AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Mar 10 Mai 2011 - 21:54




Quelques heures après le briefing, Roberta avait invité les élèves à se rendre devant l'Institut. Là, un bus les attendait. Les participants au briefing purent remarquer la présence d'Anjali, qui avait été appelée en dernière minute en renfort.

"Bon courage à toutes et à tous" lança Mademoiselle Shenzie en remettant une enveloppe nominative à chacun des élèves présents.

Installés dans le bus qui prit immédiatement la direction de l'aéroport de New-York, les élèves purent étudier le contenu de l'enveloppe. Celle de Jolène contenait outre les plans du centre (consistant grosso modo en une section administrative, 3 sections pour les pensionnaires séparées les unes des autres par des grilles métalliques, des dépendances communes - douches, réfectoire, salle de vie - et les vestiaires du personnel), quelques éléments sur le Dr. Beck.

Ce médecin psychiatre avait suivi des études en Allemagne, pays où il retournait à l'heure actuelle assez fréquemment et en tout état de cause toujours à la fin du mois d'avril et au début du mois de mai, avant d'émigrer aux États-Unis où il mena une carrière sans éclats, répartie entre des consultations en milieu hospitalier et un cabinet privé assez peu florissant. Ce n'est qu'il y a quelques temps, avec l'apparition du phénomène mutant, que Beck ouvrit la fondation Tobie Nathan dont il n'est pas le dirigeant statutaire (à en croire les extraits du registre des sociétés, il s'agirait d'un certain Dr. Dietrich Sievers). Plus troublant encore, les revenus qu'il déclare au titre de son activité de praticien semblent nettement inférieurs à son niveau de vie : résidence privée et luxueuse qu'il loue auprès d'une société immobilière "Le Glaive et la Paix, résidence secondaire en Argentine ainsi qu'une belle collection d'œuvres d'art inestimables... Le rapport sur Beck a été fait dans l'urgence visiblement, mais son dossier a d'ores et déjà été transmis aux services fiscaux...

En revanche, il n'était que fait mention du nom du prêtre exorciste en cause : Gregory McDougall, en poste à Dublin.

De manière à parfaire sa couverture, Jolène trouva un costume de nonne ainsi qu'une lettre de mission signée par un certain Père John Gallagher, prêtre à Philadelphie. La lettre indiquait en substance que "Joy Finnegan" avait été dépêchée à la Fondation Tobie Nathan pour rendre compte de l'activité du Père McDougall au sein de cet établissement.

Une fois arrivés à l'aéroport de New-York, les élèves s'envolèrent pour Philadelphie. Là, des individus attendaient les mutants avec des pancartes comportant leurs noms, selon le groupe d'infiltration auquel ils appartenaient.

Le contact de Jolène était un simple chauffeur de taxi...


Joy arriva de nuit dans les beaux jardins d'une grande bâtisse. Une fois à l'intérieur, elle se retrouva devant une hôtesse d'accueil.

Cette dernière, comme impressionnée par la tenue de Jolène, lut distraitement la lettre de mission puis demanda à un agent de sécurité de faction d'escorter la bonne sœur jusqu'au Père McDougall.

A ce titre, Jolène traversa les sections 1, 2 et 3 - en franchissant à chaque fois une grille métallique devant être actionnée à l'aide d'un pass magnétique - et emprunta un escalier se trouvant derrière une porte blindée, déverrouillée à l'aide d'une clé électronique.

Elle descendit une bonne centaine de marches avant de se retrouver dans un corridor sordide. Il y avait un certain nombre de portes en fer de part et d'autres du couloir mais l'agent de sécurité ouvrit la porte d'un petit bureau.

A l'intérieur, assis derrière une table, se tenait un prêtre, en pleine lecture d'un dossier.


Voyant Jolène, il le ferma brusquement et se leva.

"Qui êtes vous ? Je n'ai pas été prévenu de votre arrivée ?"

Le ton était ferme et hargneux. Visiblement l'homme était à bout...

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Mar 10 Mai 2011 - 22:53

Jolène attendait avec les autres devant l'institut. Anjali les avait rejoins après le briefing. Apparemment, ils avaient décidé qu'une personne de plus ne serait pas de trop pour cette histoire. Il semblait qu'elle allait grossir les rangs de Kal' et consorts pour se faire passer pour une nouvelle arrivante.
Elle prit l'enveloppe tendue sans dire un mot et monta dans le bus pour s'installer seule à une place. Elle n'allait pas avoir le temps de bavarder pendant le trajet, elle avait prévu le coup en imprimant quelques pages pour se remettre dans le bain de la religion, non pas qu'elle y ai jamais baigné d'ailleurs...Mais bon...elle aurait surement de quoi faire illusion si on ne lui posait pas trop de questions d'ordre théologique.

Elle parcourut en priorité l'enveloppe. Il y avait un plan, l'écossaise tenta de se le remémorer au maximum pour être la plus efficace possible une fois à l'intérieur de l'établissement. Puis, elle reporta son attention sur les informations données sur Beck. Un petit médecin sans envergure qui a ouvert un institut aussi spécialisé avait de quoi intriguer. Sans compter ce Dietrich Sievers. Elle continua de lire. D'après ses revenus, il était trop riche. Ce n'était donc pas qu'une question d'idéologie nauséabonde, il y avait du fric là dessous. Et quand y avait du fric...généralement c'était pire que ce qu'on pouvait croire. Tout simplement parce que l'argent pouvait tout acheter et tout permettre...Ce serait à l'équipe journalistique de fouiller là-dedans, pas à elle. Dans tout les cas, le gars était un puant. Elle se détourna du docteur Beck pour se concentrer plus particulièrement sur son rôle. Elle aurait à contacter le Père Gregory McDougall, de Dublin sous la couverture de soeur Joy Finnegan mandatée par le père John Gallagher. Elle jeta un coup d'oeil rapide à son costume de nonne. Grâce à ça, au moins elle aurait plus de facilités à rentrer dans la peau du personnage.

Une fois arrivés à l'aéroport, l'écossaise se changea rapidement pour enfiler l'habit noir et blanc. L'habit ne fait pas le moine hein? Ce fut la seule note d'humour qu'elle se permit avant de repartir dans l'avion. Pendant le vol, elle relut rapidement ses fiches, autant pour s'en souvenir que pour se libérer l'esprit.

Escortée par un chauffeur de taxi, elle arriva devant l'immense bâtisse. Immédiatement, elle fit tout pour se tenir plus droite et afficher une expression de sévérité bienveillante sur son visage, à l'image qu'elle se faisait de l'expression des nonnes. Elle avait préparé un calepin et un stylo qu'elle avait glissés dans sa poche. Si elle devait rendre compte...cela signifiait bien qu'elle devrait faire un compte-rendu non?

*Maintenant tu es une servante de Dieu, ne l'oublie pas...courage...*

L'hôtesse ne posa pas de problèmes, pas plus que le vigile qui l'accompagna voir le père McDougall. Le chemin qu'on lui fit prendre à la fois lui redonna confiance, il serait plus simple d'enquêter sur les trois niveaux si elle devait passer par là à chaque fois qu'elle devait voir le père, mais l'intrigua, l'inquiéta même un peu. Quel besoin y avait-il d'enfermer un religieux derrière une porte blindée six pied sous terre? Et à quoi pouvaient bien servir les autres portes blindées? Les réponses qui passèrent par la tête de l'écossaise n'étaient pas vraiment rassurantes.

Elle entra dans le bureau, l'homme qui s'y trouvait était à l'image qu'elle se faisait d'un prêtre exorciste: vieux et barbu. Mais il semblait plus colérique qu'elle ne l'aurait pensé. Mais qu'importe, elle avait été mandatée, il n'y avait aucune raison pour qu'elle se rabaisse, ici elle était à sa place, elle ne devait pas l'oublier.

"Je suis la soeur Joy Finnegan. Une lettre vous a été envoyée il y a plusieurs jours et était sensée vous informer de ma visite."

Le débit de parole avait été maîtrisé, le ton calme mais posé. Elle sortit la lettre et la tendit vers l'homme tout en continuant de parler.

"Mais puisqu'apparemment, vous ne l'avez pas reçue...J'ai été envoyée en ces lieux pour rendre compte de votre activité."

Tout en parlant, elle tenta de lire le nom du dossier qu'examinait le père avant sa venue.

"J'espère que je ne vous perturbe pas pendant un travail important."

Elle regarda le père dans les yeux. Le ton laissait entendre qu'elle savait qu'elle gênait mais que la politesse l'obligeait à poser cette question. Et que la seule réponse qui pourrait lui être fournie serait négative.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Jeu 12 Mai 2011 - 9:22

"Une lettre ?" demanda d'un air surpris, le Père McDougall. "Je n'ai eu aucune lettre..." ajouta-t-il pensif.

La colère semblait quitter petit à petit sa voix. Il se leva et alla se servir un verre d'eau.

"Pourrais-je la voir ? Je... Il y a des difficultés en ce moment pour la transmission de mon courrier. Je ne sais même plus depuis combien de temps je suis dans ce sous-sol... Je..."

Il paraissait avoir envie d'en dire plus. Mais jetant un regard suspicieux à Joy, il ne prononça pas un mot de plus sur le sujet.

McDougall but et sortit un mouchoir avec lequel il s'épongea le front.

"Je... Je ne sais même plus ce que je doit faire. Vous devez rendre compte de mon activité, alors notez ceci : je prie, je cherche un signe de Dieu, je... Je ne veux pas pratiquer mon office. C'est... Je ne me sens pas de taille"

McDougall baissa les yeux. Jolène remarqua à l'instant qu'il ne devait pas avoir dormi depuis un petit moment.

"Pensez-vous que le Mal existe ? Je veux dire... Pas comme un concept. Mais comme une force mystique incarné en un être ? Je..."

Il s'arrêta. Jolène vit le nom sur le dossier :

William Bates

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Jeu 12 Mai 2011 - 10:38

Le stratagème de la fausse lettre avait marché. Cela sembla même insinuer un peu de trouble dans son esprit. Serait-il retenu ici contre sa volonté propre? Cela serait étonnant, mais il devait y avoir quelque chose qui le retenait ici. Pourquoi ne quittait-il pas le sous sol? Si il devait pratiquer des exorcismes cela ne se passait surement pas ici non? Elle lui tendit la lettre de mission qui lui avait été donnée.

"Voila l'ordre de mission que j'ai reçu du Père John Gallagher."

Le ton était toujours aussi neutre mais son visage s'était légèrement adouci. Cet homme semblait totalement perdu. C'était dérangeant de voir cela pour la petite écossaise. Elle aurait pu tomber sur un fanatique près à tout pour expier les fautes de mutants par l'exorcisme mais...non...il semblait juste fragilisé et fatigué.

"Pourquoi vous ont-ils donné un bureau dans ces lieux? N'y avait-il pas une pièce moins insalubre dans un des étages? En venant ici, j'ai eu l'impression que vous étiez encore mieux gardé que certains des pauvres pensionnaires de cet endroit."

La question n'avait pas été posé sur un ton inquisitorial, mais avec un véritable intérêt à la réponse, même si ce n'était pas trop marqué.

"Vous cherchez un signe de Dieu? Serait-Il donc invisible en ces lieux?"

Elle ramena sa main droite serrée contre sa poitrine.

"Et j'ai du mal à comprendre pourquoi vous ne pouvez pratiquer votre office. Ces enfants ne sont pas des monstres, ils ont besoin d'une aide. C'est pour cela que vous avez été envoyé ici non? Pour les aider..."

Jolène fut frappée par la fatigue visible sur le visage de l'exorciste. Qu'est-ce qui pouvait bien l'empêcher de dormir à ce point? La question qu'il posa lui sembla aller dans un sens peu agréable pour la mutante. Si il lui demandait cela, c'est qu'il avait vu ici des choses qu'il n'aurait jamais du voir.

"Je l'ignore. J'ai envie de croire que tout être humain est fondamentalement bon et qu'il peut être ramené sur le droit chemin...Si un tel être existe, je ne l'ai pas croisé."

Elle marqua une pause.

"Je suppose que vous ne me posez pas cette question par simple envie de discuter théologie, je me trompe? Vous...vous avez croisé quelqu'un ici qui...vous semble avoir été inspiré par le Mal lui-même, c'est cela?"

Elle semblait sincèrement inquiète en posant cette question. Si il avait vu quelque chose, elle devait savoir de quoi il en retournait.

"Vous semblez fatigué."

Elle voulait faire cette constatation. Peut-être parlerait-il de lui même si elle ne le forçait pas tout le temps. Il ne semblait pas avoir confiance en elle. Il avait surement peur de quelque chose.
Elle nota dans un coin de son esprit le nom de William Bates pour poser des questions sur ce jeune homme plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Jeu 12 Mai 2011 - 20:27

Le Père McDougall examina avec attention l'ordre de mission. Une fois la lecture terminée, il sourit.

"Dieu ne m'a pas oublié. Il sait que je ne suis qu'un homme et Il vous a envoyé pour m'épauler et éviter que je m'égare..."

Il rendit la lettre à Joy puis poursuivit, plus détendu :

"Cet endroit me convient parfaitement. Je suis bien traité. D'autant plus que j'ai toute latitude pour réfléchir et prier. J'ai pu avoir accès à un certain nombre d'archives de l'Église que je croyais perdue à jamais... L'historien que je suis est satisfait"

Passant sa langue sur les lèvres, il précisa :

"Je suis Prêtre exorciste. Je connais le rituel. Mais... Je ne l'ai jamais exercé. Le Vatican a depuis longtemps tourné la page sur ces questions. Bien sur, il y a eu un débat sur l'essence des mutants mais... Il n'a jamais abouti. C'est pour cela quand mon ami Joseph Beck m'a parlé d'un cas aux États-Unis qui nécessiterait mes services, j'ai sauté sur l'occasion. Pêché d'orgueil ? Je ne sais pas mais..."

Il marqua une pause et baissa les yeux.

"Maintenant, je ne sais plus qui croire. Je l'ai vu et c'est troublant mais... C'est un enfant. C'est..."

Des larmes commencèrent à se former au coin des yeux de McDougall. Il semblait tellement fatigué.

"Je ne sais pas si je dois l'aider ou détruire le mal en lui. Je ne sais pas si c'est de la psychiatrie ou un cas réel de possession. Je..."

Il ouvrit le dossier et en extirpa une photographie qu'il posa violemment devant Joy.


"William Bates est-il fou ou est-il le Diable en personne ! Voilà mon cas de conscience..."

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Ven 13 Mai 2011 - 15:26

En voyant l'homme sourire, Jolène se dit que maintenant ce serait plus simple pour elle de le faire parler. Elle fit un léger sourire en retour. C'était une bonne chose qu'il se détente...mais elle ne savait pas trop si il devait vraiment...Après tout, elle était là pour voir ce qui clochait ici...et si le prêtre en faisait parti...Même si comme ça il avait l'air bien sous tous les rapports...Et l'endroit semblait lui convenir. Ce n'était pourtant pas ce qu'on pourrait appeler un nid douillet...

"Des archives de l'église? Comment les ont-ils eues?"

La question avait été posée sans vraiment y réfléchir. Comment un particulier pouvait avoir acheté cela? Cela coïncidait étrangement avec le train de vie trop délicat que menait le directeur de l'endroit. C'était secondaire, mais si elle pouvait avoir une idée approximative de comment il aurait pu se les procurer...peut-être avait-il des appuis parmi les religieux...ce ne serait pas étonnant...Ne serait-ce que son ami le prêtre exorciste. Elle nota ça dans un coin de son esprit, cela pourrait certainement resservir plus tard.

"Puis-je vous poser une question personnelle?"

Elle marqua une pause, regardant le vieille homme dans les yeux, un air serein sur le visage.

"De quelle essence sont, d'après vous, les mutants? Je souhaiterais avoir votre avis propre sur la question."

Il lui semblait être tout à fait raisonnable mais elle voulait savoir où il pourrait être si des témoignages auraient à être apportés. Et comme cela, elle saurait comment se comporter plus particulièrement avec lui.

Il sembla à nouveau se perdre lorsqu'il parla de celui qui pouvait être "le Mal". Si cela continuait, il allait finir par s'évanouir sur la table.

"Peut-être y verriez vous plus clair après avoir pris un peu de repos? Vous me semblez réellement fatigué. Vous user à la tâche ne sera pas la solution si vous souhaitez l'aider...Je suis là maintenant, je vais vous aider."

Elle se saisit de la photo pour la regarder de plus près le visage du jeune homme blond. Même sur la photo on avait l'impression qu'il était perdu.

"Il a un visage d'ange. On lui accorderait le pardon sans confession. Qu'a-t-il fait?"

Elle reposa la photo sur la table.

"Peut-être pourrais-je jeter un oeil au dossier et aller le voir? Je crains que vous ne travaillez depuis longtemps sur lui...un regard nouveau offrira peut-être un nouvel angle de vue?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Dim 15 Mai 2011 - 10:20

"Je ne sais pas. Le Dr. Beck et son ami le Dr. Sievers sont, semble-t-il, passionnés d'histoire mystique. Ils m'ont expliqué qu'ils étaient tombés sur une importante collection privée par héritage. Mais je n'ai pu en savoir plus..."

Le vieil homme soupira à la question suivante de Joy. Il avala sa salive et reprit :

"Ils ne peuvent être que d'essence divine. Après tout, rien n'arrive ici sans que Dieu en soit le principal instigateur. Mais je ne suis pas apte à juger ou à comprendre les voies divines. Ont-il été placés parmi nous pour nous éprouver ou pour faire de ce monde un paradis terrestre ? Anges ou démons, je crois là encore que le Seigneur nous a laissé notre libre-arbitre. Je serai d'avis de penser que nous serons jugés dans l'au-delà au regard de la façon dont nous avons traité, ici bas, ces jeunes gens..."

Le retour au cas William Bates ramena le Père McDougall a sa triste existence.

"William, de ce que j'en ai appris par Beck, a été amené par les services de protection de l'enfance ici. Il était en proie, à son arrivée, à un délire mystique et était globalement incohérent. Il prétendait être l'antéchrist. Il s'est avéré surtout qu'il a été maltraité par ses parents pendant des mois ce qui a eu pour effet de détruire son esprit... Finalement, ses parents ont été tués dans un incendie. Pauvre garçon. Surtout qu'à la fondation ça ne s'est pas mieux passé..."

Le Père fit glisser le dossier en direction de Joy.

"Vous verrez le compte-rendu de nos entretiens avec William. Et vous me direz ce que vous en pensez. Vous avez raison... Je suis fatigué. Mais c'est un garçon surprenant. Qui a été et qui est toujours martyrisé. Aujourd'hui ce sont les autres pensionnaires qui s'en prennent à lui. Il est habituel dans cet établissement de s'en prendre aux syndromes X - car William n'a pas fait montre du moindre pouvoir m'a assuré Beck - mais le cas de William est particulier. Les autres pensionnaires semblent le haïr. Deux filles, Aïcha et Sophie, étaient particulièrement virulentes à son égard. La première est aujourd'hui délirante en section 1 et la seconde est morte, une brique encastrée dans la figure et un barreau de chaise fichée à travers sa poitrine. William est persuadé de les avoir tué..."

Le Père se leva.

"Mais je vous laisse le soin de lire le dossier. Si vous souhaitez vous reposer, vous trouverez un lit dans une cellule ouverte. Nous irons voir William demain..."

L'homme de foi quitta la pièce et Joy put découvrir le contenu du dossier.

Tous les documents étaient revêtus d'un tampon : "STRICTEMENT CONFIDENTIEL"

Les deux premiers documents étaient des rapports d'incident rédigés par des agents de sécurité.

Citation :
INCIDENT 1 : De patrouille dans la salle de bains des filles de la section 3, aux alentours de minuit, découvrons, en compagnie de l'agent Franz Todt, la pensionnaire de section 3 "Aïcha" à moitié inconsciente, nue et allongée dans une drôle de position sur le sol même de la salle de bains. Après examen, il s'avère qu'elle présente des fractures multiples des membres inférieurs et supérieurs. "Aïcha" est délirante et nous répète à plusieurs reprises que Billy est le Diable. Avisons le chef de la sécurité.

INCIDENT 2 : Constatons, quelques minutes après avoir été sommé de quitter la salle de bains des filles de la section 3 par Remer et Beck, que la porte de sécurité séparant les section 2 et 3 est défoncé. Avisons le chef de la sécurité.

SIGNE : Wolfram Schellenberg

Citation :
INCIDENT 1 : De patrouille dans le couloir des filles de la section 2, aux alentours de une heure du matin, découvrons, en compagnie de l'agent Ludwig Pohl, la pensionnaire de section 2 "Sophie" allongée au sol, devant la salle de garde, une brique encastrée dans le visage, en position de croix. Un barreau de chaise lui transperce la poitrine de telle manière que la pointe de l'objet lui ressort par le dos. Constatons que "Sophie" n'a aucun pouls et est décédée. Procédons aux premières constatations aux alentours. Constatons que dans la salle de garde, il manque un barreau métallique à une chaise et qu'une brique est manquante dans le mur de la salle de garde. Avisons le chef de sécurité.

SIGNE : Ferdinand Ley

Les documents suivants semblent être les rapports médico-légaux des deux jeunes filles. Selon ces derniers, Aïcha souffrirait, suite à son "incident", de multiples fractures des jambes et des bras. Par ailleurs, le rédacteur du document, le Docteur Beck, indique que la jeune fille a définitivement perdu la raison et oscille entre un état de prostration mutique et un état d'excitation où elle répète à l'infini les mêmes phrases : "Billy est le Diable", "Je suis en enfer", "Nous allons mourir", l'Antéchrist est parmi nous".... Le Docteur Beck a décidé, toujours selon ce même document, qu'il était nécessaire d'interner la jeune fille au plus vite en section 1. Par ailleurs,le rapport indique que l'objet ayant servi à réaliser les fractures n'a pu être identifié. Une note manuscrite est portée en marge, s'interrogeant sur la possibilité que celles-ci aient pu être faites à mains nues...

Le rapport concernant Sophie est plus sommaire : il se borne à constater trois éléments. Le fait que Sophie ait été retrouvée en position de croix et que l'usage de la brique et du barreau ont nécessité une force humaine colossale.

Enfin, le dernier document du dossier est un procès-verbal d'entretien entre le Père McDougall et William Bates.

Citation :
PREMIER ENTRETIEN

Question : Comment vous appelez-vous ?
Réponse : William Bates mais tout le monde m'appelle Billy.
Question : Billy, savez-vous qui je suis ?
Réponse : Vous êtes un Prêtre. Vous venez m'exorciser. Tout le monde me l'a dit. Tout le monde m'a dit que vous veniez me tuer parce que je suis mauvais.
Question : Je suis le Père McDougall. Pourquoi pensez-vous que vous êtes mauvais ?
Réponse : Parce que je le suis. Les gens meurent autour de moi. Les gens qui me font du mal meurent autour de moi. Mes parents, les filles de la Fondation.
Question : Aïcha n'est pas morte, Billy. Vous le savez ?
Réponse : Il n'y a pas de différence. Son esprit est mort. Je suis mauvais. Je suis l'antéchrist.
Question : Quel mal ces personnes vous ont-elles faites ?
Réponse : Mes parents m'ont battu et affamé. Parce que j'étais mauvais. Et ils sont morts. Aïcha et Sophie se moquaient de moi. Comme tous les autres ici. Elles ont dit que je faisais pipi au lit et que je pleurnichait comme une fille. Et..."

(Billy semble plus agité. Interrompons sa réponse et tentons de le recadrer)

Question : Êtes-vous bien traité ici, Billy ?
Réponse : Oui. Je n'ai que ce que je mérite.
Question : Vous ne méritez pas que l'on se moque de vous. Le Dr. Beck vous a-t-il aidé ?
Réponse : Le Dr. Beck a dit que j'étais spécial. Il a dit que j'avais une mission à jouer sur terre. Moi, je sais que je suis l'antéchrist et que c'est mal. Je veux mourir pour ne plus avoir à tuer.
Question : Vous n'avez tué personne. Vous êtes malade, Billy. Vous avez le syndrome X et vous n'êtes pas un mutant. Vous n'avez pu tuer ni vos parents, ni Sophie, ni blesser Aïcha. C'est impossible.
Réponse : J'ai des pouvoirs. J'ai les pouvoirs du Diable.

(Interrompons l'entretien. Billy vient de se lever et hurle des obscénités tout en enlevant ses vêtements. Appelons la sécurité et quittons la pièce. Reprendrons l'entretien d'ici quelques jours)

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Dim 15 Mai 2011 - 12:01

"Je vois..."

La réponse à sa question n'apportait pas grand chose. Mais de toute façon, c'était clairement secondaire comme information. Pour le moment du moins.
La réponse qu'il apporta à sa deuxième question, la rassura quelque peu. Chez lui l'habit faisait le moine, il ne considérait les mutants ni comme des suppôts de Satan, ni comme des abbérations...Seule la nature divine la gênait, mais après tout, elle se tenait devant un prêtre, ce genre de chose n'était pas très étonnantes. Elle secoua la tête en murmurant des "je vois", avant de se taire totalement pour écouter ce que le prêtre avait à lui apprendre de William.
La maltraitance qu'il a subit n'est pas sans faire écho à celle de Madison. Pauvre garçon. Elle ne savait pas d'où provenait son délire mystique mais ses parents étaient peut-être des bigots...Et le fait qu'ils aient disparus dans les flammes empêche toute recherche de ce côté.

Le prêtre continua avec ce qu'il se passait dans l'institut. Sa vie n'était pas devenue subitement rose en arrivant ici. Il faudrait qu'elle demande aux autres si elle les croisait de faire des recherches sur les relations de William avec les autres pensionnaires, même si la réponse semblait déjà toute trouvée, il fallait qu'ils regardent tout de même. Peut-être y avait-il quelqu'un qui l'aimait bien malgré tout?
La mort des deux filles, même si elles étaient loin d'avoir eu sa compassion, était violentes. Elle savait que certains "fous" pouvaient subitement devenirs forts au point qu'il faille plusieurs personnes pour les immobiliser mais de là à transpercer une cage thoracique de part en part avec un pied de chaise et briser des os à main nue...il y avait un fossé assez conséquent. D'un autre côté, et c'était triste à dire, qui d'autre que lui pourrait eu avoir envie de les tuer? Peut-être quelqu'un qui voulait le venger et le protéger?

"Reposez-vous bien mon Père."

Elle avait lancé la phrase sans lever les yeux du dossier, qu'elle avait commencé à lire. Les rapports d'incidents ne lui apprenaient pas grand chose de plus, si ce n'était des noms de personnes qu'il faudrait qu'elle aille voir, et que la porte avait été défoncée. Définitivement, quelqu'un sans pouvoir n'aurait jamais pu faire cela. Pour l'autre incident, la petite avait été tuée devant la salle des gardes. Que pouvait-elle bien faire là?

L'entretient n'était pas plus riche en informations...si ce n'était que Beck avait dit quelque chose de très étrange et que cela confirmait l'idée que William était totalement perdu.

Elle referma le dossier et le pris avec elle. Elle sortit de la pièce et entre dans une cellule au alentours pour se reposer. Si elle devait se confronter avec le diable, mieux valait être en forme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Dim 15 Mai 2011 - 13:07

Quelques heures plus tard, alors que Joy dormait paisiblement, elle sentit une main sur son épaule la secouer.

"Debout !" hurla un garde. "L'interné William Bates est en salle d'interrogatoire"

Le garde quitta la pièce pour laisser à Joy le temps d'enfiler son costume de nonne. Une fois que ceci fut accompli, elle fut conduite dans une petite pièce contenant une table et trois chaises, éléments de mobiliers tous trois rivés au sol.

Sur l'une des chaise se tenait le garçon dont Joy avait vu la photographie dans le dossier du Père. Les deux autres étaient vides.

Le garde lança à Joy :

"Ce n'est pas la peine d'attendre le Père McDougall, il ne reviendra plus"

Puis, il sortit de la pièce non sans avoir ajouter :

"En cas de souci, je suis dehors. Ne vous embêtez pas à prendre des notes. La conversation est enregistrée et fera l'objet d'un procès-verbal écrit"

Et Joy se retrouva seule avec Billy. Le jeune homme regardait vers le sol. L'air à la fois paumé et honteux. Il était habillé d'une simple blouse d'hôpital et ne semblait pas avoir dormi depuis une éternité...

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Dim 15 Mai 2011 - 18:18

Jolène s'était endormie rapidement. La fatigue du voyage et des réflexions surement. Elle avait passé une nuit paisible, pas de cauchemars, ou elle ne s'en souvenait tout simplement pas. Un nuit paisible...mais un réveil violent.

Elle fut tirée des bras de Morphée par une main qui la secouait vigoureusement et des mots délicatement susurrés à ses oreilles. Craignant à une attaque ou à quelque chose dans ce goût là, elle se leva brusquement, prête à courir à l'abris, avant de comprendre les mots qui étaient prononcés. William était en salle d'interrogatoire....William?...Ha oui...Elle lança un regard glacé au garde, elle n'appréciait visiblement pas d'être réveillée de cette manière.

"Où vous vous croyez pour vous permettre cela? Nous ne sommes pas à l'armée, vous m'auriez appelée de dehors que je me serais réveillée."

Elle ne supporterais pas d'être réveillée de cette manière tous les matins. C'était hors de question. Ou le prochain aurait le droit à la même tirade mais avec des hurlements en prime. Quand on voyait comme ils traitaient leurs "invités", on ne pouvait que craindre sur la manière dont ils s'occupaient de leurs patients.

Elle attendit que le garde sorte pour enfiler rapidement son habit de nonne. Elle espérait pouvoir voir le prêtre pour lui parler de ses réflexions de la nuit, que William couvrait quelqu'un qui s'était vengé pour lui, et voir ce qu'il en pensait.
Une fois habillée, elle fut menée dans une petite salle d'interrogatoire contenant peu d'éléments de mobiliers. Et le peu qu'il y avait été vissé au sol.

*Rassurant...*

Le jeuen garçon était dans la pièce. Il n'y avait personne d'autre. Et pour cause...le prêtre ne devait pas revenir.

"Attendez! Comment ça "il ne reviendra plus"? J'ai été mandatée par l'Eglise pour faire un rapport sur son action en ces lieux, en aucun cas pour le remplacer."

Le ton était sec et froid. Autant parce que la jeune fille avait été irritée par le garde que pour cacher une crainte naissante sur ce qui avait pu arriver au prêtre. Il avait peut-être trop parlé...il en savait peut-être trop...Ils l'ont surement fait disparaître, il était clair qu'elle n'était pas là pour le remplacer. Et l'homme l'avait compris, elle n'était qu'un soutient officiellement.
Une dernière chose la perturbait: que la conversation ai lieux dans une salle d'interrogatoire, et qu'elle soit enregistrée. Ils étaient où là? En prison ou dans un hôpital? Elle rageait du mépris qu'avait les gens de cet hôpital pour les patients internés ici, ils les traitaient comme des prisonniers.

"Je refuse que la conversation soit enregistrée et qu'elle se passe dans cette pièce. Je suis ici non pas pour travailler pour vous mais pour sauver des âmes. Ce jeune homme n'a pas besoin d'être interrogée par une inconnue dans un lieu aussi austère que cette pièce, sa chambre ou une salle commune serait bien mieux."

Le ton était résolu. Elle se doutait que cela n'aboutirait pas. Elle le savait. Mais elle devait tenter. Pour Billy. pour lui rendre le peu d'honneur qui lui restait après son passage dans cet hôpital. Elle se calma le temps de faire un sourire doux au jeune homme. Le pauvre, il ressemblait à un gosse à qui on répète sans cesse que tout ce qu'il fait et mal et que tout est de sa faute. Et il semblait aussi fatigué que l'était le prêtre. Le pauvre. Si il avait fait quelque chose, ce n'était pas de sa faute propre, non, surement pas. Il n'aurait jamais dû se trouver ici, il aurait dû aller dans un véritable hôpital qui aurait pris soin de lui, et non pas là, où il était pris par une bête de foire par le directeur. A lui dire qu'il était spécial. A ne pas réagir aux persécutions qu'il subissait. Salauds...

"Ne t'inquiète pas William. Je suis la soeur Joy Finnegan. Je voulais simplement discuter avec toi. Tu n'as rien à craindre."

Le ton qu'elle avait employé avec le jeune homme contrastait avec celui qu'elle avait utilisé pour vilipender le garde. Il était calme, son visage était légèrement souriant, pour le mettre en confiance. Elle resta debout derrière la chaise qui faisait face au jeune homme, les avants bras posés dessus. Elle ne voulait pas l'agresser en se mettant trop proche de lui trop vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Dim 15 Mai 2011 - 18:44

Le garde demeura parfaitement stoïque lors des diverses remontrances qu'il subit de la part de Joy. Visiblement, se faire brailler dessus par un petit bout de femme en costume de pingouin n'était pas quelque chose d'insurmontable pour lui.

Pourtant, au bout de quelques instants, il revint assez agacé dans la pièce. Il lança tout de go :

"Bon, votre mandat s'arrêtait à l'observation du Père McDougall mais en même temps il risque de ne pas pouvoir accomplir son office. Vous pouvez bien faire ce que vous voulez, sachant que je pense que c'est pas très chrétien de votre part de laisser tomber le marmot. Enfin bref..."

Il eut un sourire mauvais et reprit :

"Le chef de la sécurité Remer va aller demander à Beck pour savoir si on peut accéder à votre requête. Ça peut prendre un peu de temps, alors mettez-vous à l'aise, ma sœur..."

Et il quitta la salle pour de bon.

William, quant à lui, n'avait pas cillé pendant l'échange avec le garde. Il observa longuement Joy de ses yeux vides puis répliqua :

"Tout le monde veut discuter avec moi. Tout le monde veut causer avec l'Antéchrist. Mais jamais rien ne va... Vous êtes tous des menteurs : les psys, Beck, les gardes, le Père McDougall... Tous"

Il marqua une pause puis demanda d'une voix plus douce :

"Le Père McDougall, vous croyez que je l'ai tué ? Comme à chaque fois que je fais des cauchemars..."

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Dim 15 Mai 2011 - 19:08

"Que s'est-il passé avec le Père McDougall?"

Sa crainte naissante était devenue adulte rapidement. Trop rapidement. Et le pire était surement la naturel avec lequel le garde avait lancé ça. C'était clair maintenant. Trop clair.Il avait été tué. Par qui et par quoi...elle ne savait pas encore...Son assurance visible était en train de se fissurer tranquillement. Elle se répétait que tant qu'elle ne verrait pas le corps ça irait bien...ça irait bien...

"Je ne vais pas l'abandonner. J'avais promis au père que j'allais l'aider...et...je vais tenir ma promesse."

Le seul point positif, bien qu'il ne le soit pas assez pour rattraper le coup de la première nouvelle était que sa requête allait être entendue. Surement rapidement ignorée...mais entendue au moins. Cela n'apaisait pas le malaise mais les conditions de discussion allaient surement être meilleures.
Elle tourna son regard vers le jeune garçon. Son regard était totalement éteint. C'était triste à voir. Il ne semblait avoir confiance en personne ici, comment lui donner tord après tout ce qu'il avait vécu? Elle devait rester forte devant lui, droite pour qu'il puisse avoir confiance en lui. Comme Madison.

"Je ne souhaite aucunement "causer" à l'antéchrist comme tu le dis. Je veux juste parler avec William Bates, le jeune homme que j'ai devant moi et qui n'a jamais eu une vie facile.

Elle devait tout d'abord le convaincre qu'il n'était pas le mal incarné comme il le croyait. Qu'il était un jeune homme qui avait besoin de soins mais que tout n'était pas perdu pour lui.

"Tu crois que ça va être possible de parler avec cette personne?"

Elle fit un léger sourire. Peut-être qu'un peu d'humour...Ses traits se tirèrent légèrement lorsqu'il parla de la mort du prêtre et de sa prétendue implication là-dedans. Elle se racla la gorge, avant de prendre la parole d'un ton qui était plus sérieux, mais tout aussi doux, que celui utilisé juste avant.

"Tu m'autorise à m'asseoir en face de toi ou tu préfère que je reste là où je suis?"

Elle attendit la réponse du jeune homme avant d'agir en conséquence et de reprendre.

"Je ne sais pas que si tu l'as tué William, je ne peux malheureusement pas te dire quelque chose dont je ne suis pas sûre. Je ne sais rien de ce qui s'est passé. Rien du tout...Est-ce que tu pense, au fond de toi, sans tenir compte de ce que les autres auraient pu dire, que tu l'as tué?"

Son ton n'était pas accusateur, loin de là, elle ne voulait pas "mentir" comme les autres avaient pu le faire. Elle voulait voir si il était manipulé pour qu'il pense être coupable ou si c'était plus profond que cela. Parler de la mort du prêtre serait cependant difficile, mais elle tiendrait le coup. Elle faisait pianoter ses doigts pour qu'il ne voit pas que ses mains étaient en train de trembler.

"Des cauchemars? Tu pourrais me parler du cauchemar que tu as fait cette nuit? Sauf si cela t'es trop difficile, je comprendrais."

Elle savait bien que tant qu'elle parlait, la discussion allait être enregistrée. Mais elle n'allait pas lui demander de se taire en attendant une réponse surement négative. Elle le regarda dans les yeux en attendant la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Lun 16 Mai 2011 - 22:57

Billy lança un regard surpris à Joy.

"Vous... Vous n'avez pas peur de moi ?" bafouilla-t-il, un peu décontenancé.

Puis après une courte pause, il ajouta :

"C'est la première fois depuis longtemps que quelqu'un n'a pas peur de moi. Même le Docteur Beck a peur de moi alors que tout le monde a peur de lui. Je..."

Il baissa les yeux.

"Je vais essayer de répondre à vos questions" conclut-il.

Pourtant, il eut un mouvement de recul quand Joy envisagea la possibilité de s'asseoir en face de lui.

"Restez à distance... Je... Je ne veux pas vous faire de mal. Pitié..."

C'était un animal battu qu'elle avait en face d'elle. Quelqu'un qui n'avait connu ni l'amour, ni l'affection. Un être déjà brisé mais pourtant si jeune.

"On m'a dit qu'il lui était arrivé un accident. Que ce n'était pas ma faute. Et que... Enfin, que c'était le Diable en moi qui avait agi. Comme pour Aïcha et Sophie. Je... Je suis..."

Il allait certainement ajouter "mauvais" mais se ravisa au dernier instant. A la place, Billy termina :

"La voix dans ma tête me parle la nuit et me force à faire de mauvaises choses. Elle me dit que je suis quelqu'un d'important et de très spécial. Mais que..."

Il avala sa salive.

"Elle me dit que je suis faible et nul de me laisser faire comme ça. Que je vais rester un puceau pisseux le reste de mon existence si je continue ainsi. Qu'elle en a marre que je sois aussi faible et qu'il faut que je le lui laisse prendre le contrôle de mon corps. Elle me dit..."

Sa respiration s'accélérait. Il poussa un cri puis se prit la tête entre les mains. Puis... Billy se calma.

"A chaque fois que je déteste quelqu'un, il lui arrive de mauvaises choses. Cette nuit, j'ai rêvé que je tuais le Père McDougall. Et là... Il est mort, c'est ce qu'on m'a dit. Je... Je suis... mauvais"

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Mar 17 Mai 2011 - 18:28

Les gens ont souvent peur sans raison. C'est triste mais c'est comme ça...Quand ils ne comprennent pas quelque chose, ils ne cherchent pas la solutions, ils condamnent sans raison."
Elle fit un sourire rassurant pour le jeune homme.

"Merci. Ca ne doit pas être simple pour toi..."

La réaction du jeune homme lorsqu'elle lui proposa était épidermique. Il se craignait lui-même. Surement parce que les autres le craignaient. Elle aurait bien voulu s'asseoir pour lui prouver qu'elle n'avait pas peur mais elle craignait que ce soit au contraire contre productif. Elle ne bougea pas de sa position mais une idée était en train de germer dans sa tête.

"Je vais rester derrière cette chaise...mais je vais laisser ma main sur la table. Si à un moment, tu as du mal, ou si juste tu en as envie, tu me la prendras. D'accord?"

Elle posa sa main sur la table tout en restant derrière la chaise. La position n'était pas très confortable. Mais il fallait qu'elle rassure le jeune homme sur lui même.

"Au pire...tu n'auras que ma main...et je serais assez loin pour que les gardes puissent intervenir. Mais je suis sûre qu'ils n'auront pas à se déplacer."

Elle planta son regard dans celui du jeune homme, un sourire confiant sur le visage, puis se tue en attendant que le jeune homme ai fini de parler. Elle s'inquiéta un court instant lorsqu'il se mit à crier mais William sembla reprendre le dessus rapidement.
C'était une voix qui le contrôlait les nuits de meurtre. Une voix qui disait qu'il était...spécial et important? Comme Beck non? Ca sentait un contrôle mental quelconque -peut-être grâce à une machine ou à des produits- sur le jeune homme. Elle était songeuse. Elle ne pouvait pas lui dire ça de but en blanc. Et puis surtout, c'était toujours enregistré non? Ce serait un suicide pur et simple de faire ça.

"Trois questions: pourquoi détestais-tu le Père McDougall? Depuis quand entends tu cette voix? Et...si tu pouvais me décrire précisément, sauf si encore une fois cela t'es trop difficile, le cauchemar de cette nuit, les paroles précises de la voix, son timbre, les lieux que tu as vu, ce que tu as ressenti....Pareil pour Aïcha et Sophie si tu te souviens de détails, même sans importance."

Elle devait poser ce genre de questions. Ce serait elle, elle ne ferait que s'occuper du jeune garçon. Mais il fallait attaquer le mal à la racine. Et si le mal était le Diable...et bien il faudrait l'abattre.

" Et...William...Tu n'es pas mauvais."

Cela avait été dit sur le ton d'une constatation.

"Tu n'est pas mauvais pour la simple et bonne raison que tu ne veux pas l'être. Tu ne veux pas faire de mal aux gens, je me trompe? Quelqu'un de mauvais n'aurait ni craintes ni remords. Et tu as les deux."

Elle parlait doucement.

"Et tu n'es pas faible. Tu es perdu c'est différent. Tu es perdu et jusqu'à présent, personne ne te montre le bon chemin. Et la seule personne qui t'en montre un, cette voix, est fallacieuse et se sert de toi. Il faut te libérer de cette peur, de cette voix..."

Elle inspira fortement et leva la main qui n'était pas sur la table devant sa tête, le pouce et le majeur se touchant, les autres doigts levés.

"Tu vas répéter ces mots..."

Elle se racla la gorge comme si ce qu'elle allait dire lui brûlait la langue d'avance. Elle était une nonne, il ne fallait pas l'oublier.

"J'emmerde la voix."

Elle planta son regard dans celui du jeune homme. Coup de bluff, coup de bluff. Mais ça pouvait marcher. Si il réussissait à dire cela, il se rendrait peut-être compte qu'elle n'était pas aussi influente que ça sur lui. Se rendre compte du pouvoir qu'il avait sur lui même. Encore fallait-il qu'il accepte de se plier à cela.

"Juste ces mots...et tu vas les hurler et les cracher. Et cracher toute ta peur. Et ta douleur. Et ta souffrance."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Sam 21 Mai 2011 - 11:14

Billy parut se calmer. Il sourit même à Jolène quand cette dernière posa sa main sur la chaise. Il avança la sienne, de main, comme pour attraper celle de la nonne, mais se ravisa. A la place, il se gratta la tête et lança :

"Y a que vous qui m'a déjà parlé comme ça... Enfin, avant que je change et que mes parents prennent peur..."

Il eut cette fois là un sourire triste. Et ses yeux roulèrent, comme pour mieux tenter de se souvenir du bon vieux temps... Du temps d'avant les voix...

"Avant j'allais à la messe tous les dimanches. J'aimais bien ça. Je chantais dans la chorale. C'était pas tous les jours faciles mais mes parents m'aimaient. Ils me châtiaient quand j'étais vilain, mais ils m'aimaient. Et de toutes façons quand je passais des jours à la cave, j'avais au moins le sentiment que quelque part Dieu s'occupait de moi..."

Billy se mordit la lèvre et baissa les yeux.

"Mais Dieu n'existe pas, c'est Tom Bravoure qui me l'a dit. Pardon ma sœur, y'a que nous sur terre et si on se bat pas, on se fait éclater la gueule... Au début, il me parlait pas. Je lisais en cachette ses aventures. Jusqu'au jour où il a commencé à me parler dans ma tête"

Il était de plus en plus nerveux. Même son timbre de voix changea. Il se fit moins juvénile, plus cassant, plus rapide.

"C'est pour cela que je haïssais le Père McDougall, parce qu'il racontait que des salades. Le Dr. Maureen, elle aussi, au début, elle me racontait des salades. Pas les mêmes mais des salades quand même. Dieu, il existe pas. Et notre existence, c'est juste ce que l'on en fait. Et moi, je suis petit et minable et..."

William inspira un grand coup et parut se calmer. Pour autant sa voix demeura toujours aussi froide et impersonnelle.

"J'ai commencé à entendre la voix quelques jours avant la mort de mes parents. Pis, elle m'a quitté quand j'ai fini par arriver ici. Aïcha et Sophie, elles s'en prenaient toujours à moi ! La voix me disait de pas me laisser faire et de leur montrer que c'était moi qui avait la puissance. Et que tous me craindraient. Et que le monde me serait offert si seulement j'arrivais à sortir de ma condition de mauviette. Alors... La nuit où Aïcha a eu son accident, j'ai rêvé que je sortais de mon lit, que j'arrachais la porte menant à la section 3 et que la croisant dans le couloir je l'ai emmené dans la salle de douche des filles. Là, je lui ai arraché ses vêtements et je l'ai frappé aux jambes et aux bras, jusqu'à ce qu'elle perde connaissance... Là, je me suis réveillé et le lendemain elle était plus là..."

Ses pupilles étaient dilatées. Le jeune garçon affichait même un sourire de satisfaction.

"Pour Sophie, ça a été encore plus simple. Je savais comment faire et elle était dans la même section que ce crétin de Billy. J'ai juste eu à me lever et attendre que tout le monde dorme. Le truc, c'est de pas faire de bruit. Pareil, j'ai attendu qu'elle sorte pour aller fumer. Elle le fait tous les soirs, je l'avais déjà observé. Elle le fait dans la salle de garde parce que ça pue toujours le tabac des gardiens là bas. J'ai descellé une brique en attendant qu'elle arrive et j'ai arraché l'un des barreaux d'une chaise. Quand je me suis retrouvé en face d'elle, elle a cru que j'étais Billy, et a rigolé... Ca n'a pas duré longtemps. D'abord je l'ai transpercé avec le barreau métallique. Puis, je lui ai encastré dans le visage la brique. C'était facile, Sophie était faible. Comme Billy... Je l'ai laissé là en position de croix et je suis retourné à la chambre du puceau..."

Billy était maintenant calme mais ses yeux étaient toujours aussi effrayants.

"Le prêtre, j'aurai aimé le crucifier. Mais je n'en ai pas eu le temps. Quelqu'un avait déjà fait le boulot à ma place..."

Il sourit de manière malsaine.

"Je suis bloqué dans ce corps chétif. Mais je vous assure, ma sœur, que s'il y a un Dieu là haut, vous allez le rejoindre très vite. Enfin... Je ne vous garantis pas que ce ne soit pas très douloureux"

A ce moment, le garde revint... Billy redevint lui-même.

"Ma sœur ?" lança-t-il complétement perdu.

Le garde signifia à Joy que l'entretien était terminé et que Billy allait-être ramené, selon son souhait, dans sa chambre, en section 2. Ordre du Dr. Beck lui-même. Quant à elle, le garde n'avait pas reçu de consignes particulières. Elle avait le droit de vaquer à ses occupations, sous la seule réserve qu'elle ne traîne pas dans la section spéciale en dehors de la présence de Beck.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Mar 24 Mai 2011 - 18:52

Le jeune homme semblait hésiter à lui prendre la main. Pourtant, elle garda son sourire. Tant pis, ce serait quand il serait plus à l'aise. Sourire qui disparu peu à peu lorsque le jeune homme raconta sa vie. Des parents bigots. Quelle horreur...elle n'avait pas une haine farouche de la religion, mais élevée par des scientifiques, croire à ce point jusqu'à blesser ses enfants...car elle ne doutait pas qu'il était "vilain" pour des raisons dérisoires. Puis elle se souvint qu'elle était sensée jouer une nonne. Heureusement qu'elle ne s'était pas laissée allée...

"Mon but, n'est pas de te forcer à croire, il n'est que de t'aider."

Tom Bravoure? Etrange...l'apparition de la voix ne coïncidait pas avec la théorie d'un contrôle mental orchestré par le docteur Beck. Se pourrait-il qu'en fait....? Elle continua de regarder le jeune homme, toujours le regard neutre. Il ne fallait pas lui faire part de ses inquiétudes. Et puis...quelque chose changea dans sa voix lorsqu'il se mit à parler de Beck et du docteur Maureen. Il lui raconta la nuit où il avait agressé Aïcha, car l'écossaise était maintenant malheureusement sûre qu'il soit à l'origine des deux agressions. Enfin...par directement lui...plutôt...Tom...

Le sourire de satisfaction la conforta dans sa thèse. Il n'était plus lui même. Il continua sur sa lancée. Définitivement, Tom ne se prenait pas pour Billy. Ce n'était pas le jeune homme qui avait des accès de folie mais...quelqu'un d'autre qui cherchait à se venger. Dans un sens, c'était rassurant. De l'autre...pas vraiment en fait. Elle déglutit en voyant son regard. Il lui dit qu'il n'avait pas tué le père. Au moins, sur ce point là, elle pouvait le croire. Et puis...il la menaça. Elle n'avait pas peur. Elle savait qu'elle pourrait le contrôler sans aucun problèmes si le besoin s'en faisait sentir. Elle espérait juste que ce besoin ne se ferait jamais sentir.

Et puis...Tom céda à nouveau la place à Billy. Elle se détendit.

"Ce n'est rien Billy...ce n'est rien..."

Elle semblait contrariée. C'était bien plus compliqué que ce qu'elle avait cru au premier abord. Et puis...le garde annonça la fin de l'entrevue. Billy allait être ramené dans sa chambre. Au moins, c'était ça de gagné pour le jeune homme. Même si "sa" coupabilité était faite.

"Il faut que tu te repose."

Le garde lui annonça qu'elle avait le droit d'aller où elle voulait. Elle hésita un instant à aller voir Beck...mais non...pas tout de suite...ça ne servirait à rien d'autre qu'à griller sa couverture en direct. Non..elle voulait...aller dans la chambre du prêtre. Peut-être aurait-il laissé quelque chose qu'il n'avait pas pu lui dire la veille? Ou n'importe quoi, un indice qui aurait pu laisser penser qu'il savait quelque chose...

"Je souhaiterais aller dans la cellule du père McDougall."

Elle attendait que le garde l'y conduise vu qu'elle ne savait pas précisément où elle se trouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Jeu 26 Mai 2011 - 0:37

Le garde claqua des talons et emmena Sœur Joy, selon sa volonté, dans la chambre du Père McDougall. Il déverrouilla la porte et laissa entrer la nonne.

A l'intérieur, Jolène fut tout de suite saisie par l'odeur de désinfectant. Le prêtre avait peut-être disparu mais en tout cas le ménage avait été fait de fond en comble dans la pièce. Il n'y avait plus aucune effet personnel. Il ne restait plus que le mobilier sommaire de la petite chambre.

Au bout de quelques minutes, le garde ouvrit à nouveau la porte. Deux hommes entrèrent.


Un homme en blouse blanche, tout d'abord, l'air sévère. Il lança d'une voix ironique :

"Bonjour, "ma sœur", avez-vous bien dormi ?"

Le second était un type costaud, tenant bien en évidence un pistolet. Une matraque était fixée à sa ceinture. Il ne dit rien.

L'homme à la blouse blanche reprit :

"Je suis le Dr. Beck et vous qui êtes vous ? Pas Sœur Joy Finnegan, en tout cas. Je sais de source sure qu'aucune nonne de ce nom n'existe à Philadelphie. Vous ne pouvez être qu'une imposteur..."


L'autre type ricana, puis lança froidement :

"Vous avez très exactement 20 secondes pour nous convaincre de ne pas vous abattre comme une chienne sans autre forme de procès..."

Il arma le chien de son pistolet. L'autre garde dégaina une matraque électrique. Les trois hommes bouchaient la sortie à Jolène... et aucune autre issue n'était envisageable, pas même une fenêtre, la pièce en étant parfaitement dépourvue !

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Jeu 26 Mai 2011 - 22:22

Jolène fut emmenée dans la chambre du père McDougall par le garde. Surement à cause de l'odeur du désinfectant, et de se dire que le père était encore là quelques heures avant et que cet institut avait fait une nouvelle victime collatérale, ses yeux la piquaient. Elle soupira. Si elle avait pu...c'était trop tard maintenant. Il fallait qu'elle fouille la chambre, même si elle se doutait qu'elle ne trouverait rien du tout. Les femmes de ménage avaient été trop efficaces.
La jeune fille sursauta en entendant la porte s'ouvrir à nouveau, elle se retourna pour voir un homme en blouse blanche accompagné d'un mastard armés. Elle compris avant que l'homme ne parle qu'elle avait été découverte. Le ton de sa première phrase ne fit que confirmer cette impression.

"Oui oui, ça va..."

Ils ne devaient pas comprendre qu'elle avait compris. Sinon, cela voulait dire qu'elle s'attendait à être découverte et...L'homme annonça clairement qu'il avait découvert qu'elle n'était pas Joy Finnegan et donna son nom: c'était le docteur Beck. Alors c'était lui qui était à l'origine de tout cela? Elle sentit la colère monter. Enfin...la colère aurait pu monter si elle ne savait pas pertinemment que son corps irait rejoindre celui du prêtre dans quelques instants. L'homme au pistolet ouvra la bouche pour confirmer cette impression. Cependant, il lui laissait une chance de s'expliquer. Surement qu'il la voyait déjà trouée de part en part quoiqu'elle dise.Et elle ne pouvait pas utiliser son pouvoir...trop dangereux pour elle physiquement...Et pour la couverture des autres...Elle allait se résigner lorsqu'une idée commença à poindre dans son esprit. Elle s'assit sur le lit de résignation et se prit les tempes entre les mains, comme si elle avait besoin de remettre de l'ordre dans son esprit.

"Vous avez raison, en fait...j'm'appelle Joëlle...j'suis pas nonne, j'ai jamais reçu qu'une éducation religieuse minimum...en fait, j'y crois pas vraiment j'crois..."

Elle savait pas trop ce qu'elle faisait, mais il fallait qu'elle gagne du temps, tout en donnant le moins d'informations qui pourraient être vérifiées. Elle ne regardait pas les hommes, comme si ils l'impressionnaient.

"Mais..."

Elle déglutit et respira profondément.

"Fallait que je vois quelqu'un...que..."

Elle triturait sa robe nerveusement, autant par jeux théâtral que par stress réel. Elle savait qu'elle jouait là sa vie. Si ils ne la croyaient pas. Le stress était tel que sa voix commença à se briser.

"Je...mon père était là...et..."

Elle sentit une larme naître sur le coin de son oeil droit puis couler sur sa joue. Plus elle parlait, plus elle avait l'impression d'apposer sa signature sur son acte de décès. Elle ne se rendait pas compte qu'au contraire, cela rajoutait de la crédibilité. Non...Elle parlait comme si c'était le seul moyen pour elle de continuer à vivre. Elle avait l'impression que tant que son histoire serait pas finie ils la laisseraient continuer.

"Mais il savait pas...il...aurait jamais dû être père d'ailleurs...et...moi je voulais le voir...juste...juste le rencontrer...et le connaître..."

La nervosité s'amplifiait. De nouvelles larmes coulèrent. Elle fixait le mur en face d'elle. Elle ne voulait pas croiser leur regard, de crainte qu'ils ne se rendent compte plus facilement qu'elle mentait. Elle tremblait. Tout au fond...au loin...elle aurait honte de cette peur...mais elle savait pourquoi elle avait peur...parce qu'elle attendait la mort sans pouvoir lui faire face. Car lui faire face, ce serait forcément la provoquer...Elle le savait...Il fallait que ça marche...et cette fuite lui faisait peur...elle n'avait pas l'habitude de fuir...

"Mais..."

Elle voulait ajouter quelque chose mais sa bouche ne pouvait pas dire un mot de plus. Elle resta en silence à attendre la sentence, la tête tournée vers le mur, tentant de retrouver un peu de fierté dans ses possibles derniers moments. Bien sûr qu'elle voulait vivre, parcourir l'espace au moins une fois, monter réellement l'association...Mais elle n'avait pas de regrets. Elle savait ce qu'elle risquait en acceptant les missions. Ils risquaient toujours leurs vies, d'autres en avaient fait les frais avant son arrivées, d'autres le subiraient aussi après son départ...C'était le jeu...triste règle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Mer 1 Juin 2011 - 10:43

Le doigt de l'homme au pistolet se crispa... Allait-il tirer ? Les secondes s'égrenaient comme des heures dans la petite pièce... Finalement, le Dr. Beck leva la main :

"Remer, inutile de tuer cette petite espionne. Son histoire est incroyable donc certainement vraie. Et puis, vous avez déjà abattu son père, si ce qu'elle nous dit est vrai... Nous allons faire une bonne action et permettre à Sœur Joëlle de sauver sa peau..."

Un sourire apparut sur le visage du nommé Remer. Un sourire pervers. Son doigt se détendit.

"Très bien, nous allons faire ça. Mais je ne suis pas sur qu'elle y gagne au change..."

*
**

Jolène fut violemment aggripée par le bras et traînée dans le couloir crasseux de la section spéciale par Remer. Beck était quelques mètres en arrière ainsi que le garde à la matraque électrique. Peu de possibilités pour Jolène pour s'enfuir... Il fallait qu'elle ait une ouverture, il fallait...

Remer déverrouilla une porte avec un pass spécial et y jeta la mutante dedans. Il faisait noir à l'intérieur.

Beck hurla :

"Kyle, mon ami ! Une autre proie pour toi ! Nous reviendrons contrôler tout à l'heure que tu l'as bien sauvagement assassiné ainsi que la précédente ! N'oublies pas : tu es de la race des seigneurs ! Les traitres et les inférieurs doivent avoir peur de nous !"

Et le trio maudit s'en alla non sans avoir refermé la porte.

Quelques secondes plus tard, dans la petite pièce la lumière s'alluma. Jolène découvrit que Kyle n'était personne d'autre que Josh. Il était tranquillement allongé sur un matelas miteux, seule pièce d'ameublement de la petite salle exiguë, en compagnie d'une jeune femme.


"Punaise, une bonne sœur !" s'écria la jeune femme en se redressant.

Et en effet, Jolène avait la panoplie complète...

... elle put finir de voir à quel point sa situation était précaire. Pas de fenêtre, pas d'issue à l'exception de la porte... Le matelas, un WC et une ampoule accrochée au plafond.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Elvene
OnyX
OnyX
avatar

Age : 25
Equipe : Onyx
Nom de code : Fenrir
Date d'inscription : 02/01/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Jeu 2 Juin 2011 - 20:01

Josh était en train de réfléchir a la manière la plus efficace de découvrir le secret de Beck concernant les mutants de la section 1. S'il voulait avancer, il devait tuer sa colloc', mais un massacre était inutile a ses yeux. Il n'allait pas faire de victimes supplémentaires, ça ferait trop plaisir a ces détraqués. Mais alors, que faire ?

Mener une insurrection peut-être... ce serait pas la première fois qu'il ferait ça. Mais sans contact avec les autres prisonniers, car on ne pouvait plus parler d'eux comme des pensionnaires, cela risquait d'être compliqué. Il fallait qu'il prenne une décision dans peu de temps.

Puis la porte s'ouvrit. On y fit rentrer quelqu'un avant que Josh n'entende la voix de Beck qui le prévenait qu'il reviendrait bientôt. Le lupin soupira. Maintenant, il avait deux victimes a faire s'il voulait continuer a jouer le jeu. De plus en plus compliqué...

Quand la lumière vint, le lupin écarquilla les yeux.


"Jolène ? Mais... qu'est-ce que tu fais ici ?"

Melanie s'exclama en voyant sa tenue. Le lupin quand a lui, descendit du matelas pour aller accueillir sa coéquipière. Arrivé près d'elle, il lui parla a voix basse.

"C'est vraiment horrible comme endroit. Regarde dans quelles conditions ils détiennent les mutants qui les intéressent."

Il fit une pause puis résuma la situation sa situation.

"J'ai réussi a m'infiltrer dans la section 1, mais il y a une sorte de test a passer. Ils m'ont enfermé ici pour que je la tue... et vu qu'ils t'ont enfermé avec moi... Bref, mon petit doigt me dit que Beck cache quelque chose d'encore plus sadique la dessous, mais je ne sais pas vraiment quoi faire sans avoir recourt au bain de sang."

Car même si cette option en restait une pour Josh, l'arrivée de Jolène ne la rendait plus acceptable. Il leur faudrait trouver autre chose pour s'échapper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jahwa.deviantart.com
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Sam 4 Juin 2011 - 20:43

Jolène ferma les yeux en serra les plis de sa robe en voyant le frémissement des doigts du mastoc. Elle avala sa salive. Stupide réflexe de survie qui ne servait à rien. Le temps s'étira, sa vie tenait au bout des nerfs de l'homme. Ironique non? Et puis...rien...pas de détonation...Le docteur reprit la parole. Elle allait être sauve, elle avala une grande bouffée d'air, se rendant compte uniquement maintenant qu'elle avait arrêter de respirer. Son soulagement ne lui fit pas ignorer la phrase prononcée "tu as déjà tué son père". Ce n'était pas un suicide donc...et "Tom" était bien innocent pour cette fois. Elle sentit la peur faire place à autre chose. Elle lança un regard sombre et humide à Beck et Remer. La phrase prononcée par Remer l'intrigua au plus haut point. Qu'elle n'y gagne pas au change? Peut-être allait-elle subir des expériences?

"Je croyais que c'était votre ami..."


Le ton était tremblant mais déterminé. Peut-être qu'ils lui donneraient des miettes d'informations si il la pensait condamnée.

Elle n'eut pas le temps de se poser plus de questions qu'elle fut traînée par les bras dans le couloirs. Elle cherchait du regard quelqu'un ou quelque chose pour la sortir de là. Mais la projection dans une salle obscure l'empêcha de faire quoique ce soit. Elle entendit la porte se fermer derrière elle et Beck hurler à un certain Kyle de l'assassiner. Qu'importe ses pouvoirs...elle l'attendrait de pied ferme. Elle se mit en garde, les sens en éveil pour prévenir une attaque, étrangement calme...elle venait de croire en sa propre mort et se sentait soudainement invincible, et...

Ses yeux furent éblouis par la lumière. Elle eut un bref mouvement de recul avant de découvrir le-dit Kyle. Josh.

"Toi?"

Un vague de soulagement -visible- l'inonda. Maintenant elle était en sécurité. Pour un temps...surement court...mais elle serait en sécurité. Rien que ces quelques secondes, elle avait l'impression de se trouver dans l'endroit de plus sûr du monde. De toute façon, il était difficile de trouver moi sûr que du mauvais côté du pistolet. Josh était étonné de la voir. Comment lui donner tord? Il l'était surement plus qu'elle. Ce qui était beaucoup dire. Tellement étonné qu'il l'appela par son prénom. Elle sentit de nouvelles larmes couler sur ses joues. Des larmes de soulagement qu'elle essuya rapidement. Il ne fallait pas qu'elle pleure en face d'eux.

"Quelle joie!"

Elle remarqua qu'une jeune femme se trouvait aussi dans la pièce insalubre. Surement "la précédente". Elle s'exclama sur sa tenue. C'est vrai que pour peu, elle aurait oublié son costume. De toute façon...vu l'état actuel de sa couverture...il ne servait plus à grand chose.

"Pas une vraie..."

Elle se passa la main dans la nuque. Le jeune mutant vint la rejoindre et se mit à lui donner des informations à voix basse. Il avait un test à passer? Et de nature pas très rassurante apparemment. Elle reprit, sur le même ton que Josh.

"Si tu savais comme je suis contente de te voir..."Le ton était sincère.[b]"De mon côté les découvertes n'ont pas été plus jolies. Remer à buté le prêtre, surement par ordre de Beck."

Elle marqua une pause en se mordant la lèvre inférieure.

"Salauds. Tous les deux...Et les matons sont surement au courant eux aussi. Du moins, ceux qui sont les plus proches...M'ont jetée ici pasqu'ils ont grillé ma couverture. Me suis faite passée pour la fille illégitime du Père. Ils m'ont crûe. C'est pour ça qu'ils m'ont pas tiré une balle entre les deux yeux. Maintenant, j'suis Joëlle pour eux..."


Elle ferma les yeux en se massant les tempes. La fatigue arrivait. Nerveuse surtout, corporelle aussi. Elle se rendait compte que son discours n'était pas le mieux construit possible. Mais elle avait trop de choses à dire.

"J'ai découvert qui a blessé et tué les deux filles..."

Elle avait envie de tout balancer, au cas où elle mourrait. Mais...il ne fallait pas que leur discussion soit trop étrange aux yeux de leur compagnonne d'infortune. Bien qu'il lui semblait qu'elle ne les trahirait pas.

"On peut lui parler ouvertement sur nous où...?"

Elle lança un bref regard à la jeune fille. Elle lui faisait confiance. Peut-être que c'était parce qu'ils étaient dans la même merde jusqu'au cou...Elle lui fit un petit signe de la main pour qu'elle les rejoigne. Puis elle continua sur un ton bas une fois qu'elle était à côté d'eux.

"Dis...tu sais où ils envoient les corps de ceux qu'ils ont tués?"

Elle soupira, semblant réfléchir quelques instants.

"On a pas trente-six solutions de toute façon...soit on s'entre-tue...soit on fait semblant et on attend le bon moment pour agir, à trois, on a nos chances...De toute façon, vont bientôt revenir. Et si personne n'est mort je crains qu'on y passe tous les trois...Le plus important dans ces cas là, c'est la mise en scène. Partants?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Lun 6 Juin 2011 - 9:21




La jeune inconnue s'approcha, visiblement intéressée par ce qu'avait à dire Jolène. Elle avait déjà échappé à une confrontation avec Josh alors l'idée de trouver une nouvelle alliée sembla rassurer la jeune femme.

"Vous pouvez toujours parler ouvertement à une condamnée à mort" lâcha-t-elle froidement. "Je m'appelle Pain. Et franchement, si vous trouvez un moyen de vous tirer, je suis avec vous"

Elle écouta ce que Jolène avait à dire, ne paraissant pas plus surprise que ça des révélations de la bonne sœur. Pain précisa néanmoins :

"Je suppose qu'ils les envoient au labo d'anatomie du Dr. Beck. Il m'en a parlé une fois en me disant que c'est là que j'irai... C'est quelque part au sous-sol de la Section Spéciale. Ce qui est sur, c'est qu'une fois qu'on est ici - je veux dire en bas - on n'est pas censé remonter à la surface..."

Pain alla caler son dos contre le mur et soupira.

"OK pour ton idée. Faudra que ce soit réaliste, c'est tout. Eux, ce sont des trouillards les gardes. Ils ouvriront la porte que quand ils seront surs que... Kyle nous a tué et qu'il est bien de leur côté. Enfin..."

Elle se passa la main dans les cheveux et termina :

"Moi, mon pouvoir correspond à mon pseudonyme. Je créé l'illusion de la douleur. Et... Je sais un peu me battre"

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Elvene
OnyX
OnyX
avatar

Age : 25
Equipe : Onyx
Nom de code : Fenrir
Date d'inscription : 02/01/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Mer 8 Juin 2011 - 0:02

Josh lança a Jolène un sourire amicale. Deux mutants de l'institut dans une même pièce, aussi étroite soit-elle, c'était toujours mieux que d'être isolé. Et puis au moins, il avait un peu d'informations sur le résultat des investigations des autres. Et ce n'était pas très réjouissant. Le prêtre avait été tué, ça ne présageait rien de bon.

Ils furent rapidement rejoins dans leur conversation par Pain. Elle voulait se casser d'ici, c'était compréhensible.


"Je partirai pas d'ici sans avoir vu ce fameux labo. Beck cache quelque chose, j'veux voir ça. De toute façon, on est là pour stopper ses activités."

Après tout, il ne faisait plus aucun doute que des mutants étaient torturés ou pire encore dans cette section. Il était de leur devoir d'arrêter ça. Mais il fallait sortir d'ici pour l'instant. Ils n'avaient plus le choix. Jolène proposa une solution. Le lupin quant a lui sembla réfléchir a cette éventualité.

"Ouais, c'est risqué, mais ça peut marcher. Va faloir que je vous fasse quelques écorchures pour que ce soit plus crédible. Je vous entaillerai pas trop fort non plus, vous en faites pas. Le tout, c'est qu'il y ait un peu de sang par ci par là."

Il leva son index.

"Faudrait déchirer un peu vos vêtements aussi. J'pourrais faire quelques écorchures sur les bras et les jambes et ce sera pas trop mal. ça vous va ? Qui veut y passer en premier ?" dit-il d'un sourire carnassier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jahwa.deviantart.com
Jolène Ferjault
LeX
LeX
avatar

Age : 25
Equipe : Lex
Nom de code : Nerve
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Mer 8 Juin 2011 - 14:43

Pain semblait tout à fait partante pour les s'échapper. Et semblait digne de confiance. Jolène répondit au sourire de Josh avant de se retourner vers la jeune fille.

"Vu que de toute façon si ils me revoient marcher je suis bonne pour être abattue sur le champs...J'm'appelle Jolène...'fin...Joëlle pour les personnes du centre..."

Elle se massa la nuque en réfléchissant au labo de dissection. Ouais...de toute façon, c'est là qu'elles allaient finir, sans aucun doute...sans aucun doute...

"Dis moi...y a que Beck qui peut rentrer dans le labo...pasque dans ce cas là..."

Elle marqua une courte pause.

"On va y aller...je pense qu'à nous deux on peut maîtriser facilement ce salaud et son chien de garde."

Elle se retourna vers Josh.

J...e sait pas ce qu'ils feront de toi après...Enfin...tu verras bien, je sais que t'auras pas de problèmes de ce point de vue là."

Après tout, il était plus ancien qu'elle et avait l'habitude des missions. Il saurait s'en sortir, elle le savait. Pendant un court instant, elle avait failli prononcer le vrai nom du lupin. Elle avait réussi à se retenir par réflexe.

"De toute façon, on a pas trop de choix pour les griffures je crois...Mais ce qu'on pourrait faire...briser l'ampoule, dans la pénombre, y feront moins attention aux détails...et puis...faire des morts "propres"...par exemple, l'une dans la tête des toilettes, le rebord brisé...l'autre étouffée par ses vêtements enfoncés dans sa gorge...moins ce sera "sale" plus ce sera crédible à mon avis...et puis aussi...les tempes, ça saigne beaucoup mais ça fait pas de dégâts. Juste ce que l'on veut. Tu rajoutes des blessures légères pour que ce soit un peu plus sanguinolent, fait tenter que les vêtements clairs soient le plus touchés. Faut leur faire peur."

Elle marqua une pause. Le pouvoir de la jeune fille serait utile. Elle songea avec amusement, qu'il était facile de faire le rapprochement avec le sien...du moins...elle savait que théoriquement elle pouvait faire mal mais l'application n'était pas encore là.

"T'as besoin d'être au contact ou....?"

Elément décisif. Si elle pouvait utiliser son pouvoir en non contact, elle pourrait combler ses propres lacunes. Ce qui n'était certainement pas négligeable.

Elle attendit les réactions avant de préparer la mise en scène. Elle avait une petite idée sur l'utilisation de son pouvoir, il lui semblait que les morts récents avaient encore des spasmes pendant quelques instants...elle pourrait toujours s'en lancer un ou deux une fois que les gardes seraient rentrés. Et puis Préparer pour du sang dans la bouche aussi...il ne fallait pas lésiner sur les détails.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   Jeu 9 Juin 2011 - 0:12

Il fut collectivement décidé de briser l'ampoule pour créer de la pénombre dans la pièce et de laisser Josh réaliser des blessures superficielles sur Jolène et Pain. Essentiellement des égratignures, des griffures et autres traces pouvant laisser supposer une lutte de tous contre tous pour la survie. Les vêtements de Pain et de Jolène furent déchirés. Pain, par ailleurs, se laissa éclater l'arcade sourcilière : c'était plus impressionnant qu'autre chose, ça saignait abondamment mais n'était nullement incapacitant.

En somme les filles étaient passablement amochées, couvertes de traces de sang qui maculaient leurs vêtements en désordre. Par ailleurs, Pain se porta volontaire pour la tête dans les toilettes dont le rebord avait été préalablement cassé, tandis que Jolène eut pour mission de se faire "étouffer" par ses propres frusques.

Pain, dont le pouvoir marchait à distance put faire produire à ses camarades des cris de douleur tout à fait authentiques...

... pourtant, personne ne se déplaça pour leur ouvrir. En fait, quel qu'ait pu être le plan de Beck, ce dernier semblait avoir mieux à faire à ce moment là.

Et la porte, en dépit des capacités mutantes des trois jeunes gens ne risquait pas de s'ouvrir par l'opération du saint-esprit !

Les heures filèrent au compte-goutte. Après tout, personne n'avait de montre, il n'y avait plus aucune source de lumière extérieure et...

... au bout d'un temps qui parut infini, le trio entendit des coups de feu à l'étage où ils se trouvaient. Ou plutôt une porte qui se déverrouillait, des coups de feu, des bruits de pas, une autre porte qui s'ouvrait et... ainsi de suite.

Les mutants se mirent alors à nouveau en position. Pain, la tête dans les toilettes, Jolène au sol un pan déchiré de sa robe dans la bouche et Josh au beau milieu de ce "désastre".

On approchait de la porte. Une alarme se déclencha. Une alarme qui résonna dans le couloir. Une alarme qui ne naissait présager rien de bon. La porte se déverrouilla, révélant...


... un jeune homme se tenait sur le seuil, un pistolet encore fumant à la main. Il était blême. Il manqua presque de défaillir quand il vit "les corps", à la faveur de la lumière du couloir, des deux jeunes filles. S'appuyant contre l'encadrement de la porte, il lança à Josh :

"T'es un animal ou quoi ? Tu... Tu les as tué !"

Jolène se lança, comme convenu, une décharge électrique dans le corps. Elle eut un spasme dans la semi-pénombre. L'homme le remarqua et fit un pas en avant. Armant son pistolet et le pointant en direction de Jolène.

"Mais tu les as même pas achevé... Punaise, je vais le faire pour toi. Après, il faudra que t'ailles en haut. Ça barde à mon avis. C'est l'alarme qui indique qu'on a un gros problème avec l'un des occupants"

Il était prêt à faire feu.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Surveiller et punir] Tobie Nathan - Section Spéciale
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La nouvelle interprétation des rêves, Tobie Nathan
» [Nathan, Tobie] Saraka Bô
» Hakuouki Shinsengumi Kitan
» Vos rêves
» Vient de paraître OMNI 8 avec section spéciale sur Auguste !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Academy X :: Reste du monde :: Amérique-
Sauter vers: