AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [29 mai 2109] Eaux troubles

Aller en bas 
AuteurMessage
Elisabeth Idakis
LeX
LeX
avatar

Age : 27
Equipe : Lex
Nom de code : Clotho
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: [29 mai 2109] Eaux troubles   Lun 6 Juin 2011 - 17:53

Arrow Saut temporel

Nul, archi nul. Elisabeth venait de découvrir l'institut, elle venait de découvrir ses résidents, ses professeurs, et avait déjà pris quelques risques en mission. Elle s'était sentie à sa place et utile, et c'était bien la première fois de toute sa vie. Mais voilà qu'à présent, on lui arrachait cela et qu'elle se retrouvait de nouveau dans sa petite vie avec le risque de se retrouver ficher comme terroriste ou menace pour l'Etat américain si elle restait aux Etats-Unis. A vrai dire, elle n'avait pas envie d'y demeurer, par contre, elle aurait aimé gardé contact avec ses camarades. C'était là aussi, la première fois qu'elle avait eu des relations durables avec des mutants et qui plus est, de bonnes relations. Elle aurait aimé que cela ne cesse jamais, du moins pas pour le moment. Elle ne se sentait pas prête à quitter cette vie qu'elle venait d'adopter. Mais Lise avait sans rechigner, procéder à l'enregistrement de ses données biométriques et à la prise de sang. Qu'importait à présent.

Traînant sa valise, elle rejoignit négligemment le bord de la piscine et se souvint de son arrivée à l'Institut. Il lui avait semblé qu'elle avait changé depuis, en peu de temps pourtant, mais elle avait grandie. L'institut avait au moins eu ce mérite et aurait dû l'avoir pour encore un moment. Ce n'était pas juste. Les mutants faisaient encore les frais de la peur des hommes et de leurs préjugés. Lise se demandait si elle n'aurait pas plutôt préférée se battre contre ces militaires pour finir hors-la-loi. Mais à bien y réfléchir, elle serait certainement morte en agissant ainsi et elle aurait causer plus de problèmes qu'elle en aurait résolu en fin de compte.

Elle lâcha sa valise sur le bord de la piscine et observa l'eau chlorée avec une certaine détresse. Elle ne s'était jamais baignée dans cette piscine. A son arrivée, elle avait juste retiré ses escarpins pour y plonger les pieds. Elle avait refusé d'y entrer complètement pour ne pas avoir à se mettre nue devant les jeunes présents lors de son arrivée. Tant d'expériences à l'institut qu'elle n'avait pas vécue! Il y avait des centaines et même des milliers de choses qu'elle aurait dû faire ici, si seulement elle avait eu un peu plus de temps. Mais le temps, elle n'en avait plus. Il fallait désormais que tous les mutants dégagent de leur lieu de vie, qu'ils quittent proches et amis pour se retrouver plus ou moins dans l'inconnu.
Le regard vide de la Crétoise resta un moment à contempler la piscine, non sans un certain dégout face à toutes ces potentielles expériences qu'elle ne ferait jamais. Elle s'empara de son bagage et commença à rebrousser chemin.

Oui, elle manquait des expériences et elle manquait de se baigner dans la piscine de l'institut... Tous les élèves l'avaient certainement fait et pas elle. Cette pensée eut l'effet d'une bombe dans l'esprit de la Crétoise. 'Tain! Elle passait à coté d'une expérience, en ce moment même! C'était vraiment trop con! Elle jeta un coup d’œil derrière elle, sur la piscine. C'eut été renier ce qu'elle était véritablement. Alors certes, l'école était sur le point de fermer, certes Lise était sur le point de ne plus voir ses camarades et certes elle était a un tournant de sa vie mais cette dernière ne s'arrêtait pas là. Il ne fallait pas qu'elle se laisse aller, il ne fallait pas qu'elle se morfonde. Elle devait profiter du temps qu'il lui restait et ce au maximum. Alors, qu'aurait-elle fait en temps normal?

Une larme roula sur sa joue alors qu'elle trouvait la réponse: elle aurait sauté comme une dératée dans la piscine. Mais aujourd'hui en cet instant, elle se demandait si c'était le moment idéal pour le faire, ils devaient tous partir et au plus vite.

De nouveau, la Crétoise se surprit elle-même. A croire que le fermeture de l'institut l'avait complètement perturbée! Comment pouvait-elle se poser ce genre de limites?

Une nouvelle larme suivit la première dans le sillon humide déjà tracé. Elle allait le faire. Ce serait son bain de minuit à elle. Le bain d'adieu si on veut dire. N'était-ce pas ce que l'on faisait, alors que les vacances ou une soirée s'achevaient par exemple? On faisait un dernier bain pour profiter une dernière fois de quelque chose qui fut agréable. Alors maintenant, ce ne serait pas le bain de minuit mais ce serait le bain d'adieu, le bain final. Sa dernière expérience insolite à l'institut. Un dernier hommage à la battisse avant qu'elle ne finisse en morceaux très certainement. C'était son éloge funèbre à l'Institut Xavier!

Se déshabillant sans un mot, la Crétoise retira son pull, ses chaussures puis son jean, gardant juste ses dessous roses. Alors, tant pis s'il y avait des militaires, tant pis si ça n'était pas correct et tant pis si elle devait partir. L'institut méritait bien ce dernier hommage. Au bout de la piscine, indifférente aux conditions météorologiques, pluie et froid, elle observait l'institut.

"On ne s'est pas beaucoup connu mais d'après ce que j'ai vu, tu aurais pu être une super maison." Lise se tût, sincèrement émue, puis elle reprit avant que sa voix ne déraille: "Merci."

D'une manière assez théâtrale, il fallait bien le dire, Elisabeth plongea dans la piscine, réalisant alors sa dernière expérience en tant qu'élève à l'institut. Elle aurait aimé que tous les élèves soient présents pour qu'ils participent ensemble à ce bain d'adieu en hommage à l'institut mais ce n'était pas possible. Maudits militaires!

La jeune femme resta une bonne vingtaine de secondes dans l'eau, traversant la piscine tout du long en songeant simplement aux souvenirs qu'elle avait de cette école. Ses larmes se mêlèrent à l'eau chlorée, et lorsque que la mutante creva la surface, ses lèvres s'étirèrent en un sourire reconnaissant. C'était la fin, et le début d'une nouvelle vie. Ce bain, en même temps qu'un bain d'adieu, était un baptême. Une nouvelle vie s'offrait à elle et ce bain la rendait pure de toute souillures, la lavait de son désespoir actuel. Il la rendait apte à se détourner du passé pour se tourner vers l'avenir. L'institut vivait ses derniers heures mais il offrait à la Crétoise ce baptême pour une nouvelle vie. *Merci l'institut.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edeas Cruge
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : Lex
Nom de code : Maker
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: [29 mai 2109] Eaux troubles   Lun 6 Juin 2011 - 18:37


Edéas n'arrivait pas à croire ce qui se passait, fini la vie dans cet institut, cet endroit qui avait été son foyer pendant quelque mois. Un endroit ou il avait rit, apprit à vivre avec son pouvoir mais aussi vécu des aventures passionnantes. Et maintenant tout était mort, tout était à refaire.

Quelques minutes plus tôt il avait contacté ses parents, en Acadie, il leur avait expliqué la situation, et leur avait exposé son éventuel retour. Sa mère était tombé en larme au téléphone, pas un seul instant depuis son départ elle n'avait souhaité son retour dans le foyer familial, au milieux de la fratrie. Les mentalités étaient ce qu'elles étaient, et son père et elle ne souhaitait ardemment son retour. L’Acadie n'était pas si hostile au genre mutant, et puis le village finirait par s'habituer malgré les événements, a condition qu'il y mette du sien.

C'est donc l'esprit mi-triste, mi joyeux, qu'Edéas arpentait la propriété, affublé d'un étrange objet en effet une sorte de parapluie sortait du dessus de sa tête pour le protéger de la pluie, comme une sorte de grand chapeau asiatique qui aurait été légèrement surélevé par un petit pied. Et c'est de cet accoutrement qu'Edéas arriva devant la piscine ou il pu admirer à loisir le corps de la jeune crétoise.

« Drôle de temps pour un bain tu ne trouve pas ? »

puis regardant le toit de l'institut par lequel il était tombé quelque jours plus tôt

« dommage qu'il n'y ait plus de toboggan »

sur ces paroles hautement philosophique il enleva ses chaussures et remonta son pantalon et s'installa les pieds dans l'eau au bord de la piscine.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Idakis
LeX
LeX
avatar

Age : 27
Equipe : Lex
Nom de code : Clotho
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: [29 mai 2109] Eaux troubles   Mer 8 Juin 2011 - 0:21

Sortant la tête de l'eau, Elisabeth observa Edeas approcher. La jeune femme lui sourit, un instant amusée par le parapluie-chapeau qu'il avait au-desus de la tête. Ce garçon était toujours étonnant, il n'était pas que le Capitaine Crochet mais à lui seul, il était une multitude de héros. Sans s'inquiéter plus que ça du regard qu'il posa sur elle, Lise répondit à son camarade au sujet du décalage entre le temps et l'idée de se baigner.

"C'est triste à dire mais j'ai compris en passant a coté de la piscine que je n'avais jamais eu l'occasion de m'y baigner et que je ne l'aurai plus jamais. Alors qu'importe le temps, j'ai sauté dedans. Il le fallait." Ajouta la Crétoise, le regard dans le vide.

C'était tout simplement ça. La Crétoise se devait de réaliser cette dernière expérience. Certes, se baigner alors que tout prenait fin avait peut-être quelque chose d'idiot mais Lise ne le voyait pas ainsi. Qu'allait-elle faire? Pleurer avec les autres? Elle aurait certainement éclatée en sanglots elle aussi mais elle ne le souhaitait pas, il ne fallait pas pleurer. Après tout, la fin de l'institut aurait pu être beaucoup moins paisible... Ils avaient tous eu beaucoup de chance. Dans les conditions actuelles, et les mentalités sur les mutants, une école pour mutants faisait tâche et surtout elle était la cible parfaite d'un éventuel attenta de désaxés anti-mutants.

La Crétoise remarqua le regard d'Edeas vers le toit et s'amusa de sa référence au toboggan qu'avait crée Charis lors de l’arrivée d'Elisabeth.

"Je suis d'accord. Il n'y a qu'ici où ce genre de chose peuvent arriver. Ça va me manquer sans aucun doute."

Le jeune homme vint tremper ses pieds dans l'eau, inversant les rôles qu'avaient eu Lise et Edeas il y a quelques jours... Edeas n'avait pas l'air en grande forme, non plus...
Qu'est-ce que Lise détestait les mines sombres, les pleurs, les plaintes, et les adieux. C'était peut-être pour ça qu'elle n'avait pas souhaité partager cela avec du monde. A coup sur, elle aurait éclaté en sanglots et devant tout le monde qui plus est. Pas parce que des personnes lui manqueraient fondamentalement, parce qu'elle n'avait pas eu le temps de s'attacher durablement à une personne, mais plus à cause des gens autour qui eux, seraient en larmes.

"Et puis, si j'attrape la crève en m'étant baignée aujourd'hui, ça me fera un souvenir de l'institut..." Conclut Elisabeth avec un sourire.

Puis, elle s'approcha d'Edeas pour s'asseoir a coté de lui au bord de la piscine, désireuse de parler à sa hauteur. La jeune femme se prit les bras pour préserver le peu de chaleur qu'elle avait et lâcha:

"J'ai l'impression que tous les idéaux que poursuivaient les fondateurs de cette école se sont volatilisées... Établir un havre pour les mutants, les aider à maîtriser leurs pouvoirs et en faire des gens bien malgré leurs différences. Tout ça a disparue en une journée. Tout ce travail, tout ces difficultés pour en arriver là..." La jeune femme se rembrunit quelques peu et demanda au mutant:"Que vas-tu faire Edeas? Rejoindre de la famille? Jouer au baroudeur? Faire usage de tes pouvoirs, les cacher?"

Le visage de la Crétoise s'était tourné vers le jeune homme, l'air grave. Il était rare que la mutante se comporte ainsi mais elle s'inquiétait pour l'après. Elle n'arrivait plus à savoir ce qui serait bon de faire. Il lui avait semblé que l'institut était parfait pour elle mais à présent qu'il était jugé comme un repaire de terroristes et elle devait se lancer dans une nouvelle vie et franchement elle n'avait aucune idée de ce qu'elle allait faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edeas Cruge
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : Lex
Nom de code : Maker
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: [29 mai 2109] Eaux troubles   Ven 10 Juin 2011 - 23:25

La raison de la présence de lise dans cette piscine semblait si évidente, il y avait tant de ces premières fois, tant de ces choses que lui et d’autre n’avaient pas réalisé dans ces lieux. La fin était proche dans quelques heures, l’institut se viderait de ses habitants, de sa vie même, de l’essence de ce lieu. Tout cela à cause de cette nouvelle présidente, dont l’ascension au pouvoir semblait vraisemblablement étrange.

Edéas sourit à la remarque de la jeune fille, en effet prendre un ptit rhume serait un bon souvenir de cet endroit. Lui aussi il en garderait des souvenirs, des souvenirs profondément inscrit dans son être.

Lise s’installa alors prêt de lui, Edéas remarqua qu’elle frissonnait quelque peu, il fallait dire qu’il faisait froid. Edéas leva sa main en direction de lise, et activa une fois de plus son pouvoir. Une sorte de petit sèche-cheveux en sortit ou plutôt une sorte de soufflerie apparut au centre de sa main. L’engin astucieux permettait de projeter un petit courant d’air chauffé grâce à la perte d’énergie électrique passant dans une sorte de petite résistance. Edéas projeta donc cet air en direction de lise afin de réchauffer quelque peu la jeune demoiselle et avec un clin d’œil lui dit :

« Astucieux et pratique hein !! »

Lise semblait sincèrement regretter la disparition de l’institut mais qui plus est la jeune crétoise semblait profondément sérieuse concernant leur avenir. Edéas regarda lui aussi la jeune femme droit dans les yeux. Edéas prit alors la parole avec un air assez sérieux mais aussi détendu.

« Tu sais peut-être n’y a-t-il pas tant de tristesse dans ce départ et cette dissolution. Je vais pas dire que je ne suis pas triste, que cela me fais peur, mais ces idéaux ils sont véhiculés en chacun de nous et nous allons tous prendre des chemins différents, nous allons à notre tour transmettre ces idéaux à d’autre personnes. Et puis en y réfléchissant bien cet institut n’est peut-être pas la meilleur façon de faire comprendre nos idéaux. Ces militaires n’ont pas entièrement tord….peut-être. »

Edéas s’arrêta de parler, pensif, puis avec un grand sourire il dit à Lise :

« Je vais retourner dans ma famille, cet endroit m’a appris à accepter mes pouvoirs, à les contrôler et à les comprendre, il me reste beaucoup de chemin à faire, mais les gens dans en Acadie sont plutôt cool et assez tolérant. Enfin on verra bien ce que cela donneras. Et toi ? Qu’est-ce que tu vas faire ? »

]Edéas se sentait soudain un peu gêné, même s’il était triste de quitter cet endroit, il avait des projets plein la tête et surtout des espoirs, pour lui l’institut Xavier ne serait qu’une étape dans sa vie, il allait rependre une vie calme sans avoir a sauver le monde et au final c’était peut-être mieux ainsi .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalalli Renand
OnyX
OnyX
avatar

Age : 22
Equipe : OnyX
Nom de code : Razgriz
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: [29 mai 2109] Eaux troubles   Sam 11 Juin 2011 - 12:43

Kalalli était assis sur son lit. Il venait de terminer sa valise, et y avait mis tous ses souvenirs, sans oublier Chason, l'ourson en peluche. Josh avait été sauvé par Clark et Matéo soigné. Alexander semblait avoir été assommé mais l'Inuit n'avait pas eu tellement le temps de comprendre ce qu'il était arrivé. Personne ne semblait inquiet pour lui réellement, c'était donc plutôt un bon signe.

Et puis l'amiral les avait emmenés dehors afin de leur faire un discours qui allait sceller les prochaines années. Ils étaient considérés comme des terroristes après tout ce qu'ils avaient offert au pays et à la défense des humains et des mutants. On leur avait également pris du sang pour quelque chose de "biométrique". Il ne savait même pas ce que ça voulait dire, même s'il imaginait facilement que c'était une façon analogue à l'emprunte digitale pour les identifier. Et le pire de tous, en plus de les expulser de l'état, ils ne devaient plus jamais rentrer en contact les uns avec les autres. Ca se comprenait si on parlait de vrais terroristes. Mais eux, ils ne méritaient pas ça. Ils avaient toujours vécus ensemble en communauté et de nombreux liens affectifs s'étaient tissés.

Kala pensa rapidement aux couples qui allaient être séparés. Ken et Rachel, Jason et Luther, Michael et Gregoire, Kanata et Georgia qui continuaient à se tourner un peu autour... Dans le fond, heureusement qu'il n'était plus avec Kitty. Au moins il avait déjà passé l'étape de la séparation et ils étaient à présent assez éloignés de l'autre, même s'ils avaient chacun une place spéciale dans le coeur de l'autre. Et puis il y avait Abaigh et Charis. Cette dernière étant partie avant cette journée, peut être que l'abeille pourrait la revoir, un jour ? Ou même l'Inuit ! Cette simple pensée lui donna un peu de courage.

Il se tourna vers sa table de chevet et en sortit une photo qu'il avait prise quelques mois plus tôt.

Spoiler:
 

Le garçon sourit en observant la jeune fille qu'il aimait. Il espérait qu'il pourrait un jour la revoir. Il ferait tout ce qu'il pouvait. Pourtant elle lui avait donné un numéro auquel la joindre. Mais il n'avait pas eu le courage de l'appeler. Il ne savait pas ce qu'il pourrait lui dire. Il lui en voulait un peu d'être partie comme ça mais il la comprenait aussi. Et puis son affection pour elle prenait largement le dessus.

Il vérifia que le numéro était bien rentré dans son téléphone et garda tout de même soigneusement le papier dans sa valise, allant même jusqu'à le recopier sur un autre morceau de papier qu'il garderait sur lui. Avoir trois fois le numéro le rassurait. Quand il se sentirait prêt à l'appeler, il le pourrait.

La photo soigneusement rangée, il eut une idée. Elle était peut être un peu déplacée dans un tel moment, mais tout comme lui, il était sûr que beaucoup de monde apprécierait au final. Faire des photos. Chacun pourrait revoir les autres quand il le souhaiterait. Ils ne seraient pas que des souvenirs les uns pour les autres. Sa valise étant terminée, il la rouvrit pour récupérer son appareil photo et quitta sa chambre pour rejoindre l'extérieur, en passant par la sortie de l'arrière.

L'inuit arriva donc d'abord à la piscine, en ayant pris soin de photographier également l'intérieur de l'Institut. Là se trouvaient Edeas avec qui il avait partagé une première mission, ainsi qu'Elisabeth qu'il avait rencontré dans ce lieu même. Ils étaient assis au bord de la piscine et la jeune femme semblait avoir fait plus que tremper les pieds. Le LeX lui réchauffait d'ailleurs le corps à l'aide d'une main sèche-cheveux. Se baigner par ce temps était surprenant. Mais il fallait relativiser. Et puis c'était surement la dernière fois qu'elle le pourrait.

L'appareil photo à la main, Kalalli s'approcha des deux personnes et leur lança un petit sourire. Il essayait d'éviter de penser au maximum que c'était la dernière fois qu'il les verrait. Il ne voulait pas pleurer. Plus loin, il voyait déjà quelques uns des siens qui étaient en larme.

" Je... Je pensais qu'on pourrait faire des photos souvenirs. C'est peut être la dernière fois qu'on peut et comme ça... On ne sera pas que des souvenirs. On ne pourra pas oublier les traits des autres... " lança-t-il à ses amis en montrant l'appareil photo.

Il imaginait déjà un petit album auquel chacun contribuerait en mettant quelques photos personnelles en ligne, auxquelles se rajouteraient celles-ci. Tout le monde n'avait pas encore été pris en photo avec ses amis depuis son arrivée. Lise par exemple serait surement heureuse plus tard de les avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Idakis
LeX
LeX
avatar

Age : 27
Equipe : Lex
Nom de code : Clotho
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: [29 mai 2109] Eaux troubles   Lun 13 Juin 2011 - 0:58

Elisabeth observa avec grand intérêt le séchoir que venait de créer Edeas. Comme il l'avait dit, son pouvoir était drôlement pratique! La jeune femme se laissa sécher avec grand plaisir et remercia le mutant d'un grand sourire.
Edeas évoqua les idéaux de l'institut qui n'étaient pas tout à fait perdus puisqu'il affirmait qu'ils existaient toujours à travers les élèves. Certes, il n'avait pas tort mais pour combien de temps encore? Les idéaux persisteront pour des mois, des années? Et après? Chacun suivra sa propre voix et au final ils se diront que les idéaux de l'institut n'ont pas fonctionné, autant en adopter d'autres... Edeas suggéra que l'institut n'avait peut-être pas été adapté et Lise ignorait s'il avait tort ou raison. Elle venait d'arriver et n'était pas apte ou à même de remettre en cause cette institution. En tout cas, l'intervention des militaires ne démontrait rien et n'était que le fruit de la peur.

Le jeune mutant allait retourner auprès de sa famille en Acadie, il tenterait de s'intégrer malgré ses...différences. Il retourna la question à Elisabeth qui lâcha:

"Franchement, je l'ignore, je n'ai pas encore appelé mes parents mais je n'ai pas envie de retourner en Crête, du moins pas pour le moment. Plus tard, peut-être... Mais ma famille a d'autres projets, d'autres vues, je les partageais avant mais plus maintenant. A l'institut, j'ai compris que je pouvais me montrer utile en tant que mutante et je me suis sentie intégrer telle que j'étais vraiment... Ça m'a fait du bien. Dans la mesure du possible, j'essaierai de trouver un endroit tel que celui-ci, où je puisse m'intégrer en tant que mutante..." Lise songea à Kyle, Derek et les autres qu'elle avait rencontré il n'y a pas si longtemps. Peut-être pourrait-elle les contacter?

Le sourire d'Edeas en disait long. Il avait l'air heureux de rejoindre sa famille et Lise le comprenait en un sens. Plus jeune, elle aurait été ravie de retrouver ses proches mais désormais, elle aspirait à autre chose.

Une fois le séchage terminé, Elisabeth se releva, les cheveux encore bien humides. Elle en fit un chignon qu'elle fixa à l'aide d'un crayon qu'elle trouva dans son sac. Toujours en petite tenue rose, achetée à Salem comme un clin d’œil à son équipe, elle prit ses affaires. C'est le moment que choisit Kalalli pour débouler, appareil photo en main. La Crétoise sourit devinant les intentions du jeune homme. Il proposa alors les photos souvenirs et le sourire de Lise ne fit que s'élargir.

"Avec grand plaisir..."

Elle s'imaginait déjà dans un bar, ivre à observer les photos de ses anciens camarades qu'elle ne pourrait plus jamais revoir... C'était bizarre n'empêche... La Crétoise avait l'impression de subir le destin et de suivre les panneaux d'indication. Mais Dieu qu'elle n'en avait pas envie! Elle voulait revoir les élèves, garder contact avec eux car ils étaient bien les seuls à comprendre les problèmes propres aux mutants. Les seuls qui accepteraient toujours sans préjugés ni hypocrisie Elisabeth. Alors qui sait? Peut-être qu'elle ferait du hors piste narguant l'Etat américain qui voulait contrôler sa vie.

Elisabeth proposa sa main à Edeas pour l'aider à se relever et ajouta à l'adresse de Kalalli:

"T'as un minuteur dessus, j'imagine? Prenons-la ensemble! Pour qu'on évite de tirer des tronches d'enterrement ou un sourire forcé, je propose qu'on fasse notre plus belle grimace à l'objectif. Ça vous dit?"

Laissant, le temps aux jeunes hommes de répondre, Lise plaça devant la piscine avant de poser:

"Une fois que tu l'auras, je pourrai t'en demander une copie?"

Lise épousseta les quelques gouttes restantes sur ses bras, prête pour la photo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edeas Cruge
LeX
LeX
avatar

Age : 24
Equipe : Lex
Nom de code : Maker
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: [29 mai 2109] Eaux troubles   Sam 18 Juin 2011 - 20:31

[désolé pour le retard]

La jeune Crétoise ne semblait pas aussi chanceuse qu’E déas dans ses perspectives d’avenir. Alors que la crétoise était sèche, Kallali fit irruption un appareil photo à la main. Décidément le départ et la quête de souvenir était dans la tête de tous le monde.
Edéas accepta volontiers la main d’Elisabeth et se leva donc à son tour, souriant à kalalli :

« c’est pas con comme idée une p’tite photo souvenir »

Edéas était d’accord avec lise une photo de tous les trois faisant les cons

« Tu à raison une photo de nous trois avec des grimaces de partout sa serait marrant »

Edéas s’approcha de kallali et observa l’appareil photo :

« Tu va voir avec ce que je vais faire on va pouvoir être tous les trois sur la photo »

Edéas se concentra donc le séchoir et son parapluie de tête disparut puis de sa main un petit pied d’une trentaine de centimètre apparut et sortit du plat de sa main

« Tient comme cela tu pourras orienter et faire tenir ton appareil photo pour que l’on soit pris tous les trois en photos »

Puis Edéas se mit en positions près d’Elisabeth et attendit que kallali vienne les rejoindre, il vivait la leurs dernières heures à l’institut et se souvenir serait surement l’un des derniers qu’il aurait à l’institut.


[Arrow Fin du mode vie sur AX 1.0 pour Edéas cruge au revoir AX]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [29 mai 2109] Eaux troubles   

Revenir en haut Aller en bas
 
[29 mai 2109] Eaux troubles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES VAMPIRES DE CHICAGO (Tome 05) MORSURE EN EAUX TROUBLES de Chloé Neill
» [Collection] Oscar - Denoël
» Higuchi Ichiyô
» KAY SCARPETTA (Tome 07) MORTS EN EAUX TROUBLES de Patricia Cornwell
» Pêche en eaux troubles ( Venise)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Academy X :: Extérieur de l'Institut :: Piscine-
Sauter vers: