AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Domicile de John Jacob (2 places)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Charis Held
OnyX
OnyX
avatar

Age : 25
Equipe : OryX
Nom de code : Liquid
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Domicile de John Jacob (2 places)   Dim 10 Oct 2010 - 0:21

C'était un véritable bordel. Un chaos sans nom. Et le pire, c'était que personne ne pouvait estimer jusqu'à quel point la situation allait encore se dégrader. Amarenna avait cité ce qui se passait, mais à travers le mur explosé du bâtiment, tout le monde pouvait se faire une idée du déroulement des événement. Charis cependant évita précautionneusement de s'avancer dans l'ouverture, sachant très bien qu'on les croyait tous mort. Se montrer gâcherait tout opportunité de fuite discrète. Les parole de John Jacob la tira de son observation morbide. Des coups de feu, des mutants abattus parce qu'ils fuyaient. La guerre civil avait bel et bien commencé. A ce stade, elle ne pouvait pas considéré tout cet affolement comme une simple émeute. Tout ne pourra aller que plus mal pour Génosha. Surtout avec l'image que cette état de guerre allait donner des mutants à travers le monde. Mais il restait encore des choses à faire pour sauver les meubles. Elle se retourna vers John Jacob et lui agrippa les épaules pour le forcer à la regarder dans les yeux.

"Reprenez-vous! Il va falloir vous battre et survivre. Si vous mourrez, tout ce qu'ils auront fait à vos côtés aura été vain. Ne leur ôtez pas l'espoir, c'est tout ce qu'il leur reste à présent. Ne les laissez pas tomber, pas maintenant!"

Elle n'y croyait même pas. Mais elle mettait une conviction plutôt étonnante dans le ton de sa voix. Peut-être qu'il pourrait y avoir une chance, même infime, si des gens comme John Jacob survivait pour continuer de propager leur message de paix. Elle le tira un peu plus loin dans l'appartement, à l'opposé du mur, et lui demanda de rester à l'abri alors que Lucas donnait des indications avant de sauter par le trou béant. Il n'allait quand même pas... Et ben si. Charis en resta soufflée d'étonnement. Mais au moins, il pourra probablement faire un certain nombre de dégâts tout en s'épargnant lui-même d'affreuses blessures. Son pouvoir avait quand même de sacrés avantages. Elle s'approcha discrètement du trou pour suivre à son tour ce qui se passait dehors. Machinalement, elle chercha tout ce qui pourrait lui servir en matière d'eau. Bouche d'incendie, fontaine, n'importe quoi qui pourrait lui servir de munition en vue par la suite de réfrigérer un peu l'intérieur du canon et les chenilles du tank.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Domicile de John Jacob (2 places)   Dim 10 Oct 2010 - 1:32

Morts. Ils étaient morts. Samantha, Jordan, et le bébé. Ils étaient morts. Amarenna s'en sentait directement responsable. L'enfant serait peut-être encore en vie si elle n'avait pas empêché la harpie de l'emporter. La LeX avait envie de hurler. Mais, heureusement pour tout le monde, elle était sous forme d'ombre. Elle ne pouvait donc pas le faire. De toute façon, elle savait qu'elle aurait été incapable de pleurer, même si le désespoir qui s'était emparé d'elle était immense. C'était de sa faute. Elle était responsable de la mort du bébé. C'était elle qui aurait dû être à la place de Jordan ou de Samantha. Ils devraient être encore en vie. Pourquoi avait-elle survécu? Pourquoi avait-elle simplement été éjectée? Certes, elle n'en était pas sortie indemne. L'état de son dos pouvait en témoigner lorsqu'elle était sous forme humaine. Son épaule lacérée également. La forme d'ombre avait au moins cela de bien qu'elle était déconnectée de tout ce qui avait trait au physique. Mais cela n'en rendait que plus puissante la souffrance mentale.

Machinalement, la jeune femme descendit les escaliers, comme pour s'éloigner de la salle des horreurs. Elle ne pouvait pas remettre les pieds à l'intérieur et ne pouvait qu'encourager, mentalement, ses compagnons de ne pas y rester. La peine qu'elle ressentait se muait, peu à peu. Enfin... Rapidement, plutôt, en colère. En rage. Ces femmes qui venaient de sortir? Ces femmes qui étaient venues pour les tuer, s'il n'y avait pas eu l'explosion, Amarenna n'avait plus qu'une envie: les tuer. Et, sur le coup, elle s'en sentait parfaitement capable. Alors elle les suivit.

Elle avait besoin de canaliser toute cette douleur mentale, à défaut de physique en l'état, toute cette rage. De prendre une cible. N'importe qui, ou presque, serait parfait. Elle se retrouva rapidement dehors, pratiquement invisible. En effet, qui ferait attention à une ombre? Personne. De ça, elle pouvait être certaine et rassurée.

La jeune femme avançait, tel un pantin, traversant plus ou moins les obstackes au sol. Au départ, si elle entendit les coups de feu, elle ne se rendit pas compte du champs de bataille qui se trouvait sous ses yeux. La rage l'aveuglait. Elle revoyait Samantha, Jordan et le bébé, ce bébé qu'elle avait voulu sauver par dessus tout. Et les paroles de la harpie lui revenait en mémoire. Qu'à cause d'elle, elle, Amarenna, le bébé allait aussi mourir. Si elle avait eu son corps physique, sans nul doute aurait-elle serré les poings jusqu'à ce que ses ongles ne percent ses paumes. Jusqu'à saigner encore un peu plus. La harpie avait eu raison. A cause d'elle, un petit être innocent était mort. Et ça, elle ne se le pardonnerait jamais. Elle doutait même de parvenir à se regarder à nouveau en face dans une glace. Mais c'était là un autre problème.

Le problème, c'est que son regard finit par être attiré sur le carnage qui témoignait du passage des quatre monstres au sol. De nouveau, l'ombre vit rouge. Enfin, noir. De nouveau, l'envie de meurtre se fit sentir. Mais elle n'était visiblement pas la seule. Un éclat de diamant dans le coin de son champ de vision lui indiqua que Lucas était opérationnel.

D'ailleurs, un bruit ne tarda pas à se faire entendre. Amarenna tourna sa tête d'ombre vers son origine: un char d'assault, qui menaçait d'écraser de jeunes enfants. La vision du bébé se superposa un instant à l'image des enfants. Une fois, déjà, elle avait couté la vie à un enfant. Pourtant, tout en elle lui criait d'intervenir, d'agir. Elle ne pouvait pas laisser passer cela. Ce n'était, tout simplement, pas possible. Elle profita de ce qu'elle était ombre pour se glisser dans celles du sol afin de se rapprocher plus rapidement des enfants. Là, elle sortirait de sa protection et se jetterait sur eux pour les écarter du trajet du char. Tant pis si elle souffrait. Tant pis si elle se blessait encore davantage dans le processus. Tant qu'elle pouvait sauver des vies et éviter d'y rester.
Revenir en haut Aller en bas
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Domicile de John Jacob (2 places)   Mar 12 Oct 2010 - 0:43

Ce fut Lucas qui sonna la contre-attaque. Revêtu de sa carapace de diamant, il bondit par le trou béant et entama sa courte chute en direction des femmes aux armes automatiques. Les apparitions cagoulées levèrent les yeux au ciel. Ce n'était pas un oiseau, ce n'était pas un avion, c'était...

... Lucas retomba lourdement sur le groupe, réduisant littéralement en lambeaux sanguinolents deux des femmes, mutilant la jambe de la troisième et envoyant la dernière valdinguer à quelques mètres de là, désarmée...

Il eut à peine le temps de se débarbouiller quelque peu les yeux du sang dont il était maintenant couvert que déjà la femme aux faux s'écria :

"Pour la liberté !"

Elle leva ses armes au ciel et entreprit de courir comme une dératée en direction du char. A sa suite, quelques mutants et humains terrorisés qui s'étaient jusqu'à présent cachés venaient de s'élancer. Cette pauvre troupe ne ferait pas le moindre pli face à la mécanique de guerre mais... Tant qu'il y avait encore de l'espoir.

Et l'espoir, Amarenna en donna à tout le monde en réapparaissant devant le char et en poussant les enfants hors de la trajectoire de ce dernier, sous un tonnerre de cris de joie.

A trois, Amarenna, Lucas et Charis avaient renversé la donne. Mais pour combien de temps ?

Et tandis que l'élémentaire d'eau, après avoir dit à John Jacob de se reculer vers le mur opposé au trou béant, constatait qu'il y avait quelques conduites d'eau encore utilisables sur la place, la tourelle du char pivota en direction de l'ancien quartier général de l'Inter-MHT. Il allait faire feu.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.


Dernière édition par Le courtier temporel le Dim 17 Oct 2010 - 1:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charis Held
OnyX
OnyX
avatar

Age : 25
Equipe : OryX
Nom de code : Liquid
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Domicile de John Jacob (2 places)   Mar 12 Oct 2010 - 14:34

L'espoir, c'était bien beau. Mais ça poussait aussi les gens à faire des choses passablement suicidaires. Le saut de Lucas mit salement en charpie les femmes cagoulées. Pas de chance pour elles. Depuis le trou, Charis se demanda s'il serait ou non de bon goût de vomir face à ce genre de vue. Heureusement (ou pas) la situation ne se prêtait guère à des élans d'humanité fragile. Amarenna parvint à écarter les enfants, sous les cris de joie des mutants pas encore abattus par des coups de feu et autres agressions sauvages. Fallait-il encore croire que tout allait s'arranger? Charis préféra ne pas se faire d'illusion.

Les conduites d'eau utilisables avaient été repérées. Au moins, elle puorrait avoir des munitions contre les agresseurs. Il serait peut-être bon de se demander d'ailleurs qui pouvait être considéré comme une menace ou pas. A ce stade, difficile de définir qui était dans son bon droit ou non. Les forces armées pourraient-elles vraiment vouloir calmer les émeutes? Il fallait faire fort pour calmer les mécontents. A ce stade, Charis comprenait l'usage de la manière forte. Mais une chose ne collait décidément pas.

Et cette chose, c'était la tourelle du char amorçant tranquillement le ciblage d'un tir en direction de l'appartement où John Jacob se trouvait encore. sans compter Charis. Pendant une fraction de seconde, elle hésita à attaquer le char, quitte à se transformer en eau et augmenter ses chances personnelles de survie. Mais il y avait un petit problème pour cette option. Alors que la tourelle amorçait son calibrage, elle se retourna bbrusquement et courut en direction de John Jacob.

"On met les voiles!"

Elle lui attrappa le poignet et le tira en direction de la sortie, droit vers les escaliers. Ils fallait absolument qu'ils quittent cet appartement, voire même l'immeuble s'ils en avaient l'occasion.


Dernière édition par Charis Held le Jeu 14 Oct 2010 - 12:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominico Suarez
OnyX
OnyX
avatar

Age : 29
Nom de code : Loki
Date d'inscription : 23/01/2010

MessageSujet: Re: Domicile de John Jacob (2 places)   Mer 13 Oct 2010 - 1:43

Dominico dans le communicateur de Charis a écrit:
" Liquid on va avoir besoin de tes dons ici, nous somme à l'ouest de votre position tu devrai même voir un geyser de flammes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Shaam
LeX
LeX
avatar

Age : 29
Equipe : LeX
Nom de code : Rock
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Domicile de John Jacob (2 places)   Mer 13 Oct 2010 - 15:50

Lucas avait tué, massacré ces femmes encagoulées. Il baignait littéralement dans leur sang et leurs organes, leur chair désormais sans vie. Deux d’entre elles, du moins. La troisième avait perdu sa jambe sous le choc, et la dernière avait été expulsée plus loin avec violence. Le Suédois n’était pas bien conscient de ce qu’il venait de faire. Un double crime, de la violence à son état le plus extrême. Pour un but noble, certes, mais était-elle pardonnable ? Pour l’instant, seule comptait la survie de ce quartier, de ces habitants, contre ces envahisseurs aux mœurs éradicatrices écoeurantes. Qu’espéraient-ils prouver, en massacrant ces gens innocents ? La force de la nation mutante ? Tellement fière qu’elle se débarrasse de tous ceux qui ne sont pas des rebelles hargneux et violents ? Il n’en savait fichtre rien, mais l’important pour l’instant était la défense du quartier, et de repousser ces ‘purificateurs’.

La femme aux faux criait la liberté, alors qu’Amarenna sauvait les enfants des chenilles du tank. Ce même tank qui, peu importait la perte des quatre guerrières farouches sous le poids diamant du rocher ambulant, tenait maintenant en joue le quartier de l’inter-MHT, déjà détruit, où se planquait encore Charis et John Jacob.

Il fallait faire quelque chose, absolument, et rapidement. Les autres iraient aussi en ce sens, mais il n’avait pas vraiment le temps de se concerter. Aussitôt debout, et les yeux débarrassé du sang dégoulinant qui maculait désormais sa peau en diamant, il jaugea rapidement la situation : il était trop loin pour aller lui-même à l’assaut du char, mais ses secousses allaient plus vite que lui. Aussi envoya-t-il une secousse vers le char, la plus puissante possible, afin de le déstabiliser au maximum, ou du moins ses occupants, et pourquoi pas abîmer le terrain pour ne pas qu’il puisse avancer de nouveau. Ou désaxer son tir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Domicile de John Jacob (2 places)   Ven 15 Oct 2010 - 0:35

Les gamins étaient sauf, les femmes armées n'étaient plus un danger. Quand le regard de BackHole s'était porté sur un Rock de diamant plein de sang, la jeune femme n'avait pas cillé le moins du monde. Comme si cela ne l'atteignait pas. Et d'une certaine façon, c'était le cas. Ce qu'elle ressentait, c'était la douleur de son corps humain. Aussi s'empressa-t-elle de redevenir ombre avant toute autre chose. Quant à ceux qui les acclamaient, elle n'y prêta pas attention le moins du monde. Un bruit attira son attention.

La tourelle du char d'assaut tournait pour aller frapper le domicile de John Jacob. Une pensée traversa l'esprit de l'ombre. Celle que, cette fois, ça suffisait. Il y en avait assez. Elle se trouvait près du tank. Il lui fut donc facile de combler la distance. Maintenant, il ne lui restait plus qu'à se faufiler dans leur cabine par une ouverture, et se placer derrière le type qui actionnait la tourelle avant de se rematérialiser pour le mettre hors d'état de nuire. Et, si elle lui brisait la nuque, pour le coup dans l'état où elle était, ce n'était pas grave. Ce qu'elle voulait, c'était mettre fin à tout ça, avant que d'autres personnes, innocentes, elles, ne meurent.
Revenir en haut Aller en bas
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Domicile de John Jacob (2 places)   Dim 17 Oct 2010 - 1:47

Charis traînait littéralement un John Jacob complétement passif... Il leva les yeux sur elle. Des yeux qui étaient devenus inexpressifs, comme morts d'avoir contemplé tant de choses horribles. John Jacob avait baissé les bras. Et sa propre survie lui semblait représenter bien peu de choses.

"Laissez-moi" murmura-t-il comme dans un soupir.

Pendant ce temps, sur la place, Lucas lança son attaque sismique au moment où Amarenna redevenait immatérielle et tentait de se faufiler dans la cabine du char. Ce dernier trembla quelque peu. Si la secousse n'était pas assez puissante pour neutraliser l'instrument de mort, au moins elle était suffisante pour perturber son tir.

BlackHole se rematérialisa dans la cabine. Et du plat de la main asséna un bon coup sur la nuque du canonnier. L'homme se crispa sur la manette de tir avant de perdre connaissance...

Le canon venait de tirer dans un fracas assourdissant. Lucas vit passer bien au-dessus de sa tête le projectile. Il pulvérisa le dernier étage de l'immeuble. Là où il était il y a quelques instants. Là où devait se trouver John et Charis, là...

... La poussière avait envahi les étages inférieurs de l'immeuble. Tout tremblait à l'intérieur. Il n'y avait plus aucune visibilité et...

... c'est une Charis couverte de poussière qui émergea de l'entrée de l'immeuble. A sa suite, John Jacob dans le même état. Mais au moins - même s'ils avaient eu très chaud - ils étaient vivants. L'obus avait pulvérisé l'appartement de Jacob mais à ce moment là, Charis et John n'étaient déjà plus là !

Quant à Amarenna, elle constata, une fois rematéralisée que les occupants encore conscients du char venait de l'abandonner en toute hâte. Ils émergèrent l'un après l'autre du char.


La première était une dame masquée très charpentée. Elle avait l'air plutôt calme et observait la place de manière méfiante. Puis... soudainement, elle se flanqua ELLE-MÊME un grand coup dans la mâchoire. Avant de sourire... l'air ravie.


Le deuxième était un jeune garçon qui avait des flammes au bout des doigts. Bizarrement, il disait quelque chose aux mutants... Mais où l'avaient-ils déjà vu ?


Enfin, la dernière portait une épée à la taille et avait l'air passablement énervée. Puis... d'un seul coup, elle disparut.

La fille aux faux tremblait. Elle regarda Charis et Lucas et leur lança :

"Je crois que là, la partie va devenir sérieuse..."

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Domicile de John Jacob (2 places)   Mer 20 Oct 2010 - 15:58

Amy était entrée dans le tank, sous forme d'ombre et n'avait donc pas senti le tremblement de terre provoqué par Lucas. Une fois redevenue humaine, elle avait pu assommer assez facilement le type qui magnait la tourelle. Mais pas assez rapidement pour l'empêcher de tirer. Elle était, d'ailleurs, dans le flou le plus complet concernant la position du canon lorsqu'il avait tiré. Les autres étaient-ils en vie? Difficile de le savoir. Mais elle n'avait pas le temps de s'en assurer pour le moment. L'homme ne pouvait pas être seul dans le tank. Elle se retourna prestement pour voir la dernière silhouette sortir du tank.

*Et merde...*

Elle se retourna rapidement et commença à fouiller sa victime pour prendre son arme et sortir à la suite de leurs ennemis. Sans sommation, elle tirerait sur le plus proche d'elle. Même de dos/

Pour elle, ceux qui tuaient des innocents ne valaient rien. Et eux, ils n'étaient pas innocents. Ils étaient des meurtriers. Des assassins. Et elle voulait les voir morts. La culpabilité? Pour l'instant, elle n'y songeait pas le moins du monde. Cela viendrait, plus tard peut-être. Mais pas maintenant. Pour l'instant, ce qu'elle voyait, c'était qu'ils étaient en guerre, et chargés de protéger des innocents. Et, pour ça, ils devaient tuer. Alors elle allait le faire si elle le devait. Et elle s'y sentait prête...

... ce qu'elle trouva dans la poche du conducteur, elle le prit en main. Ressortant du char, Amarenna arma le chien du révolver, visa et fit feu. Le jeune pyrokinésiste tomba à genoux, l'air stupéfait. Les flammes au bout de ses doigts s'emballèrent et le recouvrirent intégralement. Le garçon hurla.

La femme costaude et cagoulée se retourna en toute hâte vers Amarenna et tendit les deux bras en avant. Ses poings fermés semblaient dégager de l'énergie.

Et dans ce calme relatif, Lucas et Charis entendirent des claquements de talons au sol... Le bruit était à la fois proche et saugrenu : où était la personne qui le produisait ?
Revenir en haut Aller en bas
Lucas Shaam
LeX
LeX
avatar

Age : 29
Equipe : LeX
Nom de code : Rock
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Domicile de John Jacob (2 places)   Ven 22 Oct 2010 - 20:43

Le char avait réussi à tirer. Amarenna était pourtant entrée à l’intérieur, et il avait été déstabilisé par la secousse de Lucas. La jeune mutante avait-t-elle eu un problème à l’intérieur de la tourelle ? Et Charis, et John, s’en étaient-ils sortis. Paniqué, Lucas se tourna vers l’appartement qui explosait littéralement, répandant de la poussière dans tout le bâtiment. La tension était énorme. Il n’avait pas envie d’expliquer à Abaigh comment sa moitié venait de périr, répandue en petits bouts de chairs carbonisés, ni au reste du monde comment il n’avait pas su protéger John Jacob contre ces assaillants sans morale. La poussière de béton et de ciment vint recouvrir le sang encore frais qui maculait son corps et ses habits déchirés et brulés par la première explosion. Son regard gris diamanté tentait de percer ce nuage qui sortait de partout… Et puis il les vit. Tous les deux. Ils étaient indemnes. Recouverts de poussière, mais indemne. Il lança un sourire à Charis. Non pas qu’il avait le cœur à sourire, mais au moins elle était en vie. C’était plus un sourire d’encouragement, un sourire rassuré, aussi. Et elle avait su protéger Jacob.

Mais la partie était loin d’être finie : de nouveaux ennemis se présentèrent. Deux femmes en treillis militaire et cagoule, l’une plus forte que l’autre, et un jeune mutant qui lui disait quelque chose. Il l’avait aperçu dans un journal, il y a peu, mais il n’arrivait plus à savoir lequel. Un article sur Génosha, à n’en pas douter.

Des étincelles sortaient de ses doigts, comme une menace insidieuse au futur affrontement à venir, que la folle aux faux ponctuait de commentaires confirmateurs. Le jeune black ne fit cependant pas long feu, et c’était le cas de le dire : Amarenna, sortant héroïque du char d’assaut, lui tira dessus, et il s’enflamma aussitôt en tombant à genoux… Un mort de plus à ce carnage sanglant…

Mais il restait deux folles-dingues à descendre sur la place : la costaude qui s’apprêtait apparemment à boxer Amarenna, et l’autre qui avait disparu, et qui courait dans tous les sens pour faire perdre la notion de ses bruits de talon sur le sol.

Lucas décida alors de faire entrer en jeu sa télékinésie sur les pierres. Il était trop loin pour atteindre l’autre, et la transparente n’était pas accessible facilement pour l’instant. Il en serait tout autre chose lorsque la poussière serait retombée : ses traces sur le sol seraient évidentes… Rock entreprit donc de s’emparer par la pensée d’un débris minéral du bâtiment effondré, le plus imposant qu’il puisse transporter, pour le balancer sur la costaude qui en voulait à Amarenna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charis Held
OnyX
OnyX
avatar

Age : 25
Equipe : OryX
Nom de code : Liquid
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Domicile de John Jacob (2 places)   Ven 22 Oct 2010 - 21:40

Ah il voulait y rester? Jacob n'allait pas trop y compter. Charis n'allait certainement pas l'abandonner aussi facilement. L'explosion la fit frémir. La poussière s'engouffra dans les escaliers et pendant une fraction de secondes, elle se demanda même si ils réussiraient à trouver la sortie. Ses doigts s'étaient crispés sur le poignet de John et elle plaqua sa main libre contre son nez et sa bouche pour inhaler le moins possible cette brume de béton qui les entouraient. La lumière fut accueillie comme une libération. Enfin dehors, Charis relâcha John Jacob pour tousser, évacuer cette fichue poussière, main sur les genoux, puis elle croisa le regard de Lucas, couvert de sang et de débris, et lui sourit naturellement. Oui, ils étaient en vie, mais c'était pas passé loin. Plissant les yeux, Charis jeta un regard à l'appartement complètement détruits. Ils n'y allaient pas de main morte. Pourquoi eux se gêneraient-ils le cas échéant? Elle avait eu le temps de saisir légèrement dans son communicateur la voix de Dominico et aperçu effectivement au loin la fumée.

Son attention se focalisa sur le char. Trois personnes en sortirent, dont... Ah, elle avait oublié son nom. En revanche, elle se rappelait de la haine qu'il avait indirectement déclaré dans la presse, concernant la mort de son frère. Une simple envie de justice. Charis le comprenait mais la manière de faire était inacceptable. La femme aux faux semblait déjà redouter le moment du combat. Charis jeta un regard à John Jacob. Comment combattre s'il fallait veiller à ce qu'il ne soit pas blessé? Après tout, il avait des partisans ici, non? Le coup de feu d'Amarenna retenti, faisant sursauter Charis. Le jeune homme aux flammes était pour le moment hors d'état de nuire. Mais il en restait encore deux.

"Protégez John Jacob!"

Puisqu'il lui avait été donné l'occasion précédemment de repérer des canalisations utilisables à proximité, et puisque celle qu'elle en voyait pas semblait dotée avant tout d'une vitesse supérieure, Charis se concentra pour appeler à elle de l'eau, et en essayant de se guider plus ou moins au son, elle tâcha de transformer les surfaces supposée de course de l'adversaire en véritable patinoire. En espérant qu'elle glisse, et en veillant à ce que la glace ne se trouve pas sur le chemin des partisans du MHT. Alors seulement elle répondit à Dominico, la voix légèrement cassée par la poussière.

"Je vais essayer de faire de mon mieux pour venir... Mais je ne peux rien garantir. On est en plein combat. Je suis vraiment désolée..."

Désolée d'être si impuissante pour leur venir en aide immédiatement. Mais elle ne pouvait pas abandonner Amarenna et Lucas en pleine lutte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Domicile de John Jacob (2 places)   Sam 23 Oct 2010 - 1:17

La grosse bonne femme masquée allait balancer une rafale énergétique sur Amarenna. C'était sur. Pas pour venger son pote pyrokinésiste qui semblait être sur le point de se consumer lui-même. Non. Ni même pour couvrir sa fuite. Mais bel et bien pour tuer encore et encore...

... Cependant quand elle vit du coin de l'oeil l'énorme pan de mur qui venait d'être soulevé dans les airs par Lucas, elle se contenta de dire :

"Bordel"

Elle détourna ses mains pour les ajuster en toute hâte sur le bloc qui lui fonçait dessus. Peine perdue. Son pied glissa sur une surface gelée. Charis. Charis avait fait venir les eaux puis les avait gelé dans le périmètre immédiat de leur adversaire. Ce coup-ci, cette dernière ne dit rien d'autre que :

"Pitié"

Mais c'était trop tard, le pan de mur de l'ancien quartier général de l'Inter-MHT était venu percuter son corps et l'envoya valdinguer à plusieurs dizaines de mètres de là... Inconsciente, commotionnée, les os fracturés mais... bel et bien vivante. Son stock d'énergie semblait l'avoir protégée.

"Mal... Mal... MAL !" hurlait le pyrokinésiste.

Et en arrière plan sonore, plus faiblement, les mutants continuaient à entendre les bruits de talons. Puis un bruit un peu plus prononcé, celui d'une chute, non loin de l'endroit qui avait vu la curieuse rencontre entre un bloc de béton et une mutante cagoulée...

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charis Held
OnyX
OnyX
avatar

Age : 25
Equipe : OryX
Nom de code : Liquid
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Domicile de John Jacob (2 places)   Sam 23 Oct 2010 - 8:36

C'était vraiment pas de chance pour leurs adversaires. Un peu plus et Charis aurait eu pitié d'eux. Si, par exemple, ils n'avaient pas tiré au char d'assaut sur l'appartement de John Jacob, par exemple. Elle fut déjà satisfaite d'avoir pu déséquilibrer celle qui allait attaquer Amarenna. Mais le son du bloc de pierre sur le corps qui se brisait la fit sourciller. C'était... Dégueulassement efficace. Un peu comme celles sur lesquelles Lucas avait bondit depuis l'appartement un peu plus tôt. Plus de pitié. Même demandée. Leur chance, ils l'avaient perdu dès le moment où ils avaient pris les armes. Conséquence logique.

Le cri du pyrokinésiste la ramena plus franchement dans la réalité. Il était en train de se consumer ou son pouvoir prenait-il de l'ampleur? Dans tout les cas il fallait arrêter ces flammes, que ce soit pour lui épargner des souffrances supplémentaires ou pour éviter une nouvelle catastrophe.

Charis se concentra pour amener plus d'eau, mais au lieu de la geler, elle l'envoya engloutir le garçon en flammes. Le but n'étant pas de le noyer, mais avant tout d'étouffer le feu rapidement, pour le libérer ensuite. Une méthode sans doute un peu bourrine mais dans l'immédiat, personne n'avait le temps de faire dans la finesse.

Un déluge d'eaux s'abattit sur le jeune pyrokinésiste. Il continuait à hurler alors qu'une vapeur épaisse se dégageait de sa peau enflammée. Bientôt, au fur et à mesure que Charis maintenait ses efforts, le feu se calma petit à petit jusqu'à entièrement disparaître... Il ne restait plus qu'un jeune garçon. Au sol. La peau martyrisée et brûlée au-delà de tout espoir. Grelottant en chien de fusil. Appelant sa mère. Et poussant des gémissements terribles alors qu'il était en train de succomber à ses nombreuses blessures... La femmes aux faux posa ses armes et se précipita sur lui, comme pour tenter de l'accompagner dans ses derniers instants... Et dans ce calme relatif le bruit de talons reprit. Plus lent. Moins régulier. Mais toujours présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Shaam
LeX
LeX
avatar

Age : 29
Equipe : LeX
Nom de code : Rock
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Domicile de John Jacob (2 places)   Dim 24 Oct 2010 - 19:02

Le pan de mur que Lucas envoya sur la grosse cagoulée fut au-delà de ses espérances : c’est un véritable bloc géant de béton qui fut projeté vers elle avec une vitesse impressionnante. Elle eut beau tenter de l’éviter, il était trop tard, et elle se le prit de plein fouet, valsant à plusieurs mètres de sa position initiale, inconsciente et cassées de toutes parts. Elle venait d’être rudement blessée par son œuvre : un mur de l’Inter-MHT qui se vengeait de sa destruction. Le minéral qui reprenait ses droits sur le vivant.

Le pyrokinésiste, lui, était littéralement en train de cramer toutes ses cartouches. Il contrôlait visiblement assez peu son pouvoir, et avec une balle dans le dos, ça ne devait pas être très simple. Charis s’occupa de son cas de manière radicale, lui offrant la douche froide rêvée par tout homme enflammé, exposant dix ! Le muant fut littéralement écrasé sous le poids de l’eau, et lorsque le jet se calma, la femme aux faux se rua vers lui pour lui apporter son soutien.

Lucas, lui, devait toujours veiller à la protection de Jacob, et de ce qui restait de ce quartier presque ruiné. Il restait toujours une mutante, invisible, qui rôdait, comme le témoignaient les bruits de talons qui résonnaient autours. Elle semblait boiter, depuis les derniers évènements. Et avec la poussière qui était retombée, elle n’en serait que d’autant plus aisément repérable.


Lucas chercha donc du regard les traces éventuelles qu’elle laissait derrière elle, pour lancer dans sa direction une onde sismique qui la ferait choir, ou du moins l’espérait-il, en la couvrant de poussière, peut-être…

... la nouvelle secousse eut pour effet de tirer un cri de douleur à la mutante invisible. Cette dernière réapparut...


Elle était affalée au sol et visiblement amochée et fatiguée. Considérant Lucas, Charis et Amarenna, elle déboucla son ceinturon et envoya valdinguer au loin l'épée et le pistolet qui étaient accrochés dessus. Souriant sous sa cagoule, elle déclara :

"Je suis le Capitaine Greer et j'invoque la Convention de Genève applicable aux officiers prisonniers de guerre"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Domicile de John Jacob (2 places)   Jeu 28 Oct 2010 - 0:03

Elle ne l'avait pas tué. Presque, mais pas complètement. Et il s'était enflammé, et s'était mis à hurler sous l'indifférence de la Lex qui ne pensait qu'à la revanche. Oeil pour oeil dent pour dent. Ils avaient trop subis. Ils avaient trop souffert. Courber l'échine, tendre l'autre joue, elle en avait marre. Elle en avait plus qu'assez. Pour elle, ça ne rimait à rien. Pour les battre, il fallait jouer dans la même cour qu'eux. C'était l'évidence à laquelle elle en venait en regardant ce gosse brûler vif. Charis, pourtant, eut pitié de lui. Elle l'innonda et la femme aux deux lames se précipita sur lui, non pour l'achever, mais pour le réconforter. Black Hole secoua la tête avant de détourner son attention de la scène. Le seul qui méritait sa pitié chez les ennemis était mort depuis longtemps. Il s'était sacrifié pour ne plus faire de mal. C'était à cause de lui qu'elle faisait des cauchemars tous les jours, ou presque. Mais ceux-là, en face d'eux, s'ils mourraient, elle ne s'en ferait pas. Pas le moins du monde...

Lucas oeuvrait toujours sur la mutante invisible qui ne tarda pas à réapparaître, blessée et au sol. Amarenna la regarda jeter ses armes au sol et invoquer un quelconque article sur les prisonniers de guerre. La jeune femme ne put retenir un rire froid.

"On devrait te buter, salope, pour ce que toi et tes amis avez fait ici. Dans l'autre sens, vous ne vous gêneriez pas pour tuer tout le monde. Donne-moi une seule bonne raison pour ne pas te tirer une balle en pleine tête. D'ailleurs... Enlève ta cagoule, qu'on sache à quoi tu ressembles..."

Tout en parlant, elle avait pointé l'arme en direction de la femme. Elle ne tira pas, mais se tenait prête à le faire si celle-ci esquissait un mouvement autre que celui d'enlever son masque ou si elle commençait à disparaître à nouveau.

"D'ailleurs, ne t'avise pas d'essayer de faire autre chose qu'enlever cette cagoule. Vos amis et toi avez tué des innocents. Vous méritez la mort. Et même pire."
Revenir en haut Aller en bas
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Domicile de John Jacob (2 places)   Jeu 28 Oct 2010 - 1:12

La femme observa Amarenna avec un regard froid. Elle marmonna :

"Vous ne pouvez pas comprendre, vous les mutants de la haute, ce que c'est de vivre sur Génosha. Dans le dénuement le plus complet. Nous n'avons que notre dignité. Et cette dignité a été bafouée par le procès de La Haye. Il fallait garder notre nation pure et c'est ce que nous avons fait. Vous ne pouvez pas comprendre..."

Elle retira sa cagoule, révélant ainsi le visage banal d'une jeune femme brune tout aussi banale.

La femme aux faux lança sans émotion :

"Pour ceux que cela intéresserait, le pyrokinésiste est mort"

Elle serrait le corps sans vie du jeune garçon.

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Domicile de John Jacob (2 places)   Jeu 28 Oct 2010 - 1:20

Le pyrokinésiste était mort. Pour le moment, c'était bien là le cadet de ses soucis. Le regard d'Amarenna restait fixé sur celui de la femme brune et, de nouveau, elle éclata d'un rire froid.

"Et tu crois, pauvre imbécile que c'est en tuant tout le monde, et surtout ceux qui veulent vivre en paix que tu vas arranger les choses? Tu crois que c'est en tuant des bébés que ça va aider à ce que les mutants soient bien perçus? Bon sang! Mais tu n'es vraiment qu'une idiote! Toi et les tiens vous ne valez pas mieux que tous ceux qui nous ont mis dans cette merde! Vous êtes bien comme ceux qui ont organisé l'Harumaggedon! Sérieusement? Vous me dégoutez! C'est à cause de mutants comme vous qu'on en vient à avoir honte de ce qu'on est. A se cacher! C'est à cause de mutants comme vous qu'on est la risée de l'humanité. C'est à cause de mutants comme vous qu'on est attaqués de toute part! Nous, tout ce qu'on veut? C'est la paix! Pouvoir être ce qu'on est et pouvoir être acceptés. Mais ça, tu ne peux pas comprendre. Tu préfères tuer des innocents! Des enfants!"

Au fur et à mesure qu'elle parlait, Amarenna s'était mise à crier. Cette femme? Elle avait envie de la tuer. Elle était à deux doigts de le faire, d'ailleurs. Pourtant, quelque chose l'en empêchait. Peut-être parce qu'en cet instant, elle n'était plus un danger? Sans doute. Sans détourner l'arme qu'elle tenait, Amy chercha du regard de quoi ligoter cette femme déjà blessée pour être sûre qu'elle ne bouge pas. Greer ne broncha pas. Et Amarenna put voir des lambeaux de vêtements non loin de là. La femme aux faux comprit l'idée, s'en saisit et ligota les pieds et les poings de Greer qui se laissa faire, non sans grincer des dents.

"J'espère que tu ne seras pas déçue du verdict du tribunal à ton encontre. Tu mérites de crever la bouche ouverte.." dit-elle en guise de conclusion.
Revenir en haut Aller en bas
Charis Held
OnyX
OnyX
avatar

Age : 25
Equipe : OryX
Nom de code : Liquid
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Domicile de John Jacob (2 places)   Lun 1 Nov 2010 - 11:33

Quelle grandeur d'âme envers un type qui, quelques instants plus tôt, n'aurait pourtant probablement manifesté aucune opposition à ce qu'un char d'assaut roule sur des enfants. Charis était prête à parier qu'on allait la croire altruiste pour la peine. Une jolie image à entretenir, non? Pourtant le regard qu'elle posa sur le pauvre pyrokinésiste en train de mourir ne portait pas la plus petite trace de compassion. A vrai dire, ça ne lui faisait rien. Il avait été une menace, il était éliminé, point barre. Le travail était fait.

L'autre adversaire se rendit bien vite après l'ultime secousse de Lucas. Courageuse, mais pas téméraire. Revendiquer une cause, rester sagement invisible pendant que ses camarades se faisaient tuer ou presque, puis réapparaître et se rendre au nom d'une quelconque convention respectant le droit des prisonniers de guerre. Amusant. Elle, elle les aurait épargnés dans la situation inverse? Charis était prête à parier l'intégralité de son pouvoir que non. Amarenna était en prime en train de péter un câble. Charis leva un nouveau regard d'indifférence sur elle, hésita, puis finalement s'abstint et attendit simplement la réplique de miss capitaine vautrée au sol. Amusante réplique. Elle aussi pouvait avoir une opinion propre ou se contentait-elle de suivre celle qui à moyen terme la satisfaisait sans envisager un seul instant l'avenir, le vrai, celui qui n'a pas de date de péremption? Seule la voix de la dame aux faux la détourna un instant d'Amarenna. Charis haussa les épaules.

"Il a fait son choix dès l'instant où il a accepter d'attaquer à l'armement lourd les citoyens pacifistes. Ce genre de personne n'aurait eu aucune pitié pour vous. Alors j'en aurait aucune pour lui. La seule chose qu'il peut encore mériter, c'est une sépulture décente, comme toute victime de guerre."

Elle glissa à nouveau son regard sur la femme au sol, observa son visage, si banal pourtant. Il ne fallait pas être exceptionnel pour faire des choix débiles après tout. Charis en était elle-même un exemple. Le reste de glace sur le sol se fissura, l'eau frémit. ça aurait été si facile de profiter de la diversion offerte par Amarenna pour discrètement placer un peu de liquide dans les poumons de la femme, et la laisser s'étrangler au sol. Ou de voir jusqu'où elle pouvait la déshydrater, comme il lui arrivait de le faire avec des fruits, pour voir ce que ça ferait sur une cible plus imposante. Mais finalement, tout se calma. Elle releva les yeux sur Amarenna, puis sur Lucas, puis la femme aux faux, et marqua un temps d'arrêt sur John Jacob.

"Je vais aider les autres. Désolée de vous laisser là."

Inutile qu'elle gaspille de l'énergie pour une exécution. Sans compter que ça risquerait probablement de lui retomber dessus. Elle avait mieux à faire que de se préparer des problème d'éthique vis-à-vis de ses propres camarades pour l'instant. Elle se détourna simplement et s'élança en direction de l'incendie visible plus loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Shaam
LeX
LeX
avatar

Age : 29
Equipe : LeX
Nom de code : Rock
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Domicile de John Jacob (2 places)   Mar 2 Nov 2010 - 11:44

La situation s’était littéralement retournée. Les assaillants étaient réduits à rien, ou à presque rien. La femme forte gisait inconsciente et brisée sur le sol, sa complice cagoulée avait été mise à mal par une secousse, et se rendait à eux. Le troisième luron, le pyrokinésiste, était décédé dans les bras de la femme aux faux. Les femmes cagoulées et armées n’avaient plus fait parler d’elles : leurs armes étaient hors d’usage, et leur sang poussiéreux maculait toujours le diamant sale de son armure corporelle.

Tout semblait terminé, mais Amarenna semblait vouloir s’acharner sur la cagoulée prisonnière. Elle la menaçait, lui crachait au visage, l’insultait copieusement. Oui, sans doute qu’elle méritait tout ça, et peut-être plus encore, mais ce n’était pas à eux, mutants de l’institut, d’en décider. Eux avaient juste fait leur boulot au mieux. Ils avaient défendu le quartier de l’Inter-MHT avec ferveur, et pourtant un goût âcre et amer de défaite stagnait sur la langue minérale de Lucas. Un gosse était mort. Et avec lui ses parents. La folie mutante avait été jusqu’à prendre les armes contre leurs propres pairs, et de nombreux corps gisaient, dans la rue ou les ruines. Ils avaient fait du mieux qu’ils pouvaient, mais ce n’était pas suffisant face à la haine. L’idéale colombe de la paix prenait une toute autre couleur, sur le terrain d’une guerre intestine. Elle était rouge sang, brun terre, noir haine. Elle était salie, bafouée.


« Amy ! »

Il fallait qu’il intervienne pour stopper cette colère de BlackHole. Sans doute était-elle méritée, mais de s’y soustraire revenait à entrer dans le camp adverse, qui avait fait de cette haine son étendard.

Charis ne semblait pas vouloir s’interposer, et expliquait froidement que tous ces défunts adverses méritaient la mort qu’ils avaient eue. Lucas n’était pas d’accord. Personne ne méritait de mourir. Ce jeune mutant était une victime. Une victime de la colère, de la haine inséminée dans ses veines par des discours extrémistes. Sa seule erreur était d’avoir été crédule, et sa réaction n’avait été que celle d’un adolescent mal dans sa peau. Une réaction de vengeance, alors que l’interview du mutant noir revenait à l’esprit de Lucas. Il voulait juste venger son frère. De la plus mauvaise manière qui soit.

Charis annonça qu’elle allait rejoindre les autres pour les aider. Des flammes brulaient encore, au loin, dans le quartier. Ses eaux seraient sûrement utiles. Lucas, lui, allait rester ici un petit temps, pour vraiment sécuriser la zone. Après, il irait aider les autres. Pour porter les corps, pour déblayer les ruines, pour reconstruire, encore. Car ce jour noir n’était pas une fin. Ça n’était qu’un nouveau départ. Sombre, cruel… mais neuf.

Rock se tourna vers Jacob, et lui passa une main autour de l’épaule.


« Venez avec moi… »

Il l’entraîna jusqu’à Amarenna, toujours penchée, flingue en main, vers la brunette repentante. Il mit son autre main sur l’épaule de sa collègue LeX…

« Amy, stop. C’est terminé… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le courtier temporel
Conscience collective
Conscience collective
avatar

Age : 107
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Domicile de John Jacob (2 places)   Mer 3 Nov 2010 - 1:45




Tandis que Charis partait pour aider à éteindre les incendies un peu partout dans le quartier, John se laissa guider par Lucas jusqu'à Amarenna.

D'une voix murmurée, le vieil homme lança à cette dernière :

"Ne laissez pas la haine consumez votre esprit. Elle est bien mauvaise conseillère. Il ne faut pas... Non, il ne faut pas faire à nos ennemis ce qu'ils auraient aimé nous faire. Nous sommes vivants et libres et eux sont morts ou captifs. La leçon est suffisante. La captivité est un tourment déjà bien assez dur pour eux. Ainsi, ils pourront contempler leur échec..."

Greer ricana. D'abord, ce fut un simple gloussement à peine étouffé, puis, rapidement, le rire devint fou et compulsif : le Capitaine Greer semblait jouir de l'instant présent, en dépit du fait qu'elle était désarmée, au sol et ligotée.

"Pauvre fou..." lâcha-t-elle finalement.

Et au loin, un mégaphone hurla : "Ici l'armée de sécurité publique de Génosha. Les opérations sont terminées. Vous êtes encerclés. La Commandante Suprême Lucy Adams a décrété que tous ceux qui, parmi les partisans de John Jacob, décideront de quitter l'île pourront le faire jusqu'à ce soir. Au-delà de ce délai, l'armée de sécurité publique a reçu pour ordre d'envoyer 300 hommes pour exterminer les réfractaires"

La femme aux faux fut la première à comprendre :

"Il nous faut la relâcher... Nous avons perdu..."

Et elle baissa la tête...

[Et c'est ainsi, sur cette note (désespérée) que s'achève notre mode jeu. J'espère que vous avez pris autant de plaisir à jouer ce scénario que moi à le masteriser. Vous vous en êtes plutôt (très) bien tiré. Le mode a été actif et bien suivi. Avec des posts agréables, inventifs et plutôt bien rédigés. Bref, c'est sans surprise que les points tombent...

Amarenna, Charis et Lucas : + 3 points. RAS et félicitations !

Vous pouvez encore écrire un post après quoi je verrouillerai le sujet ^^]

_________________
Personne et à la fois tout le monde, je guide les âmes perdues.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Domicile de John Jacob (2 places)   Ven 5 Nov 2010 - 10:19

Ils avaient gagné? Non. Ceux de l'Institut avaient perdu. Lucas aurait, presque, pu la calmer s'il n'y avait pas eu la déclaration au micro après lui et le rire de la folle capitaine. Elle se dégagea de la main de son coéquipier et donna un grand coup de pied dans la mâchoire de la femme. Au moins, celle-ci ne l'emporterait pas au paradis. La Lex était littéralement folle de rage. Quelque chose en elle s'était brisé. L'espoir d'un monde meilleur? L'espoir d'une vie tranquille? L'espoir de pouvoir être simplement soi au milieu des humains? Pour elle, c'était terminé. C'était perdu. Elle ne se gêna d'ailleurs pas pour le signifier:

"Grâce à votre connerie, JAMAIS les mutants ne pourront vivre en paix que ce soit ici ou parmi les humains. Vous êtes vraiment trop cons..."

Charis était partie. Aider les autres. Comment pouvait-on encore avoir envie d'aider qui que ce soir ici? Amarenna était pressée de partir de cette île. Elle espérait, d'ailleurs, ne jamais y revenir. La Lex cracha au visage de la capitaine, qu'elle ne détacha pas et se transforma en ombre pour partir ailleurs, sans plus sentir ses douleurs physiques, sans plus avoir d'emprise avec la réalité.

[merci pour ce mode jeu^^]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Domicile de John Jacob (2 places)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Domicile de John Jacob (2 places)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» John Jacob Astor
» John Jacob Astor VI [fils de John Jacob Astor]
» JJ Astor/famille Vanderbilt
» Madeleine Astor, devenue veuve, "boulet" pour les Astor?
» Ava Alice Muriel Astor [fille de John Jacob Astor]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Academy X :: Reste du monde :: Génosha :: Hammer Bay-
Sauter vers: