AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Réfectoire

Aller en bas 
AuteurMessage
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Réfectoire   Jeu 26 Mai 2011 - 0:22




L'heure du repas était enfin arrivée pour Elly et Juliette qui venaient de terminer leur matinée de consultation.

Les deux femmes arrivèrent dans le réfectoire de l'établissement, commun au personnel et aux pensionnaires des sections 2 et 3.

De loin, elles aperçurent Emily mais ne trouvèrent aucune trace du Dr. Vonnegut. Julie Wree était présente et déjeunait à une table, seule. Quant à Beck, il devait occuper la table d'honneur (c'était le seul médecin homme en blouse blanche dans la pièce) en compagnie de quelques agents de sécurité.

Examinant un peu plus le réfectoire, elles virent que la plupart des agents de sécurité déjeunaient tous à la même table, notamment un gros type qui riait fort en se frappant le ventre.

Leah et Alexander arrivèrent peu après et firent les mêmes constatations. La fausse femme de ménage et l'agent infiltré remarquèrent en plus que l'agent de sécurité assis à la gauche de Beck n'était personne d'autre que le chef Remer.

Quant au gros type de la table constituée uniquement d'agents, Alexander ne manqua pas de le reconnaître : Fritz Todt, visiblement parfaitement remis de l'altercation de la veille...

Enfin, Leah aperçut Judith qui, ayant vu la mutante, chercha à éviter son regard.

Les 4 mutants infiltrés tombèrent à peu près nez à nez. Au fond, personne ne s'occupait réellement de leur présence pour le moment. Tout le monde était occupé à discuter, manger ou téléphoner à l'une des nombreuses cabines ouvertes situées dans le fond de la pièce... Les amis de l'Institut notèrent à ce titre que les téléphones semblaient marcher à l'aide d'une carte bleue magnétique. Aucun pensionnaire ne semblait en être doté, ce privilège devant être réservé à certains agents de sécurité...

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Dagon
LeX
LeX
avatar

Age : 32
Nom de code : Evanescence
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Réfectoire   Ven 27 Mai 2011 - 13:47

La réaction quelque peu désespérée de Emily lors de la fin de son entretien avec les deux mutantes infiltrés, laissa un curieux et désagréable sentiment d’amertume dans l’esprit de la gothique romantique. Après tout, elle aussi aurait pu se retrouver dans la situation de l’adolescente, si ses parents avaient su… Si cela ne s’était pas fait, c’était sans doute parce qu’elle avait déjà acquise son indépendance lorsque sa mutation leur furent révélé. Triste pensée, que celle d’imaginer ses propres parents nous craindre et nous trahir en nous emprisonnant dans un établissement de ce genre. Elle ne pouvait promettre à la jeune fille de la faire libérer, mais si ils arrivaient à mettre à jour ce qu’il se tramait dans cette fondation, alors peut-être que Emily pourrait retourner chez elle.

Quoi qu’il en soit, celle-ci leur avait donné des informations précieuses, si ce n’est utile, notamment en ce qui concernait cette fameuse Kodachi qui intéressait donc le docteur Beck. Son dossier était aussi anorexique que celui de Billy, mais ils contenait tout de même deux informations intéressantes : Le docteur beck avait officiellement indiqué par écrit qu’il se réservait le seul droit de regard sur son dossier, ce qui pouvait laisser à penser qu’elle avait une grande importance à ses yeux et de plus, cette fille faisait partie des adeptes de Nemo, Le vieil adversaire de l’institut et principalement des LeX… Cela pouvait bien entendu être un simple hasard, mais la coïncidence serait vraiment des plus troublante.

Après cet entretien, quelques autres avait suivi et puis la journée s’était écoulé tranquillement. Un premier jour, et un premier contact pour tous le monde afin de prendre ses marques respectives… Des le lendemain, Juliette voulu s’occuper de ce qu’elle avait eu en tête la veille en discutant avec Emily, mais malheureusement pour elle et pour Elly, l’absence du docteur Vonnegut les obligea toutes deux à s’occuper des patients de la rouquine durant toutes la matinée, celle-ci ne s’étant pas présenté à son poste ce matin et ne donnant pas le moindre signe de vie. L’italienne s’inquiéta quelque peu de cette disparition soudaine, juste au moment ou ils avaient entamé leur mission. Un hasard.. ? Peut-être bien… Mais la gothique romantique penchait plutôt pour quelque chose de plus… Réfléchi et pas dans le meilleur sens du terme qui soit.

Très occupée par les nombreux patients de Maureen, ceux-ci allant du plus commun au plus insolite, Ce fut avec un réel bonheur que Juliette accueillit l’heure du déjeuner. Elle ne s’en était pas vraiment rendu compte, mais la différence entre la pratique dans le cadre d’un stage préparatoire et la pratique effective dans un cadre pleinement professionnel était incroyablement énorme. Dans ce dernier, personne n’était là pour lui venir en aide, elle devait gérer les patients par elle-même et cela était nerveusement assez rude pour une débutante. Heureusement, Elly était avec elle pour soutenir ses efforts envers les nombreux patients dont ils avaient la charge en l’absence du docteur Vonnegut.

En arrivant dans le réfectoire en compagnie de Elly, la jeune femme embrassa la salle du regard. Il y avait des patients des sections deux et trois, des membres du personnel, des médecins, des gardes, des administratifs… Mais celui dont on ne pouvait rater la présence était le docteur Beck lui-même, installé au centre d’une table entouré de membres de la sécurité, tel Jésus attablé avec ses apôtres fidèles. Si les soupçons nourris à l’égard de ce dernier n’avaient pas été aussi sinistres, la scène en aurait été des plus comiques, songea alors intérieurement la gothique romantique. Visiblement, les gardes ne se mélangeaient pas au restes du personnel de la fondation, dans une sorte de snobisme inavoué mais très clairement affiché.

Juliette aperçu alors Emily, mais un rire gras et sonore, manquant très singulièrement de classe, attira son attention en direction d’un agent de sécurité qui ne devait certainement pas son poste à sa stature d’athlète. Laissant là ce déplaisant personnages, le regard de la jeune femme se dirigea ensuite en direction du fond de la salle ou se trouvaient aligner des téléphone publics qui, apparemment, fonctionnait avec des cartes magnétiques. De fait, les pensionnaires ne devaient pas y avoir accès, un comble pour des téléphones dit publique. Si le doute pouvait encore être permis, désormais les choses étaient claires : On coupait totalement les pensionnaires de tous contact avec le monde extérieur. Un peu plus loin, Juliette aperçu enfin le docteur Wree, déjeunant seule à une table.

Alors qu’elles n’avaient pas encore tout à fait quitté le seuil du réfectoire, Elly et Juliette furent rejointes par Léah et Alexander. L’italienne les dévisagea quelques instants, puis elle les salua poliment comme elle l’aurait fait avec n’importe quel autre membre du personnel. Après quelques palabres sans intérêt, elle leur murmura :

‘’Il semblerait que le docteur Vonnegut ai disparu, personne ne l’a revu depuis hier et elle n’a pas prévenu de son absence… Soyons prudent, il n’est pas impossible qu’on ai pu la faire parler si jamais son absence est dû à un enlèvement.’’


Puis elle se tourna en direction de Elly et lui dit :

‘’Tu devrais aller déjeuner à la table du docteur Wree, peut-être qu’elle pourrait t’en dire plus sur cette disparition. Pour ma part, je vais aller faire quelques recherches et je reviendrais ici le plus rapidement possible. Si toutefois on te demande ou je suis, dis leur que je suis retourner finir de compléter quelques dossiers et que j’aimerais ne pas être déranger.’’

Puis la gothique romantique recula lentement de quelques pas afin de s’effacer le plus discrètement possible, avant de tourner les talons et de prendre la direction du bureau du docteur Vonnegut. Une fois à l’intérieur de celui-ci, elle ferma la porte à double tour. Elle comptait profiter de la localisation exact du docteur Beck pour aller fouiller dans les dossiers de son bureau, Mais avant cela elle avait une autre chose à éclaircir. Se dirigeant vers le classeur contenant les dossiers des patients de Maureen, Juliette en extirpa celui de Aïcha et l’ouvrit à la page ou était inscrite les coordonnées complète de ses parents. Elle s’empara ensuite de son téléphone portable, peu encline à faire confiance au réseau téléphonique de la fondation, et composa le numéro de téléphone de ses parents. Une fois ceux-ci en ligne, elle leur demanderai alors pourquoi ils avaient décidé de laisser leur fille à la fondation et de quelle manière le docteur Beck avait pu les convaincre, au lieu de la récupérer ou bien encore de la faire transférer dans un centre psychiatrique plus proche de chez eux…. Et accessoirement elle leur demanderait aussi s’ils ne désiraient pas la reprendre, au quel cas elle se ferait un plaisir d’en informer le docteur Beck afin de voir sa réaction lorsqu’elle lui annoncerait que les parents de la jeune fille allaient refaire une demande pour la récupérer. Une manière comme une autre de voir si il retenait l’adolescente pour qu’elle ne parle pas, ou bien s’il avait réellement besoin d’elle.

Si les parents de l’adolescente s’interrogeaient à son sujet, elle leur expliquerait alors qu’elle ne faisait qu’une simple enquête de routine afin de finaliser un quelconque dossier administratif dont elle noierait les détails dans un entrelacs de mensonges tout aussi abscons les uns que les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elly Brownd
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 27
Equipe : X-Rays
Nom de code : Sphere
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Réfectoire   Lun 30 Mai 2011 - 0:47

Elly s'était bien reposé dans le lit du docteur Vonnegut. Et elle en avait bien eu besoin. Non pas que c'était une grosse fénéante en mission, mais l'accumulation de patients, à écouter leurs petits problèmes... C'était très fatiguant. Et en plus, ça n'avait pas fait avancé l'enquête. Bon il était vrai que c'était misérable et crève-coeur de voir des gosses maltraités comme ils l'étaient, mais au bout du cinquième, ça devenait lassant. Alors le somme, franchement, ça n'était pas du luxe.

Alors, une fois réveillée, un peu ébouriffée et les yeux encore bouffis de sommeil, la jeune femme se sentit néanmoins prête pour la suite des aventures. Et ces dernières ne tardèrent pas arriver, seconde étape, le réfectoire de l'hôpital, où les deux coéquipières retrouvèrent des têtes connues, enfin une manquait à l'appel.

* Mais où est passé Vonnegut? *

Le docteur sortit de la tête d'Elly pendant un moment, quand elle vit Alexander et Leah. S'empêchant de leur sauter au cou, comme les vieilles connaissances qu'ils étaient, la blondinette afficha plutôt un air détendu, celui de l'aide soignante qui a mérité une bonne pause déjeuner.

Tout de suite, Juliette proposa la suite des évènements et partit aussitôt après, tout en leur conseillant de rester prudent, approuvé d'un hochement de tête de sa coéquipière de fortune.
Bon inutile de se précipiter, Wree ne partirait pas comme ça tout de suite. La jeune femme jeta un regard à l'assiette de la docteur, pour voir où elle en était dans son repas, entrée, plat ou dessert? Elly décida qu'elle interviendrait au milieu du plat de résistance, se laissant l'opportunité de parler à ses camarades.

Mais pour ne pas se faire remarquer, la blondinette n'afficha aucun sourire, une mine dont les sourcils étaient froncés. Si on les écoutait, elle pourrait toujours dévier la conversation vers un faux sermon sur l'entretien, par exemple.

Ainsi, Elly introduit, à voix basse, même si personne ne leur prêtait attention :

- Alors quoi de neuf de votre côté? Ce n'est pas trop glauque? Autant vous dire que de notre côté, c'est space... très space...

Et la blondinette résuma brièvement les informations que lui avait fourni Emily sur la vie en détention, le cas Aïcha et Billy, ainsi que la Kodachi, et la peur supposée du doc Beck envers cette patiente.

- Au fait, vous en savez plus sur Kodachi? Vous savez des trucs intéressants?

La jeune femme croisa les bras, décidant de ne pas rattacher ses cheveux pour le moment, histoire de ne pas faire de grands gestes et attirer l'attention. On était sur de rien dans cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Chayton
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 28
Equipe : X-RAYS
Nom de code : Mastermind
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Réfectoire   Lun 30 Mai 2011 - 16:04

Le télépathe entra avec Leah dans le réfectoire, il aurait aimé pouvoir lui faire un sourire pour spécifier qu’il était content de la voir. Au même instant arriva Juliette et Elly Alexander réprima un sourire il devait garder son aptitude si il ne voulait pas être repéré.

Fritz était la et en forme, Alexander Chayton pensa que c’était dommage qu’il ce soit aussi vite remis, alors que Alexander Jones lui pensait que c’était une bonne chose.
Juliette leur précisa pour Vonnegut le télépathe fronça les sourcils quelques instants avant de reprendre son air de balais coincé dans le fion. celle-ci donna ses idées d’action à Elly avant de partir.

Elly demanda si il ne trouvait pas cela trop glauque et spécifiant que de leurs cotés c’était SPACE, Alex lacha une main de son plateau pour venir ce frotter la tempe pour préciser au deux jeunes femmes qu’il allait user de télépathie pour répondre, ce qui ne lui empêchait pas de répondre à mi voix pour donnés une fausse conversation.

« Il y‘a toujours quelques perturbation dans ce genre de travail Docteur… »

*C’est plus que Glauque, j’entend parler de ligné pur, de surhomme, d’ordre… et qu’il va y’avoir une opération d’ici peu qui porte un nom de code allemand qui traduit donne Nuit et Brouillard…*

« Pour ce qui est des patients c’est votre problème je ne fais que les garder… »

*Je sais qui elle est, je l’ai affronter hier soir Beck à de quoi avoir peur… Soyez méfiant avec elle, elle est comme moi, une contrôleuse mental… pas assez puissante pour prendre mon contrôle mais elle me semble pas être une sainte. Hier soir durant ma ronde le Gros Fritz à failli faire un abus sexuel sur la compagne de chambre de celle-ci, il ne ce contrôlait pas j’ai du le maîtrisé…*

« Par contre je pense que la voisine de chambre de Kodachi aurait besoin d’un entretient psychologique elle ma l’air perturbé cette gamine. »

*Elle ma supplié de l’aidé si toi ou Juliette pouviez la sortir de cette chambre quelques heures voir la faire transféré dans une autre chambre ce serait génial… si il lui arrive quelque chose… je sens que je péterai un câble..*


« Si nous en avons fini j’aimerai aller vérifier l’état de santé de mon collègue. »

* Si c’est bien ce que je pense il nous refond un remake de la race pur… soyez prudente, surtout toi Leah ce ne sont pas des enfants de cœur… Remer est à fond dans son tripe…*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leah Peterson
OnyX
OnyX
avatar

Age : 24
Nom de code : Aegis
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Réfectoire   Mar 31 Mai 2011 - 11:52

Après son drôle de nettoyage, le genre qui pourtant en aurait fait hurler plus d'un(e), elle avait eu le droit à quelques heures de sommeil. Mais il fallait bien admettre qu'elle avait très mal dormi. Elle revoyait le prêtre partout, même sous son lit. Rien que d'y repenser continuait à la faire frissonner. Quel genre d'endroit était-ce donc pour cacher des morts comme ça ? Heureusement pour elle, elle eut le droit à une "collègue" un peu bavarde durant la matinée. Au moins, le bourdonnement qui sortait de la bouche de cette dernière l'occupait, la distrayait. Il fallait peut-être bien ça pour nettoyer un couloir sans repenser sans cesse à ce qu'elle avait vu. Surtout qu'elle ne tenait pas à en parler. L'avertissement de Remer n'y était pas étranger. Il ne lui inspirait pas confiance et elle ne tenait pas à lui fournir une telle raison pour qu'il vienne confirmer ses craintes. Et puis bon, le fait que son casier judiciaire avait été scellé par un juge ne l'aidait pas beaucoup.

Et puis vint du repas. Elle ne sut si c'était vraiment un hasard, un gros coup de chance ou autre, mais elle tomba presque nez à nez avec Elly et Juliette, et en même temps qu'Alexander. Pour l'heure, personne ne sembla faire très attention à eux. Pourquoi après tout ? Il n'y avait aucune raison. Juliette les salua en jouant son rôle, avant d'ajouter néanmoins quelques bribes de conversations. Mais malheureusement, elle n'avait pas vu le docteur Vonnegut. Un enlèvement ? Peut-être morte oui, songea-t-elle en repensant au prêtre. Elle se retint pour blémir alors que Juliette terminait en s'adressant à Elly. Elly qui justement, demandait s'il n'y avait rien de glauque et demandait quelques infos sur Kodachi. Et puis Alexander leur fit une double conversation, jouant parfaitement son rôle oralement mais était plus bavard dans leur tête, leur apprenant d'ailleurs quelques trucs. Elle se mordilla les lèvres. Elle lui était tout de même reconnaissante de s'inquièter pour elle, mais avec ce qu'elle avait vu cette nuit... Il fallait absolument leur dire, elle le savait. Mais elle ignorait comment. On ne savait jamais. Et si quelqu'un passait par là et la surprenait en train de dire ça ?

Finalement, elle dit à voix basse que : "Kodachi... Les femmes de ménages racontent des trucs sur elle, comme quoi elles se mettent à faire des choses malgré elle."

Bon, ça, ça appuyait ce qu'avait dit Alexander.

"Et... J'ai vu un truc glauque... ", ajouta-t-elle en lancant un regard en coin à ce dernier, faisant également mine de se masser la tempe. Est-ce qu'il pouvait lire dans ses pensées ? Ce serait tellement pratique si elle pouvait lui parler du prêtre mort et de l'arme portant un symbole nazi de cette manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Réfectoire   Mer 1 Juin 2011 - 9:45

Entre la transmission télépathique via Alexander et les confidences chuchotées les 4 amis purent bénéficier de toutes les informations obtenues individuellement par chacun d'entre eux.

On ne semblait guère faire attention à eux dans la petite salle. Du moins, pour le moment...

Elly, observant le Dr. Wree, remarqua que la blonde était en train de finir son plat principal... Elle avait l'air pensive, "Docteur Julie"... Et pas franchement dans son assiette !

Juliette, quant à elle, sortit du réfectoire pour se diriger vers le bureau de Maureen Vonnegut.

Quelques minutes après son départ, Alexander, Elly et Leah remarquèrent que le gros type venait également de se lever... Sa démarche était un peu hasardeuse mais il quitta la pièce par la même porte qu'avait emprunté Juliette. Qu'avait donc en tête l'agent Fritz ?

*
**

Juliette avait fait un saut rapide dans le bureau du Dr. Vonnegut et avait réussi à retrouver le numéro de téléphone des parents d'Aïcha. S'empressant de le composer, elle eut assez facilement le père de la jeune fille.

La conversation fut brève mais étrange. D'un côté, le paternel semblait aimer sa fille et souhaiter que celle-ci soit à ses côtés. De l'autre, il était en larmes... Il ne voulait rien entendre de ce que Juliette avait à dire : sa fille était possédée par le démon, seul le Dr. Beck avait compris les choses réellement dans toute leur profondeur, seul le Dr. Beck pourrait un jour l'autoriser à partir... Il aimait sa fille et voulait qu'elle le sache. Mais tant qu'elle ne serait pas guérie, il ne la reprendra pas, ne lui écrira pas et ne voudra pas lui parler. On ne plaisante pas avec les cas de possessions diaboliques !

Il raccrocha.

Sans difficulté aucune, Juliette, après avoir reposé le combiné, utilisa sa forme de brume pour pénétrer dans le bureau du Dr. Beck.


Ce dernier était bien plus luxueux que celui de Maureen. Visiblement, Beck aimait l'art et les choses anciennes. Il était attenant avec un bureau de consultation, plus modestement meublé. Visiblement, c'était dans cette pièce magnifique, contenant de nombreux tableaux et livres anciens, que Beck travaillait et gardait tous ses dossiers. Il y avait également divers papiers et un téléphone.

[@Juliette : en plus des éléments décrits dans la narration, la photographie du bureau du Dr. Beck est contractuelle]

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Dagon
LeX
LeX
avatar

Age : 32
Nom de code : Evanescence
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Réfectoire   Jeu 2 Juin 2011 - 14:57

Après que le père de Aïcha eu raccroché, Juliette demeura brièvement songeuse devant les propos tenu par ce dernier. Est-ce qu’il croyait réellement en ce qu’il venait de lui dire, avec tant de tristesse et de larmes dont la caractéristiques n’avait pas pu lui échapper à travers l’écouteur de son propre téléphone.. ? Pour la jeune femme, c’était absurde et totalement d’un autre temps que de croire à une telle fadaise digne des peuplades les plus reculés de la planète. Mais les parents de l’adolescente n’étaient pas vraiment à blâmer, contrairement au docteur Beck qui osait utiliser cette absurdité de possession diabolique afin de les contraindre à laisser leur fille à la fondation. D’ailleurs, elle ne savait pas si les dits parents étaient venu en personne à la fondation afin de récuperer leur fille, mais si tel était le cas alors la gothique romantique se demanda si le docteur malhonnête n’avait pas utiliser le talent de manipulation mentale de Kodachi, dont venaient de les informer Léah et Alexander, afin de les convaincre de cette idée ridicule. Voilà peut-être bien pourquoi le docteur Beck s’intéressait tant à cette jeune mutante, que pourtant il craignait d’après leurs informations. Il demeurait cependant la question de savoir s’il séquestrait Aïcha parce qu’il en avait besoin, ou bien simplement afin qu’elle ne dise pas un mot de ce qu’elle savait, au cours de son état de démence.

Se reprenant finalement, Juliette ouvrit l’interface de messagerie instantanée de son téléphone portable et envoya rapidement un sms à Elly disant la chose suivante :

sms à Elly a écrit:
‘’Le docteur Beck retient Aïcha en prétextant qu’elle est victime d’une possession démoniaque afin d’interdire tout contact avec ses parents. Je le soupçonne d’avoir utilisé Kodachi afin de manipuler ses parents et leur faire accepter cette absurdité.’’

L’italienne ne se faisait pas de soucis, elle savait que Elly en avertirait Léah et Alexander et qu’ils en arriveraient certainement à la même conclusion qu’elle concernant l’utilisation de Kodachi afin de préserver, aussi bien le secret de ce que tramait le docteur Beck, que la bonne marche de son but final. La jeune femme referma ensuite son téléphone portable et, après s’être une nouvelle fois assurée qu’elle avait bel et bien fermée la porte du bureau du docteur Vonnegut à double tour tout en y laissant la clef à l’horizontale afin d’interdire à quiconque de tenter de l’ouvrir durant son absence, elle s’évapora vaporeusement en sa désormais habituelle masse brumeuse empourprée juste avant de s’engouffrer dans le conduit d’aération tout proche afin de rejoindre le bureau du docteur Beck de la manière la plus discrète qui soit.

Une fois sur place, Juliette retrouva rapidement son état physique solide et elle demeura sans voix devant la découverte de ce bureaux digne d’un homme très important… Bien plus en tout cas qu’un simple docteur, fut-il directeur de sa propre fondation. Il y avait notamment des œuvres d’art et des tableaux, mais difficile de dire s’il s’agissait d’originaux ou bien de simples copies. Toutefois, vu le goût évident et plus que ostentatoire de ce bureau, l’italienne pencha pour la première hypothèse. Dans une pensée, elle se demanda alors si un simple médecin pouvait réellement s’offrir ce genre de luxe. Le petit bureau attenant à celui-ci, plus majestueux, n’avait en revanche rien de bien attrayant. Il paraissait purement fonctionnel et ne contenant rien hormis de quoi effectuer des consultations. Non… Il était évident que si elle devait trouver quelque chose, ce serait dans ce luxueux bureau et pas ailleurs.

Bien… Après quelques instants de contemplation du dit bureau, la gothique romantique mit en place un plan d’action plus ou moins structuré… Pour commencer, elle allait fouiller dans les dossiers privés du docteur Beck, en se concentrant sur celui de Kodachi et du mystérieux Billy. Toutefois, elle jetterait un coup d’œil rapide sur les autres dossiers, afin de voir si ces derniers ne révèleraient pas une quelconque information utile à leur mission. Puis, elle fouillerais le bureau… Elle parcourrais le dessus de ce dernier, fouillerais ses tiroir et tenterais de vérifier les derniers appels reçus ou émis depuis le téléphone et, bien entendu, son répondeur.

Par la suite, elle s’intéresserait aux œuvres d’arts… Peut-être, certaines d’entre elles avaient-elle une autre utilité que le simple délice des yeux… Un buste ouvrant la voie d’un passage secret ou d’une cache, un tableau dissimulant un coffre ou bien encore un quelconque secret sur son envers… Lorsqu’il avait des secrets importants à dissimuler, l’être humain savait sournoisement se montrer des plus inventifs, c’était un fait. Elle vérifierait aussi les moulures en bois sculpté, même si cela faisait sans doute un peu trop film d’aventure à son goût.

Ensuite, elle monterait à l’étage afin de s’intéresser de plus près à la volumineuse bibliothèque qui s’y trouvait, dans le but d’y effectuer le même travail de recherche qu’au rez-de-chaussée…

Et peut-être même, irait-elle jeter un oeil sur le lustre sous sa forme éthérée... Elle ne pouvait décemment pas ignorer la moindre possibilité après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elly Brownd
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 27
Equipe : X-Rays
Nom de code : Sphere
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Réfectoire   Ven 3 Juin 2011 - 17:43

Elly sursauta lorsqu'elle entendit la voix d'Alex dans son crâne, c'était étrange comme situation, et la jeune femme eût envie de porter sa main à sa tête, un réflexe naturel dans ce genre de situation. Mais elle se ravisa, ce n'était pas le moment d'attirer l'attention. Et puis, le contrôleur mental aborda des découvertes très intéressantes, et très effrayantes à la fois.

*Une opération dans peu de temps... Comment contrer quelque chose dont on ignore presque tout.*

La blondinette passa une main dans sa chevelure, pris un air soucieux, qu'elle n'eut pas trop de mal à jouer puisque la jeune femme l'était réellement et murmura :

- Il faudrait avoir plus de renseignements sur cette fameuse opération.

Et puis Leah parla de ses découvertes à elle aussi. Elles étaient des plus macabres et inquiétantes. Un frisson parcourut le dos d'Elly, ça n'était pas possible... Un meurtre, et des propos clairement orientés nazis... Ils ne pouvaient pas avoir, pour une fois, une mission tranquille qui ne dénonçait pas complot et agissements morbides?
La blondinette se calma, en respirant doucement et longuement. Elle ne se sentait plus du tout en sécurité ici, et plus elle en apprenait de la part de ses coéquipiers, plus elle avait hâte que le dénouement arrive.

Une fois les échanges finis, Juliette se manifesta par sms. L'aide soignante transmit les découvertes aux deux autres. Mais elle ne pensait pas que Kodachi soit derrière les croyances des parents. Quand un homme est très bon manipulateur, il peut faire croire n'importe quoi à n'importe qui. Néanmoins, l'argument d'une possession démoniaque fit sourcillé la blondinette. Le docteur Beck croyait-il vraiment à ce genre de choses?

Bon il était temps de se séparer et de mener d'autres investigations, ce que faisait Juliette actuellement. Il fallait pousser les recherches, et Elly espérait en apprendre plus avec le docteur Wree, et le docteur Beck. Puisqu'il aimait apparemment les blonds, alors il serait servi. Elizabeth correspondait parfaitement aux critères, l'approche serait plus aisée. Du moins elle l'espérait.

Se tournant vers Alex, la jeune femme conclut, à voix basse, de manière peu assurée :

- Bon eh bien, on est tombé dans une sacré galère. J'essaierais de changer de chambre la voisine de Kodachi. Après ce que vous m'avez dit du personnage, je pense qu'en effet,ça serait pas mal, et bonne idée pour l'entretien.

La blondinette espérait en apprendre plus ainsi sur Kodachi, par le biais d'une de ses victimes. Interroger la contrôleuse mental elle-même était beaucoup trop risqué et Elly n'avait pas envie de se retrouver dans des situations très désagréables.

Il était le temps des séparations, et pour bien marquer la fin de l'entretien, Elizabeth ajouta, à un volume normal, afin que les potentiels petits curieux ne voient rien de bizarre à cette réunion, femme de ménage, agent de sécurité, aide soignante :

- Bien, je ferais tout mon possible pour cette patiente, merci de m'avoir informé sur sa situation.

Elizabeth salua de la tête ses collègues, et se dirigea vers la table des convives pour rejoindre Julie Wree, qui n'avait pas l'air très bien.

La blondinette prit place à côté de la doctoresse, et se servit en entrée. Il était temps qu'elle ramène ses fesses, la femme avait presque fini son plat.
Puis entamant d'une bouchée un taboulet fade, la jeune femme tourna son regard vers sa voisine de table et d'un air sincèrement inquiet, elle lui demanda :

- Quelque chose ne va pas? Mais.. mais où est le docteur Vonnegut? Elle n'a pas faim? C'est dommage, elle rate un fameux taboulet.

Elizabeth entama une deuxième bouchée, et bu un verre d'eau.

*Fade et sec, ils n'ont pas le prix nobel de la cuisine ici...*

Le Docteur Wree releva la tête et observa Elly.

"C'est bizarre, vous me faites penser à quelqu'un..."

Puis, sans plus y prêter attention, elle enfourna une nouvelle bouchée de nourriture entre ses lèvres.

"Le Dr. Vonnegut ne reviendra pas, on m'a dit. Elle aurait démissionné... Enfin, ça va me faire beaucoup de travail tout ça, oui, beaucoup de travail !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Chayton
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 28
Equipe : X-RAYS
Nom de code : Mastermind
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Réfectoire   Lun 6 Juin 2011 - 15:59

Alex écouta ce que ses coéquipières avait à dire, transmettait mentalement les infos qu’elle voulait faire passer sous silence, comme le coup de pistolet nazi, ce à quoi le télépathe au parole de la jeune asiatique la regarda désolé. Elle avait vue à son age des choses bien horrible, c’était malheureusement assez courrant à l’institut. Il entendit aussi les pensées d’Elly sur l’opération à venir, il répondit donc toujours par le biais télépathique.

*Je vais voir à en apprendre plus, même si je le peu à être intégré à cette opération, comme cela je pourrai frapper directement au besoin.*


Il regarda partir Fritz, le télépathe aurait bien aimé le suivre mais il fallait d’abord qu’il ce rapproche des têtes. Il espérait juste intérieurement qu’il allait pas faire un truc dégelasse.
Reposant son regard sur Elly, le maître des esprits lui fit un sourire de remerciement quand celle-ci parla d’aidé la voisine de chambre de Kodachi. Cela le soulageait même si il craignait que l’on refuse à la mutante la faveur de lui faire changer de chambre.

Mais l’heure était venue de ce séparer, Elly joua son role et Alexander fit de même, ce préparant à tourner les talons pour s’éloigner.

« Je ne fais que mon travail mademoiselle! »

Il le laissa donc et avança vers la table ou des agent de sécurité d’on Remer ce trouvait, plateau repas rempli de victuaille, il s’arrêta à porter du chef de la sécurité avant de le saluer d’un signe de la tête franc, puis de renouveler l’opération vers le docteur Beck.

« Herr Remer, Dr Beck. »

Il tourna la tête vers Remer, parfaitement droit plateau en main, le télépathe demanda avec un visage respirant un léger doute.

« Veuillez m’excusez de venir vous importunez alors que vous mangez, mais j’aurai aimé savoir si il y’allait avoir des sanctions à mon encontre au vue des évènements d’hier soir ? Et au passage savoir si Kodachi à été retrouver hier après sa fuite dans les couloirs… »

Il laissa un court blanc avant de reprendre.

« Je comprendrai qu’une sanction sois imposé, malgré le faite que j’ai voulu préserver mon coéquipier, il ma fallu le neutralisé par la force… Mais je reste heureux de voir que celui-ci n’a eu aucune séquelle. »


Attendant sa réponse, Alexander ce mis à lire les pensées des deux hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leah Peterson
OnyX
OnyX
avatar

Age : 24
Nom de code : Aegis
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Réfectoire   Mar 7 Juin 2011 - 9:44

Elle se sentait néanmoins presque "mieux" d'avoir pu partager avec ce qu'elle avait vu sans devoir le dire de vive voix. Déjà, parce qu'elle tenait pas à se mettre Remer à dos. Et on savait jamais après tout. Dès fois que quelqu'un les entende ou n'importe quoi. Ensuite, parce qu'elle avait l'impression que le dire lui brulerait la gorge. Ca c'était passé au milieu de la nuit et ça ressemblait encore à une sorte de mauvais rêve pour elle. Elly et Alexander échangèrent quelques mots encore, à voix basse puis plus normale, avant de partir chacun de leur côté. Elle-même se retrouvant seule se dirigea finalement vers les autres femmes de ménage, se placant volontairement à côté de Judith. Elle avait bien vu que cette dernière avait évité son regard. Ca l'avait presque blessé sur le moment. A croire qu'il y avait quelque chose qui clochait. Mais discuter avec les autres lui avait clairement rappelé le pourquoi de leur présence ici.

Ainsi, elle se hasarda même à lui adresser un "bonjour" , tout en ouvrant grand les oreilles. Elle espèrait bien entendre dans le brouhaha des conversations quelques trucs potentiellement intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Réfectoire   Mer 8 Juin 2011 - 2:47

Au bout de quelques minutes Juliette se rendit compte que l'intégralité des œuvres contenues dans la pièce étaient des originaux. Ses études aidant, la gothique venaient de prendre conscience que l'homme qui possédait ces choses devaient certainement être millionnaire ou tout du moins avoir accès à de telles ressources.

La bibliothèque était constituée pour l'essentiel d'ouvrages anciens de chirurgie et de médecine. Pourtant quelques rayons étaient consacrés à deux sujets un peu plus étonnants : d'une part le mysticisme et l'ésotérisme et de l'autre l'histoire du nazisme depuis sa création jusqu'à nos jours.

L'examen des dossiers fut en revanche décevant : ceux de Billy et de Kodachi étaient rigoureusement identiques à ceux qu'elle avait pu voir dans le bureau du Dr. Vonnegut.

Le répertoire d'appel de Beck ne fut pas non plus d'une grande utilité : la plupart des appels étaient internes. Tout au plus, il s'avéra que Beck communiquait beaucoup plus avec Remer qu'avec les deux psychiatres. Les numéros pré-enregistrés externes semblaient être plus rarement utilisés. Juliette put en découvrir, néanmoins, la liste.

Citation :
Maison
O.D.E.S.S.A.
Portable Otto
RF-SS Sievers
RM Vilsmaier

Juliette explora également les papiers présents sur le bureau puis les rejeta, ceux-ci ne concernant que des choses tout à fait anodines relevant de la gestion courante d'un établissement hospitalier...

... puis elle passa un peu de temps à chercher un éventuel passage secret. En manipulant le buste situé derrière le bureau, la gothique put entendre avec satisfaction un cliquetis : un pan du mur s'ouvrit pour laisser la place à un passage obscur. Il y avait donc une pièce secrète...

... mais à ce moment là le gros agent de sécurité à l'air alcoolisé pénétra dans la pièce.


"Alors poulette, on fouille dans le bureau du patron ? Hé, hé, hé normalement je devrais te péter les dents et t'amener en section spéciale... Mais, je suis sur qu'on peut trouver un arrangement"

Il avançait vers Juliette, une matraque électrique à la main et un regard libidineux sur le visage.

*
**

Quand Alexander arriva avec son plateau et ses questions, Beck et Remer se fermèrent immédiatement. Il n'était nul besoin d'être télépathe pour comprendre que le mutant avait touché un sujet sensible...

"Jones, oubliez ce que vous avez vu. Cela ne vous regarde plus" lâcha Remer, passablement énervé.

Quant à Beck, il précisa à Remer, comme si Alexander n'existait même pas :

"Je pense que pour ce soir, nous pourrons nous contenter d'un personnel réduit. Toutes les personnes non indispensables au fonctionnement de l'établissement auront quartier libre..."

Le bon docteur cachait quelque chose. Tout comme Remer. Et l'examen rapide de leurs pensées révéla qu'ils étaient obnubilés par "une seconde opération Nacht und Nebel de plus grande envergure..."

De son côté, Leah put suivre les bavardages des femmes de ménage. La plupart s'extasiaient sur le fait qu'elles ne travaillaient pas ce soir, ce qui semblait exceptionnel. Elles allaient pouvoir rentrer chez elle, toutes sauf une... et elles avaient choisi à la place de celle-ci : ce serait Leah, ce qui semblait - pour ses collègues - logique vu qu'elle était arrivée en dernier...

*
**

Après le repas, Leah, Alexander et Elly purent se retrouver à l'extérieur du réfectoire. Ils avaient tous du temps libre. Remer avait renvoyé Alexander à ses pénates, en lui indiquant bien qu'il avait quartier libre pour le reste de la journée et que ce soir il serait mieux pour lui d'aller traîner ailleurs qu'à la Fondation ; Elly n'avait plus de consultation jusqu'au lendemain et avait été elle aussi invité très sèchement par Beck a quitter l'établissement à partir de 21h00 et Leah ne reprenait son service qu'à cette heure là...

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Dagon
LeX
LeX
avatar

Age : 32
Nom de code : Evanescence
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Réfectoire   Ven 10 Juin 2011 - 16:16

Après un examen minutieux de la pièce, Juliette du se rendre à l’évidence : Il n’y avait rien de vraiment intéressant à y découvrir. La lecture des dossiers de Billy et de Kodachi avait été un échec, leur contenu respectif étant aussi fourni que ceux des exemplaires dont ils disposaient dans le bureau du docteur Vonnegut. Apparemment, la seule manière d’obtenir des informations sur eux était de se rendre soi-même en section un mais cela demanderait une discrétion absolue si la gothique romantique ne voulait pas se faire remarquer par les employés habituels de ladite section.

Le bureau lui-même n’offrit guère plus d’intéressantes découvertes, la plupart des documents étant uniquement en rapport avec la fondation et son fonctionnement. Il en alla de même avec les communications du docteur Beck, sans intérêt au possible, hormis ses quelques appels extérieur. Il y avait des appels en direction de sa maison, ce qui étonna l’italienne qui avait cru comprendre que le docteur Beck était célibataire… Appelait-il son employée de maison.. ? Peut-être… Peut-être pas… En revanche, les autres appels étaient nettement plus intéressant car elle reconnu immédiatement les deux noms qui avait été cités lors du briefing de la mission. Elle ne savait pas encore dans quoi Beck trempait, mais entre ces noms plus que douteux et les ouvrages sur l’histoire du nazisme et sur l’ésoterisme découvert dans l’immense bibliothèque de l’étage, elle était certaine d’une chose : ce qu’il se tramait ici sentait mauvais… Cela sentait même très, très, très mauvais, sans le moindre doute.

Le numéro désigné sous le terme de O.D.E.S.S.A intrigua particulièrement le gothique romantique. Les points séparant les lettres en majuscules indiquaient les initiales d’un quelconque nom de groupe ou bien encore de personnes, mais Odessa était aussi le nom d’une ville, situé quelque part en Europe de l’Est si sa mémoire ne lui faisait pas défaut. La question était donc de savoir ce que signifiait précisément cette appellation pour ce numéro de téléphone, mais peut-être que avec les informations recueillies par les autres ils arriveraient à rassembler les pièces de ce puzzle au relent nauséabond des plus certain.

Bien que en mission, Juliette ne pu s’empêcher de s’extasier devant la richesse, au propre comme au figuré, des livres de médecines anciens contenu dans la bibliothèque de Beck. Il s’agissait d’ouvrages originaux et rares, au même titre que les œuvres d’art disséminés à travers tous le bureau. Le genre de milieu culturel, dont la gothique romantique ne rechignerait pas à accepter comme environnement de vie si l’occasion se présentait un jour à elle. Mais là ou le bât blessait, c’était que tout ceci représentait une fortune colossale, bien loin de ce qu’un simple médecin, fut-il aussi important que Beck, pouvait espérer gagner au cours d’une difficile vie de labeur. Soit il avait tout volé, soit cet homme avait accès à une fortune immense et secrète… Et sans doute, malhonnêtement acquise, sans le moindre doute.

Toute à ses pensées hypothétiques sur le sujet, la gothique romantique tenta alors de manipuler chaque pièce d’art, qu’elle fut accroché aux murs ou bien tout simplement posés sur un meuble ou bien un guéridon, espérant vaguement découvrir une chose plus intéressante que ce qu’elle avait pu découvrir jusqu’ici. Elle tâtonna, passant d’une œuvre à l’autre tel un papillon indécis, quand soudain ses efforts furent enfin récompensé par une découverte digne de ce nom. Un pan de mur venait de pivoter suite au déplacement d’un petit buste, révélant à l’italienne un couloir aussi ténébreux que sa chevelure d’ébène. Un sourire éclaira alors son visage pâle… Voilà, qui était très intéressant…

Une pièce secrète, quelle que soit la raison de sa construction, l’était parce que l’on voulait dissimuler des choses que l’on ne tenait pas à voir dévoiler. Par définition, on pouvait donc découvrir dans cette pièce secrète des informations importantes sur les choses secrètes en question. Peut-être, la gothique romantique tenait-elle là un moyen de premier ordre afin de lier toutes leurs informations entres elles et de comprendre l’intégralité des évènements se déroulant dans cette étrange fondation. Dans cette optique, Juliette allait s’engager dans l’obscur passage afin de découvrir de ses propres yeux ce qu’il pouvait bien dissimuler, mais elle en fut empêché par l’arrivée inattendu et, surtout mal appropriée, de celui qui, selon Emily, ne refuserait pas de la voir dans un certain style cinématographique.

Surprise, l’italienne se retourna vivement et se maudit brièvement de ne pas avoir pensé à vérifier si la porte du bureau était fermé ou non. Maintenant, elle devait faire avec cette apparition malvenue et, visiblement, embrumé par les vapeurs d’un alcool trop souvent ingurgité. En dépit d’une attitude très clairement menaçante comme pouvait en témoigner la matraque électrique qu’il tenait dans la main et les menaces verbales de lui faire du mal avant de l’enfermer dans la section spéciale, l’homme affichait pourtant des ambitions autres comme pouvait en témoigner la convoitise alcoolisé qui se lisait dans son regard de pervers. Pour un peu, on aurait pu s’attendre à le voir commencer à baver comme un affamé devant un bon gros steak bien saignant… Seulement, la gothique romantique n’était pas un steak et, de surcroît, elle n’avait absolument pas la moindre intention de devenir saignante, c’était certain. A mesure que le garde s’approchait en chancelant légèrement comme tout alcoolique digne de ce nom, Juliette reculait doucement en direction du passage secret afin de ne pas le laisser lui mettre la main dessus.

‘’Ce n’est pas ce que vous pensez…’’

Tenta-t-elle alors de calmer l’homme en levant les mains à la hauteur de sa poitrine, avant d’ajouter :

‘’C’est le docteur Beck qui m’a demandé de venir dans son bureau et de l’attendre… Vous comprenez, lui et moi… C’est lui qui m’a fait engagé à la fondation, mais il tiens à ce que cela reste un secret alors on se rencontre dans son bureau lorsque nous en avons l’occasion. S’il apprend que vous êtes au courant pour nous deux, il sera très contrarié et vous risquez des gros ennuis… Vous savez comment il est, n’est-ce pas.. ?’’

Juliette espérait ainsi que le pervers cesse tout d’abord son approche libidineuse, avant de se retirer devant la crainte que le docteur Beck pouvait éventuellement lui procurer. C’était en tous cas l’idée de la jeune femme, qui réussirait certainement dans un monde parfait. Si cette audacieuse tentative échouait, elle devrait alors passer à quelque chose de plus radical afin de conserver le secret de son infiltration. Dans une pensée qu’elle espérait être captée par celui à qui elle s’adressait, Juliette pensa :

*Alexander, j’ai besoin de toi dans le bureau de Beck immédiatement, c’est très urgent*

La situation avait désormais trois finalité devant elle : soit l’enivré craignait suffisamment le docteur Beck pour s’en aller sans faire d’histoire tout en gardant le secret de ce qu’il avait vu, soit Alexander s’arrangeait pour lui faire croire que l’alcool lui donnait des hallucinations, soit… Soit et c’était la solution la plus déplaisante, elle s’occuperait elle-même de résoudre le problème… Après tout, il y avait des vies innocente en jeu dans cette mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elly Brownd
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 27
Equipe : X-Rays
Nom de code : Sphere
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Réfectoire   Lun 13 Juin 2011 - 15:17

Elly fut choquée d'apprendre que Maureen ne reviendrait plus, elle avait démissionné. Non ce n'était pas possible, elle qui voulait aider les patients... Il y avait anguille sous roche, la blondinette ne voulait pas croire que la doctoresse avait baissé les bras. Avec tout ce qui se passait, ça ne l'étonnerait pas qu'on l'ait obligé à rendre le tablier.

De même que Vonnegut était partie, Elizabeth March n'avait apparemment plus rien à faire à l'hopital, et n'était pas invitée à reprendre ses fonctions le lendemain. Quel charmant homme ce Beck...

Et maintenant elle se retrouvait à la porte, ou plutôt en dehors du réfectoire avec Alex et Leah. Elly afficha une mine désappointée :

- On m'a renvoyé, mon premier renvoi... Pfff comment je vais faire si je n'ai plus le droit d'accéder à l'hôpital.. Beck vous a renvoyé vous aussi? Et le docteur Vonnegut qui est partie, elle aussi...

Si eux aussi avait été renvoyé, c'est qu'il allait se passer quelque chose de très important ce soir là, ou dans l'aprés-midi, sinon cela voulait dire que le doc ne la trouvait pas utile à l'hôpital. Certes, en réalité, Elizabeth n'avait aucun compétence, mais de là à être un boulet pour l'établissement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Chayton
X-Rays
X-Rays
avatar

Age : 28
Equipe : X-RAYS
Nom de code : Mastermind
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Réfectoire   Mar 14 Juin 2011 - 2:24

Alexander avait simplement acquiescer au propos de Remer, il voulait qu’il oublie, il le ferait pas, mais ferait comme si il allait le faire. L’opération était imminente malgré les indications de Remer Alex allait certainement ce trouver par la ce soir.

Après le déjeuner il avait quartier libre, il rejoignit Elly et Leah malgré son air patibulaire, le télépathe était très inquiet. La X-Rays avait l’air désappointé par le faite que Beck l’ai foutu dehors, Alex eu un sourire en coin.

« t’inquiète j’ai ma carte d’accès.. Puis sinon j’ai toujours l’autre moyen… j’ai pas été foutu à la porte on ma seulement demander de pas être la ce soir… il lance une opération ce soir je l‘ai lu chez Beck et Remer.»


Le télépathe sortit son paquet de cigarette et en coinça une entre ses lèvres avant de rester stoïque.

« Au faite… ou est Juliette ? »

Il ce remémora la scène, elle était partit faire des recherches et Fritz avait pris la même direction, cela commença à inquiété vivement le jeune mutant qui remit sa cigarette dans son paquet.

« Je vais aller voir… après tout si je me balade dans les couloirs j’aurai l’air moins suspect que vous… je suis sensé être un agent de sécurité qui prend très au sérieux son travail après tout.. »


Le télépathe vérifia sa matraque et partie en direction de la ou était partie Fritz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leah Peterson
OnyX
OnyX
avatar

Age : 24
Nom de code : Aegis
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Réfectoire   Mar 14 Juin 2011 - 13:45

Judith se garda visiblement de lui répondre, et elle n'osa pas insister. De toute manière, il y avait assez à faire avec le bavardage des autres filles et elle espèrait bien entendre un truc intéressant. Elle fut effectivement servi, apprenant qu'elles s'extasiaient sur le fait d'avoir leur soirée de libre et qu'une seule d'entre elles devaient rester. Heureusement pour elle, ses "collègues" décidèrent qu'elle serait cette "seule"-là. C'était tout de même un bon point. Surtout que cela annoncait quelque chose de vraiment particulier et il fallait l'avouer, elle était à la fois curieuse et anxieuse. A tout les coups, il y aurait Remer. Et puis tant qu'à faire, surement un autre cadavre à nettoyer, ne put-elle s'empêcher malgré elle, se retenant ensuite de frissonner de terreur. Comment diable pouvait-elle oublier ce qu'elle avait vu la nuit dernière ? Ca la hantait encore.

Elle resta discrête le reste du repas et sorti de table sans trop attendre les autres. Elle avait donc congé jusqu'à 21h où ensuite, elle serait la seule femme de ménage présente. C'était assez curieux de voir un tel établissement décidant brusquement de réduire pour une nuit ses effectifs dans le personnel... Ou peut-être était-ce juste pour elles ? Elle retrouva toutefois dehors Elly et Alex. La première leur annonca qu'elle était renvoyé, par Beck, et que Vonnegut n'était plus présente ici. Le second déclara en revanche, que s'il avait été prié de ne pas être là ce soir, il avait tout de même son passe pour entrer. Elle, elle se dandina sur un pied et puis sur l'autre, se pinca la lèvre et releva un peu la tête vers eux.

"Moi je suis la seule femme de ménage pour ce soir. Toutes les autres ont eu leur soirée."

C'était bien pour eux qu'elle puisse y rester officiellement, très certainement. Mais elle appréhendait cette soirée de plus en plus. En plus, elle ne savait pas trop que faire jusqu'à ce soir. Elle ne pouvait tout de même pas vagabonder dans les couloirs en fouillant ici et là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Réfectoire   Dim 26 Juin 2011 - 14:58

Le gros type ne voulut rien entendre. Il avait le doigt sur sa radio, prêt à appeler des renforts si besoin était. Néanmoins, il laissa entendre à la gothique que si elle quittait immédiatement la salle et qu'elle était prête à lui faire une "faveur" cette nuit, il fermerait les yeux sur la présence de Juliette dans le bureau de Beck.

*
**

Ainsi la gothique et les autres (qui s'arrangèrent pour demeurer dans les murs) passèrent une journée sans encombre. Visiblement, il se tramait quelque chose. Visiblement, tout le monde était très tendu... Un truc allait se passer, mais quoi ?

Arrow Section Spéciale

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Surveiller et punir] Tobie Nathan - Réfectoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Surveiller et punir] Tobie Nathan - Réfectoire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nouvelle interprétation des rêves, Tobie Nathan
» [Nathan, Tobie] Saraka Bô
» Vos rêves
» Contes et Légendes Nathan
» Tobie Lolness

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Academy X :: Reste du monde :: Amérique-
Sauter vers: