AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 [Carlow - Irlande] Slán agat

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Carlow - Irlande] Slán agat   Ven 1 Avr 2011 - 10:37

Avant d'aller s'effondrer sur son lit, Saraid put tout de même voir un début d'incident. Curieusement, ce dernier était en train de se dérouler non pas entre deux patients ou entre un praticien et un patient mais bel et bien entre les deux femmes médecins. Celle qui avait des tâches de rousseur ne semblait pas d'accord avec quelque chose que la docteur blonde avait dit. Saraid ne vit pas la suite de l'argument...

... pourtant quelques instants plus tard, l'on toqua doucement à la porte. Cette dernière s'ouvrit et un visage de femme apparut.


C'était la docteur rousse ! Elle observa un instant Saraid avant de dire :

"Ma puce, il y a quelque chose qui ne va pas ?"

Sans attendre la réponse de Saraid, elle alla s'asseoir à côté d'elle et se présenta :

"Je suis le Docteur Maureen Vonnegut. Le Docteur Julie Wree m'a demandée de te dire qu'elle allait bientôt aller te voir, si tu veux. Elle a juste quelque chose à régler avec un patient qui doit être transféré en section 1. Comme je t'ai entendu pleurer..."

Elle posa la main sur celle de Saraid. Celle-là même qui serrait le médaillon de baptême.

"Tu sais... Normalement, tu n'as pas le droit de garder ça... Mais ça peut être notre petit secret entre nous. Tu es très chrétienne, c'est ça ? Moi, non. Mais si ça peut t'aider ici, c'est une bonne chose. Le Prêtre McDougall a l'air de penser pareil. Il n'est pas rassuré, lui non plus, à l'idée de ce qu'il va devoir faire. Ton exorcisme et celui d'un autre garçon. Tu en penses quoi ?"

La voix était douce et sincère. Visiblement, le Docteur Vonnegut semblait réellement s'intéresser aux résidents.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saraid Gilday
Biberon et couche
Biberon et couche
avatar

Age : 21
Date d'inscription : 24/03/2011

MessageSujet: Re: [Carlow - Irlande] Slán agat   Sam 2 Avr 2011 - 18:40

Commençant tout doucement à se calmer, Saraid repense à la scène qu'elle a vue avant de s'effondrer sur son lit à cause de la destruction du barrage retenant ses sentiments. Deux jeunes femmes habillées comme des médecins d'hôpitaux avaient l'air de se disputer sur ce qu'avait déclaré la blonde. Se mettant sur le dos, l'irlandaise se demande si c'est à cause d'elle que l'on se fâche dans le couloir. Soudainement la jeune fille secoue la tête et se met à fixer le plafond.

*Ne succombe pas au pécher d'orgueil ma fille! Tu n'es pas seule au monde.*

Tout un coup on toque à la porte et cette dernière s'ouvre avant que Saraid ne puisse faire quoi que ce soit, laissant entre une des deux médecins en l'occurrence la rousse. Se sentant observée, elle manque de rater un battement de cœur quand on lui demande si elle va. Croyant rêver elle se prépare à répondre mais la femme s'assoit à ses côtés et se présente, la coupant avant même d'avoir commencé à parler.

*Le père McDougall va m'exorciser... A moins de me mettre sur le bûcher je ne vois pas comment il pourrait changer les choses. On ne défait pas comme cela l'œuvre du seigneur.*

Entonnement le docteur Vonnegut semble intéressée par les patients et l'irlandaise a bien l'impression que c'est la première dans ce lieu sinistre à souhait ce qui est un comble pour un établissement censé aider les gens. En pensant à cela, Saraid se demande par ailleurs si l'endroit n'est pas plus une genre de prison pour personnes anormales qu'un asile ou un hôpital où on tente au moins de soigner les gens. L'adolescente, bien que croyante, ne croit pas en l'exorcisme et puisque la jeune femme rousse lui demande son avis, autant le lui donner.

"A moins de m'exorciser par le feu, je ne pense pas que le père McDougall puisse faire grand chose contre ce qui m'arrive. Et Dieu m'en soit témoin je préfère encore brûler que rester ici. Merci pour le médaillon... De toute manière le suicide nous est interdit et seuls les lâches se tuent. "

Ce n'est pas tout à fait vrai pour le moment et Saraid dit ce genre de choses plus pour se donner une contenance et montrer qu'elle n'a pas peur alors qu'en réalité, elle est terrifiée. Elle ne veut pas mourir plus qu'elle ne veut rester dans cet institut mais pour l'instant, elle veut vivre. Vivre et quitter cet endroit terrifiant malgré l'allure agréable du médecin qui peut être une façade fabriquée afin d'en savoir plus sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Carlow - Irlande] Slán agat   Dim 3 Avr 2011 - 0:24

"Je ne pense pas que de l'exorcisme soit une réalité... Enfin, il y a bien un rite d'exorcisme qui existe mais..."

Le Docteur Vonnegut marqua une pause et se mordit les lèvres, un peu gênée.

"La religion doit être quelque chose de positif, qui aide les gens. Un ramassis de fomas, de mensonges inoffensifs en somme... Mais les histoire de possession par le démon ne sont que des inventions pour faire peur, pour terroriser les plus faibles. Et bizarrement..."

Elle jeta un oeil à droite puis à gauche avant de reprendre :

"Bizarrement, c'est le Dr. Beck qui a insisté pour que ton ami le prêtre vienne ici. J'ai pu discuter brièvement avec McDougall lors de la réunion du personnel de ce matin et... Il n'avait pas l'air très convaincu par ce qu'il allait faire. Beck était en revanche catégorique. Je ne comprends pas vraiment ce qui se trame, là, mais..."

Maureen baissa d'un ton.

"Cet endroit était différent avant. Depuis la mort de cette fille... Beck a changé. Il a toujours été froid et inhumain. Mais là... Justement, il y a un excès de passion chez lui qui ne me dit rien qui vaille..."

Elle soupira. Avant de terminer :

"Je ne peux pas continuer à cautionner tout ça. Je ne suis pas comme le Dr. Wree qui ne voit rien. Je veux aider les gens. Je ne peux plus fermer les yeux"

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saraid Gilday
Biberon et couche
Biberon et couche
avatar

Age : 21
Date d'inscription : 24/03/2011

MessageSujet: Re: [Carlow - Irlande] Slán agat   Dim 3 Avr 2011 - 1:55

S'asseyant sur son lit et remontant ses jambes jusqu'à ce que son menton touche ses genoux, Saraid reste silencieuse afin d'écouter le docteur Vonnegut. Tout d'abord même Sarad sait que pour une grande majorité des cas, l'exorcisme n'est en rien efficace et qu'un psychiatre est plus utile. Mais selon elle il y a des cas réels de possession mais on s'en débarrasse pas en agitant un crucifix et en déclamant des extraits de la bible. Dans ce cas elle n'aurait pu toucher le chapelet du prêtre sans problème ou réciter des prières. Quand Maureen aborde la définition de la religion selon elle, l'irlandaise grimace mais laisse continuer la jeune femme égard à son air gêné.

*Dieu existe bien, seule la conception que la plupart en a est fausse.*

Saraid se demande bien ce que le fameux docteur Beck a pu demander au père McDougall pour être à ce point peu enthousiaste. L'imagination de la jeune fille s'enflamme aussitôt et le supplice qui l'attend va du bucher archaïque au fait que l'exorciste est aussi un homme élevé au dessus des homme dont le rôle serait de chasser les mauvais et les faibles. Secouant la tête la nouvelle venue admet finalement l'ignorance dont elle fait preuve au sujet de ce qui va lui arriver.

*Ce Beck me fait peur... Terriblement peur et qu'est ce qui peut y avoir chez moi de commun avec ce Billy pour que l'on soit que tout les deux à se faire exorciser?*

Apparemment cet établissement n'a pas toujours été un remake de film d'horreur, mis à part le docteur Beck, ce qui rassure très légèrement Saraid mais ce qui met du baume au cœur à la jeune fille c'est les dernières paroles de la jeune femme. La pieuse adolescente qui ne voyait encore que la mort comme échappatoire à l'institut a désormais une potentielle alliée afin de sortir de cet endroit. Néanmoins des questions demandent encore des réponses et elle les enchaîne donc à toute vitesse.

"Billy est croyant? Le docteur Beck est croyant? Parce que m'exorciser moi je comprends encore mais Billy pour le moment je ne vois pas pourtant c'est pour lui que le prêtre s'est déplacé au début. Et..."

Se rappelant d'un coup les notes entr'aperçut du psychiatre, il semble à la jeune fille se souvenir d'un passage avec un médecin qui ne devait pas s'occuper d'elle. Ne se rappelant malheureusement plus lequel, Saraid décide de ne pas aller trop loin dans ces questions et d'augmenter un peu plus sa vigilance ce qui la coupe dans son questionnement frénétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Carlow - Irlande] Slán agat   Dim 3 Avr 2011 - 10:41

Maureen baissa les yeux à nouveau... Visiblement la réponse qu'elle allait fournir à Saraid mobilisait des souvenirs douloureux. Elle reprit donc d'une voix faible et tremblante :

"Je ne pense pas que Billy soit croyant. Tout du moins ma collègue, le Dr. Wree ne m'en a jamais parlée. Il faut savoir que Billy est un jeune garçon complétement anéanti par ce qu'il a vécu. Il a été rejeté par ses parents qui l'ont battu et affamé pendant de longs mois. C'est une sorte d'épave que les services de protection de l'enfance ont amené ici. Visiblement, il s'est passé une sorte d'accident à l'endroit où il habitait... Ses parents sont morts dans une espèce d'incendie et... Le garçon est arrivé complétement traumatisé, ici"

Le Dr. Vonnegut se frottait les mains frénétiquement, comme si elle n'avait pas assez de temps pour dire trop de choses.

"Il a été immédiatement affecté à la section 2, celle des syndromes X, la tienne. Ce sont les gens qui se prennent pour des mutants sans en être réellement. La 3 est faite pour les mutants qui ont du mal à gérer l'apparition de leurs pouvoirs et la 1... Ce sont les mutants reconnus fous à lier par le Dr. Beck"

De temps à autre, Maureen jetait un oeil par dessus son épaule, en direction de la porte. Ou elle marquait une pause pour écouter ce qui se passait dans le couloir.

"Bien entendu, pas mal de pensionnaires s'en sont pris à Billy. Il bégayait, il mouillait son lit ou son pantalon en toutes circonstances, il était chétif... et en plus il n'avait pas de pouvoirs. Bref, la cible idéale... Pourtant, deux accidents se sont produits..."

Maureen sursauta. Elle avait entendu quelque chose. Son débit s'accéléra :

"Une fille, Aïcha, est devenue subitement folle une nuit. Elle avait un certain nombre d'os fracturés. J'ai pu l'examiner. Ses blessures ont du être faites A LA MAIN. Quant à Sophie, celle qui est morte récemment, elle a été retrouvée en position de croix, une brique encastrée dans le crâne et un barreau de chaise métallique l'ayant traversée de part et d'autres de la poitrine"

Maintenant aussi, Saraid l'entendait. Des bruits de talons. En direction de sa chambre. Maureen se leva et bloqua la porte en tirant sur la poignée.

"Le Dr. Beck est arrivé à la conclusion que Billy doit être possédé. Je crois qu'il a perdu toute raison là dessus. Ce n'est pas de la croyance mais de la folie. Même McDougall n'est pas convaincu par l'utilité de tout cela. Mais... Tout à l'heure, il doit pratiquer un rituel d'exorcisme sur Billy et toi, en présence de Beck. Ca se passera dans le sous-sol de la section 1 et..."

Elle fouilla rapidement sa poche et en sortit une clé magnétique qu'elle jeta à Saraid.

"Range la vite, ça te permettra d'ouvrir les portes. Bonne chance"

Et elle laissa s'ouvrir la porte. C'était la docteur blonde, Wree. Elle souriait comme une cruche et échangea rapidement quelques mots avec Maureen. Maureen lui indiqua en substance qu'il faudrait faire contrôler la porte qui devait certainement manquer d'huile. Wree haussa les épaules. Puis sans se départir de son sourire, elle posa un petit gobelet d'eau sur une table basse et trois pilules.


"Un petit décontractant, jeune fille. Merci de l'avaler tout de suite et de me montrer ta langue après..." lança le Dr. Wree avec un entrain simulé.

Maureen l'attrapa par la manche et prétextant un quelconque problème médical amena Wree dans le couloir.

Saraid pouvait les entendre à distance raisonnable. Visiblement, Vonnegut semblait faire tout ce qu'elle pouvait pour que la jeune mutante puisse s'évader...

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saraid Gilday
Biberon et couche
Biberon et couche
avatar

Age : 21
Date d'inscription : 24/03/2011

MessageSujet: Re: [Carlow - Irlande] Slán agat   Dim 3 Avr 2011 - 13:23

Comparée à Billy, l'irlandaise peut affirmer avoir de la chance d'être passée par la case institut sans traverser celle impliquant les coups et la mort de ses parents. Remerciant le seigneur d'être en vie et en bonne santé, Saraid revoit à la hausse l'estime qu'elle a pour ses parents surtout quand on sait ce que pense les catholiques des pouvoirs. De ce que peut voir l'adolescente du docteur Vonnegut, c'est qu'apparemment le garçon était dans un état tel que cela a laissé de mauvais souvenirs à la jeune femme.

*Alors comme ça ils croient que je n'ai aucun pouvoir... Plausible mais un brouillard continu de trois semaines serait une première.*

La suite de l'histoire provoque la pitié de la jeune fille pour Billy qui était le souffre-douleur du coin d'après Maureen. Après c'est le dégout qui s'en suivit et la pieuse irlandaise manque de vomir en ayant l'image de la morte dans son esprit.

*Tiens, quelqu'un arrive.*

La rouquine est certainement arrivée à la même conclusion vu que celle-ci bloque soudainement la pognée de la porte. Le fait qu'un médecin soit devenu légèrement fou et que l'exorciste ne soit pas convaincu de ce qu'il doit faire ne rassure en aucun cas la nouvelle venue qui se demande à quelle sauce elle sera dévorée. Une carte magnétique atterrit tout près d'elle et suivant le conseil du médecin, la petite catholique la range sous son oreiller en toute vitesse tandis que Maureen laisse la poignée tranquille et permet à une autre femme d'entrer.

*Comment a t-elle pu devenir médecin?*

La nouvelle venue a tout d'une starlette de série pour adolescent avec ses cheveux blonds et son sourire niais, Saraid est tellement surprise qu'elle en reste bouche bée. Le docteur Vonnegut lui sort une excuse vaseuse au sujet de la porte ce dont la blondasse a l'air de s'en ficher comme de la dernière pluie. L'irlandaise grimace une fois encore quand on lui dépose à son attention trois pilules et un verre d'eau pour l'aider à les prendre.

*Des calmants... Non merci...*

Tout à coup Maureen emmène l'autre médecin dans le couloir à bonne distance, laissant seule Saraid et sa carte magnétique. Ayant l'impression que sa seule chance de sortie est en ce moment ci, l'irlandaise reprend la carte et sert son médaillon dans l'autre main. Seulement elle n'a aucun plan pour sortir et laisser les pauvres patients en ces lieux, surtout Billy, la met mal à l'aise. Néanmoins elle finit par sortir le plus vite et le moins bruyamment possible pour faire le chemin en sens inverse que la fois où elle était avec un infirmier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Carlow - Irlande] Slán agat   Dim 3 Avr 2011 - 13:31

Une fois dans le couloir, Saraid s'éloigna assez rapidement des deux docteurs qui étaient en pleine discussion. Elle put voir néanmoins que Maureen lui faisait un clin d'œil complice.

*
**

Au bout de quelques minutes, la jeune mutante avait presque réussi à quitter la section 2. Elle se retrouva devant une grille à côté de laquelle se trouvait un boitier magnétique. Plus intéressant, il y avait juste à côté le poste de garde. A travers la vitre, elle put s'apercevoir que le poste était pour le moment vide. Qu'il y avait des écrans de vidéo-surveillance ainsi que divers papiers, dont des registres et des plans. Enfin, une armoire métallique devait servir de casier pour les personnels de garde.

De l'autre côté de la grille, il était en revanche indiquait qu'elle allait se retrouver à nouveau en section 3.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saraid Gilday
Biberon et couche
Biberon et couche
avatar

Age : 21
Date d'inscription : 24/03/2011

MessageSujet: Re: [Carlow - Irlande] Slán agat   Jeu 7 Avr 2011 - 20:44

Une fois sortie de sa chambre, Saraid ne perd pas de temps pour traverser le couloir où les deux médecins sont en train de parler mais elle peut néanmoins voir le clin d'œil de celle à la chevelure rousse tandis qu'elle s'échappe. La jeune fille ne traîne pas dans les couloirs et finit par atteindre un endroit particulier au bout de quelques minutes.

*C'est pour ce genre de situation que le brouillard serait utile Seigneur.*

Une grille se trouve juste devant l'irlandaise et peu après son vœu pieux celle-ci l'observe rapidement ainsi que les alentours. Stressée par les événements et la tournure qu'ils ont pris, la nouvelle arrivante jette un coups d'œil rapide dans le poste de garde heureusement vide pour le moment et croit apercevoir des choses utiles comme des plans entre autre. Sachant avoir peu de temps pour se décider et n'ayant aucune idée de quand reviendra le personnel de surveillance, Saraid passe sa carte magnétique dans le lecteur et prie de tout son cœur que son laisser-passer n'est pas un attrape-nigaud.

*Tiens c'est la section trois. Je vais faire tâche habillée comme je suis... Je n'avais pas toute la journée de toute manière.*

En observant mieux l'autre côté de la grille, la croyante croit revoir la section où elle a été la veille et si le fait de peut être revoir Emily et s'échapper avec elle la réjouit d'avance, tomber sur l'asiatique la terrifie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Carlow - Irlande] Slán agat   Dim 10 Avr 2011 - 13:00

Heureusement pour Saraid, le pass fourni par le Dr. Vonnegut n'était pas un faux ! Elle put voir, soulagée, que la grille s'ouvrait dans un fracas métallique, lui laissant le champ libre pour pénétrer à nouveau dans la section 3 !

En revanche, sa tenue étonna rapidement les pensionnaires présents. En effet, si ces dernières pouvaient conserver une tenue civile, Saraid avait son infâme blouse d'hôpital et était pieds nus.

Cela commençait à jacasser et quelques filles partaient précipitamment, certainement pour prévenir un infirmier ou un garde.

Mais heureusement pour Saraid, il n'y avait pas que de mauvaises nouvelles : son ancienne cothurne, Emily, avait rappliqué dès qu'il y avait eu un peu de brouhaha.

"Ma belle, tu as donc bien été transférée chez les fous ? Punaise, mais qu'est ce qu'on va faire ?"

Elle semblait inquiète et fébrile. Visiblement, sauf solution de dernière minute, Saraid allait perdre dans les prochaines minutes sa liberté à peine retrouvée...

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saraid Gilday
Biberon et couche
Biberon et couche
avatar

Age : 21
Date d'inscription : 24/03/2011

MessageSujet: Re: [Carlow - Irlande] Slán agat   Dim 10 Avr 2011 - 17:23

Un soupir de soulagement franchit les lèvres de Saraid quand la grille s'ouvre avec un gros bruit de métal. Au courant du peu de discrétion avec lequel le passage s'est libéré, elle ne traine donc pas et se précipite dans le nouveau couloir. Fait intéressant et qui aurait pu être prévisible, la plupart des pensionnaires que l'irlandaise croise la regarde étrangement. Ne sachant pas combien de temps la rouquine allait retenir sa collègue, la jeune fille s'est précipitée pour sortir.

*J'aurais peut être dû prendre le temps de m'habiller un minimum*

Certaines filles discutent entre elles si bien que la fugitive se demande le temps qui lui reste avant que des infirmiers viennent la chercher. Accélérant le pas elle tente d'aller aussi vite que possible pour s'enfuir et cherche un moyen quelconque de sortir du bâtiment. La panique commençant à la gagner sérieusement un rayon de soleil perce soudainement les nuages gris tandis qu'Emily apparait. La question est pertinente et Saraid a pleins de réponses possibles.

"Oui et heureusement que mon pouvoir n'a pas marché où je me retrouvais en section une je pense. J'en remercie le Seigneur mais là il serait vraiment utile quoi que si je me fais effectivement rattraper je serais surement bonne pour la section une. Tu ne connais pas un moyen de s'échapper au plus vite?"

L'adolescente parle précipitamment dans la panique puis elle s'approche de l'oreille de son ancienne cothurne.

"J'ai quelque chose pour passer les portes et je crois que celle qui me l'a donné risque d'avoir des problème si je ne m'échappe pas vite et puis tu n'as pas envie de quitter cet endroit?"

La croyante jette des regards un peu partout et prie intensément pour un quelconque miracle pouvant la faire sortir de ce lieu maudit au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Carlow - Irlande] Slán agat   Sam 16 Avr 2011 - 3:20

"Quelque chose ? Celle qui te l'as donnée ?" demanda un brin perplexe Emily avant d'ajouter un sourire radieux aux lèvres :

"Dr. Maureen ! C'est le Docteur Maureen qui t'as aidée ? Je savais que tu étais née sous une bonne étoile !"

La pyrokinésiste attira Saraid dans un coin de la pièce et lui chuchota à l'oreille :

"Mais avec cette tenue tu vas pas aller loin... En plus, les autres filles sont allées baver. Franchement, si Beck t'as foutu chez les cintrés de l'autre section et qu'il est au courant de ton évasion, il va vite venir te chercher..."

Elle réfléchit un instant de plus et ajouta :

"Faudrait une diversion et un déguisement en gros. Le second pour que tu puisses circuler librement dans l'établissement, le premier pour que tu puisses en franchir les grilles..."

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saraid Gilday
Biberon et couche
Biberon et couche
avatar

Age : 21
Date d'inscription : 24/03/2011

MessageSujet: Re: [Carlow - Irlande] Slán agat   Sam 16 Avr 2011 - 14:39

Bonne étoile ou pas, le Seigneur semble avoir voulu l'aider à sortir mais tout ce qu'espère Saraid pour l'instant c'est qu'il continue à garder un œil sur elle le temps qu'elle sorte. Réflexion faite Emily ne semble pas du tout disposer à l'empêcher de sortir mais sa capacité à deviner qui l'a aider ne rassure pas vraiment la fugitive sur le coup. Sachant qu'il ne sert à rien de mentir sur l'identité de sa bienfaitrice et que plus son ancienne cothurne en sait sur son évasion, mieux elle peut l'aider la jeune fille hoche la tête à l'exclamation de sa quasi-coreligionnaire.

Cependant une fois tirée par la manche dans un coin discret, les nouvelles que l'adolescente pieuse entend ne sont pas pour la rassurer. Il est apparemment notoire que plus l'endroit est horrible, moins la solidarité est de mise vu la vitesse à laquelle les autres filles sont allées prévenir les responsables de son évasion. L'image de l'asiatique lui revenant en tête, l'empressement des autres pensionnaires lui parait soudainement plus clair.

"Chapeau la solidarité dans le coin... Toi exceptée on ne peut pas dire que le coin respire l'entraide et la franche camaraderie."

L'idée de la diversion et du déguisement est loin d'être stupide et avec toutes les personnes aux pouvoirs variés dans le coin il y a certainement de quoi faire un désordre acceptable. Pour le déguisement, Saraid a déjà moins d'idée à cause d'un détail important: elle est encore qu'une enfant. Se rappelant du pouvoir d'Emily, l'évadée fait par d'une idée pour la diversion et de son inquiétude au sujet d'un déguisement valable.

"Je n'ai que treize ans alors pour passer pour un médecin ou un infirmier c'est rappé mais pour un pensionnaire de cette section ça reste envisageable. Sinon les choses que tu fais avec le feu il y a de quoi cramer un drap ou deux? Enfin c'est utile surtout si il y a des alarmes incendies et pas trop embêtant pour toi que si tu pars avec moi."

L'irlandaise regarde si quelqu'un d'autre les écoute et si aucun infirmier apparait avec de la panique dans le regard puis revient sur la pyrokinésiste tout en tripotant son collier de baptême.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Carlow - Irlande] Slán agat   Dim 17 Avr 2011 - 0:45

Emily eut un drôle de sourire aux lèvres :

"Rien ne se passe par hasard. Ça tourne, ça tourne, ça tourne. T'es dans mon karass, ma belle. T'es peut-être même mon wampeter. Bref, je sens que tu donnes du sens à ma vie. Alors..."

Elle ferma les yeux, attrapa la main de Saraid et l'entraîna à travers le couloir. Coup de chance pour les deux filles, personne ne les arrêta. Rapidement, elles se retrouvèrent dans la chambre d'Emily.

Tandis que cette dernière s'affairait en toute hâte à récupérer des draps, elle lança à Saraid :

"C'est moi qui vais faire la diversion et te fournir le déguisement. Tu n'auras plus qu'à te tirer ! Pour le reste..."

Nouveau sourire triste.

"Pour le reste, ce sera à toi de te débrouiller. J'ai entendu dire qu'à Salem Center, il existait un endroit pour les mutants. Il faudra que t'ailles chercher de l'aide là-bas. Ouais, c'est ce qu'il faudra faire..."

Suite à cela, Emily se déshabilla rapidement et fit signe à Saraid de faire de même. Les jeunes filles échangèrent leurs vêtements.

La pyrokinésiste exposa le plan : tandis que Saraïd en tenue civile et munie du pass du Dr. Vonnegut quitterait tranquillement l'établissement, Emily habillée comme en section 2, avec un drap sur la tête, déambulerait dans les couloirs en hurlant, l'autre drap enflammé dans la main...

Les adieux des jeunes femmes furent rapides. Et déchirants. Emily comptait énormément sur la jeune irlandaise pour venir la chercher après. Une fois qu'elle aurait rejoint l'Institut...

*
**

Et c'est avec le bruit de l'alarme incendie dans les oreilles et habillée avec les vêtements d'une autre que Saraid sortit de l'établissement. Rapidement, elle trouva une station de monorail qui pouvait la conduire à New-York, puis à Salem Center, destination l'Institut Xavier. Dans les poches d'Emily, il y avait de l'argent. La jeune femme avait pensé à tout pour lui payer le trajet.

Une chaîne de solidarité s'était créée pour la sauver, elle, la petite irlandaise. Maintenant c'était à elle de jouer.

[Et c'est ainsi que s'achève ta phase de courtier. J'espère que tu l'auras appréciée. Bien entendu, cet asile de fous n'est pas quitte avec toi pour autant ^^ Et j'espère que tu sauras saisir très prochainement l'occasion de t'en venger ! Quoi qu'il en soit tu peux rajouter 2 points à ton barème. Tu peux répondre à ce message, en faisant venir ton personnage jusqu'aux grilles de l'établissement. Je répondrais une dernière fois pour t'indiquer l'endroit où poster ! Bon jeu ^^]

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saraid Gilday
Biberon et couche
Biberon et couche
avatar

Age : 21
Date d'inscription : 24/03/2011

MessageSujet: Re: [Carlow - Irlande] Slán agat   Dim 17 Avr 2011 - 13:24

Alors qu'Emily sourit et que l'évadée la regarde avec des yeux ronds ne comprenant pas la moitié de la phrase, l'irlandaise ne voit absolument au quoi elle peut donner du sens à la vie de quelqu'un. Elle a cru que c'était le cas avec ses parents mais étant donné leur réaction et le détachement avec lequel ils ont pris son départ, Saraid en est bien moins sûr. A peine le temps de faire sa réflexion sur sa famille que voilà la pieuse adolescente menée à nouveau par son ancienne cothurne, vers sa chambre cette fois-ci.

*J'en déduis que le déguisement en question sera ses propres vêtements*

Personne ne tente de les stopper dans leur course et elles arrivent donc bien vite à destination où la pyrokinésiste finit par la lâcher. Alors que cette dernière ramasse des draps en toute hâte, elle expose son plan à l'échappée de la section deux qui n'aime pas du tout comment cela va se passer. Le sourire que lui lance Emily lui déchire le coeur et alors que cette dernière lui explique ce qu'il faut faire une fois sortie de cet horrible centre, Saraid tente de dissuader son amie de changer de méthode.

"Ce n'est pas une bonne idée! Il faut que tu sortes avec moi! C'est trop risqué! Une fois attrapée tu finiras en section une!

Au fur et à mesure qu'elle parle, l'irlandaise a les larmes qui lui montent aux yeux mais malheureusement Emily semble décidée à exécuter son plan. Résignée elle se déshabille finalement comme lui indique la pyrokinésiste et met les vêtements plus discrets mais un peu grand de sa quasi-coreligionnaire. Le plan est encore plus dangereux que ce qu'imaginait l'adolescente qui est désormais sûr que sa nouvelle amie finirait en section une.

"Je jure devant le Seigneur que tu ne resteras pas longtemps dans cet endroit et que le docteur Beck ne s'en sortira pas comme ça! Merci pour tout et promet moi de rester en vie coute que coute."

C'est la phrase de trop et Saraid tombe en larme tandis qu'Emily fait ce qu'elle a dit et que la triste adolescente s'échappe à toute vitesse tout en espérant que son amie et Maureen ne souffriront pas trop de son évasion. L'alarme incendie lui déchirant les oreilles la pieuse jeune fille finit par sortir de l'institut cauchemardesque pour rejoindre la rue calme où les gens semble inconscient du drame qui se joue à l'intérieur.

*Salem Center... Endroit pour mutant... C'est où ça Salem Center?*

Peu consciente de ses gestes et l'esprit totalement occupée par l'image du visage d'Emily, l'évadée finit par tomber sur une station de Monorail avec une carte des endroits desservis. Les autres personnes qui croisent la jeune fille ne semble accorder peu de cas à une adolescente de treize ans circulant seule avec des affaires trop grandes pour elle ce qui, pour le moment, arrange bien Saraid.

*New York... Oui... Nord Salem... Je dois approcher... Voilà, Salem Center. Comment je vais payer ça moi?*

Pensant cela, l'irlandaise met les mains dans les poches de la veste de son ancienne cothurne et sent qu'elles ne sont pas tout à fait vides. Curieuse par nature elle en sort le contenu par réflexe et découvre avec stupeur de l'argent, assez pour arriver jusqu'à destination. Tandis qu'elle achète son ticket de transport et se dirige vers le véhicule, la pieuse adolescente se demande si Emily a prévu le coup ou si Dieu lui a encore donné un coup de main.

*Emily...*

Pendant le trajet Saraid remarque que, contrairement a beaucoup de ses amies d'écoles, une jeune fille la connaissant à peine a pris des sérieux risques pour l'aider à se sortir d'une situation des plus délicates. Fatiguée par les aventures qu'elle vient de vivre, la récemment évadée finit par somnoler jusqu'à sa destination.

*Me voilà arrivée.*

Étrangement trouver le lieu même ne s'avère pas très difficile, par chance ou par une aide du Seigneur le premier homme à qui elle demande franchement où se trouve un lieu pour personnes spéciales lui indique que l'Institut Xavier doit être ce qu'elle recherche. L'homme en question ne semble ni particulièrement surpris ni terrifié par sa demande mais c'est tout de même avec méfiance que Saraid suit les instructions du samaritain et se retrouve devant les grilles d'un impressionnant bâtiment au terrain d'une étendue très respectable.

"Dieu tout puissant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Carlow - Irlande] Slán agat   Dim 17 Avr 2011 - 13:43

Les grilles s'ouvrirent devant Saraid, sans que ces dernières aient été actionnées par qui que ce soit.

Quel que soit la nature de ce lieu, il était impressionnant. Bien plus que le sinistre asile d'aliénés qu'elle avait réussi à fuir...

Arrow La suite ici !

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Carlow - Irlande] Slán agat   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Carlow - Irlande] Slán agat
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Voyage irlande bordeaux
» [Madden, Deirdre] Irlande, nuit froide
» Oxegen festival 2011, Irlande
» Éirinn go Brách ... ou l'Irlande en musique...
» Father Ted ou l'histoire de 3 prêtres exilés sur une ile perdue d'Irlande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Academy X :: Reste du monde :: Europe-
Sauter vers: