AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Ailes des pensionnaires

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Brieuc de Folcoat
LeX
LeX
avatar

Age : 20
Equipe : LeX
Nom de code : Korrigan
Date d'inscription : 31/01/2011

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Ailes des pensionnaires   Jeu 26 Mai 2011 - 14:05

Les explications de Jake confirmaient les premiers soupçons de Brieuc. Il était de plus en plus convaincu qu'il perdait son temps là où il était et que les choses intéressantes se passaient en section 1. Les deux autres sections semblaient vraiment n'être qu'une couverture pour justifier le centre et permettre à un petit groupe d'œuvrer en paix sur des cobayes. Il restait néanmoins à découvrir quel était le but réel de cette fondation, qui n'était certainement pas d'aider les jeunes mutants en détresse psychologique.

Le jeune Breton eut à son tour un petit ricanement ironique.

"Si j'te suis bien, on s'lève vachement tôt pour ne rien faire de la journée… C'est super comme programme. C'est du style 'Dépêchez-vous ! On va arriver en retard pour attendre…' Faut vraiment que je me tire d'ici, moi…"

Toujours torse nu, debout devant la porte, Brieuc marqua un temps d'arrêt, la main sur la poignée.

"Euh, tu veux dire que si on nous choppe en dehors de la piaule après l'extinction de feux, c'est le passage à tabac garanti ? Pas trop cool, ça… Et c'est quoi la sanction si on se fait coincer à essayer de se faire la malle ?"

A ce moment, Jake signifia sa détermination à l'accompagner pour une éventuelle tentative d'évasion. Brieuc regarda son camarade avec un peu de méfiance. Etait-il vraiment sincère ou, au contraire, allait-il l'espionner pour le dénoncer et se faire bien voir ?
Restant dans son rôle de provocateur, Brieuc resta un court instant pensif. Il avait envi de faire confiance à Jake mais préférait rester encore prudent, se gardant bien de dévoiler toutes ses cartes.
ceci étant, à la fin de la mission à la Fondation Tobiac, il leur faudrait bien s'exfiltrer rapidement. A ce moment, un groupe d'alliés dans la place aurait toute son utilité et si, en plus, il parvenait à mettre à l'abri ces mêmes alliés, l'opération serait un succès complet.

Baissant la voix également, Brieuc murmura.

"J'ai pas encore vraiment de plan. Tout c'que j'sais, c'est que j'f'rai pas d'vieux os ici. Mais c'est clair que quand j'me tire, j'te laisse pas derrière moi…"

Se pinçant les lèvres, l'adolescent fit mine de réfléchir un instant et inonda son camarade de questions.

"Toi qu'es là depuis longtemps, ça s'passe comment la circulation entre les section ? Y'a des clés spéciales pour ça ? Combien y'a de gardiens ? C'est des mutants aussi ? Et pour nous aider, sur qui on peut compter ? Ils sont comment les autres patients ? C'est quoi leurs pouvoirs ? De qui faut se méfier ?"

Brieuc essayait de se rendre compte de l'organisation du système de surveillance et d'établir un rapport de force entre amis potentiels et adversaires. A défaut d'obtenir des informations sur les activités suspectes, il voulait essayer de mettre sur pied un moyen de repli.

"Et sinon, t'as remarqué des trucs louches ici ? Des gens qui font des choses qu'ils devraient pas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalalli Renand
OnyX
OnyX
avatar

Age : 22
Equipe : OnyX
Nom de code : Razgriz
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Ailes des pensionnaires   Jeu 26 Mai 2011 - 20:08

Kalalli remercia mentalement un vrai Dieu lorsqu'Arnie accepta la requête. Les nuits ici ne seraient pas trop horribles à priori, c'était toujours ça de pris. Ils auraient toutes les journées pour mener l'enquête et le soir avec Edeas, ils pourraient mettre en commun leurs découvertes et éventuellement tenter une sortie de concert avec les autres lorsque ce serait nécessaire.

Pour la suite, le préfet les mena à une chambre qui serait la leur et partit avec Anjali pour la guider jusqu'à la sienne. Le lieu était sinistre. L'un des lits n'avait pas été changé après le départ de l'ancien occupant et était même tâché. Kala regarda Edeas, maintenant qu'ils étaient tranquilles.

" Bon. On pourra commencer à fouiner demain surtout. Pour l'heure on va peut être passer une nuit normale et visiter demain, non ? On ne sait pas encore quoi cherché tout de suite... "

Kalalli observa la tâche sur le lit puis indiqua :

" C'est vraiment dégueu... On va changer ce lit. Il doit y avoir des draps dans l'armoire peut être... "

Et d'un coup, une évidence lui sauta aux yeux.

" Y'a qu'un lit ?! "

Il devait y avoir une erreur... En plus, c'était à ce moment qu'il remarqua les traces d'ongles le mur. Sinistre, vraiment. Le garçon avait au moins pour réconfort de ne pas être seul et de pouvoir se défendre si nécessaire. Il espérait que tout allait bien pour Brieuc. Il n'était pas dans la pire zone mais ça ne voulait pas dire qu'il allait tomber sur quelqu'un de gentil. En attendant, la nuit allait être serrée dans ce lit une place...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edeas Cruge
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : Lex
Nom de code : Maker
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Ailes des pensionnaires   Sam 28 Mai 2011 - 23:30


Ouf, le fou Arnie avait gobé leur histoire de ronflement et en tant que mégalo il appréciait l'idée de dormir seul. Il arrivèrent donc rapidement à leur chambre, qui s'avéra assez austère.

Edéas sourie Kalalli :

« Bravo pour ton éclair de génie, j'avais pas trop envie de me retrouver avec Arnie. Il est louche tu ne trouve pas, c'est quand même bizarre qu'un type comme lui dirige toute cet aile ? Mais tu à raison il vaut mieux se reposer demain on aura largement le temps de fouiner un peu partout. »

Il remarqua comme Kalalli la trace sur le lit, puis les traces d'ongles sur le mur, le précédent locataire avait du en effet avoir des problèmes. Puis Kalalli fit la remarque évidente qu'il n'y avait qu'un lit

« En effet on va devoir se serrer j'espère que sa te dérange pas j'ai pas trop envie de dormir par terre et je pense que c'est pareil pour toi »

Edéas chercha Kalalli chercher des draps puis de son coté il examina les traces d'ongles pouvait-elles être faites par des ongles humains normaux ?

Puis il finit par dire à Kala :

« Bon eh bien bonne nuit, j'espère que l'on va réussir à dormir, en tout cas j'ai l'impression que les mutants de cette zones sont un peu entreposé et laissé à l'abandon, je sais pas si tu a remarqué mais le docteur, il semblait particulièrement intéressée par les pouvoirs que l'on aurait pu avoir et particulièrement par Josh, je ne sais pas ce que tu en penses mais demain il faudra agir. »

la nuit allait être longue et difficile à deux dans ce petit lit, mais au moins il récupérerait un peu pour être en forme demain. Edéas comptait bien partir le plus tôt possible cet endroit lui filait la chair de poule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Elvene
OnyX
OnyX
avatar

Age : 25
Equipe : Onyx
Nom de code : Fenrir
Date d'inscription : 02/01/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Ailes des pensionnaires   Mar 31 Mai 2011 - 0:15

Josh plissa les yeux quand la lumière réapparut. La pièce dans laquelle il se trouvait était vraiment minable. Même les cellules de prison s'en sortaient mieux, et les prisonniers avaient plus de dignités que les pensionnaires de cette fondation. A cette pensée, Le lupin fronça les sourcils. Enfoiré de Beck ! Rien qu'avec ça, il avait tout ce qui lui fallait pour le faire coffrer pour maltraitance. Mais son petit doigt lui disait que quelque chose d'encore plus dégueulasse l'attendait. Il suffisait de gratter encore un peu et il trouverait, il en était persuadé.

La fille devant lui se mit sur la défensive, stipulant qu'elle pourrait lui casser le nez comme elle voulait. Josh fit la moue et la dévisagea de la tête au pied. Elle n'avait pas l'air si dangereuse qu'elle le prétendait. Finalement, il s'assit sur son séant et croisa les bras, signe qu'il n'avait de toute façon pas l'intention de se battre. Ceci dit...


"Vraiment ? Voyez-vous ça. Le corps à corps, c'est comme qui dirait ma spécialité. Enfin bon, si t'es si forte que tu prétends l'être, pourquoi tu t'es pas débarrassée des gardes pour te tirer d'ici ? C'est pas la meilleure des vies ici." dit-il en jetant un regard négligé a la pièce.

Il revint sur sa nouvelle colocataire et lui montra ses deux paumes de mains en fermant les yeux.


"Ok ok oublies ça. Appelles moi Kyle. Et... tu penses que je suis là pourquoi au juste ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jahwa.deviantart.com
Anjali Devgan
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 27
Nom de code : Kiran
Date d'inscription : 18/01/2011

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Ailes des pensionnaires   Mar 31 Mai 2011 - 0:53

Les deux garçons avaient réussi à éviter de dormir avec Arnie et finissaient dans la même chambre. Ensuite anjali suivit Arnie qui le menait à la chambre de la colocataire de la victime. Mince! elle allait être enfermée pour la nuit, se dit-elle en voyant celui-ci ouvrir la porte à l'aide d'un pass. Elle n'allait pas pouvoir agir cette nuit. Il le lui confirma en expliquant grosso modo la situation nocturne du dortoir.

Ca craignait de déranger les gardiens apparemment. Enfin elle pouvait toujours péter le verrou électronique avec un faisceau infra rouge laser. Mais mieux valait ne pas se faire remarquer vu qu'elle était censée ne pas avoir de pouvoirs mutants.

Bon gré, mal gré, elle entra dans la pièce aprés s'être vue confisquer ses affaires par Arnie, il prenait son rôle de chef de dortoir trés à coeur.

Elle écarquilla les yeux, tentant d'appercevoir ce qui se cachait dans le noir, en vain. Elle pourrait trés bien créer de la lumière mais ce serait fort peu discret, comme le laser. Par chance la lumière se fit et elle pu voir une chambre misérable, nue, sans chaleur. Du blanc,de l'émail, du métal et un seul lit. Trés clinique et en même temps froid, la dépression et la folie guettait les résidents, aucun confort n'était offert aux jeunes internés.

*Merde... un seul lit??? Mais... elles dormaient ensemble ces filles? Mais où je vais me poser s'il y a déjà Héléna?* se dit Anjali.
Elle vit que c'était elle qui avait allumé la lumière et lui posait une question, elle avait été réveillée par son entrée.

-"Oui je viens d'arriver ce soir, un salaud de flic m'a forcée à venir ici. Je ne voulais pas venir moi! J'étais bien là où j'étais. Et toi? Oh pardon moi c'est An...Rnie qui m'a mise ici." Fit-elle en se rattrappant juste à temps sur sa bévue, elle avait failli dire son vrai prénom, la fille était à moitié endormie, il y avaot peu de chance qu'elle se rende compte qu'elle avait rippé.

-"Rani, enchantée de te rencontrer Helena. Enfin vu la situation, il vaut mieux s'entendre. Mais... il n'y a qu'un lit? Arnie m'a dit que tu avais eu une colocataire, je pensais que vous aviez deux lits par chambre?" fit-elle, en espérant susciter ainsi des confidences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Ailes des pensionnaires   Mer 1 Juin 2011 - 10:33

"Les surveillants c'est des craignos... Enfin, ça dépend si t'as de la chance ou pas. Schellenberg, il se contente de te gronder et de te ramener dans ta chambre. Avec Remer, c'est la correction physique assurée. Quant à Todt... Euh... Mieux vaut pas traîner après le couvre-feu devant lui. Surtout les filles..."

Il baissa les yeux, un peu honteux du traitement qui était infligé aux pensionnaires.

"C'est sur, y a rien de normal ici. C'est sur, ce qu'ils nous font subir est indigne. Y a pas que des fumiers. Le personnel de ménage est dans l'ensemble sympa. Schellenberg n'est pas un mauvais type. Les deux femmes psys sont gentilles mais..."

Jake posa son regard dans celui de Brieuc :

"Comme je l'avais lu y a longtemps dans un bouquin de mon père : le mal triomphe par l'inaction des gens de bien. On est tous responsable. On est responsable de la mort de Sophie, de la folie d'Aïcha, des tortures infligées à Billy... Si j'étais un homme, un vrai, je ferai quelque chose. Si j'étais..."

Il avala péniblement sa salive. Visiblement, Brieuc avait parfaitement réussi dans son rôle d'agent provocateur.

"Les gardiens sont pas des mutants. Juste d'anciens flics ou militaires qui cherchent à arrondir leurs fins de mois. Ils s'y connaissent en corps à corps et ils ont leur matraque électrique. Certains ont des armes en plus, à eux... Remer, par exemple, se ballade avec un pistolet. Pour nous faire flipper..."

Jake ramena ses genoux vers lui, honteux.

"On est des moutons dans l'ensemble. La plupart, on a complètement baissé les bras. Et dès qu'il y a une forte tête, il part en section spéciale... Du moins, c'est ce qu'on m'a dit. A partir de là, on le voit plus jamais... On sait juste que c'est quelque part au sous-sol de la section 1"

L'ambiance était lourde dans la pièce. Jake se servait de sa rencontre avec Brieuc comme d'une thérapie. Pour dire tout ce qu'il n'avait jamais voulu dire à propos de la fondation.

"On a aucun contact avec la section 1 et la section spéciale. On peut pas aller non plus en section 2, chez les syndromes X. Faut un pass pour tout ça. Seuls les membres du personnel en ont un. Sinon, les sections 2, on les voit à la douche et au réfectoire, c'est tout. En dehors de ces deux moments, ils retournent dans leur section. Nous, on a le droit de circuler à peu près librement..."

Quand le visage de Jake remonta à nouveau, Brieuc put remarquer que le garçon rougissait. Il termina :

"Y a Emily, c'est une forte tête de la section 3. Elle fait des flammes avec ses doigts. Elle a toujours essayé de protéger Billy, un ex de la 2 transféré en section spéciale. Elle est gentille et forte. Pis, y a Kodachi, une asiatique assez cruelle. Je crois qu'elle lit les pensées. Enfin... J'essaye de pas trop la croiser. Et pis, Mélanie... Elle, son truc, c'était la douleur... Elle est pas hyper sympa mais elle s'est jamais laissée faire. Résultat des courses, elle est maintenant en section spéciale..."

*
**

Kalalli remarqua en effet que la tâche suspecte sur le lit semblait être de l'urine séchée, tandis qu'Edeas examinait le mur... Ce dernier avait été attaqué à coups d'ongle. Le précédent occupant des lieux avait du s'y acharner jusqu'à se faire saigner. Quoi qu'il en soit, si son objectif avait été de se frayer un passage vers la chambre adjacente, c'était raté... et leur prédécesseur devait être bien malade de la tête !

Mais en passant sa main dans les sillons laissés sur le mur, Edeas remarqua que ce qu'il avait à la base pris pour des traces vides de sens étaient en fait des lettres. Lettres qui formaient des mots. Mots qui formaient une phrase.

Satan est en moi

Dans l'armoire, les garçons trouvèrent rapidement un jeu de draps de rechange. En l'attrapant, Kalalli fit tomber au sol un petit papier plié en quatre... Visiblement, il avait été caché ici dans l'espoir qu'aucun garde ne tomberait dessus.

C'était une feuille de papier toilette particulièrement rêche et cela disait en lettres de sang :

Citation :
Je sais que je vais être transféré. J'ai jamais voulu faire le mal mais la voix est trop forte. Le Docteur n'a pas compris qui j'étais. Personne n'a compris qui j'étais sinon ils me laisseraient sortir ou me tueraient. Par pitié, TUEZ-MOI avant que je ne fasse plus de mal.

Ce n'était pas signé.

*
**

Helena ne broncha pas. Elle regarda Anjali d'un air éteint. Puis d'une voix neutre et dépourvue d'émotion, à la manière d'un zombie, elle lança :

"Sophie est morte. Elle a été tuée par Billy, tout le monde le sait mais personne ne veut en savoir plus. Moi, je contrôle mes émotions. Je suis une empathe rien que sur moi. Alors, maintenant je m'en fiches. Si tu te fais tuer demain, je ne te pleurerais pas. Ça m'est égal. Si tu veux dormir avec moi, très bien. Si tu veux dormir par terre, très bien... Je ne te pleurerai pas..."

Il était inutile de chercher à discuter plus longuement avec Helena. La jeune fille semblait être inaccessible à toute forme de conversation. Aussi la lumière fut rapidement éteinte et Anjali put prendre un peu de repos...

... dans la nuit, elle entendit tout de même sa compagne de chambre pleurer. Et gémir de terreur. Elle répétait sans cesse les mots "Billy", "Ne fais pas de mal à Sophie", "Seigneur, Dieu, non"...

... le lendemain, Anjali fut par une alarme incendie à 6h00 du matin. Emergeant sans broncher, Helena commenta :

"C'est l'heure de la toilette. Viens"

Elle attrapa une serviette de bains et en lança une autre à Anjali. Puis, elle quitta la chambre sans ajouter mot. Dans les couloirs, il y avait tout un tas d'autres filles, pour la plupart à l'air complétement droguée... Passé l'embranchement, elles se retrouvèrent mélangées à des garçons, dans le même état. Un garde vint déverrouiller la porte permettant d'accéder à la section 3, celle des vrais mutants. La douche, précisa Helena, se prenait en compagnie des filles de la section 3.

Dans la section 3, un nouvel embranchement permit de séparer à nouveau les filles des garçons. Là, Anjali et Helena pénétrèrent dans une sorte de grands vestiaires composés de robinetteries en tout genre et de douches collectives. Il n'y avait pas grand chose à dire, ni à faire... La compagne de chambrée d'Anjali se déshabilla sans lui prêter attention et alla se mettre sous un jet d'eau... La démarche toujours aussi mécanique.

L'indienne remarqua deux filles en revanche.


La première pleurait, nue, dans un coin sous un jet d'eau... Elle tremblait de tous ses membres et fixait, l'air terrorisée, une jeune asiatique située à un autre bout de la pièce en compagnie de filles...

... si ces dernières avaient l'air toutes à l'ouest, l'asiatique jubilait. Elle était dans son élément et ses yeux parcouraient toutes la pièce comme si elle était la reine de ces lieux.



*
**

Le lendemain matin, à la même heure, les pensionnaires mâles de l'Institut furent également réveillés par l'alarme incendie. Jake expliqua à Brieuc qu'il s'agissait de l'appel de la douche. Quant à Kalalli et Edeas, ils le comprirent rapidement en voyant l'agitation dans le couloir : dehors, c'était comme chez les filles. Des garçons, l'air inexpressif et la démarche crispée, marchaient en file...

... Kalalli et Edeas passèrent en compagnie de leurs camarades d'infortune les grilles conduisant à la section 3. Ils avaient été temporairement mélangés avec les filles mais à la faveur d'un nouvel embranchement, ils se retrouvèrent à nouveau séparés de ces dernières...

Ils retrouvèrent Brieuc en compagnie d'un gamin à lunettes et à l'air plutôt vifs. Finalement, ils pénétrèrent tous les quatre dans la pièce d'eau...

Il y avait des robinets et des éviers pour se brosser les dents. Ainsi que des douches collectives. Et des garçons zombifiés un peu partout...

Rapidement, Edeas et Kalalli remarquèrent la présence du Préfet Arnie. Ce dernier était en train de se déshabiller très précautionneusement. Il tenait quelque chose à la main. Regardant à droite puis à gauche, Arnie alla se mettre dans un coin qui contenait l'unique cabine fermée de la pièce (qui devait être un vestige de l'ancienne configuration des lieux)... Tenant toujours son précieux objet entre les mains !

*
**

La jeune fille réagit positivement au signe de paix de Josh... Il l'entendit soupirer de soulagement. Puis, elle reprit :

"Je crois qu'ils t'ont envoyé ici pour me tuer. Pour voir qui est le plus fort. J'ai un pouvoir intéressant pour eux... Je génère la douleur. Mais ma couleur de peau est pas la bonne. Alors, un loup-garou, ils doivent jubiler !"

Elle prit une grande inspiration et ajouta :

"Ils sont trop nombreux et nous on n'est pas organisé, voilà tout. Ils peuvent nous faire disparaître. Moi, j'ai aucune famille, ici. Personne ne sait que je suis là. Si je mourrais, qui me chercherait ? On est entre leurs mains..."

Josh remarqua qu'une larme venait de se former au coin de l'oeil de la jeune fille. Finalement, elle lança :

"Bienvenue en section spéciale, Kyle. Si tu veux tout savoir, Pain, c'est que mon nom de code de supervilaine. Dans le civil, je m'appelle Mélanie..."

Et puis, elle retourna s'allonger pour prendre un peu de repos...

Arrow Section Spéciale (pour Josh)

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.


Dernière édition par Le courtier temporel le Lun 6 Juin 2011 - 23:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brieuc de Folcoat
LeX
LeX
avatar

Age : 20
Equipe : LeX
Nom de code : Korrigan
Date d'inscription : 31/01/2011

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Ailes des pensionnaires   Jeu 2 Juin 2011 - 15:08

Les informations livrées par Jake étaient de plus en plus intéressantes. Il confirmait toute l'étrangeté de ce qui se passait derrière les murs de cette fondation, activités suspectes facilitées par la lâcheté habituelle en pareilles circonstances des autres pensionnaires. Comme le disait si bien le garçon, ils étaient tous des moutons dans l'ensemble, terrorisés à l'idée de disparaître purement et simplement au moindre signe de résistance.
Mais il suffisait d'un déclic pour que le troupeau soumis ne se transforme et passe à l'action. Un petit déclic tel l'arrivée d'un "commando" extérieur chargé de voir ce qui se tramait derrière ces murs.

En tout cas, Jake prouvait par ces paroles qu'il n'était pas complètement atteint par cette lâcheté générale. Il ne demandait qu'à se révolter et se tenait prêt à suivre le premier qui lui montrerait le chemin du bien.

Brieuc eut un sourire de sympathie envers son camarade de chambre. Ce dernier avait passé le test avec succès et le jeune Breton savait qu'il pourrait compter sur lui en cas de problème. Quand ils sortiraient de là, il pourrait même envisager d'intégrer l'Institut Xavier. En tout cas, Brieuc ferait tout pour ça.

L'adolescent aurait bien volontiers poursuivit cette discussion, notamment pour en apprendre plus à propos des accidents mentionnés, mort de Sophie, folie d'Aïcha, tortures de Billy ou même en savoir plus à propos de la dénommée Kodachi dont il faudrait à coup sûr se méfier, mais l'heure avançait et il était temps de dormir.

*
* *
Réveillé en sursaut le matin, Brieuc eut juste le temps d'enfiler son short par-dessus son boxer et il suivit le mouvement vers les douches. Dans la salle d'eau, il alla se brosser les dents, retardant au maximum l'instant où il devrait se déshabiller pour aller sous la douche. Voyant les pensionnaires de la zone 2 les rejoindre, il souffla à Jake.

"Tiens, v'là les mythos qui étaient avec moi hier soir. Ils sont fêlés mais sympas au fond…"

Se dirigeant vers ses deux camarades, Brieuc s'adressa à eux, faussement moqueur.

"Alors les mecs, ça s'est passé comment ? Au fait, tu peux m'prédire ce qui va se passer aujourd'hui ? Y'aura un nouveau incident ? Style Billy ou Aïcha ?"

Arrivé plus près, le Breton baissa le ton pour murmurer afin de n'être entendu que d'eux seuls.

"Y'a des trucs louches en section 1… C'est là que faudrait aller voir. Au fait, l'gars avec moi, il est clean mais mef' des autres…"

Suivant leur regard, Brieuc vit l'attitude étrange d'Arnie.

"C'est qui ce looser ? Il a quoi dans la main ? Il est quand même pas en train de filmer les autres à poil ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalalli Renand
OnyX
OnyX
avatar

Age : 22
Equipe : OnyX
Nom de code : Razgriz
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Ailes des pensionnaires   Sam 4 Juin 2011 - 13:24

Tandis qu'Edeas observait les traces d'ongles sur le mur, Kalalli récupérait dans l'armoire en métal des draps. Un petit morceau de papier venait de tomber et les paroles inscrites dessus ne donnaient pas du tout envie de passer une nuit ici. Croisé avec l'information gravée dans le mur, l 'ancien locataire semblait être certain d'être possédé par le diable lui même. Pourtant, ceux qui dormaient ici n'étaient que de faux mutants. L'ambiance était particulière. Savoir que des détraqués étaient tout au tour d'eux avait quelque chose de dérangeant, surtout quand on connaissait la promptitude des gardes en général, et surtout celle de ceux d'ici qui paraissaient ne pas avoir le moindre intérêt pour les personnes à surveiller.

Le lit sale fut finalement changé et les garçons se serrèrent un peu pouvoir passer une nuit aussi agréable qu'il leur était possible d'en avoir une. Elle fut de toute façon de courte durée puisqu'au petit matin, l'agitation les réveilla. L'Inuit pensa à la douche, comme Arnie leur avait indiqué dans leur formidable emploi du temps. C'était à peu près le moment phare de la journée avec le repas. Kalalli suivit le pas avec Edeas et se retrouva un instant mêlé aux filles. Il se demanda si les douches étaient mixtes, car il doutait fortement qu'ici ce soient des douches privées.

Un peu mal à l'aise, il se rendit compte finalement que les deux sexes se retrouvaient séparés à un nouvel embranchent et rentra dans la pièce. Il retrouva Brieuc et celui qui devait être son colocataire. Le breton jouait bien son rôle en lui demandant ce qui allait se passer aujourd'hui.

" Des choses passionnantes, j'en suis certain. "

Et en effet, le préfet semblait se déshabiller avec une étrange précision et commença à partir vers une douche privée en cachant quelque chose.

" La carte d'accès. " lança le garçon à ses comparses infiltrés.

Sans hésiter, Kalalli lança une illusion terrifiante à tous les autres présents de la pièce et en profita pour aller chercher ce que tenait Arnie pendant qu'il était paralysé.

" Au réveil, tout le monde sera terrifié et ça va créer de l'animation. On pourra se balader un moment... "

L'objet en main et de retour à sa place, il relâcha l'illusion.

Des cris de terreur emplirent la pièce. Des vessies se relachèrent. Les gens étaient tétanisés. Ils pleuraient, gémissaient et tremblaient. C'était le chaos dans la petite salle de douche.

L'inuit mit utilement à profit le temps où tout le monde à l'exception de ses coéquipiers était paralysé par la peur. Il réussit à récupérer le précieux objet d'Arnie mais ce n'était pas le pass... Le pass était dans sa pile de vêtements (mais Kalalli le récupéra également). Ce que tenait Arnie était...

... un téléphone !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anjali Devgan
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 27
Nom de code : Kiran
Date d'inscription : 18/01/2011

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Ailes des pensionnaires   Dim 5 Juin 2011 - 21:46

Anjali se sentit frustrée lorsqu'Helena se révela être aussi indifférente au sort de ses camarades d'internement qu'à l'éventuelle mort de sa nouvelle colocataire.
*Hummm... c'est joyeux ici!*

Mais une fois endormie, elle fut réveillée par les pleurs d'Helena, elle réalisa qu'elle était trop effrayée pour parler et devait avoir assisté à l'attaque de ses amies. Anjali lui tourna le dos et soupira, elle était vraiment soucieuse suite à ce qu'elle venait de surprendre. Il semblait que c'était plus une maison des horreurs qu'un établissement d'aide aux jeunes.

Pour que celle-ci soit vraiment effrayée et en larmes pendant son sommeil, il devait se passer des choses horrible à l'insu de certaines personnes. Elle repensait au docteur venu leur demander de l'aide suite à des soupçons sans preuves pour les étayer. Tourmentée par ses interrogations, elle finit toutefois par s'endormir.

Anjali fut brutalement réveillée par une alarme, encore plongées dans les brumes du sommeil, elle avait du mal à émerger et se montrait un peu grognon. Bien entendu Helena se leva et lui jeta une serviette en guise de bonjour, elles devaient se laver.
Elle obtempera, bien qu'elle aurait aimé avaler une bonne dose de café pour se réveiller. Elle entra dans le couloir et eu le sentiment d'être entourée de zombies. D'ailleurs son état d'esprit était assez proche, elle se répétait un mot sans arrêt, obsédée par une chose: *Café. Café. Café. Cafééééééé!!!! Mon dieu, mon royaume pour un café je vous en prie!!!!!* Elle se sentait prête à tuer pour une bonne tasse de café bien corsé.

Les garçons se mêlèrent aux filles à ce moment-là, ce qui mit mal à l'aise la jeune fille, elle espérait ne pas avoir à se doucher devant eux.
*Quelle misère! si mon grand père me voyait, il en aurait une attaque!*
Elle observait tous les jeunes qui l'entouraient, son impression d'être dans un monde de morts vivants se renforça. C'était angoissant de les voir aussi amorphes...drogués? Elle plissa les yeux en fixant chacun de ceux qu'elle croisait.
*Oui...on dirait qu'on les drogue pour les tenir en laisse, une laisse chimique en somme.* Remarque-t-elle. *Pourquoi droguer des jeunes sans danger? Aprés tout ils avaient bien dit que les pires étaient au niveau 1!*

Anjali fut rassurée lorsque le groupe se sépara de nouveau en deux, les garçons et les filles chacuns de leur côté. C'était déjà mieux. Elle vit Helena se doucher aussitôt et compris que c'était une pièce de douche collective. C'était mieux que d'être vue par le sexe opposé dans le plus simple appareil. Anjali remarqua une fille qui pleurait. Elle semblait fixer une asiatique qui semblait se sentir supérieure aux autres dans ces lieux.
Intriguée, elle s'approche de la fille nue qui tremblait et lui touche le bras.
-"Hé qu'est-ce qu'il t'arrive? Tout va bien? Pourquoi tu tremble?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edeas Cruge
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : Lex
Nom de code : Maker
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Ailes des pensionnaires   Lun 6 Juin 2011 - 17:45


la lecture de l'inscription et le petit mot retrouvé par Kal, avait donné des sueurs froides à Edéas, il se demandait bien qui avait pus écrire cela. Cette personne devait être profondément dérangés et avait surement besoin d'un grande aide.

Aussi Edéas dormit-il du mieux qu'il pus cependant Kal avait sans aucun doute remarqué, qu'il avait le sommeil agité, soubresaut de ses expériences passées mais aussi de ce que l'endroit lui inspirait.

Le réveil du matin et Edéas qui n'était pas vraiment du genre matinal, on pouvait même dire qu'il avait la tête dans le %µ¨£. quoiqu'il en soit il suivit ses camarades croisant également Anji, puis se retrouva mêlé avec les pensionnaires du second au douche.

C'est ici qu'il retrouvèrent Brieux jouant son rôle à merveille. Tous trois purent remarquer le comportement étrange d'Arnie, qui semblait cacher un quelconque objet. Heureusement pour eux Kal était plus réveillé que lui et ne tarda pas à agir. Il profita de son pouvoir pour récupérer la carte d'accès et ce qui semblait être un téléphone.

« qu'est ce que ce débile fait avec ça ? »

Edéas était interloqué, ce genre d'appareil était interdit à moins que

« peux être qu'il espionne pour le compte du chef de l'établissement des fois qu'il se tromperait dans son diagnostique ce qui expliquerait comment le gars de notre chambre à été transférer en section 1 »

Cependant après avoir parlé il se dit que peut-être qu'il se trompait et que cela n'avait rien avoir avec cela tout en regardant Kal il lui prit le téléphone des mains :

« Tu permet je veux voir ce qu'il y a dedans »

il prit donc le téléphone des mains de Kal à la recherche des derniers contact joint ou ayant appelé ainsi que des derniers SMS reçu

« on fais quoi on explore maintenant, la section 1 devrait être intéressante à visiter vous ne pensez pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Ailes des pensionnaires   Lun 6 Juin 2011 - 23:57

La jeune fille ne réagit même pas au contact d'Anjali. Elle continuait à pleurer, à trembler et à gémir. Son esprit semblait ailleurs... Son esprit était paralysé par la terreur. Son esprit...

"... est mien" lança la jeune asiatique en s'approchant d'Anjali. Elle eut un petit rire et reprit :

"Je sais ce que tu dois te dire. Pas besoin de le lire. Ça se devine facilement : pourquoi est ce que je m'amuse à faire ça ?"

Elle ricana et fit un geste ample de la main comme pour désigner toutes les filles ici présentes.

"Ce sont des zombies. Camées aux médocs ou trop toctoquées pour pouvoir encore se battre. Et moi... Je suis leur reine !"

Reprenant une expression plus neutre, elle poursuivit :

"Du moins en attendant de me tirer de ce rade pourri et de voler de mes propres ailes. Emily était la seule à pouvoir me tenir tête parmi les pensionnaires... Et j'ai anéanti sa volonté mais..."

L'asiatique eut un sourire malsain en regardant Anjali.

"Tu es différente. Je le sens. Je ne sais pas encore en quoi mais..."

Elle marqua une pause puis termina :

"Je crois que tu n'as pas ta place ici. Alors c'est simple, soit t'es contre moi et tu rejoins Emily, soit t'es avec moi et tu me prouves que t'es capable de m'aider à me tirer !"

*
**

Les cris commençaient à s'estomper dans la salle de douche des garçons. Les effets de l'illusion allaient finir par s'évanouir.

Pourtant, pour le moment le trio d'infiltrés était tranquille. A leurs côtés, Jake - le colloc de Brieuc - se tordait encore au sol en proie à une quelconque terreur diurne.

Examinant le téléphone du préfet Arnie, Edeas remarqua que le téléphone n'avait servi sur les derniers mois qu'à envoyer et à recevoir des SMS. Il n'avait qu'une seule correspondante désignée dans le répertoire sous le sobriquet de "Chérie d'Amour". Si Arnie recevait les messages un peu n'importe quand dans la journée, il les envoyait en revanche toujours aux mêmes heures : tard le nuit et entre 6h00 et 7h00 du matin.

Edeas lut les 6 derniers messages envoyés et reçus :

Arnie a écrit:
Ma chérie j'espère que tu vas bien et que tu n'as pas oublié d'acheter la dernière extension de Mutants Désassemblés. Moi ça va à peu près. Tout le monde me prend pour un débile, ce qui au fond n'est pas si dur que ça à simuler. J'ai remarqué que si Beck méprise toute la section où je suis, il s'intéresse de très près à un nommé Billy

Chérie d'Amour a écrit:
Hello mon beau ! Je t'ai acheté quelques boosters que j'ai ouvert comme ça pour voir. Tu as Cap'tain Canada en deux exemplaires, j'espère que tu seras content. Pour le reste, avec les autres on fait des recherches sur la Fondation. On te tient au courant

Chérie d'Amour a écrit:
Envois moi un message, je suis inquiète. On a trouvé en cherchant que les noms des gardiens que tu nous as donné correspondent à des gens qui ont déjà été condamnés pour diverses choses. Quant à Beck, Géraldine a profité de son voyage d'études en Allemagne : il ferait parti d'un machin appelé ODESSA. Ca a l'air louche

Arnie a écrit:
Pardon ma belle mais j'ai pas eu trop le temps de te répondre. Depuis la mort d'une des pensionnaires les gardiens sont sur le qui-vive. Billy a été transféré dans une autre section. Je vais essayer de me faire passer pour encore plus fou pour le suivre. Mais je suis pas sur que ça va marcher. Ma psy qui semble honnête a pas l'air de trop me croire déjà. Elle a voulu que Beck signe ma feuille de sortie, ce qu'il a refusé. Bref, je reste encore un peu. Mais c'est dur... Ah ! Et puis N'OUVRE PLUS JAMAIS MES BOOSTERS. Je t'aime quand même

Chérie d'Amour a écrit:
On vient à Philadelphie tous ensemble pour t'aider. Tu ne sais pas à quoi tu as affaire. Emily pense qu'ODESSA est le légendaire réseau SS. Ca veut dire que t'es en danger

Ce message avait été reçu la veille.

Arnie a écrit:
J'agis ce soir. Un grand coup se prépare. J'ai entendu au réveil deux gardes parler d'une opération Nacht und Nebel, je sais pas trop ce que ça veut dire mais ça me dit rien qui vaille. Je t'ai

Quant au dernier, il n'était qu'enregistré en brouillon. Arnie avait tenté de l'envoyer avant de... subir l'attaque de Kalalli.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalalli Renand
OnyX
OnyX
avatar

Age : 22
Equipe : OnyX
Nom de code : Razgriz
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Ailes des pensionnaires   Sam 11 Juin 2011 - 0:22

Sans soucis, Kalalli put récupérer ce que tenait Arnie. Mais ce n'était malheureusement pas la carte. Un téléphone ne leur serait pas très utile. Il regarda alors rapidement dans les habits du préfet et découvrit ce qu'il avait recherché jusqu'ici ! Le pass en poche, il retourna à sa position initiale où Edeas lui prit le téléphone pour examiner le contenu.

Et quelle surprise ! Arnie semblait être un agent infiltré d'il ne savait quel groupe. Il enquêtait également ici et des gens allaient le rejoindre pour une grande opération qui allait se passer dans la soirée. Les cris continuaient et Kalalli réalisa à ce moment ce qu'il venait de faire et le peu d'effet que finalement il y avait eu. Personne ne courrait partout en hurlant alors que l'illusion disparaissait, et aucun garde n'était venu. Le chaos recherché était loin d'être présent. L'Inuit avait juste fait du mal à ces gens et il eut un pincement au coeur en le réalisant.

Même l'ami de Brieuc avait été touché sans réellement que l'illusionniste y face attention.

" Si Arnie est contre eux, il est avec nous. "

L'influence disparut alors dans la pièce. Kalalli se rapprocha rapidement d'Arnie et lui tendit son téléphone de retour sur l'accueil.

Code:
[color=green][b]" Tu as fait tomber ça Arnie. On sait que tu enquêtes pour ici. On sait qu'ils font du mal aux enfants. On veut savoir pourquoi nous aussi. On veut savoir ce que mijote Beck et l'en empêcher. Tu as l'air plus au courant de nous. On veut t'aider. Surtout si ce soir il y a quelque chose. Raconte nous ? "[/b][/color]

Autant jouer franc-jeu. Le garçon n'avait pas précisé qu'ils étaient mutants, pas plus qu'ils étaient infiltrés. Arnie de toute façon était grillé, alors il ne devait plus avoir grand chose à perdre à les accepter avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anjali Devgan
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 27
Nom de code : Kiran
Date d'inscription : 18/01/2011

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Ailes des pensionnaires   Mer 15 Juin 2011 - 3:45

Anjali découvrit qu'en fait une jeune fille asiatique s'amusait à contrôler mentalement les filles présentes, d'où leur air de zombies. Elle se contenta d'écouter le monologue de celle-ci. Pour s'assurer qu'elle disait la vérité, elle secoua la fille en larmes par les épaules et agita la main devant ses yeux.
Rien à faire.
Ainsi elle disait vrai.

-"Emily? Je ne vois pas trop qui c'est, fit-elle innocemment, par contre Sophie j'en ai entendu parler, ainsi que de Billy." Elle guettait la réaction de l'asiatique en prononçant ces mots, si elle était vraiment la reine, elle ne craindrait pas ce garçon comme sa compagne de chambrée.
Anjali repensait encore à la proposition de la jeune asiatique, se battre contre elle et rejoindre Emily.

*Que lui avait-elle fait exactement? Anéantir sa volonté? c'est à dire?*Pensa-t-elle, hésitant à se dévoiler si c'était une espionne au compte du docteur Beck.

-"Pourquoi ne manipules-tu pas les esprits des gardes? Aprés tout tu es la reine non? tu devrais en être capable!" biaisa Anjali.

Anjali se refusait à tomber sa couverture trop vite et préféra persister dans son rôle.

-"Je manipule le vent mais il ne m'obéit pas toujours, tu es bien plus forte que moi, je suis certaine que tu es déjà capable de partir d'ici, car j'ai bien l'impression que tu vaux mieux que ça. Comment es-tu arrivée ici?" Tenta-elle de faire parler, mêlant questions et flatteries, espérant faire gonfler l'ego de la fille et ainsi la rendre bavarde.

Anjali reprit sans lui laisser le temps de répondre: "-Tu as faim? Je me prendrais bien un café avec une brioche, il en ont?" fit-elle en espérant ainsi la déstabiliser et lui faire baisser sa garde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Ailes des pensionnaires   Dim 26 Juin 2011 - 14:51

Tandis que dans la salle de bains des filles, Anjali passait une alliance avec Kodachi, l'asiatique mentaliste, Arnie révélait toute la vérité aux mutants.

Oui, il faisait partie d'un petit groupe basé au Texas et oui, il s'était arrangé pour se faire interner de manière à enquêter sur la Fondation Tobie Nathan. A son sens, il y avait quelque chose de très louche là dedans... En fait, la fondation n'était - semble-t-il - qu'une couverture pour des expériences douteuses menées par le Dr. Beck. Par ailleurs, un réseau néo-nazi semblerait impliqué dans l'affaire.

Pourtant, en dépit des contacts noués, chacun des mutants infiltrés ne put agir avant la nuit... Et là, ils furent surpris par des cris. Des cris de douleur. Des cris de peur. La Fondation était attaquée !

Arrow Section Spéciale

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Ailes des pensionnaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Surveiller et punir] Tobie Nathan - Ailes des pensionnaires
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La nouvelle interprétation des rêves, Tobie Nathan
» [Nathan, Tobie] Saraka Bô
» Vos rêves
» Contes et Légendes Nathan
» [Chibi-Loukia] premier amv, "déploie tes ailes"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Academy X :: Reste du monde :: Amérique-
Sauter vers: