AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Mission Roberta] Surveiller et punir

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jin Yazuka
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : LeX
Date d'inscription : 03/12/2010

MessageSujet: Re: [Mission Roberta] Surveiller et punir   Mer 4 Mai 2011 - 1:25

Finalement le mur était bien prit et le Japonais fini par s'assoir à même le sol.

Il écouta les explications de la psychologue, se qui lui rappela sa propre histoire avant de venir ici. Une secte et des mutants. Bien qu'ici le cas était (en apparence) différent.

Écoutant les différentes propositions, il hocha de la tête quand Josh proposa un groupe à l’extérieur, proposition reprise par Edeas: "Avoir un groupe à l’extérieur, que cela soit pour l'infiltration classique ou la fouille permet aussi de garder un atout dans sa manche. En cas de coup dur mieux vaut avoir quelques renforts prêts à vous aider."
Comme d'habitude quand il réfléchissait à un problème il se passa une main sur ses pointes de cheveux argentés: "Bien qu'on en revienne à la nécessité d'un moyen de communiquer entre nous. Si Juliette-san arrive à s'infiltrer avec une couverture de psychologue peut-être aura t'elle plus de libertés pour entrer au moins un appareil de communication.
Quand à ce faire pistonner pour entrer certains d'entre nous...
"

Il se tourna vers celle qui était venue à eux: "Vonnegut-joi, pourriez vous nous venir en aide dans ce domaine sans que vous soyez soupçonnée?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Idakis
LeX
LeX
avatar

Age : 27
Equipe : Lex
Nom de code : Clotho
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: [Mission Roberta] Surveiller et punir   Mer 4 Mai 2011 - 1:35

Roberta évoqua la taille de son bureau, peu adaptée pour autant de monde, et Lise imagina Mme Shenzie dans les couloirs de l'Institut près du bureau du Dr Zachary, brandissant une pancarte réclamant un bureau plus grand, des congés payés et un salaire plus important... Elisabeth sourit pour elle-même, évitant de partager sa blague avec ses camarades.

Roberta répondit aux diverses questions, mais ses réponses n'évoquaient rien pour Elisabeth. Puis Roberta aidée de l'infirmière leur fit un briefing de la situation. L'infirmière était en réalité Dr Maureen et était bien l'une des employés du centre psychiatrique pour mutants. Lise l'écouta avec attention et les propos de Maureen laissaient présager certaines atrocités que la Crétoise redoutait. Comment était-il possible d'en arriver là? Ils avaient même engagé un prêtre exorciste! Incroyable de voir à quel point l'homme pouvait sombrer dans un fanatisme aussi fou.

Enfin, la dame du Pentagone définit les objectifs de la mission, il s'agissait clairement d'une mission de reconnaissance. Elle leur demanda ensuite comment ils envisageaient la chose et par quels moyens ils souhaitaient intervenir. Chacun proposa donc des solutions, évoquant de se faire passer pour des employés, des patients voir même des journalistes... Mais aussi les moyens de communication à envisager, communicateurs ou pas, paroles discrètes, télépathie...

Elisabeth proposa à son tour ses idées:

"J'suis d'accord avec Josh, il nous faut un groupe d'infiltration traditionnel constitué des personnes ayant le plus d'atouts à la dissimulation ou à la neutralisation rapide et silencieuse parce que, tous en employés ou résidents, ça n'va pas le faire... J'imagine que deux, voir trois nouveaux arrivants ça peut aller, et un ou deux employés avec. Après j'imagine que certains peuvent se substituer à des employés de la sécurité par exemple, s'ils sont nombreux, ou s'il y a souvent de nouvelles têtes, en neutralisant l'un d'eux et en prenant ses vêtements... Dr Maureen, dans la sécurité vous voyez souvent de nouvelles têtes, ou ce sont toujours les mêmes?"

Lise marqua une pause rassemblant ses idées avant de proposer:

"Une autre manière de s'infiltrer est que l'une des nous, se déguise en bonne sœur, chargée de rejoindre le prêtre exorciste pour l'aider dans sa tâche. On pourrait dire qu'elle a été envoyée par le diocèse du prêtre... Il faudrait savoir d'où il vient et je pense que ça pourrait être possible surtout s'il vient d'un pays clairement anti-mutant. Si on joue, "Sœur Marie-Hortense, désireuse d'éradiquer le démon chez les porteurs du gène X" je pense qu'on a une très bonne chance... En plus, les gens ne craignent pas une bonne sœur, on ne s'en méfie pas trop aux premiers abords: elles sont censées être pures et fragiles, pas de quoi jouer les espionnes. Et puis avec un peu de chance, le prêtre ne sera pas indifférent aux atours d'une jolie bonne-sœur... Il suffirait qu'on écrive au prêtre à l'adresse du centre en se faisant passer pour une autorité épiscopale de son pays pour le prévenir de l'arrivée d'une "aide". Avec un mail, tout est possible, je pense, que si nous changeons l'adresse de l'envoyeur en un truc correct genre "monseigneurgeorge@...com" et en la jouant vachement directe, autoritaire et bienveillante, ça pourrait le faire. Mais il faudrait que l'on sache d'où vient ce prêtre pour organiser ça correctement. Au mieux, il faudrait se faire passer pour une haute autorité épiscopale avec qui nous sommes surs que ce prêtre n'a jamais eu à faire et dire que son contact habituel n'est plus chargé de s'occuper de tout ça et prétendre que nous sommes le nouveau contact et que nous prendrons rendez-vous dès son retour dans son pays natal en fixant une date pour bien le convaincre. Ce genre de prêtre ne doit pas être très répandu et sa mission doit plutôt être un secret d'État dans l'Église et donc le cercle de ses relations ayant connaissance de sa mission doit être restreint... 'Fin bref, un truc de ce genre quoi... Ça nous permettrait au moins de suivre ce prêtre et de savoir ce qu'il fait exactement et d'être au plus proche des patients..." Acheva Lise, songeuse.

Dans tous les cas, il allait falloir jouer la comédie pour un bon nombre d'entre eux... Lise n'avait pas trop envie de se retrouver entre les mains d'un Docteur sadique ou d'un prêtre exorciste, il ne fallait pas être découverts... Et tout cela se jouait dès maintenant:

"Dr Maureen, il nous faut un maximum de renseignements sur les employés, le prêtre, et même les patients. Il nous faudrait tous les codes d'accès si le lieu est sécurisé, savoir aussi quelles sont les mesures de protection... Je propose aussi qu'il y ait des gens pour pirater le réseau informatique de ce Centre pour obtenir le plus de données possibles. Tous les employés ont t-ils accès aux fichiers informatiques? Le centre est-il du genre à être à la pointe de la technologie?" Demanda Lise, débordante de questions.

La Crétoise décidément très prolixe enchaîna:

"Il y a d'autres secteurs où nous pouvons nous infiltrer, les services ménagers par exemple... Une femme de ménage ou un balayeur sont toujours utiles... C'est des gens qui passent en général inaperçus et de nouvelles têtes ne sont pas inhabituelles. On peut aussi postuler là-dedans avec comme qualités dans le CV: personne discrète parlant peu et travailleuse. Ça doit être le genre de chose qu'ils apprécient là-bas... Et puis il y aussi électricien ou encore plombier pour faire un contrôle de routine... Suffit de les prévenir. Ça doit être possible aussi. Si on connaît les habitudes des employés on peut peut-être aussi trouver d'autres solutions... Est-ce qu'il y a un self ou une cantine dans ce centre? On pourrait se faire passer pour le livreur, une cuisinière même, suffit de postuler, je pense que si on envoie plusieurs CV dans ces différents secteurs, l'un de nous sera forcément prit..."

Lise marqua une pause et demanda:

"Et si on se fait passer pour des mutants en pleine crise pour que le centre nous prenne en charge, on fait comment? Dr Maureen, comment le centre trouve-il des résidents? Est-ce que ce sont les parents qui le leur confie, ou peuvent-ils en trouver certains qui sont abandonnés ou des choses de ce genre? On pourrait se faire passer pour des parents cathos souhaitant visiter le Centre dans le but d'y mettre leur enfant... Trois d'entre nous pourraient y aller en se faisant passer pour un couple avec leur enfant... Ça s'est déjà vu Docteur? Je propose ainsi de former plusieurs groupes selon les différents secteurs plus, un groupe d'infiltration conventionnel."

Elisabeth se tut alors, poursuivant sa réflexion silencieuse dans sa tête, elle n'avait plus d'idées pour le moment et elle attendait les réponses à ses questions afin d'envisager des stratagèmes plus élaborés. La Crétoise se posa à nouveau contre le mur qu'elle avait quitté pour parler, laissant aux autres la parole et le soin au Dr Maureen de lui répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Mission Roberta] Surveiller et punir   Mer 4 Mai 2011 - 17:27

D'autres élèves arrivèrent derrière la petite écossaise. Pas mal de gens de son équipe en fait...Tous les roses finiraient par se retrouver dans la pièce si cela continuait...pièce qui, comme le faisait remarquer Mme Shenzie dans une tentative d'humour était devenue bien trop exiguë pour autant de monde.

Cette remarque légère contrastait avec la gravité des informations apportées par les deux femmes. La crainte du docteur de ne pas être entendue du gouvernement était tristement représentatif de l'époque qu'ils vivaient. Ce qu'il se passait dans la fondation Tobie Nathan nécessitait que quelqu'un y jète un oeil...et vu que le gouvernement n'avait pas été appelé, c'était à eux de s'en occuper. Une agression et un meurtre avaient eu lieu dans les murs du centre. Ils ne pouvaient pas rester aveugles à cela. Une question lui vint à l'esprit.

"Aïcha a-t-elle été transférée dans la section 1 ou est-elle restée dans la 3?"

La jeune fille aurait surement des informations à leur donner si jamais ils arrivaient à lui parler.

La femme évoqua le comportement de son directeur médical...un certain Beck...Beck...ce n'était celui qui...non...Beaky il s'appelait, pas Beck. N'empêche, la ressemblance du nom l'avait troublée pendant quelques secondes. Et la présence d'un prêtre pour aider un médecin était étrange.
Roberta leur demanda ensuite la manière dont ils souhaitaient mener l'investigation. Juliette proposa ses services en tant que docteur. D'autres se proposèrent en médecins ou en patients mais certaines choses justes avaient été relevée: une arrivée trop nombreuse en même temps était bien peu discrète. Jason évoqua le métier de journaliste.

"J'appuie les propos de Josh: un journaliste, ou deux, de la sentinelle aurait, à mon avis, bien plus de facilités pour avoir le droit de faire un article sur ce centre. Après tout, il est un "moyen" de rendre les mutants "non dangereux". Ça correspondrait plutôt bien à leur ligne éditoriale."

Le même Josh proposa une équipe d'intervention extérieure. L'idée n'était pas mauvaise. Elle allait parler mais fut coupée dans son élan par le flot ininterrompu de paroles d'Elisabeth. Bavarde...Elle s'éclaircit la gorge avant de prendre la parole à la suite de la crétoise.

"Au niveau de la répartition, nous sommes actuellement..."

Elle marqua une courte pause le temps de compter, sans Roberta ni la docteur, le nombre de personnes présentes.

"Quinze...Je pense qu'il serait bon d'avoir au moins un malade par section, peut-être une infirmière ou aide soignante en plus, cela permettra d'étaler au maximum notre champs pour récupérer des informations. Ensuite, un journaliste pourrait être une bonne idée: il aurait une bonne raison de discuter avec le directeur, dans ce cas là, il faudrait envoyer un courrier de suite, pour que le rendez-vous pour le reportage tombe "par hasard" le même jour que notre arrivée. Nous sommes donc à en gros 5 personnes dans l'enceinte même du bâtiment, je pense que 4 ou 5 personnes en infiltration normale seront suffisantes, plus ce serait trop peu discret, moins on peut moins se répartir pour les tâches. Il nous en faudrait donc d'autres, qui pourraient être la none, dans ce cas là, peut-être prévoir son arrivée la veille au soir de celle des autres pour plus de discrétion, et des agents d'entretient divers. Il nous faudrait donc: 3 malades, pour avoir des infos des enfants, 1 none, pour le prêtre, 1 journaliste et 1 photographe, pour le directeur, 1 ou 2 agents médicaux, pour les autres membres de l'équipe médicale, 2 ou 3 agents d'entretient, pour surveiller et fouiller discrètement et 4 ou 5 extérieurs...Et...Kanata en volant..."

Oui...un rôle spécial pour Kanata...après tout, il lui suffirait d'enregistrer dans sa mémoire quelques personnes et quand il aurait un problème...Elle marqua une pause le temps de regarder tous ceux présents dans la pièce. Elle avait bien déjà une idée de qui mettre où...elle avait rapidement réfléchi en tenant compte de ce qu'elle savait des personnes présentes.

Spoiler:
 

"Quand à moi, je me placerais préférentiellement en tant que none.

Sa réflexion avait été faite, mais elle savait bien que les chances étaient minces qu'ils arrivent aux mêmes conclusions qu'elle. Restait plus qu'à attendre les idées des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Käferböck
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 27
Date d'inscription : 27/08/2010

MessageSujet: Re: [Mission Roberta] Surveiller et punir   Ven 6 Mai 2011 - 1:44

Michael avait hoché la tête en salutation à l'arrivée de chaque élève. Seul Grégoire s'était vu accueilli d'un sourire chaleureux et d'un discret "Hallo Schatz!". Sans oublier que l'Autrichien se trémoussa un peu contre le mur, afin de s'assurer qu'il y avait assez d'espace à ses côtés pour que le français puisse y prendre place -au vu du nombre peu élevé d'élèves présents à ce moment, c'était plutôt inutile.

Lorsque Madame Shenzie commença à parler, Michael sortit son crayon et s'aperçut qu'il avait oublié de prendre son bloc-note avant de descendre. Comment pourrait-il alors prendre des notes sur leur mission à venir? Il se mordit la lèvre, s'efforçant d'écouter le mieux possible, mais comment avoir une écoute active et attentive sans support? Pas besoin d'être fin psychologue pour savoir ca!

Il écouta également les différentes interventions de son mieux et haussa les épaules à ce que Grégoire lui souffla à l'oreille. Il lui murmura en retour :
-Je sais pas, quelqu'un m'a dit qu'elle était en fac d'arts... Peut-être qu'elle serait la meilleure comédienne du groupe?

À la question que son copain posa à la cantonnade, Michael songea aussitôt qu'il était possible de jouer les cantiniers ou les concierges. Il y avait aussi la possibilité de jouer les familles en visite... comme on ne tarda pas de le mentionner. Il ne s'attarda pas à la question des communicateurs : ils étaient minuscules et lui-même ne saurait dire qui des gens présents les portaient ou non en ce moment. Ni sur quelle oreille...

Les suggestions fusaient de partout, sous l'attention désemparée de l'autrichien qui se demandait s'il avait une si mauvaise attention ou une si piètre mémoire pour avoir du mal à tout suivre. Il rebondit finalement sur les suggestions d'Elizabeth et Jolène :

-Pourquoi ne pas essayer de contacter des familles, justement, pour savoir si eux n'ont rien d'intéressant à nous dire?

Ben quoi, c'était un hôpital ou une prison? Les jeunes avaient sûrement la permission de communiquer avec les parents, et ceux-ci devaient rendre des visites, parfois...

-Personnellement, je ne vois aucun problème à déverrouiller les portes de l'intérieur. Je trouve que Brieuc aussi a un pouvoir qui pourrait être très utile pour passer inaperçu, quitte à se cacher dans la poche de quelqu'un, ou à passer par la ventilation. Tu serais plus à ta place dans l'équipe d'infiltration classique, non? termina-t-il en regardant le cadet de la pièce d'un air paternaliste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roberta Shenzie
Attachée du pentagone
Attachée du pentagone
avatar

Age : 69
Date d'inscription : 11/10/2009

MessageSujet: Re: [Mission Roberta] Surveiller et punir   Sam 7 Mai 2011 - 2:58

Le Dr. Vonnegut écouta en silence les interventions de chacun. Puis, décroisant les jambes, elle entreprit d'y répondre d'une voix douce :

"Je ne pense pas que Beck cherche spécialement à partager ses projets avec qui que ce soit. L'équipe médicale actuelle - dont je fais partie - n'est de toute façon pas informée du rôle que joue le Père McDougall à la fondation. Nous devons nous contenter d'assurer les soins courants. De toutes manières, Beck est un homme étrange et méfiant. Gagner sa confiance va être difficile !"

Roberta haussa le sourcil aux paroles de Juliette. Elle lui répondit gentiment :

"Pour ma part, je ne sais pas trop où vous en êtes de vos études... Mais, il me semble que ce sera plus simple et plus crédible de vous envoyer là-bas sous couvert d'un stage d'études. Le Dr. Vonnegut m'a d'ores et déjà dit qu'elle pourrait faire en sorte de faire signer une convention de stage à la secrétaire du Dr. Beck"

Maureen confirma les paroles de Mademoiselle Shenzie d'un signe de tête et ajouta :

"Psychologie et bigoterie me semblent être un cocktail bien étrange mais bon... Après tout, je sollicite votre aide..."

Elle ne paraissait guère convaincue mais n'ajouta rien de plus. Sur le sujet de la communication, Roberta se montra ferme :

"Les communicateurs sont à oublier je pense. Après tout, vous allez devoir - pour vous infiltrer - vous plier au règlement. Et vous le verrez sur place, les gens qui se retrouveront en section 1 ne vont pas être déçu du voyage... Quant à vous Alexander, je pense que ce serait mobiliser beaucoup d'énergie pour un résultat pas forcément satisfaisant..."

La rouquine avait en revanche pris quelques notes lors du (long) discours d'Elisabeth. Les relisant du coin de l'oeil, elle lança :

"Que ce soient les femmes de ménage ou les agents de sécurité, ils sont mis à disposition par des boites privées à la Fondation. Du coup, il y a un gros turnover et ce ne sont jamais réellement les mêmes têtes. Seul le personnel soignant et administratif de la fondation est permanent. Quant à la sécurité informatique..."

Elle se pinça les lèvres.

"... je n'ai malheureusement aucun talent pour ces choses là. Il y a des postes informatiques dans les bureaux des personnels administratifs mais je n'y ai pas accès. Pour ma part, j'ai une vieille bécane dans mon bureau qui me sert à gérer les dossiers des patients que je traite. Je vous donnerai les codes pour ces derniers mais il n'y a rien de bien intéressant, à mon sens..."

Tournant une page de son carnet, elle reprit :

"On a effectivement une cafétéria avec une équipe de cuisine et de ménage. Là encore, ce sont des gens qui viennent de l'extérieur. Pour les nouveaux arrivants, ils sont soit remis par leurs parents, soit par la police ou l'administration pénitentiaire, soit par les pouvoirs locaux quand il s'agit de mutants errants..."

La question de Jolène sur Aïcha sembla affecter particulièrement le Dr. Vonnegut. Elle baissa les yeux.

"En section 1. Elle a été complétement détruite par son agression. Depuis, elle ne parle quasiment plus..."

Roberta toussota puis commença à marquer des caractères sur une feuille de papier. Elle lut à voix haute :

"Bon techniquement, pour reprendre vos propositions et notamment celles de Jolène, il nous faudrait des patients dans les trois sections, une stagiaire en psychologie, peut-être une aide-soignante et des agents de sécurité ou d'entretien. En personne extérieur, l'idée de la nonne et des journalistes est intéressante. Peut-être des familles de mutants, encore que la sortie risque de leur être indiquée rapidement... Et puis, il est intéressant de garder une équipe d'enquête en dehors de l'établissement pour commencer. Quitte à mettre en place une infiltration à la sauvage, le moment voulu !"

Elle était là, à attendre, avec son stylo et sa feuille. Roberta termina :

"S'il n'y a plus de questions, merci de me faire part du rôle que vous comptez exactement jouer dans cette mission. J'ai bien retenu que Juliette ferait un stage d'études, qu'Elly - à défaut de pouvoir être médecin - pouvait faire aide-soignante, que Jolène se proposait pour jouer le rôle de la nonne et Josh du mutant psychotique. J'ai certainement oublier du monde en raison de mon âge avancé... Alors j'ai besoin de noter ce que chacun de vous compte faire !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jin Yazuka
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : LeX
Date d'inscription : 03/12/2010

MessageSujet: Re: [Mission Roberta] Surveiller et punir   Sam 7 Mai 2011 - 9:40

Jin écouta patiemment les propositions des autres personnes. En particulier celles d'Elisabeth et Jolène qui présentèrent des compositions d'équipe ou de fonction des personnes pas inintéressantes.
Finalement la psychologue intervint appuyée par Roberta et les choses s’accélérèrent. Il tiqua un peu quand Mme Shenzie émit un "non" catégorique à tout moyen de communication, ce qui voulait dire que ceux à l'extérieurs n'auraient qu'un compte-rendu journalier. En supposant que Juliette ou les infiltrés sous couvertures ne doivent pas rester et dormir sur place ce qui lui semblé improbable.

Prenant une inspiration à la suite de la demande de Roberta, il leva la main: "Je pense en effet que je serais à ma place dans une équipe d'infiltration. Mon pouvoir me permet de pénétrer n'importe quel pièce pour peu qu'elle ne soit pas hermétiquement close et je dois rester assez discret pour déjouer n'importe quel système commun, non-visuel."
Il réfléchit un instant à sa position. C'était le choix le plus évident. Au pire si on manquant de "patients" il pourrait toujours jouer les étrangers perdu et ne parlant pas la langue. Un bon ticket pour le niveau 3... minimum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Dagon
LeX
LeX
avatar

Age : 32
Nom de code : Evanescence
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: [Mission Roberta] Surveiller et punir   Sam 7 Mai 2011 - 13:30

Peu à peu, les propositions de plan, aussi éparses fut-elles, fusèrent de part et d’autre de la bouche des élèves présent. Fondamentalement, son idée de base était reprise : il fallait infiltrer la fondation dans tous ses secteurs, afin de maximiser leur chance de réussite… Et accessoirement, pouvoir venir en aide à ceux qui se feraient éventuellement découvrir. En l’occurrence, l’italienne songeait avant toute chose aux élèves qui joueraient le rôle d’un patient de l’une des trois sections, car en réalité ce serait sans le moindre doute eux les plus exposés au cours de cette mission.

Ils étaient nombreux pour cette mission, ce qui pouvait fragiliser leur couverture tout en, paradoxalement, maximisant leurs chance de réussir. Après un écoute approfondie des différentes propositions, Roberta et le docteur Vonnegut firent à leur tour des propositions tout en récapitulant celles déjà émises par les élèves présent. Il leur fut demander à nouveau de préciser ou de confirmer leur rôle dans cette mission, ce que tout un chacun s’empressa de faire en fonction de ses préférences et, bien entendu, possibilités. Pour sa part, lorsque son idée d’endosser la blouse d’une psychologue, Juliette fut quelque peu heurté par le léger doute qu’elle soupçonna dans la réponse de Roberta. Elle ne lui en fit cependant nullement la remarque et se contenta tout simplement d’ajouter :

‘’Ne vous inquiétez pas madame Shenzie, j’en aurai terminé avec mes études d’ici quelques mois tout au plus, je serais donc tout à fait en mesure de faire illusion en tant que jeune psychologue, débutante à son premier poste. De plus et comme cela a été suggéré je pensais effectivement être introduite par le docteur Vonnegut afin de justifier de mon arrivée. Ainsi, en cas de bévue de ma part elle sera là pour me remettre sur le droit chemin… Pour ce qui est de cette idée de personnage bigot…’’

La gothique romantique se tourna alors dans la direction de la psychologue et s’adressa plus particulièrement à elle suite à ses doutes sur cette question…

‘’Ce n’est qu’une simple possibilité, basé sur l’intervention de ce prêtre exorciste que le docteur Beck à visiblement fait lui-même venir. Elle pourra bien entendu être modulé, lorsque nous en saurons un peu plus sur l’état d’esprit de ce monsieur sur la question et sur la véritable présence de ce prêtre à la fondation. Mais en l’absence d’information plus poussé, on peux, de prime abord, en déduire logiquement qu’il compte exorciser ses patients d’une façon ou d’une autre, ce qui suppose donc une croyance certaine pour la chose. Même si ce n’est pas la vérité, je pense qu’il serait sot de ne pas exploiter sensiblement cette piste. Mélanger la science et les croyances est une hérésie complète, mais n’oublions pas qu’il a tout de même fait venir un prêtre exorciste dans une fondation sensée soigner des pathologies psychologique.. Comme je l’ai déjà dit, ce sera une piste à moduler en fonction des évènements et des réactions du docteur Beck.’’

Conclu finalement la jeune femme, bien consciente que le dit docteur, le cas échéant, n’allait pas faire étalage de ses convictions pseudo religieuse matinée d’une folie certaine, à la vue de tous. C’était peut-être une fausse piste, mais au moins cela en était une à défaut de plus d’informations sur le sujet. Après tout, ils ne faisaient qu’émettre des hypothèses de mission, par un plan véritable et sécurisé de toutes parts. La gothique romantique garda ensuite le silence en s’adossant à nouveau contre le mur, laissant aux autres élèves le soin de répondre à leur tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elly Brownd
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 27
Equipe : X-Rays
Nom de code : Sphere
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: [Mission Roberta] Surveiller et punir   Sam 7 Mai 2011 - 13:32

Tout le monde semblait trouver son rôle dans cette mission, certains en fonction de leur pouvoir et d'autres en rapport avec leur étude, leur capacité intellectuelle. Elly ayant un niveau lycée ne pouvait pas recourir à ses connaissances, mais aide-soignante, ça ne devait pas être très compliqué. En tout cas, c'est le rôle que Jolène et Roberta lui avait choisi, et la blondinette était en accord avec cette idée de faire parti du personnel. Après tout, elle-même l'avait proposé au départ.

C'est pourquoi quand l'attachée du Pentagone arriva au cas de la blondinette et lui proposa le rôle d'aide-soignante, la demoiselle acquiesça du chef et ajouta après Jin et Juliette :

- Pour ma part, j'accepte le rôle d'aide-soignante.

Les rôles commençaient à être bien défini et la mission prenaient du corps. Elly n'avait pas bougé de son mur depuis le début, et regarda la doctoresse qui avait requis leur aide. Au final, cette dernière avait eu le courage de venir jusqu'ici pour mettre fin à des actes de barbaries, au vu de la situation d'une certaine Aïcha que Jolène semblait connaître, et qui renforça le sentiment de la blondinette à mettre fin aux actes de cet établissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leah Peterson
OnyX
OnyX
avatar

Age : 24
Nom de code : Aegis
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: [Mission Roberta] Surveiller et punir   Dim 8 Mai 2011 - 11:29

Finalement, les explications vinrent, et elle comprit un peu mieux ce dont il s'agissait. Drôle d'histoire... Et apparemment, ils n'avaient surtout aucune certitude. Elle avait l'impression qu'aller là-bas serait comme essayer de marcher sur une corde raide sans filet en-dessous. Elle se mordilla la lèvre. D'un autre côté, elle n'allait tout de même sortir de ce bureau en prétendant qu'elle avait la trouille. Et puis chacun commencait déjà à réfléchir sur la répartition des rôles.

"Je vais prendre le rôle d'une femme de ménage", se contenta-t-elle de dire finalement.

Au moins, personne ne lui accorderait trop d'importance. Les femmes de ménage, elles balayent et nettoient et puis c'est tout. Il y avait d'autres chats à fouetter dans un endroit de ce genre pour qu'on regarde attentivement ce genre de personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Redclif
OnyX
OnyX
avatar

Age : 29
Nom de code : Tatoo
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: [Mission Roberta] Surveiller et punir   Dim 8 Mai 2011 - 12:12

Ça commençait à se mettre en place, et à devenir moins le foutoir. IL apprécia les interventions variées de ses camarades, et la pertinence de leurs remarques. Les sourcils froncés, il essayait de voir, de se projeter vers les problèmes éventuels. Car des problèmes, ils en auraient, à coup sur. Haussant une nouvelle fois les épaules, car après tout, chaque fois qu’ils s’étaient minutieusement préparés, un truc se passait pour venir foutre en l’air leur joli plan, il se résigna à « ne pas chercher la petite bête ».

Il se tourna vers jolène, hochant vigoureusement la tête. Il n’était pas mauvais comédien, mais se serait plus facile de jouer la comédie dans un contexte qu’il maitrisait à peu près. Caméras, photographies, ou même croquis sur le vif, ça ne lui poserait pas de problème…
« Parfais, je peux jouer au cameraman / photographe / dessinateur. Faut juste un peu de matériel, et des cartes d’accréditation... Au moins on pourra vérifier rapidement que je connais ce travail, c’est pas tellement éloigné des projets audiovisuels qu’on fait régulièrement à l’école d’art…. Dommage de pas avoir Jeremiah avec nous, il aurait été parfais pour relayer et espionner…» Ma foi, il fallait composer avec les contraintes imposées, et ça restait du volontariat, il n’allait tout de même pas chercher son coturne par la peau des fesses…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Idakis
LeX
LeX
avatar

Age : 27
Equipe : Lex
Nom de code : Clotho
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: [Mission Roberta] Surveiller et punir   Dim 8 Mai 2011 - 14:56

Elisabeth écouta les élèves ajouter leurs idées et commencer à effectuer une répartition. Puis Vonnegut prit la parole et expliqua ses appréhensions, et éclaira du mieux qu'elle pouvait la situation telle qu'elle la comprenait. Puis Lise, obtient les réponses à ses questions et certaines de ses hypothèse furent confirmées. Certains détails leurs seraient utiles, tel que le fait que de nouvelles têtes apparaissent régulièrement dans les services ménagers et dans la sécurité. L'idée de la bonne sœur fut reprit par Jolène, manifestement tentée par ce rôle. Pour le réseau informatique, l'équipe devrait faire le forcing visiblement puisque, même les employés n'y avaient pas réellement accès.

Quant à l'intégration des jeunes mutants dans le centre, Vonnegut fut expressive et Elisabeth répondit:

"Il faudra faire en sorte que les mutants souhaitant intégrer le centre, soient trouvés facilement. Le moyen le plus simple, est certainement de s'y présenter, en se faisant déposer par des "parents" désireux de laisser leur enfant au soin de l'établissement..."

Puis Roberta émit des doutes sur la famille à l'enfant mutant, car leur visite risquerait d'être assez courte. Shenzie n'avait pas tort, et Lise se contenta donc d'acquiescer silencieusement. Puis la dame du Pentagone demanda à ce que chacun définisse clairement le rôle qu'il souhaitait prendre.

La Crétoise y réfléchit pendant quelques instants... Cela ne lui disait pas de jouer les patientes, elle était relativement âgée et elle aurait des difficultés à s'intégrer avec les autres pensionnaires très certainement. Être employée du centre, quel que soit le domaine lui apparaissait relativement difficile, tout comme l'équipe d'infiltration: Lise n'avait pas de grands talents question discrétion... Quel était son talent à elle? La Crétoise fit une moue en levant les yeux au ciel, songeuse. *... J'suis bavarde... ... ... ... Merde! Y'a bien un truc où j'suis bonne!* La réflexion silencieuse se poursuivit alors qu'autour d'elle, les élèves se décidaient au fur et à mesure... *J'suis extravertie! Pas timide, et j'parle avec aisance... Journaliste!* Trouva Lise avec surprise.
Heureuse d'avoir trouvé un rôle à sa mesure, Elisabeth brandit sa main pour la secouer dans les airs, dans un gémissement surexcité. Une fois certaine que Jason ait finit de parler, elle répondit à Roberta:

"Moi, j'veux bien faire la journaliste! Ça me bote bien! J'pense que j'pourrais me débrouiller, je prendrais un look de petite speakerine un peu stricte pour bien faire anti-mutant!"

Elisabeth imaginait déjà sa tenue. Elle emprunterait quelques fringues et accessoires et ça le ferait! Après avoir donnée sa réponse, la Crétoise reprit à nouveau sa position contre le mur. Cela lui plaisait de pouvoir devenir quelqu'un d'autre pour un moment pour saper cet établissement: plus les enjeux et les objectifs étaient importants, plus la pression qu'elle ressentait l'aidait à faire au mieux. Et durant cette mission, Lise allait s'en donner à cœur joie!


Dernière édition par Elisabeth Idakis le Dim 8 Mai 2011 - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalalli Renand
OnyX
OnyX
avatar

Age : 22
Equipe : OnyX
Nom de code : Razgriz
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: [Mission Roberta] Surveiller et punir   Dim 8 Mai 2011 - 19:25

Kalalli écoutait patiemment les interventions de chacun des présents et étant donné leur nombre, il fallait vraiment se concentrer. Au bout d'un certain temps, il fut décider des catégories de groupes qu'il y aurait. D'abord ceux qui s'infiltreraient de façon classique et puis les taupes qui seraient de faux patients, membres du personnel ou gens extérieurs en visite.

De son côté et de par son âge, l'Inuit semblait tout qualifié comme en Inde à se faire passer par un garçon hospitalisé. Brieuc ayant choisi le niveau 3, c'est tout naturellement qu'il parla à la suite d'Elisabeth :

" Je serai un patient de niveau 2. Je peux me défendre facilement maintenant. "

Avec le nombre qu'ils étaient, ils ne courraient de toute façon pas énormément de risque à priori, à part en niveau 1 où les tranquillisants risquaient d'être de mise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brieuc de Folcoat
LeX
LeX
avatar

Age : 20
Equipe : LeX
Nom de code : Korrigan
Date d'inscription : 31/01/2011

MessageSujet: Re: [Mission Roberta] Surveiller et punir   Dim 8 Mai 2011 - 23:04

Au fur et à mesure des interventions de chacun de ses camarades, Brieuc voyait son sourire s'élargir. Il allait réellement faire partie de la mission. Personne n'allait prétexter son jeune âge pour le mettre à l'écart. Ravi d'être considéré comme un membre à part entière du futur commando, le jeune garçon approuva, d'un hochement de tête, son infiltration en tant que patient.

"Pas de problème pour moi. Si j'ai bien compris, pour la section 3, je devrais montrer que possède quelques pouvoirs contrairement à Kala qui fera rien que s'imaginer être un mutant."

Le visage rieur, le Breton fit un clin d'œil amusé à son camarade.

Brieuc voyait vraiment arriver l'aventure avec impatience, ne réalisant pas vraiment qu'il pourrait être exposé à des dangers certains. S'imaginant déjà en action, il se voyait rassembler toutes les informations nécessaires et apparaître comme le héro qui lèverait le voile sur les activités inavouables de cette fondation.

Pensant subitement à quelque chose, il demanda au docteur Vonnegut :

"Pour mon admission, j'dois contacter mes parents pour qu'ils justifient leur désir de me voir pris en charge ? Ou vous vous débrouillez autrement ?"

Suivant le fil de sa pensée, Brieuc poursuivait ses extrapolations.

"Euh, j'pourrais aussi avoir un plan des conduites de climatisations ? Y'en a qui passent dans les chambres ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grégoire Delibes
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 26
Nom de code : Njord
Date d'inscription : 15/08/2010

MessageSujet: Re: [Mission Roberta] Surveiller et punir   Lun 9 Mai 2011 - 19:09

Les idées fusèrent dans la bureau de Roberta sous les yeux ébahis de Grégoire. Quelle imagination ! Le français complexait un peu en voyant à quel point ses coéquipiers pouvaient être inventifs et futés. Il écouta toutes les propositions et celle d'Elisabeth lui fit comme un déclic dans la tête. Lui aussi se serait bien vu journaliste. Vu que Jason sera certainement réquisitionné en tant que caméraman, Grégoire ne vit pas d'autre solution:

"Et si je me faisais passer pour l'ingé son ? Je pourrais être dans le groupe de soutien extérieur ?", proposa t-il du bout des lèvres.

Il partait du principe que son pouvoir ne serait pas d'une grande utilité pour une infiltration discrète. A moins de vouloir faire claquer les portes sur leur passage, peut-être...

Il tourna alors la tête vers Elisabeth et Jason pour leur faire un petit sourire amical. Il ne prit pas la peine de leur préciser qu'il n'y connaissait rien en sonorisation. Il apprendrait sur le tas.

Grégoire se détourna pour regarder Michael et savoir quel serait son choix, pourvu qu'il soit le plus prudent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edeas Cruge
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : Lex
Nom de code : Maker
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: [Mission Roberta] Surveiller et punir   Lun 9 Mai 2011 - 23:49


Edéas trouvait que l'ensemble du plan prenait forme, les membres de l'équipe allaient se retrouver dans les différents endroit de la fondation ce qui leur permettrait de réagir en temps voulus.

De plus jôlêne semblait avoir plutôt bien résumer la situation et les possibles rôles de chacun. Cependant même si jolêne voyait plus Edéas en infiltration il n'était pas tout a fais du même avis.

« Je comme kala et Brieux je penche plus intégrer le niveau deux, j'ai une idée du faux pouvoir que je pourrais avoir je pencherais pour un contrôle du feu ou quelque chose dans le genre et jouer la comédie sa doit être sympa »

Edéas s'arrêta la blague ne semblait pas de mise et en plus elle était de mauvais goût.

« Je pense pouvoir quitter ma chambre s'il le faut sans trop de problème mais comme la mentionné Brieux il nous faudra un plan des locaux afin que l'on puisse l'étudier pour pouvoir essayer de se repérer une fois à l'intérieur. Deplus madame vonnegut pensez vous qu'il y ait du personnel susceptible de nous aider à l'intérieur ou au contraire d'autre qui sont clairement allié au président ? »

Après tout avoir d'autre allié dans la place en cas de besoin pourrait s'avérer primordial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roberta Shenzie
Attachée du pentagone
Attachée du pentagone
avatar

Age : 69
Date d'inscription : 11/10/2009

MessageSujet: Re: [Mission Roberta] Surveiller et punir   Mar 10 Mai 2011 - 9:22

Roberta opina du chef aux propositions des élèves tout en continuant à noter un bref essai de plan. Elle répliqua à l'attention de Brieuc :

"Ne vous en faites pas, nous vous fournirons une couverture. Inutile d'affoler vos parents avec ça..."

Maureen enchaîna :

"Je verrai ce que je peux faire pour les plans des conduites et du bâtiment. Je communiquerai ces informations, si je les obtiens, directement à Roberta qui fera le dispatching entre vous"

Elle marqua une pause et ajouta :

"Personne n'est de mon côté, si c'est ce que vous voulez savoir. Du moins, pas à ma connaissance. Tout le monde fait son travail, ni plus ni moins. En revanche, Beck a son responsable sécurité avec qui il est très proche. Il s'agit d'un certain Conrad Remer. C'est lui qui est chargé de coordonner l'intégralité du personnel temporaire de sécurité. J'imagine qu'il doit en savoir plus qu'il ne le dit sur ce qui se passe dans les bâtiments..."

Roberta referma son carnet. Tout semblait avoir été dit.

"Je propose que nous levions la séance. Vous serez informés très prochainement de la suite des événements"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mission Roberta] Surveiller et punir   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Mission Roberta] Surveiller et punir
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» COMICS PLACE : la petite émission
» Avis de marché - Paris - Musée Rodin - Mission de restaurateur conseil - conservation préventive
» Onde à bulles, l'émission BD de Radio Campus
» Ma démission de mon poste d' admin
» Demander à surveiller un sujet sans intervenir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Academy X :: L'Institut Xavier :: Bureaux des profs :: Bureau de Roberta-
Sauter vers: