes ‘poudreux’’ Mais… Et elle.. ? Ce n’était pas parce qu’elle endossait l’apparence de Bobby Lee, que Lola ne risquait pas une balle perdue. Visiblement, elle allait encore devoir se débrouiller toute seule pour que cela n’arrive pas. En y songeant bien, elle avait survécu au Shoggoth… Alors, des nazis en herbes armés d’armes à feu… Une simple promenade de santé en définitif.

Pénétrant dans la cabane à la suite de ses deux compagnons, elle observa la scène qui s’offrait sous ses yeux : trois adversaires, dont un qui se terrait comme un petit animal craintif… C’était déjà ça. Ne prêtant que peu d’attention à l’écran de la télévision, Lola se concentra plutôt sur les gens à sauver… Il y avait la fameuse fille de Mc Grew, une animorphe canine, ainsi que, si elle en croyait le description qui lui en avait été faite, le non moins fameux Madison. Trois personnes à sauver, ce n’était pas très difficile… Mais… Trois.. ? Non, il aurait été plus sage de dire quatre en vérité, car tel une mouche sur le coche, voilà que super Arnie fit son entrée en se fracassant lamentablement sur le sol de la cabane après en avoir, tout aussi lamentablement, traversé la vitre qui vola en éclats. L’un des deux nazis encore armé eu tout à coup un réflexe de panique malheureuse et tira un coup de fusil en direction du super héros du pauvre qui ne dû son salut qu’au sacrifice noble et héroïque de la télévision qui rendit l’âme en l’espace de quelques courtes secondes.

Paix, à l’âme de cette courageuse petite télévision…

Profitant du trouble créé par l’apparition de super Arnie et de la réaction du nazi, Lola Lee fit un pas en avant afin de se placer entre Madison et les deux filles ligotées sur le lit, avant de s’effondrer sur elle-même en emportant ces derniers, ainsi que, mais était-ce réellement rendre service à l’humanité que de faire cela, le super héros de quatre sous en dehors de la cabane et loin de tous risques lors de leur matérialisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matéo De Santo
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : LeX
Nom de code : Buck
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] A la fête de Theta Chi   Dim 16 Jan 2011 - 14:57

Matéo fut étonné que le super Zéro l'accepte. Il lui parla de la bizarrerie de son faux surnom. Matéo sourit en montrant ses cornes.

" Je est tête de cornes... Pas ça on dit."

Il tiqua un peu sur le termes faire-valoir, il allait avoir du boulot pour l'aider... beaucoup de boulot, Heureusement que ce n'était que temporaire. Matéo se contenta alors d'acquiescer. Il le suivit et s'était préparé tout le long du trajet a savoir comment neutraliser Arnie sans trop le blesser. Il en était venu a la déduction qu'il suffirait de lui faire peur... ou de l'assommer. mais alors qu'ils venaient d'arriver, Matéo eut juste le temps de demander.

" Tu as pl.."

Mais déjà super Arnie s'était précipiter vers la vitre. Matéo n'eut pas le temps de réagir et le regarda faire en se grattant la tête.

" Ce type a gros problèmes avec vitres!"


Il fallait vraiment lui apprendre a quoi servait une porte. En parlant de porte, il aperçut les autres arriver de l'autre côtés ainsi que des bruit de flotte et de lutte. Finalement l'idée de la fenêtre n'était pas plus mal. Arnie était un vrai génie.

Matéo se précipita en espérant qu'on lui laisse le soins de se charger de Mc Grew, ce type qui lui avait mis la honte... Une sorte de mise-en-biére devant tout le monde, que Matéo allait lui faire payer... L'ennuie c'est qu'il ne savait pas encore comment, il se disait que l'arrêter serait le meilleur moyen.

Il chercha de la pierre, un caillou suffisamment gros pour tenir dans la main et qu'il pourrait trouver par terre ou qu'il pourrait créer a partir d'un plus gros rocher. Puis il se dirigea vers la fenêtre au moment ou Juliette intervenait. Il attendit d'y voir quelque chose et de repérer le type à la cagoule. Buck lança son caillou de toute ses forces, vers le type cagoulé, en se servant de sa Tk pour lui donner plus de vitesse et mieux la dirigé. Il visait le ventre avec la ferme intention de le neutraliser en lui coupant le souffle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] A la fête de Theta Chi   Dim 16 Jan 2011 - 21:34

Juliette déboula dans la pièce, attirant par là même l'attention du cagoulé au fusil. Ce dernier fit volte face, une fois de plus et lança :

"Gaffe Bobby Lee, la meuf est armée !"

Cela s'adressait à Jolène qui tenait en joue le nazi avec son propre pistolet.

Aussi quand Juliette grimée aux yeux de tous grâce à Dominico en Bobby Lee s'évapora, emportant avec elle Geraldine, Erika, Madison et Arnie, le cagoulé eut une expression de déception intense...

... Matéo en profita pour enjamber la fenêtre avec un caillou à la main. Sa télékinésie lui permit d'envoyer l'objet directement dans le ventre du cagoulé qui, sous l'effet de la douleur lâcha son arme et tomba au sol, hors d'état de nuire.

Juliette, épuisée avait réapparut avec ses passagers à l'extérieur. L'équipe était maintenant réunie et... La poche du nazi, qui s'était rendu sans faire d'histoire, se mit à remuer. Lenny. Lenny la grenouille s'en extirpa et bondit directement hors de la cabane pour aller voir si son ami Madison allait bien. Le jeune empathe, visiblement exténué, marmonna :

"Mon ami... Je ne pouvais pas intervenir tant que tu étais en otage... J'ai été nul... J'ai été... Pas à la hauteur..."

Et pendant que Madison faisait son mea culpa, la ribambelle d'amis entendit la voix du dernier belligérant encore debout.

"Mince... Je crois que mon compte est bon ?"

C'était McGrew et il venait de se faire dessus.

*
**

La police du campus vint rapidement interpeller tout ce beau monde. Ils avaient déjà Brad et Betsy, ils alpaguèrent également Bobby Lee, le gros McGrew, le nazi et le cagoulé. A ce que leur raconta un officier de police, les mutants comprirent qu'il allait y avoir grâce à eux un gros coup de filet chez les Theta Chi et les Cougars. La confrérie risquait de ne plus faire de fête avant bien longtemps...

Si les visages des interpellés n'étaient guère loquaces, Bobby Lee fit honneur tout de même à ses ancêtres :

"Je suis heureux de ce que j'ai fait !" lança-t-il alors qu'il se faisait embarquer. "J'espère que je finirais sur la chaise électrique pour ça ! Comme toute ma famille avant moi ! Et vous pouvez rire mais les mutants vous tueront tous, bande de... bande de... Démocrates !"

*
**

Le lendemain, après une bonne nuit de sommeil bien réparateur, les membres de l'Institut se retrouvèrent dans la salle du conseil de l'Université qu'on leur avait prêté pour l'occasion. Une communication radio avait été établie avec Roberta Shenzie.

"Bravo mes enfants. Je viens d'avoir le Procureur de Houston qui m'a apportée d'excellentes nouvelles. Grâce au témoignage de Brad Jenko et aux preuves collectées par Derek, des mises en examen sont tombées pour assassinat, séquestration, viol, usage et détention de drogues réglementées... De l'avis de Monsieur le Procureur, Bobby Lee risque la peine de mort. Quant aux autres... L'avocat de Betsy a passé un accord : en échange de son témoignage complet, sa peine sera réduite à 20 ans. En revanche, aucune procédure ne sera diligentée contre M. Vilsmaier, président du parti nazi américain et McGrew devrait s'en tirer entre 6 à 8 mois de prison. Brad Jenko, enfin, risque d'être déclaré irresponsable et de finir ses jours dans un hôpital psychiatrique... Il semble avoir développé une psychose liée à l'absorption intense de Rohypnol et, même s'il demande absolument à être puni, ses avocats sont en train de s'arranger pour lui sauver la mise. Et puis, tous les autres membres des Cougars et des Theta Chi ont été arrêtés en attendant qu'un juge statue sur leur sort. Quoi qu'il en soit, excellent travail à toutes et à tous ! Mais je vais vous laisser, on m'a avertie que vous alliez avoir de la visite..."

Et en effet, aussitôt que la communication fut terminée, un étrange petit groupe entra dans la pièce. Il était composé d'Emily, de Geraldine et d'Erika qui étaient bras dessus bras dessous et de Madison en fauteuil roulant avec la petite grenouille Lenny sur les genoux.


Ils prirent place dans la pièce et Emily se lança :

"Merci pour ce que vous avez accompli. Vraiment. Les choses ont commencé à changer à l'Université. Le Président a viré le Professeur Beaky de son poste et a interrompu toutes expériences sur Madison. Par ailleurs, il a fermé le chapitre des Theta Chi et viré le coach des Cougars. Ce dernier risque d'avoir pas mal de problèmes avec la justice. Enfin, il a proposé à Frank, mon acolyte, de devenir Vice-Président Étudiant de l'Université..."


Lenny bondissait sur place sur les genoux de Madison.

"Dis leur ! Dis leur !"


L'empathe, visiblement toujours aussi mal à l'aise dans les relations humaines, se pinça les lèvres et lança d'un ton neutre :

"L'Université a reçu un don anonyme de près de 25.000 dollars pour la conservation du Marais. Lenny pourra garder sa maison..."


Quant aux deux filles, ce fut Geraldine qui annonça la bonne nouvelle :

"Erika et moi on s'est retrouvées et maintenant on se quittera plus ! Et même si j'ai un peu peur pour l'avenir, je suis heureuse. Mais... Vous ne pouvez pas rester ? Après tout, une équipe de super mutants pour protéger l'université des racistes, ce serait bien ?"


A peine eut-elle terminée qu'Erika serra un peu plus fort le bras de son amie. La jeune animorphe souriait à Elly, en signe de remerciements.

Lenny renchérit :

"Et puis je suis sur que quelqu'un parmi vous pourrait prophétiser à la place du pauvre Hal dans le Marais de la vérité. Dis... Jolène ! Tu veux pas rester ?"


Avant que quiconque ne puisse répondre à cette question, la porte s'ouvrit à nouveau. Il s'agissait d'Arnold Wagner. Il avait l'air tout timide et s'excusa presque d'être là. Il ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais... n'y arriva pas.

[Cette mission est sur le point de s'achever. En premier lieu j'espère que vous avez pris autant de plaisir que moi à la masteriser ! Vous avez tous été excellents et réactifs comme en témoignent le nombre impressionnants de posts (plus d'une centaine je pense). Vous pouvez tous ajouter deux points à votre barème. Pour le détail :

Alexander : Tu as su jouer à merveille ton rôle de Theta Chi. C'était criant de vérité ! Excellent travail !
Charis : J'ai bien aimé la première partie, notamment le duo avec Geraldine. Pour l'action, tu as su bien gérer ton pouvoir et neutraliser Bobby Lee sans difficulté. Bravo !
Derek : Que ce soit en jouant le geek avec Arnold ou lors de la collecte de preuves, tu t'en es bien tiré. Par ailleurs, la dernière utilisation de ton pouvoir pour renseigner tes coéquipiers était parfaite. Continue comme ça !
Dominico : Tout comme Alexander, le rôle de Theta Chi était parfait pour toi ! Les frères McQuaid étaient criants de vérité ! Et même si Juliette n'a peut être pas appréciée d'être transformée aux yeux de tous en Bobby Lee, c'était bien vu ! Comme d'habitude un usage impeccable de ton pouvoir. Félicitations !
Elly : Une grande capacité pour la médiation et la négociation. Ton duo avec Erika était très touchants et tu as su gérer les intérêts divers et variés de tes interlocuteurs. Bravo ! Continue comme ça !
Jolène : La sensibilité de ton personnage t'a été utile pour gagner la confiance de Madison. Quant à l'utilisation finale de ton pouvoir, même si elle était risquée, était bien vue. Bravo !
Juliette : Que dire ? De bonnes capacités à la négociation, à l'improvisation même dans les situations les plus farfelues (je pense à la punition de Brad) et dans l'action. Parfait !
Matéo : Ton personnage est toujours aussi drôle et attachant. Ton interaction avec Arnie était parfaite. Continue comme ça !

Maintenant que ceci est dit, vous pouvez poster tous pour un dernier tour libre. Vous pouvez bien entendu utiliser les résolutions partielles si vous souhaitez faire profiter vos coéquipiers de la réponse de votre interlocuteur. Parce que peut être qu'il y a encore une dernière toute petite chose à accomplir...

... KISSES et excellente continuation !]

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Chayton
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 28
Equipe : X-RAYS
Nom de code : Mastermind
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] A la fête de Theta Chi   Dim 16 Jan 2011 - 23:57

Tout sembla ce déroulé selon le plan, ce qui était une bonne chose en soit. Malgré l’interruption héroïque… d’Arnold qui aurait pu causé bien des problèmes, l’action ficelé des mutants arriva à mettre un thermes à la situation.

Ils avaient tous réussi leurs coups, maintenant le télépathe attendait les conséquences de leurs réussites. Mais quand il entendit McGrew parler, le télépathe ne pu s’empêché de lui répondre. Enlevant ses lunettes pour laissé ses yeux vert percer le gros.


« La haine n’a jamais rien apporter de bon McGrew… maintenant il faut assumé… »

***

La police arriva pour faire son travail, Alex eu un sourire franc et ravi au lèvres, ils allaient enlevé une grosse épine à l’université du Texas. Cela n’allait surement pas plaire à tout le monde, mais qu’importe c’était un mal pour un bien. Un pas de plus pour les mutants.

Quand Bobby lee envoya ses ultime parole, le télépathe le regarda avec dégoût. Puis son regard virait au noir, pour montrer au président des thêta chi qu’il l’avait vaincu. C’était l’ultime geste du mutant pour montrer que les types comme Bobby serait toujours vaincu par ceux qui croyait en la justice.

***

Le lendemain malgré qu’il n’ai pas réussi à vraiment bien dormir, le télépathe avait rejoint les autres, il avait remit ses cheveux en place, enfilé un pantalon de jean noir et une chemise blanche. Sans oublié qu’il avait remit son grand manteau noir. Ce qui faisait disparaître de façon plus que définitive Alexis McQuaid et rendait au membre de l’institut Alexander Chayton.
D’ailleurs c’était visible il semblait que cette tenue enlevait un poil sur les épaules du Mastermind, il ce tenait debout avec un fin sourire calme.

Il hocha plusieurs fois la tête quand il entendit les peines, visiblement plutôt satisfait des sentences annoncés, hormis celle de McGrew qui lui fit froncer les sourcils.
Une fois la communication coupé, entra le petit groupe qui les avaient aidés, quand on parla de la fermeture du chapitre du Theta chi, Alex regarda Dom et son sourire était radieux.


« Une bonne chose. »

Lenny gardait son marais, cela provoqua un nouveau grand sourire au télépathe, qui ce coup ci ne dit mot, mais il n’en pensait pas moins. La seul question était qui ? Qui avait payer ?
Géraldine avait renoué son amitié avec Erika, le télépathe du faire un rapide sondage télépathique pour comprendre l’histoire entièrement. Un équipe de super mutant pour protéger les gens du racisme, Lenny visiblement ne voulait pas que Jolène parte non plus.

Entra Arnold, le télépathe sourie à l’arrivé de celui-ci, il n’avait pas eu besoin de son pouvoir pour comprendre que celui-ci était amoureux d’Erika. Le télépathe pris alors la parole. 


« Ont à tous peur de l’avenir, que l’on sois humain ou mutant… mais ce que je sais c’est que ici il y’a des personnes qui peuvent faire changer les choses, une super équipe et qu’elle est constitué de personne fantastique. Regarde Géraldine tu à risqué ta vie pour Erika et vous Frank et Emilie avez foncer nue… dans une maison remplie de malades armés… vous avez tous un courage incroyable nous n’avons été qu’un support à votre réussite.  Si vous travaillé ensemble, alors l’université du Texas va vraiment changer… et on garde un œil sur vous au besoin on pourra essayer de revenir donné un coup de main. »

Quoi ? Mais non il essaye pas regroupé tout le monde pour qu’il travaille ensemble… à bah si en faite, il regarda Madison.

« Tu m’excusera de t’avoir mentit Madison… je me devais de protéger mes amis. Comme je pense tu va protéger les tiens aujourd’hui. »


il tourna la tête vers Arnold.

« On ce connaît pas, mais je sais ce que tu à fais par amour. Et franchement je dis respect! Tu n’ai peu être pas un mutant, ni un super héros, mais tes quand même un héros.


Dans la tête du pauvre Arnie un télépathe venait farfouillé dans sa tête voir ce qu'il cachait, même si celui ci allait certainement le dire tout seul... Alexander trouva un certain nombre de choses dans la tête de Super Arnie. Le garçon était mal à l'aise et semblait vouloir demander quelque chose mais n'osait pas. Bon, il était amoureux d'Erika mais ça tout le monde le savait déjà. Ensuite, il avait fait un gros sacrifice pour elle et ses amis et... Une pointe d'excitation l'animait à l'heure actuelle. Comme s'il s'enthousiasmait pour une nouvelle vie.

Pendant ce temps, Geraldine et Emily s'étaient échangées quelques paroles. Visiblement les deux jeunes femmes étaient enthousiasmées par le fait de monter un truc à l'Université, mais elles ne savaient pas encore quoi... Madison demeura muet tout comme Lenny. Quant à Erika, elle baissa les yeux et se mordit la langue. Elle aussi, il y avait un truc qu'elle avait envie de proposer mais ne se sentait pas de taille à le faire.

Et Arnold était toujours, là, debout, raide comme un piquet, n'osant faire quoi que ce soit... Finalement, il répondit à Alex, le visage plein d'espoir :

"Un héros ? C'est vrai ? Tu crois que je suis un héros ?"



HRP : C'était juste génial j'ai adoré Very Happy

HRP : De rien, sans vous ça aurait été beaucoup moins bien ^^


Dernière édition par Esther Kofman le Lun 17 Jan 2011 - 0:56, édité 3 fois (Raison : Attention ! Comme c'était peu clair dans ton message, Frank N'EST PAS DANS LA PIECE ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elly Brownd
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 27
Equipe : X-Rays
Nom de code : Sphere
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] A la fête de Theta Chi   Mar 18 Jan 2011 - 0:24

La mission était terminée. Ils avaient tous résolus l'affaire, Juliette transformée en Bobby Lee, qui sauva les otages et Arnie, et Mc Grew qui s'était fait dessus. Visiblement, c'était courant dans cette fac que tout le monde se fasse dessus.

La police vint chercher les fautifs. Bobby Lee fut le seul à réagir de manière assez agressive, espérant finir sur la chaise électrique. Elly n'en crut pas ses oreilles et pensa qu'il était plus que temps que de l'interner à vie. Ce type était complètement dingue.

***

Le lendemain, la jeune femme eût un sentiment d'apaisement. Toute cette histoire semblait bien se terminer, pas de blessé, ni de mort. Roberta Shenzie les avait convoqué et c'est avec le coeur léger qu'Elly vint au rapport. Elle portait le jean de la soirée, mais avait troqué le haut noir contre un tee shirt à manche chauve souris blanc et avait laissé ses cheveux détachés. Tout était sous le signe de la décontraction.

Mme Shenzie les informa sur les peines encourues de Bobby Lee et toute sa bande.

* Bobby Lee sera heureux d'apprendre qu'il va l'avoir sa chaise électrique.* Pensa la blondinette ironique.

Brad, qui n'avait pas l'air si méchant à la soirée, était devenu fou pour avoir ingéré la drogue à la place des filles. Elly en fut légèrement désolée pour lui, mais ne le connaissant que très peu, n'éprouva pas plus de compassion.

Finalement Roberta Shenzie était plutôt contente de la réussite de la mission, et la jeune mutante fit un petit "yes" discret.

Et puis une surprise arriva. Emily, Madison, Lenny, Geraldine, Arnie et surtout Erika. Ils vinrent renforcés le sentiment que la mission s'était vraiment bien terminé. Comme dans les séries américaines qu'Elly regardait parfois à la télé, c'était une sorte de happy end. La jeune femme ne cessait de sourire, qu'elle en avait presque mal à la mâchoire. mais un sentiment de joie, ça ne se contrôle pas.

La jeune mutante apprit qu'Erika aurait désormais quelqu'un sur qui compter, Géraldine s'en portait garante, son amie dont elle lui avait parlé.
Et Arnold Wagner débarqua, et Alex prit la parole les incitant à travailler en groupe pour une meilleure entente pour plus de tolérance.

La blondinette hocha la tête pour montrer son accord avec son coéquipier. Ce dernier complimenta Arnie qui semblait retrouver un peu de confiance en soi. Elly décida de se faire pardonner de l'avoir assommer en l'aidant à son tour :

- Je sais qu'on est pas super pote, Arnold, mais ce que tu as fait dans la cabane, c'était très con. Fit-elle une moue sévère. Puis adoussissant son regard, la jeune femme enchaîna :

- Très con mais très courageux. Tu dois vraiment l'aimer pour avoir mis ta vie en péril. Le héros, ce n'est pas les super pouvoir, ou la force incroyable, le héros c'est juste quelqu'un qui est près à prendre tous les risques pour aller au bout de ce qu'il entreprend. Tu as entrepris de sauver Erika, tu as pris tous les risques. Tu es un héros Arnie.

Elly lui sourit gentillement. Malgré sa tête de boutonneux bizarre, il avait un bond fond. La blondinette enchaîna:

- Essai juste de mesurer l'ampleur de danger, et d'être un peu plus stratège la prochaine fois si tu ne veux pas te ramasser du plomb dans les fesses. Lui conseilla-t-elle avec un clin d'oeil.

A ces paroles, Arnold baissa la tête en rougissant. Il commenta :

"C'est... C'est vrai... Je serai jamais aussi extraordinaire que Super-Rabbi mais je peux essayer de faire de mon mieux en agissant à mon niveau. En évitant de me faire tuer..."

Puis se tournant vers Erika et Géraldine, la jeune femme enchaîna :

- On ne peut pas rester. C'est donc à vous que revient le rôle de protéger cette université. Je suis sûre que vous réussirez très bien à le faire, même mieux que nous. Alex a raison, vous avez le courage, l'intelligence et la volonté nécessaire.

Geraldine regarda Erika, lui serra la main puis se tourna vers Emily. La jeune femme demanda :

"Ouais... Mais vous vous êtes super organisés et vous avez plein de pouvoir. Emily et moi on n'est que des humaines ! Et j'y connais rien en leadership... Il nous faudrait un bon chef pour nous organiser contre les organisations qui viendront remplacer les Theta Chi..."

Elly farfouilla dans son sac à main et en ressortit son petit paquet de mouchoirs à la menthe à peine entamé, et s'avança vers Erika pour le lui remettre :

- Je suis heureuse de t'avoir rencontrer. Tu es quelqu'un d'exceptionnel, tu as surmonté les moqueries, enduré pas mal de choses dans ta vie, et je suis contente que quelqu'un d'autre t'épaule dans cette bataille. On est plus fort en groupe que seul. Je te remets ce paquet, un petit souvenir de notre conversation. Et cette fois ci, j'espère que tu ne l'utiliseras que pour des rhumes.

L'animorphe écrasa une larme en souriant quand elle accepta le cadeau. Elle tenait le paquet de mouchoirs, symbole de son amitié avec Elly, tout contre son cœur, à la manière d'un doudou...

La blondinette lui fit un clin d'oeil. Elle espérait que l'animorphe deviendrait plus forte encore de cette expérience. Mais elle n'en avait pas fini avec elle, et Arnie. Toujours en s'adressant à Erika :

- Au fait, on s'est carrément gouré sur le compte d'Arnie. Il est raide dingue de toi, pas en temps que pervers comme on le pensait, c'est juste qu'il ne sait pas exprimé ses sentiments. Ca n'est pas du tout un détraqué, il te suivait juste parce qu'il ne savait pas comment t'aborder. Et tu vois, malgré le fait que tu aies cette mutation, il t'aime. Mais comme il ne sait pas s'exprimer, il se complaisait dans ses fictions, tout en te suivant, comme si tu étais un rêve inaccessible. Arnie n'est pas méchant, juste très maladroit.
Et je suis sûre qu'au fond, ça n'est pas un si mauvais bougre que ça.


Maintenant c'était au tour d'Erika de rougir en baissant les yeux... Elle jeta un regard furtif vers Arnie et lui sourit pour la première fois.

"Peut-être que je pourrais t'inviter à prendre un de ces jours un café, non ?" suggéra-t-elle à un Super-Arnie stupéfait.

Au final, l'histoire des ces deux jeunes gens étaient basées sur l'incompréhension. Mais Erika n'acceptera peut-être pas de sortir avec Arnie. Qui vivra verra. Se tournant vers le geek binoclard :

- Désolée de t'avoir assommé, j'espère que t'as pas trop mal à la tête. Fit Elly avec une moue désolée.

La blondinette se tourna vers l'auditoire :

- Je suis contente que tout se termine bien pour tout le monde. Et j'espère que vous réussirez à rendre cette université, une image de la tolérance, comme on n'en fait rarement ces derniers temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] A la fête de Theta Chi   Dim 23 Jan 2011 - 1:14

Le regard qu'elle posait sur le nazi réditionniste était sans appel, si la petite écossaise n'avait pas eu en ce moment même l'envie violente de ne pas se mettre au même niveau que celui qu'elle tenait au bout de son pistolet et que son honneur avait été au même niveau que celui de Kanata, elle aurait appuyé sur la gâchette sans hésiter. En ce moment même, le débat faisait rage entre elle et elle-même. L'envie ne lui manquait surement pas, mais...ça ne servirait à rien...si ce n'était à les discréditer un peu plus. Ce ne ramènerait pas Hal' à la vie, ni tous ceux qui avaient déjà péri sous les balles. Ca n'effacerait pas les bleus qui se trouvaient sur la peau de Madison. Ce ne ferait pas oublier aux violées qu'elle l'ont été.

Lorsque le coup de feu retentit, elle ne détourna même pas la tête. Elle ne voulait pas quitter sa cible du regard, il aurait été capable d'en profiter. Lorsque Juliette rentra dans la pièce et se transforma en brume, emportant tous ceux qui devaient être sauvés, elle se détendit. Il ne pouvait plus y avoir de pertes maintenant. Matéo rentra à la suite, et assomma le type qui avait encore une arme avec une pierre.

Lorsque la poche bougea et laissa apparaitre la petite grenouille, le coeur de Jolène fit un bond en avant. Il avait réussi à s'en sortir. Il alla rejoindre Madison. Ce dernier ouvrait apparemment ses sentiments au petit batracien. Il allait être heureux à n'en pas douter.

***

Ils livrèrent les criminels à la police. Le visage de la jeune fille était sombre. L'histoire avait beau être finie, elle ne doutait aucunement que les forces armées étaient au courant de tout ce qu'il se passait ici depuis bien longtemps mais qu'elles n'avaient pas agi pour des raisons qu'elle ignorait.
Cependant, l'université allait sans aucun doute retrouver un semblant d'honneur après ça. Elle ne pouvait qu'être heureuse pour les futurs mutants étudiants, même si un goût amer restait dans sa bouche.

***

Jolène écoutait attentivement les dernières nouvelles données par Roberta Shenzie, le visage neutre. Elle aurait espéré plus. Elle espérait toujours plus d'ailleurs, même si elle répudiait la mise à mort future de Bobby Lee. A part faire payer moins le gouvernement américain, ce genre de choses étaient inutiles. Enfin...

Les "invités" rentrèrent dans la pièce. Les nouvelles apportées par la jeune fille lui firent plaisir. Beaky n'embêterait plus Madison, un poids de moins à supporter pour le jeune homme. Et ce n'était pas la seule à avoir de bonnes nouvelles. Lorsque Madison leur dit que le marais allait être sauvé, l'écossaise fit un sourire.

"C'est vrai? C'est une superbe nouvelle pour toi."

Elle s'accroupit pour se mettre à la même hauteur que Madison et Lenny.

"Et vous n'avez vraiment aucune idée de qui aurait put débourser une telle somme pour vous soutenir?"

La grenouille et son amie firent signe que non, ils n'en avaient pas la moindre idée. Mais à ce moment, Arnie déglutit bizarrement et baissa les yeux. Ce que Madison ne manqua pas de remarquer et de souligner d'un haussement de sourcil.

Quand la grenouille lui demanda si elle ne pouvait pas rester et mentionner Hal', Jolène sentit son coeur se serrer. Cette question lui rappelait qu'elle ne reverrais surement plus les deux mutants. Ou qu'elle ne les verrait que sporadiquement. Elle tendit les mains en avant pour que Lenny saute dedans.

"Je suis désolée...je ne vais pas pouvoir remplir ce rôle...J'aimerais beaucoup rester avec vous deux mais...je suis engagée auprès d'autres personnes."

Elle déglutit, pour calmer sa respiration. Elle n'aimait pas les séparations.

"Mais je suis sûre que vous vous en sortirez très bien tous les deux. Et je tenterais de venir de temps en temps, et de préférence avant qu'il y ai des problèmes aussi graves. Et pour Hal'..."

"C'est la vie" lança tristement Lenny dans les mains de l'écossaise. "Hal était un super ami et le meilleur prophète que j'ai jamais entendu. Le Marais de la vérité ne sera plus pareil sans lui... J'aurai aimé qu'il puisse finir sa Bible du Marais... Peut être que j'y arriverai mais... Merci"

Arnie déglutit à nouveau.

Jolène marqua une pause.

"Je suis désolée de ce qui est arrivé. Et je suis tout aussi désolée d'avoir eu à te mentir Madison. Mais au moins, maintenant tu es libéré de Beaky. Et j'espère que tu pourras faire ce que tu voudra réellement faire maintenant."

Elle sortit un petit papier de sa poche sur lequel elle inscrivit son numéro de téléphone et son mail et donna le papier à Lenny.

"Si vous voulez me contacter n'hésitez surtout pas."

Elle se releva et tendit sa main au jeune handicapé.

"Je sais que tu n'aimes pas trop les contacts humains mais peut-être que tu m'offriras une poignée de main avant mon départ."

Madison détourna d'abord le regard, des petites larmes au coin des yeux. Puis reprenant sa respiration, il attrapa d'une main tremblante la main tendue. C'était une première pour lui aussi. Et Jolène se sentit envahie par une sensation joyeuse. Une chaleur exquise. Comme si au fond, là haut, il y avait peut être quelqu'un au final...

L'écossaise n'avait pas fait attention aux discours qui s'étaient tenus à côté pendant ce temps. Qu'avait-elle à dire? Rien. Tout simplement parce qu'elle ne se sentait pas impliquée par ce qu'il se disait. Tout comme ils ne se sentaient surement pas impliqués par le sauvetage du marais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Chayton
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 28
Equipe : X-RAYS
Nom de code : Mastermind
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] A la fête de Theta Chi   Mer 26 Jan 2011 - 0:47

Le télépathe eu un sourire calme quand Arnie lui demanda si il pensait vraiment qu’il était un héros.
Mais ce fut Elly qui répondit à la question et les paroles de la mutante était celle qu’il aurait pu répondre. Ce à quoi le télépathe acquiesça calmement, chez les X-Rays ont étaient tous un peu connecté.

Il écouta les paroles qui continuait de s’échanger, sans vraiment ce remettre en avant, il jeta des coups d’œil rapide sur Arnie, celui-ci n’arrêtait pas de déglutir. Madison s’en aperçu et Alex aussi.
Le télépathe fouilla dans sa poche pour en sortir une carte de visite qu’il tendit à Emily, si elle avait peur des nouvelles associations qui pourraient potentiellement remplacer les Theta sur que certains reviendraient les aidés. Lui en premier d’ailleurs.


« Humain, mutant ont est tous pareilles! Voici ma carte, ce n’ai pas parce que nous ne seront pas présent physiquement que nous ne seront pas la… ont s’appellent et ont s’organisera contre les associations qui auraient la mauvaise idée de ce la jouer Theta Chi! »

Une fois la carte donné le télépathe approcha de Arnie pour ce penché comme pour si il voulait lui parler en privé. Posant une main sur l’épaule de celui-ci.

« Ta un truc à nous dire Arnold ? »

C’était un peu salaud, mais il le fallait le télépathe pris le contrôle d’Arnie, pas entièrement, c’était presque plus une poussé au cul que autre chose. Il allait délier la langue du Super Héros du coin…
L’heure des révélations, puis ensuite de rentrer à la maison.


[HRP: Oui je veux qu'il parle ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Dagon
LeX
LeX
avatar

Age : 32
Nom de code : Evanescence
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] A la fête de Theta Chi   Mer 26 Jan 2011 - 17:48

Un soir, une vieille cabane au fin fond d’un marais isolé… Des individus peu orthodoxe animés d’intentions qui ne l’étaient pas moins… Et pour couronner le tout, une situation terriblement tendue avec des otages en prime… On était très loin de la charmante soirée d’été, se prêtant habituellement à une ballade romantique sous la lumière blafarde mais poétique, de la Dame sélénite. Il y avait tout de même un point positif à cette soirée d’un genre un peu spécial, ils avaient tous accompli la tâche pour laquelle leur présence ici avait été requise. Il avait réussi, de fort étrange manière il est vrai, mais qui voudrait s’en rappeler, certainement pas Alexander, à obtenir des aveux en bonne et due forme de la part de ce finalement pas si mauvais Brad, tandis que Derek avait su découvrir les preuves compromettantes concernant leurs déplaisantes activités. La fin de la mission avait été tout aussi tendu que la soirée à la fraternité des Teta chi, mais au final tous le monde s’en était sorti sans trop d’égratignure… Tout au moins, de leur côté. Un seul des malfaisants avait toutefois relevé la tête lorsque les forces de l’ordres vinrent les arrêter, visiblement fier d’emprunter la même voie capitale que ses nombreux ancêtres. Ce qui soulevait finalement une grande interrogation philosophique : Le mal, avec un grand M, était-il d’une certaine nature génétique.. ? Ma fois, c’était là une grande question qui mériterait assurément d’être le sujet d’un cours de philosophie.

Hormis un moment désagréable pour tous ceux qui n’avaient pas l’habitude de ce genre de vie, tout le monde avait donc été sauvé des griffes des forces du mal et ce fut après un moment passé ave»c la police à leur expliquer le pourquoi du comment de la situation, que les mutants et leurs nouveaux amis purent retrouver le confort et la sécurité de leur chambre, ou de leur marais, afin d’y recevoir un repos amplement mérité par tous sans la moindre exception. Le lendemain matin, les mutants se retrouvèrent dans la salle du conseil de l’université, ou les attendairt une communication avec Roberta Shenzie. L’émissaire du gouvernement était pleinement ravie de la réussite totale de leur mission, les félicitant tout en leur donnant des nouvelles des suites de celle-ci. La plupart des protagonistes allaient bien évidemment se retrouver en prison pour de très longues années, et pour certain la mort serait même certainement au bout du chemin. la blonde idiote et mesquine eu apparemment droit à une certaine de clémence de la part des autorités, mais elle allait tout de même prendre une vingtaine d’années de prisons… Même avec le jeu des remises de peines éventuelles, elles ne sortirait pas de prison avant d’avoir au moins trente-cinq ans, ce qui serait sans doute le plus grand des châtiments pour quelqu’un qui devait compter plus sûrement sur son physique, que sur son intellect pour se construire une vie. Elle finirait sans doute vieille et aigrie, vivant seule et végétant dans un milieu aussi sordide que sa participation à tout cela. Les plus influents de ces monstres s’en sortir, mais était-ce réellement une surprise, sans trop de dégâts. Cela n’était jamais satisfaisant de voir cela, mais en dépit de tout il ne fallait pas bouder le plaisir de leur réussite plutôt éclatante en vérité, comme ils allaient en avoir la confirmation quelques instants plus tard. Quand à Brad, ce malheureux Brad qui oscillait finalement entre le statut de monstre et celui de victime, son sort n’était guère enviable. Cette mission, et sans doute la gothique romantique, avaient eu raison de sa santé mentale. Bien que ses actes passés ne méritaient nullement de compassion, force était d’admettre que son sort était peut-être bien un peu trop cruel… Après tout et même si la drogue qu’il avait ingurgité l’y avait sans doute fortement poussé, il avait tout de même sérieusement aidé les mutants. Il était en fin de compte une victime collatérale de plus, aussi bien de cette mission que de son environnement social et peut-être bien, familial.

Alors que Roberta les quittait en les félicitant une fois de plus pour leur travail tout en les ayant prévenu qu’ils allaient sans doute avoir une visite très rapidement, la porte de la salle du conseil s’ouvrit et laissa pénétrer, à la grande surprise de tous les mutants, l’ensemble des protagonistes de ladite mission. Ils étaient tous présent… Emily, celle avec qui la gothique romantique avait fait sensation au conseil étudiant, en rabaissant scandaleusement et, osons le dire aussi, avec un certain brio, le caquet de ces deux nazillons dotés de bien plus de voix qu’ils ne le devaient. Il y avait aussi Franck… Géraldine, Erika, ainsi que Le fameux Madison et la non moins fabuleuse grenouille parlante…Seul manquait à l’appel Al, l’étonnante marmotte prophète du marais qui prophétisait et dont l’italienne avait entendu parlé, victime de la barbarie de ceux qu’ils avaient aidé à mettre hors d’état de nuire pour toujours.

Lorsque Emily leur annonça que Franck avait été institué vice-président du conseil étudiant, Juliette en fut ravie. Comme elle le pensait, il fallait simplement leur rendre une certaine motivation, un certain espoir, afin que rejaillisse la flamme du courage et de la détermination. Ceci étant dit, il était vrai que l’action de nudité du soir précédent, avait été un peu trop maladroite sans doute. Mais qu’importe, c’était en faisant des erreurs que l’on avançait après tout, n’est-ce pas.. ? La nouvelle de la destitution du savant fou qui avait jeté son cruel dévolu sur Madison et la disparition des couguars et de la fraternité des Teta chi fut aussi accueilli par tous comme une grande victoire. On pouvait même dire que, quelque part, cette mission allait bien au-delà de leurs espérances initial. Il manquait tout de même un des protagonistes de cette affaire, l’amoureux secret qui avait risqué romantiquement, bien que très stupidement, sa vie afin de secourir sa belle qui avait du chien… Super Arnie, plus connu du grand public sous le prénom de… Arnie !

Ce dernier pénétra dans la salle du conseil tel un diable sortant de sa boîte et prêt à bondir sur sa proie sans défense, mais, au moment ou il tenta d’ouvrir la bouche, il ne laissa aucun son franchir ses lèvres très clairement hésitante. Elly s’occupa alors de lui, lui parlant gentiment mais aussi franchement… Trop peut-être.. ? C’était bien possible. Tandis que peu à peu son amour pour la jolie métamorphe apparaissait au grand jour, qui était certainement le seul à n’avoir rien remarqué de ce dernier, les autres acteurs sans pouvoirs de cette mission évoquèrent alors la possibilité que les mutants de l’institut puissent rester afin de protéger l’université de l’arrivée d’éventuels autres groupes haineux. Certain des mutants présent détruisirent sans vergogne leurs espoirs en la matière, mais la gothique romantique hocha silencieusement la tête en un signe d’accord tacite à l’énoncé de leurs propos.

‘’Ils ont raison, nous n’avons fait que raviver la flamme d’un espoir sans doute un peu trop éteinte, mais pas encore tout à fait morte. Nous vous avons montré et sans pouvoir pour certains, que les choses pouvaient être changé si nous agissions en un groupe solidaire et ayant foi en la cause qu’il défendait. Nous vous avons ouvert à nouveau la voie, mais c’est à vous que revient la lourde mais noble tâche, de pérenniser cet… Héritage. Toutefois, comme vous l’ont dit certains d’entres nous, nous ne serons jamais bien loin si vous avez besoin d’un soutien quel qu’il soit, soyez-en assuré.’’

Ajouta la gothique romantique, résumant finalement les propos de tous en un résumé clair et concis. Dit de cette manière cela pouvait paraître assez commercial, mais l’institut assurait bien souvent le service après-vente de ses actions, lorsqu’il en avait l’opportunité. De leur côté, Erika et Arnie avait enfin pris conscience de ce qui pouvait éventuellement les rapprocher et, en un premier pas encourageant, le vaillant héros avait même réussi à décrocher la promesse sous-entendu d’une invitation à déguster un délicieux café. Une mission, absolument parfaite, c’était indéniable. Pourtant, la question du financement miraculeux qui avait permis la sauvegarde du marais intriguait tous le monde, même si de son côté la gothique romantique se satisfaisait bien assez de cette merveilleuse nouvelle. C’était le plus important après tout, le fait de connaître l’origine de ces fonds et le nom du généreux donateur n’apporterait en supplément. De plus, il était évident que si ce dernier avait voulu voir son acte généreux porté au pinacle de la reconnaissance, il aurait eu tout le loisir de se faire connaître. Pourtant, Alexander semblait vouloir faire cracher le morceau à Arnie, apparemment convaincu qu’il avait un rapport certain avec ce don providentiel

La gothique romantique soupira intérieurement en un mouvement las… Les garçons, aucun respect de la notion de tact et de l’anonymat d’un geste noble qui puisait toute sa gloire dans celui-ci. Mais c’était les garçons après tout, il était difficile de leur demander d’être aussi délicat que les femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Texas never whispers] A la fête de Theta Chi   Mer 2 Fév 2011 - 21:56




Sous l'influence mental d'Alexander, Arnie se mit à sourire stupidement et à reprendre sa bonne vieille voix de geek azimuté :

"C'EST MOI QUI AI VENDU MA CARTE DE CAP'TAIN LLOYD POUR FINANCER LA SURVIE DU MARAIS. 25.000 DOLLARS TOUT ROND ! PARCE QUE MÊME SI J'AI PAS LES POUVOIRS DE SUPER-RABBI JE VOULAIS FAIRE LA DIFFERENCE POUR UNE FOIS"

Il postillonnait tout en braillant. C'était lamentable. Même si Erika posait sur le jeune homme un regard mi-consterné mi attendri...

Puis reprenant ses esprits, Arnie eut la curieuse surprise de voir l'animorphe le prendre dans ses bras. Emily et Geraldine l'observaient d'un air admiratif, Madison souriait dans le vide et...

"Dis mon gars, tu serais pas le chef qu'on attendrait en fait ? T'as l'air de pas mal t'y connaître en super-héros et pis t'as fait tes preuves" lança Lenny débordant d'enthousiasme.

Arnie baissa les yeux en rougissant. Lenny ajouta :

"Mais tu t'y connais en prophétisation ?"

Et là Arnie bomba à nouveau le torse et prit une voix plus assurée, plus forte, plus masculine. Une voix qui disait :

"Et après avoir envoyé les anges au glaive enflammé des cieux
Et avoir purgé le Marais de la vérité des démons des enfers
YHWH dit à Arnold qui n'était en ce temps qu'un homme :
Ô Arnold, toi qui es juste parmi les justes, cette Terre est sacrée
Car elle sert de refuge au faible, au pauvre et à l'opprimé

Ce Marais est celui de la vérité et ta mission est de le protéger
Pour ce faire tu vendras ton bien le plus précieux aux infidèles
Et le fruit de ce bien tu t'en serviras pour faire du Marais un sanctuaire
Et en ce sanctuaire, tu trouveras des hommes et des femmes justes
Et tu les y installeras pour poursuivre l'œuvre de Saint Hal le prophète"


Et il en fut ainsi...

[Paix et amour les amis ! Et à très bientôt pour une nouvelle mission ^^ KISSES !]

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Texas never whispers] A la fête de Theta Chi   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Texas never whispers] A la fête de Theta Chi
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» (Coll) Texas Bill,la terreur du Wild-West
» Buffalo Bill,le prestigieux héros du Texas(E.F.F)
» ( Collection) Texas-Bill,le roi du Far-West (SEN/EDIP)
» Ref 9412 - Tenue TEXAS RANGER
» Le 4th Texas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Academy X :: Reste du monde :: Amérique-
Sauter vers: